Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Articles récents

Devoir Histoire 1ère : Les mutations de société depuis 1850 Economie monde ?

2 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 1ère

 

 

 

 

Devoir d’histoire 1ère               Date :                 Nom :

 

Chapitre : Les mutations de société depuis 1850

 

Sujet de composition : Le monde britannique (1850-1914) : une économie-monde ?

 

OU

 

Sujet de composition :Les mutations de la société française depuis le milieu du XIXe

 

Vous rédigerez une introduction avec présentation du sujet, problématique et courte annonce du plan. Puis vous répondrez à votre problématique en rédigeant deux ou trois parties comportant des sous-parties. Enfin vous élaborerez votre conclusion en établissant un bilan de votre démonstration puis une ouverture au devoir.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Devoir d’histoire 1ère               Date :                 Nom :

 

Chapitre : Les mutations de société depuis 1850 

 

Sujet de composition : Le monde britannique (1850-1914) : une économie-monde ?

 

 

CORRECTION

 

Les clés du sujet :

 

Le sujet porte sur le monde britannique, c’est-à-dire la Grande-Bretagne et l’ensemble des territoires qui lui sont liés institutionnellement, économiquement et culturellement (l’Irlande, l’ « Empire informel » - les régions sous son influence économique).

            Les limites chronologiques (milieu du XIX siècle – début de la Première Guerre mondiale) correspondent au moment où la Grande-Bretagne est la puissance mondiale dominante.

 

La notion clé du sujet est celle d’économie-monde : selon l’historien Fernand Braudel, il s’agit d’un espace caractérisé par des relations économiques et commerciales intenses entre ses différentes composantes, et qui cherche à étendre son influence à l’échelle mondiale. Il est organisé autour d’un centre rayonnant sur des périphéries plus ou moins intégrées. La forme interrogative invite à réfléchir sur la pertinence de cette notion pour caractériser le monde britannique.

 

Dégager la problématique :

 

La problématique est largement suggérée par le libellé du sujet : dans quelle mesure le monde britannique constitue-t-elle une économie-monde du milieu du XIX siècle à la veille de la Première Guerre mondiale ?

 

Définir un plan :

 

Même si le sujet couvre une période d’une soixantaine d’années, un plan analytique est le plus pertinent pour rester dans sa logique. Cependant on tiendra compte des évolutions propres au monde britannique.

On peut ainsi construire le plan en trois parties : on décrira d’abord le fonctionnement de cet espace comme celui d’une économie-monde ; on présentera ensuite les fondements de cette dernière ; enfin, on mettra en évidence ses limites. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTRODUCTION

[Accroche]

            Selon l’historien Fernand Braudel (1902-1985), l’histoire de l’Europe est rythmée par une succession d’économies-monde du XI au XIX siècle. Il désigne ainsi un espace, caractérisé par l’intensité des relations commerciales et économiques entre ses différentes composantes, qui cherche à étendre son influence à l’échelle mondiale ; il est organisé autour d’un centre rayonnant sur des périphéries plus ou moins intégrées.

[Définition du sujet et problématique]

            Durant la période comprise entre le milieu du XIX siècle et 1914, la Grande-Bretagne s’affirme comme la première puissance économique européenne et mondiale. Dans quelle mesure le monde britannique, organisé autour de ce territoire, est-il une économie-monde ?

[Annonce du plan]

            Nous répondrons à cette problématique en présentant d’abord le fonctionnement de cet espace, puis ses fondements, avant d’en décrire les limites.

 

I. Le monde britannique, un fonctionnement d’économie-monde

1. Un centre, des périphéries

* La Grande-Bretagne est la première puissance économique mondiale durant la seconde moitié du XIX siècle. Londres est une métropole économique mondiale (siège de bourse des valeurs, des bourses de commerce, des grandes entreprises) qui fait figure d’hyper-centre.

* L’Irlande, unie à la Grande-Bretagne au sein du Royaume-Uni, est une périphérie proche et intégrée.

* En périphérie lointaine mais intégrée, l’Empire colonial, composé en 1914 des colonies et des dominions (territoires autonomes sous tutelle britannique), est situé sur tous les continents.

* L’ « Empire informel » qui désigne tous les territoires sous influence britannique (en particulier les Etats-Unis, l’Amérique latine et la Chine), représente les périphéries lointaines en cours d’intégration.

2. D’intenses flux entre le centre et les périphéries

* Des flux commerciaux : la Grande-Bretagne exporte des produits industriels et importe des produits bruts (produits agricoles, matières premières, métaux). Ils sont à l’origine de véritables dépendances : à la fin du XIX siècle, la Grande-Bretagne assure 80% des échanges extérieurs de la Nouvelle-Zélande.

* Des flux financiers : la Grande-Bretagne investit dans l’ensemble du monde britannique. Au début du XX siècle, elle est ainsi le premier investisseur étranger en Chine (1/3 des investissements).

* Des flux migratoires : des millions d’Anglais et d’Irlandais émigrent vers les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine et l’Afrique du Sud.

3. L’extension de l’influence du monde britannique

* Elle s’explique essentiellement par l’agrandissement de l’empire colonial en Afrique à partir des années 1870-1880 : Afrique du Sud, Afrique occidentale, Afrique orientale.

* En 1914, l’Empire colonial britannique est le plus grand et le plus peuplé : il s’étend sur 29 millions de km² et compte 450 millions d’habitants.

 

II. Les fondements de l’économie-monde britannique

1. La puissance économique et financière de la Grande-Bretagne

* Durant la seconde moitié du XIX siècle, la Grande-Bretagne est la première puissance économique mondiale : première puissance industrielle (33% de la production manufacturière mondiale en 1870) et commerciale (60% du commerce des produits manufacturés).

* Sa politique commerciale fondée sur le libre-échange lui ouvre de nouveaux marchés et stimule les innovations.

* C’est également la première puissance financière : la City concentre les banques et compagnies d’assurances mondiales ; la livre sterling est la principale monnaie des échanges internationaux.

2. Les choix politiques

* Les gouvernements soutiennent l’impérialisme britannique qui s’exerce à l’échelle mondiale. Ainsi, à partir de 1887, des conférences coloniales (appelées impériales à partir de 1907) réunissent périodiquement les ministres des colonies autonomes et ceux de la métropole.

* Ces ambitions s’appuient sur la supériorité navale de la Grande-Bretagne par rapport à ses concurrents européens.

3. D’autres facteurs

* La forte croissance démographique du Royaume-Uni, conjuguée à la pauvreté d’une partie importante de la population, pousse au départ de nombreux adultes en quête d’une vie meilleure.

* Le contrôle britannique sur la plupart des grands câbles télégraphiques transocéaniques qui se multiplient entre 1865 et 1914 conforte le rayonnement mondial de la Grande-Bretagne.

 

III. Les limites de l’économie-monde britannique

1. Des résistances intérieures

* En Grande-Bretagne, des voix s’élèvent pour critiquer l’impérialisme britannique : c’est le cas de certains dirigeants du parti libéral, comme Lloyd George au début du XX siècle, qui dénonce la colonisation violente ; c’est également le cas des marxistes qui voient dans la colonisation une forme d’exploitation de l’homme par l’homme.

* Dans l’Empire, des révoltes fragilisent la domination britannique : en 1857, en Inde, la Grande Mutinerie affaiblit le prestige de la métropole et entraîne de nombreuses concessions politiques ; de 1899 à 1902, en Afrique du Sud, la guerre des Boers a un coût humain et financier très lourd pour la Grande-Bretagne.

2. De nouveaux concurrents

A partir de la fin du XIX siècle, la puissance économique de la Grande-Bretagne est dépassée par celle des Etats-Unis et rattrapée par celle de l’Allemagne : en 1914, les Etats-Unis réalisent ainsi 32% de la production industrielle mondiale, l’Allemagne 15% et la Grande-Bretagne 13%. Néanmoins cette dernière reste de loin au premier rang  pour les investissements réalisés à l’étranger (44% du total).

 

CONCLUSION

[Bilan et réponse à la problématique]

Par son fonctionnement, le monde britannique constitue bien une économie-monde du milieu du XIX siècle à la veille de la Première Guerre mondiale ; elle s’appuie sur de solides bases, même si elle rencontre des limites.

[Ouverture]

Cependant, amorcée dès les années 1890, l’affirmation de la puissance économique des Etats-Unis annonce le basculement progressif vers une nouvelle économie-monde : le XIX siècle a été britannique, le XX sera américain.

 

Lire la suite

Devoir Histoire 1ère : Les mutations de société depuis 1850 La marche des Beurs

2 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 1ère

 

 

 

Devoir d’histoire 1ère               Date :                 Nom :

 

Chapitre : Les mutations de société depuis 1850

 

Analyse de documents : Un témoignage sur la première marche des Beurs en 1983

 

Consigne : Vous présenterez d’abord le sens général du document en le replaçant dans son contexte ; puis vous analyserez ce qu’il dit de la place et du rôle des enfants d’immigrés maghrébins dans la société française à la fin du XX siècle ; vous indiquerez enfin les limites de leur combat en faveur de l’égalité civique.

 

« Un soir de l’année 1983, on est venu me chercher : un enfant d’origine maghrébine s’était fait mordre par le chien d’un vigile, et un jeune de dix-neuf ans, Toumi Djaïda, s’était fait tirer dessus par le vigile propriétaire du chien. Je suis allée le voir à l’hôpital, puis je suis allée soutenir les jeunes immigrés qui, à la suite du père Delorme (1), commençaient une grève de la faim. Au départ, cette grève n’était qu’un geste de désespoir, afin de mettre un terme à l’affrontement incessant entre les jeunes de la cité et les forces de police. […]

                Le geste de désespoir des grévistes va peu à peu se transformer en dynamisme de lutte. C’est ainsi qu’est née l’idée de la marche, la fameuse « marche des beurs », cet immense cri de protestation de toute une jeunesse voulant exprimer au grand jour, par sa fraternité interethnique, un désir violent d’égalité au fronton de ses mairies ces trois mots symboliques : Liberté, Egalité, Fraternité… […] Je suis partie rejoindre le petit groupe, une cinquantaine de jeunes, garçons et filles, qui partaient de Marseille en direction de Paris. Notre but était de parvenir jusqu’à l’Elysée et d’apporter nous-mêmes nos revendications au Président Mitterrand.

                […] Les villages, les villes nous attendaient, nous accueillaient pour nous offrir de quoi se nourrir, de quoi dormir […]. Un soir, il y avait un mois que nous marchions, nous avons appris l’assassinat d’Habib Krimzi, un jeune touriste algérien défenestré par des apprentis légionnaires dans le train Bordeaux-Vintimille. […] Tout a failli dégénérer, ce jour-là… [Mais] nous avons tenu bon. Nous étions une cinquantaine au départ de Marseille et plusieurs milliers sur les marches de l’Elysée. Le 3 décembre, le président de la République, François Mitterrand, a reçu une délégation de marcheurs, pendant trois quart d’heure… […] Nous avons montré que nous étions vivants, que nous refusions de n’être que des ombres, comme l’avaient été nos pères. Nous avons obtenu la carte de résident de dix ans au lieu de cinq, une révision des procédures d’expulsion, le droit d’association (2). »

                Yamina Benguigui, « Warda ou la marche des Beurs », Mémoires d’immigrés, Albin Michel, 1997.

1. Le père Delorme est un prêtre du quartier des Minguettes, dans la banlieue lyonnaise aux côtés des immigrés dans la lutte contre le racisme. Il soutient Toumi Djaïda, victime d’agression, pour l’organisation d’une marche pacifique.

2. Au moment des événements relatés, ce droit est déjà reconnu.

 

 

 

 


 

Lire la suite

Devoir Histoire 1ère : croissance et mondialisation depuis 1850 Les deux Angleterre

2 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau

 

 

 

Devoir d’histoire 1ère               Date :                 Nom :

 

Chapitre : Croissance et mondialisation depuis 1850

 

Analyse de document : Les deux Angleterre

 

Journaliste et romancier britannique, John Boynton Priestley (1894-1984) entreprend en 1934 un périple en Angleterre, pays dont il décrit les multiples facettes.

 

«  Il y a l'Angleterre du XIXe siècle, l'Angleterre industrielle du charbon, du fer, de l'acier, du coton, de la laine, des chemins de fer,[...] des usines textiles, des fonderies, des entrepôts,[...] un paysage dévasté avec cynisme de misérables petites villes recouvertes de suie, et plus noires encore, des villes sinistres semblables à des forteresses. Cette Angleterre-là forme la plus grande partie des Midlands et du Nord, elle existe partout.

Quant à [l'autre] Angleterre, j'en conclus que c'était l'Angleterre d'après-guerre, qui appartient bien davantage à notre époque qu'à nos Îles britanniques. L'Amérique, pensai-je, a été son véritable lieu de naissance. C'est l'Angleterre des routes nationales et des boulevards de ceinture, des stations-service, et des usines qui ressemblent à des halls d'exposition, des cinémas géants et des dancings, des magasins Woolworth (1), des pavillons avec de petits garages, des autocars, de la TSF (2) (...).  C'est le domaine de la production de masse, de la fabrication à grande échelle, et à prix réduits ».

 

J. B. Priestley, English Journey,  Londres,  1934.

 

1.  Les magasins Woolworth sont une chaîne de grands magasins d'origine américaine.

2. Transmission Sans Fil

 

 CONSIGNES : Après avoir replacé ce document dans son contexte historique, vous indiquerez en quoi il nous présente les grandes étapes de la croissance  et de la mondialisation depuis le milieu du XIX° siècle jusque dans les années 1930.

 

 


CORRECTION    Texte Les deux Angleterre 

 

 

Le document source s’inscrit dans le contexte des années 1930 : une croissance économique brisée par la première grande  crise économique mondiale  née en  1929 et qui s’est par la suite diffusée au reste de la planète.  Ce document est un témoignage d’un journaliste anglais  John Boynton Priestley. Il nous décrit dans son carnet de voyage,  English Journey, publié en 1934,  l’Angleterre des années 30 en insistant sur ses inégalités, sociales et culturelles.

 

L’auteur oppose dans sa description deux Angleterre et souligne ainsi  les inégalités spatiales de la croissance et du processus d’industrialisation.

Dans le premier paragraphe il nous décrit une Angleterre née à la fin du XVIII° siècle et au début XIX° et correspondant à la première phase d’industrialisation et de croissance («Il y a l'Angleterre du XIXe siècle ») .En effet l’Angleterre a été le berceau de la révolution industrielle. Dans sa description l’auteur nous présente les principales caractéristiques de la première phase d’industrialisation et de croissance. Celle-ci repose sur l’utilisation d’une nouvelle source d’énergie : le charbon  une Angleterre («l'Angleterre industrielle du charbon »).  Elle repose sur des industries traditionnelles : les industries textiles (« l'Angleterre […]  du coton, de la laine, [...] des usines textiles ») et les industries métallurgiques (« l'Angleterre industrielle […] du fer, de l'acier […] des chemins de fer [...] des fonderies »). L’essor du chemin de fer, suggéré par l’auteur, est lié à la mise au point d’une nouvelle force motrice : la machine a vapeur. Cet essor a permis l’unification du marché national. Cette première étape a donné naissance à un type de paysage particulier : les villes noires du charbon et de l’acier dominées par les usines (de petite  taille essentiellement) où se concentrent désormais les ouvriers.

 

Cette Angleterre ne disparaît pas avec l’arrivée d’une seconde phase de croissance et d’industrialisation. Celle-ci s’impose progressivement  à la fin du XIX° siècle. Elle repose en premier lieu sur une nouvelle organisation scientifique du travail : la mise au point du taylorisme et du fordisme (« C'est le domaine de la production de masse, de la fabrication à grande échelle, et à prix réduits. ». Ces prix réduits sont permis par des gains de productivité sur  la main d’œuvre : chaque ouvrier effectue désormais dans le processus une tâche précise en un temps limité (taylorisme). Cette productivité importance est aussi liée à la mécanisation (travail à la chaîne suggéré par l’auteur lorsqu’il évoque les nouvelles usines «qui ressemblent à des halls d'exposition » ) et à la standardisation de la production (fordisme).   Cette stratégie permet de baisser les prix et donc le développement d’une consommation de masse nécessaire pour écouler les biens issus d’une production de masse. Cette consommation de masse est évoquée par l’essor des grandes chaînes de magasins comme « Woolworth ». Cette phase est également fondée sur de nouvelles industries : celles des biens de consommation comme l’industrie automobile ou l’industrie du cinéma («cinémas  géants » […] des pavillons avec de petits garages, des autocars »). Elle repose aussi sur de nouvelles énergies comme le pétrole. L’auteur l’évoque en parlant de « stations-service ». Cette industrialisation a aussi donné naissance  à un nouveau paysage industriel et urbain : l’essor des grands axes de circulation routière adaptés à l’automobile, l’essor des premières banlieues pavillonnaires avec leurs maisons individuelles (« routes nationales et des boulevards de ceinture, des stations-service […] des pavillons). Elle donne naissance aussi à une civilisation des loisirs : la réduction des prix permet d’accéder massivement aux loisirs (« des cinémas géants  et des dancings », « TSF »).

 

 

 

 

Ces phases d’industrialisation et de croissance s’accompagnent aussi du processus de mondialisation : l’auteur évoque l’essor des réseaux de communication le chemin de fer au XIX° siècle (premier paragraphe ), la route au XX° siècle (on pourrait ajouter la maîtrise des mers avec l’essor des navires à vapeur) mais aussi les réseaux de télécommunication (TSF) (deuxième paragraphe). Grâce à ses réseaux, les territoires sont progressivement mis en relation (mondialisation). La première phase d’industrialisation et de croissance a permis l’affirmation du Royaume Uni au sein d’une économie- monde dont elle était le centre. On comprend dans le deuxième paragraphe que le centre de gravité s’est déplacé. Même si le Royaume Uni reste une grande puissance industrielle et commerciale, il doit  désormais compter avec un concurrent de poids : les Etats-Unis. D’ailleurs il précise que cette nouvelle phase de croissance et d’industrialisation est née aux Etats-Unis (« L'Amérique, pensai-je, a été son véritable lieu de naissance »)

 

Ce témoignage nous dresse donc un état des lieux de l’Angleterre au milieu des années 30. Il permet de comprendre qu’une industrialisation ne chasse pas l’autre. Les processus peuvent se superposer. On comprend également que désormais, les Etats-Unis s’affirment de plus en plus comme le centre de cette nouvelle économie-monde.

 

Lire la suite

Devoir géographie 2e : Les littoraux, espaces convoités

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir de géographie   2e                                       Date :                 Nom :

          

Chapitre : Les littoraux, espaces convoités  

 

Composition 1 : « Les littoraux, des espaces attractifs à l’échelle mondiale »

 

 

OU

 

Composition 2 : « L’urbanisation des littoraux en question »

 

                La composition doit comporter une introduction avec une problématique et une annonce du plan ; la rédaction de deux ou trois parties avec des sous parties visibles, et une conclusion. 

                La présentation, le soin de la copie et l’orthographe sont évalués globalement avec le reste du devoir.

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Rédiger une introduction en trois sous parties.

 

 

 

Elaborer une problématique pouvant servir de fil directeur au devoir.

 

 

 

Organiser le texte selon un plan simple et pertinent.

 

 

 

Rédiger une conclusion avec bilan et ouverture.

 

 

 

Mobiliser ses connaissances (cours et manuel)

 

 

 

Association idée, mot-clé et exemple. 

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir géographie 2e : Ville et développement durable : "Quelles sont les dynamiques urbaines des pays pauvres ?"

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir de géographie   2e                                       Date :                 Nom :

       

Chapitre : Ville et développement durable

 

Composition : « Quelles sont les dynamiques urbaines dans les pays pauvres ? »

 

            La composition doit comporter une introduction avec une problématique et une annonce du plan ; la rédaction de deux ou trois parties avec des sous parties visibles, et une conclusion. 

            La présentation, le soin de la copie et l’orthographe sont évalués globalement avec le reste du devoir.

 

 

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Rédiger une introduction en trois sous parties.

 

 

 

Elaborer une problématique pouvant servir de fil directeur au devoir.

 

 

 

Organiser le texte selon un plan simple et pertinent.

 

 

 

Rédiger une conclusion avec bilan et ouverture.

 

 

 

Mobiliser ses connaissances (cours et manuel)

 

 

 

Association idée, mot-clé et exemple. 

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir géographie 2e : Ville et développement durable : Shanghai, une métropole active

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir de géographie             2de               Date :                 Nom :

                                       

Sujet : Ville et développement durable

 

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

 

_ Bidonville :                                         _ Ecoquartier:

_ Mégapole :                                          _ Mégalopole :

 

II. Etude de texte (14 points)  Shanghai, une métropole attractive

 

« Shanghai attire aujourd’hui de nombreux migrants chinois, des périphéries municipales, des provinces voisines et de toutes les provinces du pays. Si l’on compte 13 millions de résidents locaux, réparties en plusieurs catégories : les ouvriers agricoles, ceux qui travaillent dans les usines, font des petits travaux à l’heure ou à la journée, et surtout ceux qui travaillent dans les chantiers de construction (ces derniers sont mal payés, très vulnérables aux évolutions du marché et ils n’entendent souvent pas rester à Shanghai). Les migrants qui ont une activité stable dans l’industrie ou les services, louent un logement avec leur famille et scolarisent leurs enfants. Enfin les populations liées au monde de l’entreprise, représentants d’une société d’une autre province ou entrepreneurs, participent au dynamisme économique. Les étrangers sont toujours plus nombreux. Ils travaillent à Shanghai ou à proximité et résident avec leurs familles, parfois dans des quartiers privilégiés. Ils sont surtout taïwanais, mais aussi hongkongais, chinois d’outre-mer, asiatiques et occidentaux. »

T. Sanjuan, Atlas de Shanghai, Autrement, 2009.

CONSIGNE : Vous indiquerez à partir du document et de vos connaissances l’importance de Shanghai comme mégapole. Puis vous indiquerez quels sont les flux de population vers Shanghai et leurs causes. Vous analyserez les origines et les conditions d’installation des migrants. Vous conclurez en montrant en quoi Shanghai est représentative du dynamisme des grandes mégapoles dans le monde.

 

2 points de présentation et d’orthographe

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger un texte argumenté en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir géographie 2e : L'enjeu énergétique : Les énergies renouvelables au Sahel

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir de géographie             2de               Date :                 Nom :

                                        

Sujet : L’enjeu énergétique

 

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

 

_ Energie fossiles :                                                   

_ Energie renouvelables :                                         

 

II. Etude de texte (14 points)  Les énergies renouvelables au Sahel

 

« Le développement des énergies renouvelables constitue un enjeu majeur pour les pays du Sahel.

            Rationnellement valorisées, les ressources en biomasse et les autres énergies renouvelables peuvent être un important levier de lutte contre la pauvreté, en particulier en milieu rural, contribuant ainsi à l’amélioration de la qualité de vie et au développement durable.

            Pour la cuisson des aliments, le chauffage de l’eau et des habitations, les principaux combustibles utilisés sont le bois et le charbon de bois fournis par les forêts dont l’exploitation non rationnelle, le plus souvent incontrôlée, conduit à la dégradation de la ressource. En raison de la rareté des ressources forestières dans certaines zones, l’utilisation des résidus agricoles a tendance à se généraliser, particulièrement en milieu rural. A terme, cela pourrait se traduire par une aggravation de la réduction de la fertilité des sols avec comme conséquence la persistance de l’insécurité alimentaire.

            Les combustibles de substitution comme le pétrole lampant, le gaz butane et, dans une moindre mesure, l’électricité ne sont utilisés que par une frange minime de la population constituée des ménages ayant des revenus relativement élevés.

            […] Les pays du Sahel ont également d’importants besoins en éclairage et réfrigération, notamment en milieu rural, pour les usages tels que l’équipement des dispensaires pour la conservation des produits pharmaceutiques (vaccins, médicaments, etc.), la petite chirurgie et l’éclairage des maternités. Malgré un gisement solaire considérable au Sahel, cette énergie, renouvelable par excellence, est très peu valorisée. Le programme régional solaire CILSS a installé au cours de sa première phase près de 650 systèmes communautaires utilisant l’énergie solaire photovoltaïque.

            [Pour le puisage de l’eau], avec l’accroissement rapide de la population, qui permet d’obtenir des débits nettement plus importants et alimentant plusieurs points de distribution publics, apparaît comme une option viable. »

            Les énergies renouvelables au profit des populations sahéliennes : les solutions du CILSS », rapport du Comité permanent inter-Etat de lutte contre la sécheresse dans le Sahel., Ouagadougou (Burkina Faso).

 

CONSIGNE : Vous indiquerez à partir du document et de vos connaissances quelles sources d’énergie sont utilisées par les pays sahéliens et pourquoi. Vous montrerez les conséquences environnementales de l’utilisation des énergies. Puis vous expliquerez la place des énergies renouvelables au Sahel. Vous conclurez en montrant que l’énergie est l’un des défis du développement durable pour les Etats les plus pauvres de la planète.

 

2 points de présentation et d’orthographe

 

 

 

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger un texte argumenté en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir géographie 2e ! L'enjeu énergétique : "Comment répondre à des besoins grandissants sans nuire à la planète ?"

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir de géographie   2e                                       Date :                 Nom :

          

Chapitre : L’Enjeu énergétique

 

Composition : « L’Enjeu énergétique : comment répondre à des besoins grandissants sans nuire à la planète ? »

 

                La composition doit comporter une introduction avec une problématique et une annonce du plan ; la rédaction de deux ou trois parties avec des sous parties visibles, et une conclusion. 

                La présentation, le soin de la copie et l’orthographe sont évalués globalement avec le reste du devoir.

 

   

Lire la suite

Devoir géographie 2e : Nourrir les Hommes "Comment concilier sécurité alimentaire mondiale et développepent durable ?

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir de géographie   2e                                       Date :                 Nom :

 

Chapitre : Nourrir les hommes

 

Composition : « Comment concilier sécurité alimentaire mondiale et développement durable ?»

 

            La composition doit comporter une introduction avec une problématique et une annonce du plan ; la rédaction de deux ou trois parties avec des sous parties visibles, et une conclusion. 

            La présentation, le soin de la copie et l’orthographe sont évalués globalement avec le reste du devoir.

 

 

 

 

CORRECTION

Composition : « Comment concilier sécurité alimentaire mondiale et développement durable ?»

 

EXERCICE D’AUTOCORRECTION

A partir du document suivant, répondre aux questions. Ces dernières correspondant au sujet de la composition et vous (ré)indiquant comment mettre en œuvre la composition.

 

Qu’appelle-t-on sécurité alimentaire ?

« Le terme de « sécurité alimentaire » […] a au moins trois sens. Le premier (food safety en anglais) correspond à la sécurité alimentaire des aliments, souci des consommateurs des pays riches avant tout. Le second (food security) est la satisfaction des besoins nutritionnels de chaque individu, dans l’espace et dans le temps ; en tenant compte de son âge, de son sexe, son emploi, mais aussi de sa culture […]. Le troisième est lié au concept de « souveraineté alimentaire » et se rapporte à l’échelle nationale, impliquant qu’un pays ne dépende d’importations alimentaires que si celles-ci n’entraînent pas d’excessive dépendance économique ou (géo)politique. »

                               Jean-Paul Charvet (dir.), Nourrir les hommes, SEDES, Paris, 2009.

 

ANALYSER UN SUJET ET REDIGER UNE REPONSE DEVELOPPEE

 

III. Elaborer un plan en déterminant les parties et les sous parties.

Dans le tableau ci-dessous, prenez connaissance des trois grandes parties possibles puis organise chacune d’elles en choisissant des titres de sous-parties dans la liste ci-après.

 

INTITULES DE SOUS-PARTIES A CLASSER DANS LES GRANDES PARTIES DU PLAN

I. Préciser les termes du sujet et les mettre en relation.

* Parmi les trois sens de « sécurité alimentaire » quels sont ceux qui mettent l’accent sur l’aspect quantitatif de la production alimentaire ? Quel est celui qui insiste sur l’aspect qualitatif ?

* A l’aide du cours et du document, montrez que l’expression « sécurité alimentaire) recouvre deux des trois piliers du développement durable (Economie, social, environnement).

* Quel pilier du développement durable n’est pas directement évoqué ? Faudra-t-il pour autant le passer sous silence ? Pourquoi ?

 

II. Enoncer sur une question problématisée, à laquelle il faudra répondre et qui servira de fil directeur au devoir.

Parmi les propositions, choisissez la plus adaptée au sujet et qui en explicite les termes.

*Comment assurer la sécurité alimentaire en respectant les objectifs du développement durable ?

* Faut-il privilégier la quantité ou la qualité de la production alimentaire ?

* Comment nourrir une population mondiale en croissance de façon équitable et sans porter préjudice à la santé et à l’environnement ?

* Comment concilier la croissance de la production agricole et le respect de l’environnement ?

PARTIES

1ère partie

Quels sont les défis à relever pour assurer la sécurité alimentaire ?

2ème partie

La croissance de la production agricole a-t-elle répondu à ces défis de façon durable ?

3ème partie

Comment pourrait-on davantage concilier sécurité et développement durable ?

SOUS-PARTIES

A-

 

B-

 

 

A-

 

B-

 

C-

 

 

A-

 

B-

 

C-

 

* Une forte croissance de la production agricole mondiale.

* Nourrir une population de plus en plus nombreuse notamment dans les pays du Sud.

* Développer une agriculture plus respectueuse de la santé et l’environnement.

* Faire face à la transition alimentaire de populations de plus en plus urbaines.

* De plus en plus de gens sous-alimentés ou mal nourris.

* Réduire les inégalités (accès à la terre et à l’alimentation)

* Un rôle prépondérant des firmes alimentaires et peu de place pour les petits producteurs.

* Développer les solidarités nationales et internationales.

* Des impacts négatifs de l’agriculture productiviste sur l’environnement et la santé.

 

 

Lire la suite

Devoir géographie 2e : Nourrir les hommes Etude de caricature

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir de géographie      2de               Date :                 Nom :

                                       

Sujet : Nourrir les hommes

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

 

_ Agriculture productiviste :                                _ OGM :

 

II. Etude de caricature (14 points)

Consigne : Présenter le document, puis décrire en expliquant à l’aide de vos connaissances les éléments de la caricature. Indiquer les rôles des différents acteurs de l’agriculture et leurs conséquences pour les agriculteurs Brésiliens. Vous conclurez en  résumant le message du caricaturiste.

 

 

2 points de présentation et d’orthographe

 

      

      

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger un texte argumenté en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>