Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Concours Ecole-Médias : Remise des prix aux Lauréats le 29 juin 2007

5 Juillet 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Activités et conférenciers

 

 

Remise des prix aux Lauréats du Concours Ecole Médias 2007 : « la solidarité des personnes vue par les médias »

           

 

 

29 juin 2007… Jour de remise de prix pour de nombreux élèves du lycée Joliot Curie de Romlly-sur-Seine.

 

 

Idée et contexte du concours Ecole Médias 2007.

            Dans le cadre de la semaine de la presse (du 19 au 24 mars 2007), l’académie de Reims, le Conseil régional de Champagne-Ardenne et le Conseil Général de la Marne, ainsi que de nombreux autres (l’Est Eclair, Libération Champagne…) ont été organisateurs ou partenaires du concours Ecole Médias 2007.

            Ce concours comportait différentes catégories. L’une d’entre elles demandaient à des lycéens d’écrire un article de presse en réfléchissant sur le lien entre solidarité et médias.

 

            Cette année, année de la mort de l’abbé Pierre, se posait la question du lien entre solidarité (la fraternité, le lien social…) et les médias. Dans les mémoires, l’appel de l’hiver 1954 fait écho aujourd’hui avec l’appel des frères Legrand pour l’association Don Quichotte face à la détresse des S.D.F. La question était donc d’actualité. Question inscrite aussi dans la durée : il suffit de penser à la campagne de financement du Téléthon lancée chaque année à la télévision.

 

Les buts          

 

            Les objectifs poursuivis dans la préparation du concours étaient pédagogique et civique :

* pédagogique :

1) l’Education Civique Juridique et Sociale (E.C.J.S.) a pour but de comprendre et d’analyser le monde actuel, d’exercer un travail critique de réflexion.

2) la formation d’équipe a permis de développer le travail en groupe. La réalisation des articles a permis de valoriser le travail des élèves à leurs propres yeux.

* civique :

dans le travail de préparation, on a essayé de recréer la démarche du citoyen face à un problème de société :

1) S’informer

2) réfléchir et analyser

3) réaliser un travail critique.

 

Préparation

            Le travail a été réalisé en collaboration avec le CDI (bibliothèque du lycée) pour la consultation de nombreux articles de journaux, la recherche sur Internet.

            Le travail a été encadré par l’enseignant pour l’aide à la recherche, la réflexion. L’analyse des sujets ayant été faite sur le modèle d’une problématique de composition.

 

Les lauréats

 

 

Vendredi 29 juin 2007 à 18h00 dans les salons du rectorat de l’Académie de Reims, 1 rue Navier, les jeunes Lauréats du lycée ont été récompensés. Accompagnés par M. Ludovic Bellini, proviseur adjoint, et par M. Jean-Valéry Martineau, enseignant d’ECJS, les lycéens ont été félicités, puis récompensés. Le premier prix (récompensé par une centaine d’euros chacune) a été accordé à mesdemoiselles Lucie Henman, Mathilde Van Goetsenhoven, Virginie Grapotte (élèves de 2e 7) pour leur article sur « Les médias, acteurs de la solidarité ». Celui-ci expliquait comment une simple photographie d’enfant, celle de l’afghane Sharbat Gula en 1985, avait pu sensibiliser l’opinion mondiale sur le drame afghan. L’importance des médias était ainsi démontrée dans toute son étendue : pour le financement d’ONG, pour sensibiliser les  opinions : « Ils ont le droit de vie ou de mort sur une association humanitaire ».

            Le 3e prix a été remporté par Suzelle Oudin et Julia Farago (2e 7) pour « le rôle des médias dans la solidarité » sur le téléthon. Les quatrième et cinquième prix par des élèves de 2e 1 pour des articles sur MSF et le Biafra sur l’opération pièces jaunes : Marie Gozlan, Hélène Colson, Alexandre Pereira, Alexandre Madrange, Benjamin Thevenin, Arthur Scrima, Jonathan Michel.

            Leur professeur a exprimé à cette occasion toute sa fierté devant la réussite de ses élèves, au terme d’un travail combinant exigence et réflexion.

 

 

                  J.-V. Martineau

Lire la suite

Liste de sujets pour l'oral du bac 2e groupe (n°2)

4 Juillet 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Baccalauréat

 

Liste de sujets pour l’oral du bac 2e groupe (n°2)

 

 

 

Sujets histoire

 

 

 

Majeure

 

Mineure

 

* Le monde en 1945

 

* Les transformations économiques et sociales du second XX siècle

 

* Transformations économiques : croissance et crise (+ document)

 

* La confrontation Est-Ouest de 1947 aux années 1970

 

* L’émancipation et l’affirmation du Tiers Monde

 

* La construction européenne (jusqu’à la fin des années 1980)

 

* Les démocraties populaires (1948-1989) (+document)

 

* Les enjeux européens depuis 1989

 

* La France depuis 1945 : évolution économique et sociale.

 

* La V République : mise en place et évolution.

* Les modèles soviétiques et américains dans les années 1950

 

* La guerre froide : 1947 -1953

 

* La Détente : 1962-1975 (+ chronologie)

 

* L’émancipation des territoires africains français (+document)

 

* La fin de la Guerre Froide

 

* Les conflits localisés : Israël/Etats arabes (+document)

 

* Le rôle de la France dans la construction européenne.

 

* L’Allemagne de 1945 à nos jours (+ document)

 

* La France dans le monde

 

* Bilan de la IV République

 

* Les institutions de la V République (+ document)

 

 

Lire la suite

Liste de sujets pour l'oral du Bac 2e groupe

4 Juillet 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Baccalauréat

 

Liste de sujets pour l’oral du bac 2e groupe

 

 

 

GEOGRAPHIE :

 

Majeures géographie :

 

- Flux, acteurs et lieux de la mondialisation

 

- Les Etats-Unis, puissance mondiale

- La Façade atlantique de l’Amérique du Nord

 

- L’Union Européenne : quelle puissance ?

 

- L’Asie orientale : manifestations et fondements de la puissance

- La mégalopole japonaise

 

- Un Sud ? Des Suds ?

- L’espace méditerranéen : interface nord/sud.

 

- La Russie : un Etat et un espace en recomposition

 

Mineures géographie :

 

- Mondialisation, développement et environnement.

- Les aires de civilisation

- les Etats face à la mondialisation

 

- L’organisation du territoire, reflet de la puissance des Etats-Unis.

 

- Les contrastes spatiaux de l’Union Européenne

 

- Contrastes de l’Asie orientale

 

- Les contrastes de développement au Brésil

 

- Les flux dans l’espace méditerranéen

 

- Atouts et contraintes de l’espace russe

 

HISTOIRE :

 

Majeures histoire :

 

- Le monde en 1945

 

- L’évolution économique des pays capitalistes développés de 1945 à nos jours (+ document)

 

- Les transformations sociales (dans les pays capitalistes développés de 1945 à nos jours)

 

- La confrontation Est-Ouest de 1947 aux années 1970 (+ chronologie)

 

- L’émancipation et l’affirmation du Tiers-monde (+ chronologie)

 

- Les relations internationales de la fin des années 1970 à nos jours : à la recherche d’un nouvel ordre mondial ?

 

- La construction européenne (des années 1950 à la fin des années 1980)

 

- Les démocraties populaires en Europe de 1945 à 1991 : mise en place et organisation, contestations et évolution récente (+ chronologie)

 

- les enjeux européens depuis 1989

 

- La France depuis 1945 : évolution économique et sociale

 

- La V République : mise en place et évolution (de 1958 à nos jours) (+ chronologie)

 

Lire la suite

Rappel Méthode pour l'oral du bac 2e groupe

3 Juillet 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Baccalauréat

 

L’ORAL DE RATTRAPAGE

 

 

Quelle stratégie adopter ?

 

Vous devez choisir deux matières et bien réfléchir à votre choix, afin de pouvoir rattraper un maximum de points. Faites votre choix en combinant plusieurs facteurs : préférez des matières à fort coefficient et dans lesquelles vous avez eu une note vraiment faible (sinon, vous n’allez pas obtenir le nombre de points nécessaires), ou des matières pour lesquelles vous avez obtenu une note inférieure à votre note habituelle. Pour valider votre choix, faites des simulations de points : calculez la note qu’il vous faut obtenir dans chacune des deux matières pour rattraper les points nécessaires et assurez-vous que c’est réaliste.

 

 

DEFINITION DE L’EPREUVE

 

L’épreuve orale dure, en moyenne, 40 minutes (20 minutes de préparation et 20 minutes d’oral).

 

1. Le choix du sujet

 

* L’examinateur vous propose deux sujets au choix. Chaque sujet comporte une partie longue et une partie courte, portant l’une sur l’histoire l’autre sur la géographie.

 

* Les sujets ressemblent à des sujets de composition, mais ils sont plus simples et plus précis.

 

* L’examinateur peut vous demander de choisir immédiatement ou vous laisser partir avec les deux sujets pour faire votre choix pendant la préparation.

 

2. La préparation

 

Elle dure 20 minutes. Vous êtes généralement installé dans la salle d’examen (donc à côté du candidat qui passe). Organisez votre temps comme le souhaitez. Si le candidat ne « tient » pas 20 minutes, l’examinateur peut vous laisser finir ou vous interroger immédiatement, en tenant compte du temps qui vous a manqué pour préparer.

 

3. L’oral

 

On attend de vous une réponse organisée, comme pour une composition, avec une courte introduction, un développement structuré en deux ou trois parties, elles-mêmes organisées en deux, trois ou quatre idées chacune, avec des transitions et un raisonnement argumenté, pour en arriver à une courte conclusion.

 

                L’examinateur est là pour aider à faire valoir ce que vous savez et ce que vous savez faire. Il peut vous laisser parler sans vous interrompre ou vous poser des questions, vous laisser finir ou vous arrêter, faire des remarques, vous poser des questions complémentaires ou se taire : cela ne présage en rien de son opinion. Il organise sa notation comme il l’entend, selon son propre barème (10/10, ou 12/8 ou 15/5, etc.). La note définitive est attribuée au moment de la réunion du jury. La meilleure des deux notes obtenues à l’oral et à l’écrit est sélectionnée.

 

 

CONSEILS PRATIQUES

 

1. Les révisions

 

Comme pour l’écrit, révisez vos cours, commencez toujours par le plan du chapitre : le connaître par cœur vous permettra de mobiliser vos connaissances le moment venu. Ne commencez ni par les chapitres que vous connaissez le mieux ni par ceux sur lesquels vous avez fait une « impasse », mais par ceux pour lesquels vos connaissances sont moyennes. Ne songez pas à ce stade, à faire des fiches : vous n’en avez plus le temps.

 

2. L’entraînement

 

Si vous le pouvez, entraînez-vous : prenez des sujets au hasard et préparez-les en 20 minutes. Demandez à un camarade de vous faire passer un oral : cela vous familiarisera avec l’épreuve et vous apprendra à vaincre le stress.

 

3. Le temps de préparation

 

Gérez bien votre temps de préparation. Choisissez votre sujet (ne tergiversez pas). Consacrez environ 12 minutes à la question longue, 6 minutes à la question courte. Gardez du temps pour trier vos feuilles et vous mettre en condition. Procédez comme pour une composition, en étant beaucoup plus rapide.

 

4. Le brouillon

 

Notez les éléments de l’introduction, le plan de votre intervention, les éléments à ne pas oublier et les éléments de la conclusion. Laissez de la place pour ajouter une idée à la dernière minute. Ne rédigez rien : vous n’en avez pas le temps. Soignez votre brouillon : si le trac vient, vous pourrez vous raccrocher à des notes claires, concises, ordonnées. Numérotez vos feuilles pour ne pas vous tromper devant l’examinateur.

 

5. Le passage à l’oral

 

Annoncez le sujet choisi. Surveillez votre monde pour respecter l’équilibre entre les deux parties de l’épreuve. Si vous ne savez pas répondre à une question, ne donnez pas des réponses au hasard.

 

6. Votre attitude

 

Présentez-vous simplement. Ne prenez pas un air battu, ce qui risque de donner à l’examinateur l’impression que vous ne méritez pas votre baccalauréat. Ne soyez pas non plus trop sûr de vous : c’est irritant. Parlez clairement, posément, sans traîner. Employez un langage correct, évitez les chewing-gums et les familiarités.

 

Lire la suite

Oral bac rattrapage (sujet n°2)

2 Juillet 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Baccalauréat

 

Le sujet de géographie : Les flux migratoires dans le monde

 

 

Analyse du sujet :

 

Ce sujet figure dans la leçon inaugurale de géographie : « un espace mondialisée. Les flux migratoires en constituent un volet important. Il vous faudra d’abord définir ce que vous entendez par flux migratoires : ils englobent les migrations de main-d’œuvre, les migrations de réfugiés. On peut également y inclure les migrations de touristes car elles en constituent une part de plus en plus importante. Les migrations connaissent aujourd’hui, dans un contexte de mondialisation, un essor sans précédent. Le sujet invite donc, parallèlement à la description de ces flux, à s’interroger sur les causes et les moyens de cet essor.

 

Notions essentielles du sujet :

 

- Description de la taille et de la direction des flux : Sud-Nord pour les flux de main-d’œuvre, Sud-Sud pour les flux de réfugiés, Nord-Sud pour les flux de touristes.

- Grands foyers d’accueil de migrants : Etats-Unis, Europe, Europe de l’Ouest, pays du golfe Arabo-persique, Japon et Australie.

- Maîtrise du vocabulaire des migrations : flux, émigré, immigré.

- Maîtrise de l’ordre de grandeur des différents flux : 700 millions de touristes à l’échelle mondiale, 150 millions de migrants par an sans compter les clandestins, 45 millions de réfugiés.

- Bonne connaissance d’exemples particulièrement pertinents sur le sujet : les migrations en Méditerranée (Gibraltar), la frontière entre Etats-Unis et Mexique, la diaspora chinoise…

 

Proposition de plan :

 

 

I. Les migrations du monde, reflets des inégalités et désordres du monde : les flux migratoires parcourent presque toute la planète

            1. Des flux Sud-Nord de main-d’œuvre (75% des flux) (2 min)

            2. Des flux Sud-Sud de réfugiés (1 min)

            3. Des flux Nord-Sud de touristes (2 min)

II. Des conditions favorables aux migrations

            1. Le développement des transports permet l’essor des flux migratoires (2 min)

            2. Les diasporas facilitent l’arrivée et l’intégration des immigrés (1 min)

            3. Les pays du Nord limitent toutefois l’immigration en fermant les frontières (2 min)

 

Vous pouvez garder un peu de temps pour évoquer en conclusion les débats actuels sur l’immigration en France.

 

Entretien avec l’examinateur :

 

- L’impact des migrations sur les pays du Nord, les pays du Sud.

- Développer des exemples particuliers : les migrations dans l’espace méditerranéen, de part et d’autre de la frontière américano-mexicaine, si vous ne les avez pas traités dans votre exposé.

- Expliquer les politiques de quota en matière d’immigration.

- Evoquer les politiques de migrations des élites, la « fuite des cerveaux ».

 

Lire la suite

Oral de bac rattrapage (sujet)

2 Juillet 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Baccalauréat

 

SUJET D’ORAL

 

 

Le sujet d’histoire : La société française depuis 1945

 

Le sujet de géographie : Les flux migratoires dans le monde

 

 

Le sujet d’histoire : La société française depuis 1945

 

 

Analyse du sujet :

 

 

C’est un sujet classique et intéressant dans le sens où c’est l’une des seules séquences d’histoire sociale du programme. Il figure dans l’un des derniers thèmes de l’année : « La France depuis 1945 ». Il ne présente aucune difficulté quant à la définition des termes. Vous devrez insister sur l’intérêt de cette période pour la société française : elle connaît, comme l’a dit le président de la République Giscard d’Estaing dans un texte célèbre, plus de changements entre 1950 et 1975 qu’entre 1870 et 1950. C’est durant cette période que se fonde notre société actuelle. Il est également important de maîtriser les moments importants de rupture car en un demi siècle, notre société est passée d’un contexte d’essor à un contexte de crise.

 

 

Notions essentielles du sujet :

 

 

Beaucoup d’éléments très disparates sont à maîtriser.

 

- « Trente Glorieuses » : 1945-1973 (Jean Fourastié), « Vingt Piteuses » : 1973 jusqu’à aujourd’hui (Attention : elles durent encore aujourd’hui et donc depuis plus de 20 ans).

 

- L’émancipation féminine apparue avec le travail féminin et la simplification des tâches ménagères induite par l’apparition de l’électro-ménager. La diminution du taux de natalité.

 

- L’immigration en France : au début suscitée pour palier le manque de main-d’œuvre puis rejetée avec l’apparition du chômage de masse.

 

- Société de consommation : publicité, supermarchés...

 

- Exclusion : RMI, chiffres du chômage.

 

 

Proposition de plan :

 

 

I- Une société traditionnelle en 1945

 

            1. Une paysannerie nombreuse au sein de la population active (1 minute)

 

            2. Des familles traditionnelles marquée par une place importante de la religion (1 min)

 

II. Les bouleversements sociaux des Trente Glorieuses : de 1945 jusqu’au début des années 1970

 

            1. Une période d’augmentation et de modification de la population active (2 min)

 

            2. La naissance de la société de consommation (1 min)

 

            3. l’émancipation des femmes (2 min)

 

III. Une société fragilisée par la crise : début des années 1970 jusqu’à nos jours.

 

            1. L’apparition et la persistance du chômage de masse (1 min)

 

            2. L’augmentation du nombre d’exclus malgré les politiques sociales (1 min)      

 

            3. La montée de la xénophobie et de l’extrême droite (1 min)

 

 

Vous pouvez conclure sur les interrogations sur le modèle social français aujourd’hui après tant d’années de crise.

 

 

Entretien avec l’examinateur :

 

 

- La démographie française pendant cette période

 

- Mai 1968

 

- Les nouveaux cadres de vie : le développement de la banlieue, des centres commerciaux, les lotissements périurbains.

 

- La civilisation des loisirs.

 

- Les changements dans le couple, la famille

 

 

Lire la suite