Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

2e Géographie : Population et richesse dans le monde 3

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

C. Les frontières sont-elles de véritables barrières ?

 

 

T .P. page 43

 

1. Décrire le mode de vie traditionnel des Touaregs.

 

Les Touaregs sont des nomades qui vivent dans le désert (razzia, trafic caravanier, élevage itinérant). Ils vivent pauvrement et subissent la sécheresse.

 

 

2. Qui administre le Sahara au début du siècle ? Actuellement ?

 

Au début le Sahara était contrôlé par les Etats colonisateurs (Grande Bretagne, France, Italie, Espagne), maintenant il est partagé en 10 pays : 6 arabes et 4 en Afrique noire.

 

3. Quelle est l’origine des frontières dans le Sahara ? Pourquoi posent-elles problème ?

 

A l’origine ce sont les Etats coloniaux qui ont créé les frontières. Elles posent problèmes  puisqu’elles sont formées sur différents territoires, et elles découpent des groupes ethniques et en réunissent d’autres.

 

4. Quelles conséquences ont eu ces frontières pour les Touaregs ? Pourquoi leur marginalisation est-elle croissante ?

 

_ Les conséquences pour les Touaregs sont qu’elles ont divisé un peuple et cela l’a appauvrit. _ Leur marginalisation est croissante puisqu’ils n’ont plus de pasteurs.

* Ils n’ont plus de quoi faire vivre leurs bétail et eux-mêmes. Il y’a marginalisation des Touaregs car privés de leurs ressources traditionnelles. Ces populations s’appauvrissent. C’est une marginalisation économique. Cela s’accompagne d’une émigration rapide et massive des jeunes.

 

Carte 17 page 37 : La RegioTriRhena, un espace trinational de coopération

 

A quoi sert la région transfrontalière ?

 

La région transfrontalière permet de valoriser les espaces économiques de plusieurs régions sur une frontière commune. Les migrations de travailleurs transfrontaliers peuvent être facilitées, ainsi que les échanges économiques avec les abaissements (ou suppression) des droits de douane dans les eurorégions.

 

Publicité 18 page 37 : Une image de la mondialisation : Coca-Cola à Irkoutsk, en Sibérie.

 

Quelle est la nationalité du produit vanté par la publicité ? Dans quel pays se trouve la publicité ?

 

Le produit Coca Cola est d’origine américaine et est vendu en Russie.

C’est la firme multinationale Coca Cola qui vend dans plusieurs pays.

 

 

 

_ Les frontières séparent parfois des ethnies vivant de part et d’autres des frontières (Kurdes), et posent des difficultés pour les nomades transfrontaliers (Touaregs). Le mode de vie de ces derniers est menacé par la création de frontières dans le Sahara après l’indépendance des pays colonisés.

 

_ Les frontières sont aussi des régions qui attirent. Les régions transfrontalières comme les eurorégions permettent de mettre en place des projets d’aménagements communs, d’abaisser ou de supprimer des droits de douane, d’améliorer le quotidien des travailleurs transfrontaliers.

 

_ Un certain nombre de faits gomme, efface, le rôle de barrière joué par les frontières :

* la mondialisation (interdépendance économique des pays du monde par le développement croissant des échanges (marchandises, capitaux, informations, hommes) il y’a abaissement progressif des tarifs douaniers ; l’organisme qui a mis en place la mondialisation est le GATT (General Agreement on Tariff and Trade) qui est devenu l’OMC (organisation mondiale du commerce), développement du libre échange.

* Les firmes multinationales (FMN), comme Loreal, réalisent 1/3 du commerce mondial.

 

Régions transfrontalières : (p. 36) : espace dont l’économie fonctionne à cheval sur une ou plusieurs frontières.

Mondialisation : interdépendance économique des pays du monde par le développement croissant des échanges (marchandises, capitaux, informations, hommes).

 

FMN : (p. 36) : Firme internationale : entreprise qui exerce ses activités dans plusieurs Etats, directement ou par l’intermédiaire de filiales.

 

 

 

Carte 16 page 37 : Le nuage radioactif de Tchernobyl

 

Que s’est-il passé ? Pourquoi est-ce un problème international ?

 

 La centrale nucléaire installée en Ukraine dans la ville de Tchernobyl a explosée, libérant un nuage radioactif traversant la presque totalité du continent européen.

 

 

 

_ Les enjeux environnementaux (Arctique, Antarctique). Les problèmes sont l’air, l’eau, car il y a une prise de conscience croissante envers la pollution de manière internationale. Il y a une réunion internationale en 1992 à Rio de Janeiro, qui fut le sommet de la Terre ; car on commence à envisager une gestion internationale des problèmes de l’environnement.

 

 

 

2e Fiche d’objectifs géographie n°1

 

 

PLUS DE SIX MILLIARDS D’HOMMES SUR LA TERRE

 

 

    SAVOIR   

 

 

1/ JE SAIS REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES :

 

 

I. Comment sont répartis les hommes et les richesses sur la Terre ?

 

                A. Où sont situés les foyers de peuplement ? Pourquoi ?

 

                B. Quels sont les facteurs expliquant la répartition des hommes ?

 

                C. Quelles sont les dynamiques de peuplement ?

 

                                1.  La transition démographique

 

                               2. Les flux migratoires

 

                D. Etude de cas : la Chine

 

II. Comment sont répartis les richesses dans le monde ?

 

III. Quel est le rôle des frontières dans un monde mondialisé ?

 

                A. Quel est le rôle de l’histoire dans la multiplication des frontières ?

 

                B. Quels sont les conflits liés aux frontières 

 

                C. Les frontières sont-elles de véritables barrières ?

 

 

2/ JE SAIS DEFINIR :

 

 

Foyer de peuplement :

 

Désert humain : régions faiblement peuplées ou vides d’hommes.

 

Densité : (p. 28) : Nombre d’habitants par km².

 

Mégalopole : (p. 166) : vaste ensemble d’agglomérations étalées sur des centaines de kilomètres, et qui entretiennent entre-elles de multiples échanges.

 

Milieux contraignants :

 

Indice de fécondité (p. 252) : nombre moyen d’enfants par femme en âge de procréer. L’indice doit atteindre 2,1 pour assurer le renouvellement de la population dans un pays développé.

 

Croissance démographique (p. 30) : augmentation de la population, résultant de l’addition de l’accroissement naturel (excès des naissances sur les décès) et du solde migratoire (différence entre les départs et les arrivées).

 

Transition démographique (page 30) : passage d’un régime démographique traditionnel de forte natalité et de forte mortalité à un régime moderne de faibles natalité et mortalité. Comme la mortalité baisse plus vite que la natalité, une phase de forte croissance de la population apparaît au cours de cette évolution.

 

Migration (page 30) : déplacement définitif ou de longue durée qui implique un déracinement ; les migrations internationales impliquent le franchissement d’une frontière.

 

Exode rural : Départ important et définitif des habitants des campagnes vers les villes.

 

Indice de développement humain (p. 27) : L’indice (ou indicateur) de développement humain combine l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’instruction (taux d’alphabétisation et nombre d’années d’études) et le revenu par habitant ; il varie de 0 à 1.

 

Une frontière est une ligne qui limite le territoire d’un Etat

 

 

3/ JE SAIS REPERER DANS L’ESPACE :

 

 

_ Les principaux foyers de peuplement

 

 

SAVOIR FAIRE

 

 

 

4/ JE SAIS LOCALISER UN PAYS SUR UN PLANISPHERE

 

 

5 JE SAIS ANALYSER UNE CARTE

 

 

6/ JE SAIS COMPARER DES CARTES

 

 

7/ JE SAIS REPONDRE A DES QUESTIONS SUR UN TEXTE

 

 

8/ JE SAIS ETUDIER UN DOCUMENT ICONOGRAPHIQUE

 

 

Lire la suite

2e Géographie n°1 : Population et richesse dans le monde 2

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

D. Etude de cas : la Chine

 

 

T. P. Pages 38 à 41

 

Questions 1 à 5 page 41

 

1. Montrez l’ancienneté et la permanence du fort peuplement chinois.

 

Le foyer de peuplement chinois existait dès l’Antiquité, et n’a cessé d’augmenter jusqu’à nos jours.

 

Ce gigantisme démographique s’explique par des révolutions agricoles dès le (Néolithique, riziculture, adoption de plantes américaines), la présence de fleuves et l’irrigation permettent de meilleurs rendements par la bonne utilisation de l’eau.

La Chine, même au plus fort de crises démographique, constitue entre 10 et 35 % de la population mondiale.

  

2. Décrivez la répartition spatiale de la population en Chine.   

 

La population en Chine est répartie en trois zones. A l’ouest, c’est la Chine intérieure des déserts et des montagnes très peu peuplée. Au centre la Chine des campagnes (plaines) connaît des densités moyennes et fortes, en particulier autour de villes comme Chengdu… La Chine du littoral est très fortement peuplée avec de nombreuses villes (Shangai, Hong Kong) avec de fortes densités plus de 600 hab. / km²).   

 

3. Quels éléments humains expliquent les fortes densités chinoises ?

 

La Chine est située dans l’Asie des moussons où les densités sont très fortes, de plus le riz est une culture peuplante qui permet de nourrir beaucoup d’hommes et exige une forte population pour cultiver la terre.

 

4. Quels éléments naturels contribuent également à expliquer les fortes densités ? Et les faibles densités ?

 

Les fortes densités s’expliquent aussi par les éléments naturels : les plaines traversées par les fleuves sont fortement peuplées, alors que les zones de montagnes et de désert sont faiblement peuplées.

 

5. Quels espaces connaissent aujourd’hui la croissance de population la plus forte ?

 

Les villes s’accroissent beaucoup à cause de l’exode rural qui poussent les paysans à s’établir dans des villes.

 

_  Depuis 4000 avant J.-C. la Chine a toujours été le premier foyer de population rassemblant entre 15 à 35% de la population mondiale. Mais la population est inégalement répartie : la Chine de l’ouest, constituée de déserts (Gobi, Takla-Makan), de montagnes (chaînes de l’Himalaya), est fortement peuplée. La Chine du centre est fortement peuplée grâce à ses plaines irriguées, aux collines couvertes de riz. La Chine du littoral est couverte de villes dont la population importante augmente grâce à l’exode rural.

_  L’agriculture a permis de nourrir de fortes populations grâce à la culture peuplante du riz, à l’eau abondante des fleuves et de la mousson au sud.               

 

                                                                                                                    

II. Comment sont répartis les richesses dans le monde ?

 

Cartes page 26-27 : Les inégalités de richesse et de développement

 

Indice de développement humain (p. 27) : L’indice (ou indicateur) de développement humain combine l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’instruction (taux d’alphabétisation et nombre d’années d’études) et le revenu par habitant ; il varie de 0 à 1.

 

 

Comment nomment-on les deux divisions du monde ? Quels sont les critères qui permettent de définir si un pays appartient au Nord ou au Sud ?

 

_ Le monde est divisé entre pays développés du Nord, et pays en voie de développement du Sud.

 

_ Les trois critères permettant de dire si un pays appartient à l’un ou à l’autre groupe sont : l’espérance de vie, le niveau d’instruction et le revenu par habitant.

 

Carte 9 page 33 : Riches et pauvres à l’échelle des Etats (1998)

 

L’écart entre pays les plus riches et pays les plus pauvres est-il important ?

 

Oui. Si la moyenne du PIB est de 6 526 dollars par habitants, il existe un grand écart entre le faible PIB de 450 dollars (Haïti le pays le plus pauvre du monde, l’Afghanistan ravagé par la guerre civile, les pays du Sahel…) et les forts PIB des pays industrialisés du Japon, des Etats-Unis et du Canada, de l’Australie et de l’Union Européenne.

 

Carte A page 270 : Les « Nords » et les « Suds »

 

Existent-ils des différences entre les « Nords » et les « Suds » ?

 

_ Les pays des « Nords » sont les riches pays développés et industrialisés, mais aussi les pays ex-communistes qui doivent passer du régime économique communisme à l’économie de marché. Les NPI sont les Nouveaux Pays Industriels (Corée du Sud, Taïwan, Singapour), des pays industrialisés concurrents des pays développés.

_ Il existe de fortes différences entre les pays des « Suds ». En effet, certains pays des « Suds » ont des fortes possibilités économiques et s’efforcent de rattraper les pays des « Nords ».

* Les Etats-continents (Brésil, Inde,  Chine) et les pays semi-industriels (Argentine, république sud africaine, Indonésie, Egypte, Tunisie et Maroc, les ex républiques soviétiques d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan…)…) s’industrialisent et concurrencent les pays du Nord. Ils s’efforcent de devenir eux aussi des NPI. 

* D’autres pays ont des ressources naturelles leur donnant une grande richesse, comme les pays pétroliers (Arabie Saoudite, Venezuela, Iran, Irak, Algérie, Libye, sultanat du Brunei (le pays le plus riche du monde).

* Les PMA, les Pays les Moins Avancés, cumulent les difficultés (désertification du Sahel, guerre civile…).

 

Carte B page 270 : Les actifs agricoles ; C page 271 : L’inégale puissance industrielle

 

Quelle est l’importance de l’agriculture, de l’industrie dans les pays du Sud ? Du Nord ?

 

_ L’agriculture occupe plus de la moitié des actifs dans la grande majorité des pays du Sud (sauf l’Arabie saoudite qui est un pays pétrolier désertique). Au contraire, les pays industrialisés emploient moins de 10% de leurs actifs dans l’agriculture. Mais les pays ex-communistes emploient parfois un quart de leurs actifs dans l’agriculture.

_ Les pays du Sud ont une industrie peu puissante, alors que les pays du Nord ont développé une puissante industrie. En particulier les Etats-Unis, le Japon et les principaux pays de l’Union Européenne. Ce sont les trois pôles de la Triade.

 

 

_ Les pays du monde se partagent entre pays du « Nord » et du « Sud » selon l’IDH mesurant l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’instruction et le revenu par habitant. L’écart est important pour chaque critère :

* Revenu : les pays industrialisés représentent près de 80% du PNB total. 15% de la population disposent d’un revenu supérieur à 10 000 $ /an. Mais 20% des personnes les plus pauvres se partagent 1% de la richesse mondiale et 3 milliards de personnes ont un revenu inférieur à 360 $/an.  

* Le développement humain dépend des politiques des Etats : il est faible dans les riches pays pétrolier d’Arabie saoudite, et moyen dans le pays pauvre du Sri Lanka. L’espérance de vie, la scolarisation sont très différentes selon les pays.

_ Les différences entre pays des « Suds » sont fortes : Certains Etats-Continents, des pays semi-industriels cherchent à devenir des NPI. Les pays pétroliers ont de forts revenus. Les PMA par contre cumulent les difficultés (pauvreté et instabilité politique). Les pays du Sud emploient plus de la moitié de leurs actifs dans l’agriculture (contre moins de 10% pour les pays développés).

 

_ Les pays développés ont un IDH supérieur à 0,9. Leurs économies sont surtout basées sur les services. Le Nord forme toutefois un ensemble contrasté (hétérogène). Exemple certains pays de l’Est sont actuellement dans une situation de pauvreté (Bulgarie, Roumanie).

* Les pôles de la Triade ce sont les trois principaux foyers économiques  mondiaux : Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada), Europe de l’Ouest, Extrême Orient autour du Japon. A l’intérieur de chaque pays du Nord vous avez une partie de la, population qui est exclue de la prospérité, de la richesse : ce sont les « Quart Monde ».

* Les NPI de l’Asie du Sud Est sont appelés les 3 « dragons ». Ce sont la Corée du Sud, Taiwan, Singapour. Ils sont considérés actuellement comme des pays développés du Nord.

 

_ Les pays en développement ont une grande diversité :

Le Sud constitue un ensemble de pays plus ou moins avancé sur la voie du développement.

* Asie orientale : certains pays connaissent des progrès économique rapide (ex. Thaïlande, Malaisie) mais les signes de retards sont encore nombreux : courtes espérances de vie, bidonvilles autour des principales villes.

* L’Afrique sub-saharienne (Afrique noire) : continent de tous les fléaux, elle a la situation socio-économique la plus grave du monde. Elle est touchée aussi par des handicaps naturels : Au Sahel, à la bordure sud du Sahara, avancée naturelle du désert… Elle est affectée aussi par une dépendance économique, financière, technologique et industrielle. Le fléau de corruption au niveau du pouvoir gaspille d’immenses richesses et endettent les pays.

Enfin, c’est le continent le plus touché par des guerres, les épidémies : paludisme, SIDA. Elles sont pandémiques (permanentes).

 

« Nord », « Sud » : (p. 32) : Les pays développés sont situés en majeure partie au Nord (à l’exception de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande) ; les pays en développement forment, eux, le Sud.

 

NPI : Nouveaux Pays Industrialisés. Ce sont les pays qui ont réussi le rattrapage économique et ont une économie et un niveau de vie comparable à ceux des pays développés.

 

PMA : Pays les Moins Avancés : Ce sont les pays les plus pauvres de la planète.

 

 

 

III. Quel est le rôle des frontières dans un monde mondialisé ?

 

 

Une frontière est une ligne qui limite le territoire d’un Etat.

 

 

Introduction : Il existe de nombreuses frontières naturelles (chaîne de montagnes, océans, déserts), mais aussi des frontières qui sont le fruit de l’histoire. Ce sont des frontières qui ont résultés des rapports de force entre pays voisins.

 

 

            A. Quel est le rôle de l’histoire dans la multiplication des frontières ?

 

Récit :

_ On compte actuellement 210 « Etats souverains ». Un Etat souverain est un Etat reconnu par les autres Etats et par l’ONU (ex. d’Etat non souverain : Chypre turque).

            Les frontières longtemps imprécises on été peu à peu stabilisé au cours des XVI et XVII siècle.

            Ces frontières vont se multiplier à partir du XIX siècle. Les mouvements nationaux en Europe (ex. le recul de l’Empire Ottoman  permet la naissance de la Grèce en 1830 ; création de la Belgique ; la décolonisation de l’Amérique latine au XIX s.)

            De 1945 à 1975 la décolonisation en Afrique et en Asie au détriment des empires coloniaux anglais et français.

            L’éclatement du bloc de l’est (1990-1991), avec également l’indépendance des pays qui faisaient partie du territoire soviétique (Pays Baltes, Ukrainiens, Biélorussie, Moldavie…)

            Certains pays de l’Europe de l’est vont subir le contrecoup de l’effondrement du bloc de l’est (Tchécoslovaquie, Yougoslavie).

 

Cartes 15 page 39 : L’évolution des frontières en Europe centrale et orientale à la fin du XX s.

 

+  Texte 13 page 39 : Les nouvelles frontières de la République tchèque.

 

Récit :

_ La Tchécoslovaquie fait une séparation à l’amiable entre les Tchèques et les Slovaques.

La Yougoslavie se divise entre la Serbie, la Croatie, la Bosnie, la Slovénie, la Macédoine et il y’a des revendications contradictoires sur le Kosovo.

Pendant ce temps et malgré tout, dans ce contexte de fragmentation, on assiste à la réunification de l’Allemagne (RFA et RDA).

 

Etat souverain : Etat reconnu par les autres Etats et par l’ONU.

 

 

 

            B. Quels sont les conflits liés aux frontières ?

 

 

Photo 14 page 35 : Entre Israël et le Liban, la frontière reste une coupure forte

 

Pourquoi y a t-il une frontière entre ces deux pays ? Quel est son rôle ? Est-elle efficace ?

 

La frontière isole deux Etats l’un de l’autre, mais aussi des forces armées antagonistes : Tsahal (l’armée israélienne) et les terroristes du Hezbollah pro-iranien… Elle n’est pas efficace car elle n’empêche pas les tirs de roquette depuis le Liban, ni l’attaque d’hélicoptère israélien.

 

Quelles peuvent être les autres enjeux liés aux frontières ?

 

 

 

_ Les frontières délimitent des territoires des Etats et séparent des hommes. Elles peuvent être l’objet de conflits géopolitiques :

 

* frontières d’Etats en guerre (car les frontières sont contestées) comme pour le Cachemire. La région du Cachemire est partagée entre le Pakistan et l’Inde. La population musulmane du Cachemire indien souhaite soit l’indépendance soit le rattachement au Pakistan.

* frontières virtuelles : certains peuples non indépendants luttent pour créer un nouvel Etat (Tchétchènes, Palestiniens, Kurdes..).

* frontières gardées : elles séparent des Etats en conflits (ex Liban et Israël, entre les deux Corées).

_ Des frontières sont peu actives car elles passent dans des régions vides (ex Sahara, Amazonie). Ce sont des frontières paisibles.

_ Actuellement de nombreuses frontières sont des zones ouvertes aux échanges (Union Européenne, ALENA).

 

Géopolitique (p. 34) : qui concerne l’espace et la politique des Etats.

Lire la suite

2e Géographie n°1 : Population et richesse dans le monde 1

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

PLUS DE SIX MILLIARDS D’HOMMES SUR LA TERRE

 

 

Introduction : En 2005, 6,5 milliards d’hommes peuplent la planète de manière inégale et contrastée.

Problématique : Comment la population est elle répartie et comment peut on l’expliquer ? La dynamique démographique actuelle modifiera-t-elle la répartition spatiale de la population mondiale dans les décennies à venir ? La répartition de la population correspond elle à la répartition des richesses ?

 

 

 

I. Comment sont répartis les hommes et les richesses sur la Terre ?

 

            A. Où sont situés les foyers de peuplement ? Pourquoi ?

 

Carte pages 24 et 25 : La répartition de la population mondiale

 

+  cartes pages 204-205 : Le relief de la Terre.

 

Où sont situées les zones fortement peuplées ? Les espaces vides ? Pourquoi ?

 

_ Les zones fortement peuplées sont situées sur les littoraux et dans les grandes villes.

_ Les espaces vides sont souvent situés à l’intérieur des continents, là où se trouvent les déserts et les chaînes de montagnes (ex : déserts du Sahara, du Kalahari en Namibie).

_ Les espaces où la communication est facilitée par l’espace maritime, et les grands centres de consommation (villes) sont plus fortement peuplés.

 

 

Quelles sont les régions (Hémisphères, continents, pays, ensemble de villes…) les plus fortement peuplées ?

 

_ 90% de la population humaine vit dans l’hémisphère nord, et 75% entre le tropique du Cancer et le cercle polaire arctique.

 

_ Pour les continents : Les fortes densités sont nombreuses en Asie. Plus de 3 milliards d’hommes se concentrent en Asie sur 6 milliards d’habitants de la Terre. L’Europe est également un continent densément peuplé. En Amérique du Nord et en Afrique cette densité est très inégale.

_ Les pays : L’Inde, la Chine, mais aussi le Japon, les Philippines et l’île de Java en Indonésie sont densément et fortement peuplé. En Europe le sud de l’Angleterre, la Belgique et la Hollande, l’Allemagne de l’ouest (rhénane) et le nord de l’Italie constituent un axe de forte population.

 

_ Des ensembles de villes se rejoignent et ont totalement absorbées les campagnes comme aux Etats-Unis sur la côte Est (Boston, New York, Philadelphie, Washington [ cf. page 19]) et sur la côte ouest autour de Los Angeles. Ces espaces urbains sont appelés des mégalopoles. 

 

 

Foyer de peuplement :

 

Désert humain : régions faiblement peuplées ou vides d’hommes.

 

Densité : (p. 28) : Nombre d’habitants par km².

 

Mégalopole : (p. 166) : vaste ensemble d’agglomérations étalées sur des centaines de kilomètres, et qui entretiennent entre-elles de multiples échanges.

 

 

 

90 % des hommes vivent dans l’hémisphère nord

Cercle polaire

 

 

Tropique du Cancer

75% de la population

Equateur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_ La population mondiale est de 6,5 milliards d’habitants. Elle est inégalement répartie. 90% (3 habitants sur 4) des hommes vivent dans l’hémisphère nord.

_ La densité moyenne mondiale est de 45 hab. / km² mais il existe de grands écarts de densité : au Bangladesh (966 hab. /  km ²), en Mongolie (1,6 hab. / km²).

_ Avec 3 milliards d’hommes la densité est élevée en Asie (en Inde : plus de 300 habitants au km2), ainsi les principaux foyers de peuplement sont situés en Asie des moussons :

* Asie orientale : Chine, Japon, deux Corée : 1 M 5

 

* Le sous continent indien : l’Inde, le Pakistan, le Bangladesh et la Sri Lanka : 1 M 4

* Asie du Sud-Est : Viet-Nam, Malaisie, Indonésie : 500 millions

L’Europe constitue le 3e foyer de peuplement de la planète. Il existe des foyers secondaires (Golfe de Guinée [220 millions], Brésil [120 millions]…).

_ Une partie de la planète est presque vide d’habitants : les déserts humains. Ce sont des milieux difficiles à cause du froid extrême (Sibérie) ou des hautes latitudes (Pôle Nord, Pôle Sud), de la sécheresse (Sahara), des hautes chaînes de montagne (Himalaya), de la chaleur et de l’humidité favorisant les forêts denses (Amazonie).

_ Mais les forêts denses sont de plus en plus convoitées par l’homme qui met en place des fronts pionniers (espaces en voie de peuplement, de mise en valeur et en voie d’intégration).

 

 

 

 

 

T. P. : Les facteurs des inégalités de peuplement

 

 

 

La répartition des hommes sur la Terre

 

            « Les plus grandes concentrations de population se trouvent en Asie du Sud-Est et de l’Est, et en Europe. Les plaines fertiles d’Europe (propice à la culture du blé) et surtout les grands deltas asiatiques, où la civilisation du riz (liée également à la présence de mousson) a pu permettre l’entassement humain, sont très peuplés. […] Inversement, certains territoires hostiles à l’homme ont des densités très faibles. Les contrées les moins peuplées du globe coïncident avec les zones climatiques les moins favorables à l’homme comme les étendues glacées des terres polaires (…), les hauts sommets d’Himalaya, des Andes et des Montagnes Rocheuses, les forêts humides et chaudes de l’Amazonie ou du Congo, les grands déserts des latitudes tropicales (ou tempérées) : Sahara, Kalahari, Arabie, Mongolie…

            D’après J. -C. Chesnais, La population du monde, Bordas, 1996.

 

 

1. Soulignez en vert les types d’espaces et les éléments qui, d’après l’auteur, favorisent la concentration des hommes.

 

2. Quelles sont les deux productions agricoles associées aux zones de plus forte concentration de population ?

 

Le blé en Europe et le riz en Asie.

3. Soulignez en rouge les types d’espaces considérés comme moins favorables aux hommes.

4. Quels sont les éléments naturels qui limitent la possibilité d’occuper les trois autres types d’espace :

- dans les zones            polaires                                                    : le     froid        

- dans les hautes            montagnes                                               : le   froid      et la pente

- dans les grands            déserts                                                     : le manque d’eau

 

 

 

(Complétez la carte en localisant et en nommant quelques-uns de ces espaces (utilisez les pointillés).

 

 

 

Quelques facteurs de l’inégal peuplement de la planète :

            « Il y a 2000 ans, plus de 50% de la population mondiale se concentrait déjà dans les principaux foyers de peuplement actuels. Le poids démographique actuel de ces foyers s’explique donc aussi par une croissance cumulative. »

            Manuel Hatier, Géographie seconde, 1996

            « Il faut, après examen des conditions physiques, interroger les techniques et l’histoire, prendre connaissance de la vision des conditions naturelles que les hommes se donnent à travers les techniques qu’ils maîtrisent.

Réflexion de Pierre Gourou, géographe, qui explique ainsi qu’à milieu naturel équivalent (notamment celui de la grande forêt équatoriale), les densités humaines peuvent être très différentes.

 

            In Terres de bonne espérance, le monde tropical, Plon, 1982.

1. D’après le document, quel type d’espace n’est pas toujours marqué par une quasi absence des hommes ?

 

Les forêts humides et chaudes.

 

 

2. D’après le texte, les conditions naturelles suffisent-elles à comprendre l’inégal peuplement de la planète ?

 

Non. La permanence des grands foyers résulte en grande partie d’une croissance cumulative de la population. De plus, si l’on excepte certains types d’espaces qui ne se prêtent pas à une forte occupation humaine dans les autres, c’est davantage la manière dont les hommes parviennent à maîtriser les conditions particulières du milieu qui est déterminante.

            B. Quels sont les facteurs expliquant la répartition des hommes ?

 

 

 

Texte 2 page 29 : Le rôle des techniques agricoles innovantes

 

Quelle est la densité en Asie par rapport aux autres densités tropicales ?

 

En Asie la densité moyenne est de 170 hab. / km². Les densités tropicales moyennes ailleurs sont de moins de 15 hab. / km². (lignes 1 à 3)

 

 

Qu’est-ce qui explique les fortes densités en Asie ?

 

L’Asie a développé des techniques de riziculture permettant de nourrir de fortes densités. La riziculture est une culture peuplante, car elle peut nourrir beaucoup d’hommes mais exige aussi des hommes pour les travaux du riz.

 

 

Quelle révolution agricole a permit d’augmenter la population ?

 

La Révolution verte (définition page 66) accroît les avantages de la maîtrise des techniques agricoles par les civilisations hydrauliques.

 

 

Est-ce le climat et le relief ou les sociétés humaines qui expliquent les différences de densité ?

Les facteurs physiques ont une importance dans l’explication des densités, mais les sociétés humaines ont une importance encore plus grande.  

Les civilisations pastorales (ex Sahel) comportent peu de personnes en transhumance avec leurs troupeaux pour trouver de nouveaux pâturages. Les civilisations hydrauliques maîtrisent l’irrigation et ont des récoltes permettant de nourrir de fortes populations.

 

 

_ La répartition des hommes s’explique par plusieurs facteurs :

* la plupart des régions peu ou pas peuplé correspondant à de milieux contraignants ou hostiles à cause du froid des hautes latitudes (sol gelé empêche l’agriculture), de l’aridité (peu de végétation), du relief (difficultés causées par le froid et les pentes).

Cependant les hautes chaînes de montagnes ne sont pas forcement des espaces répulsifs (ex. les Andes, l’Atlas). Les montagnes jouent le rôle de refuge ; dans les milieux secs (arides), les montagnes sont les plus arrosées.

* Les facteurs humains sont les plus importants. Les sociétés pastorales (ex Sahel) avec des faibles densités de bergers sont très différentes des fortes densités des civilisations hydrauliques où les techniques d’irrigations permettent de fortes densités de paysans (riziculture en Asie tropicale).

_ Les héritages historiques expliquent aussi ces répartitions de la population. La Traite des Noirs avec la déportation de millions d’esclaves noirs des côtes africaines vers l’Amérique ont dépeuplé certains littoraux africains.

 

 

milieux contraignants : milieux où la vie est difficile pour l’homme à cause de difficultés, de contraintes naturelles…

 

 

 

 

 

 

            C. Quelles sont les dynamiques de peuplement ?

         

                        1. La transition démographique

 

 

 

Cartes page 29 et 31           

 

Carte 1 page 29 : La population mondiale en 2000

 

Qu’est-ce qu’une carte par  anamorphose ?

 

C’est une carte où la taille des phénomènes correspond à leur importance.

 

 

 + Carte 58 page 31 : la croissance démographique dans le monde (1998-2015)

 

Comparer l’indice de fécondité et le taux de croissance annuel. Que pouvez vous conclure ?

La croissance annuelle est forte dans les pays de forte fécondité. C’est surtout le cas dans les pays africain et du sous-continent indien et sur la plaque arabique.

Les pays européens ont un faible indice de fécondité, quelquefois négatifs. Les vieux et riches pays industrialisés et les pays en crise de l’ex bloc soviétique sont en vieillissement.

 

 

Indice de fécondité (p. 252) : nombre moyen d’enfants par femme en âge de procréer. L’indice doit atteindre 2,1 pour assurer le renouvellement de la population dans un pays développé.

 

Croissance démographique (p. 30) : augmentation de la population, résultant de l’addition de l’accroissement naturel (excès des naissances sur les décès) et du solde migratoire (différence entre les départs et les arrivées).

 

 

 

Pourquoi ces différences dans l’indice de fécondité ?

 

Cela s’explique par la transition démographique.

 

 

 

Transition démographique (page 30) : passage d’un régime démographique traditionnel de forte natalité et de forte mortalité à un régime moderne de faibles natalité et mortalité. Comme la mortalité baisse plus vite que la natalité, une phase de forte croissance de la population apparaît au cours de cette évolution.

 

 

Fiche : Transition démographique

 

 

 

_ La population mondiale a fortement augmenté depuis deux siècles. Cette croissance démographique s’explique par la transition démographique.

* La transition démographique est terminée en Europe, et la population est en voie de vieillissement, en particulier en Allemagne où le taux de renouvellement des générations (deux enfants par femme) n’est parfois pas assuré.

* Les pays en voie de développement ont débuté leur croissance démographique tardivement. Mais celle-ci est très forte à cause d’un fort indice de fécondité.

_ Les foyers de peuplement des pays en voie de développement assurent 90% de la croissance démographique mondiale.

 

_ Les proportions de peuplement du monde sont modifiées par la croissance démographique au profit de l’Asie et de l’Afrique. En Asie le foyer de peuplement indien rattrape peu à peu e foyer chinois.

 

 

 

                                   2. Les flux migratoires

 

 

Carte D page 269 : Les migrations internationales

 

Quels sont les pays de départ de migrants (émigration) ? D’arrivée de migrations ? Pourquoi ?

 

Les pays pauvres et les pays en voie de développement sont des pays d’émigration vers les pays riches et développés.

Les pays du Maghreb, du Sahel, d’Afrique du Sud- Ouest envoient des migrants vers les pays riches et proches : vers l’Europe de l’Ouest, la République sud africaine.

Les pays d’Amérique du Sud envoient des migrants vers les pays riches d’Argentine (industrialisé), le Venezuela (pays exportateur de pétrole).

Les pays riches et industrialisés comme les Etats-Unis et le Canada, l’Australie et le Japon, les pays de l’Union Européenne attirent des migrants, quelquefois clandestins.

Les riches pays pétroliers attirent aussi les flux de migrations : Venezuela, Libye, l’Arabie saoudite et le Koweït…

 

 

Migration (page 30) : déplacement définitif ou de longue durée qui implique un déracinement ; les migrations internationales impliquent le franchissement d’une frontière.

 

 

 

Exode rural : Départ important et définitif des habitants des campagnes vers les villes.

 

 

 

_ Les migrations internationales poussent des migrants des pays en voie de développement vers les pays riches industrialisés (Etats-Unis, Canada, Australie, Japon, Pays de l’Union Européenne) ou les pays pétroliers (Arabie saoudite, Venezuela, Libye). Les flux peuvent se diriger de pays voisins plus pauvres vers un pays riche (pays frontaliers de l’Argentine, de la République Sud africaine).

_ L’exode rural est fort dans les pays en développement. Les migrants quittent les campagnes pour les villes moyennes ou importantes où ils espèrent trouver un métier et améliorer leur niveau de vie, trouver des services de qualité (école, hôpitaux…).

 

 

Lire la suite

2e Histoire n°4 : Humanisme et Renaissance 3

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

B. Où naît la Renaissance ? Où se diffuse-t-elle ?

 

 

Carte page 89 : la diffusion de la Renaissance

 

Méthode : du plus général au particulier. Lecture de la légende.

 

 

Quels sont les foyers de la Renaissance ? Quel est le plus ancien ?

 

_ Il y’a quatre foyers de Renaissance : italienne, française, allemande, flamande.

_ Le plus important et le plus ancien est le foyer de la Renaissance italienne, qui au Quattrocento et au Cinquecento ont fortement influencé le reste de l’Europe.

_ La Renaissance italienne est constituée de deux périodes :

            * le Quattrocento : au XV siècle à Florence ;

            * le Cinquecento : au XVI siècle à Rome et Venise.

 

Comment se diffusent les idées de la Renaissance ?

 

Par l’intermédiaire du commerce (foyer de la Renaissance flamande) des guerres en Italie et de l’action des princes mécènes (foyer de la Renaissance française) la Renaissance se diffuse. L’invention de l’imprimerie favorise le foyer de la Renaissance allemande.

_ La Renaissance se diffuse rapidement en Europe, par l’intermédiaire des commerçants et des princes mécènes, mais aussi des guerres d’Italie pour les Français. L’imprimerie joue un rôle important pour la Renaissance allemande (gravures de Albrecht Dürer (1471-1528).

 

Quelles sont les capitales de la Renaissance ?

 

_ Les capitales de la Renaissance sont Florence, puis Rome et Venise, et enfin Paris.

Où sont-elles le plus nombreuses ? Pourquoi ?

_ Elles sont nombreuses dans le Nord de l’Italie, principal foyer de la Renaissance et le plus ancien. 

 

_ La première capitale de la Renaissance est Florence, ville des Médicis.

 

_ Au XVI siècle Florence est déchiré par des querelles politiques. Rome et Venise sont les nouvelles capitales de la Renaissance. A Rome les Papes sont les mécènes sont des artistes. Ils font reconstruire la basilique Saint Pierre et notamment la chapelle Sixtine. Ils font appel aux artistes Raphaël, Michel Ange. A Venise les grandes familles des patriciens jouent le rôle de mécènes.

 

Quel est le foyer de Renaissance le plus éloigné géographiquement de l’Italie ?

 

_ En dehors d’Italie la Renaissance flamande est favorisée par les commerçants de cette région riche. Les peintres flamands ont un grand sens du détail, ils perfectionnent aussi la peinture à l’huile. Ils mettent au point des couleurs d’une exceptionnelle qualité (Jérôme Bosch, Bruegel, Van Eyck).

 

 

T.P. pour voir l’évolution dans le temps et dans l’espace :

* Comparaison Cimabue et Raphaël : la Vierge et l’enfant

* Etude d’une œuvre de la Renaissance flamande : Les époux Arnolfini, de Van Eyck

 

 

 

T. P.

 

Vierge à l'enfant entourée de six anges : 1 page 116

 


Fin XIIIe, Cathédrale de Pise. La Vierge en majesté, vêtue de bleu, est dite "hodigitria" (elle porte sur son bras gauche l'enfant bénissant): elle sert de trône à la sagesse, elle désigne l'enfant. Cette position est héritée de la mosaïque byzantine (l'art byzantin influence l'Italie à partir de la chute de Constantinople, début XIIIe). La Vierge et l'enfant regardent le fidèle et lui offrent des visages graves. Cimabue possédait un modèle d'ange, recopié plusieurs fois (on ne saurait distinguer les anges les uns des autres). Les auréoles ne suivent pas les inclinations de la tête : la lumière divine ne bouge pas (sur certains tableaux, ce principe fait que les saints ont l'auréole collée sur l'oreille ou le nez). Le drapé est ahurissant : il s'agit de représenter la beauté de l'invisible. Le drapé est un élément décoratif qui n'a pas à être réaliste. Les personnages n'ont pas de profondeur humaine, ils sont divins.

 

 

Les époux Arnolfini : 4 page 125

 

Il s'agit donc ici d'une scène de mariage. Un mariage qui a lieu chez soi et entre soi, comme c'était la coutume à l'époque. Il faudra attendre le concile de Trente ( le 13 décembre 1545) pour que s'impose la présence d'un prêtre et de deux témoins officiels aux mariages, qui n'avaient toujours pas lieu à l'église.

Arnolfini tient la main droite de la jeune femme dans sa main gauche, et non dans la droite ainsi qu'il est d'usage. Il s'agit là d'un mariage morganatique, c'est-à-dire un mariage dans lequel l'homme épouse une femme de rang inférieur qui ne pourra prétendre à l'héritage des biens de son mari s'il vient à décéder.

En revanche, elle recevra au lendemain de ses noces un document (morganegiba) l'assurant de percevoir une somme fixe en cas de décès du conjoint.


Derrière le couple, une paire de sandales féminines semble oubliée. Il ne s'agit pas ici d'une négligence, mais d'un autre signe nous certifiant qu'il s'agit bien d'une scène de mariage. Il se réfère à une phrase de l'Ancien Testament :

Et Dieu dit : N'approche point d'ici ; enlève tes sandales de tes pieds, car l'endroit sur lequel tu te tiens est une terre sainte. (Exode, 3,6.)

 


Les deux époux, pieds déchaussés, sont sur la terre sainte et s'administrent mutuellement le sacrement du mariage.

 

Sur un coffre derrière Arnolfini sont posés des fruits. S'il s'agit d'oranges, il représentent l'innocence d'avant le péché originel. Si ce sont des pommes, ils symbolisent la Tentation au jardin d'Eden.

 

 

Le lustre en cuivre porte une seule bougie allumée sur la gauche, symbole d'amour nuptial. Il évoque également l'oeil du Christ.

La figurine de bois au sommet de la cathèdre derrière la femme représente Sainte Marguerite, patronne des futures mères.

Le lit tendu de rouge évoque la relation charnelle du couple et son aboutissement qu'est l'enfantement.


Comme souvent chez Van Eyck, le sujet officiel de la peinture n'est qu'apparent. Il s'agit d'illustrer un mariage, bien sûr, mais aussi d'entreprendre des recherches picturales, de tenter de capturer le monde en deux dimensions. En vérité, le véritable sujet de ce tableau est en son centre, et c'est le miroir.

Un miroir convexe composé d'un mélange de verre et de métal, enchâssé dans un cadre de bois. Dix médaillons le décorent, illustrant des scènes de la Passion du Christ. Dans ce miroir, le reflet de deux personnages. L'un en rouge, l'autre en bleu. Il s'agit sans aucun doute des deux témoins du mariage, convoqués pour attester de la régularité de ce mariage morganatique. L'un de ces deux témoins est peut-être Jan Van Eyck lui-même, qui a écrit sur le mur au-dessus du miroir : Johannes de eyck fuit hic (était là) au lieu de fecit (l'a fait)

 

            C. Quelle est l’originalité de la Renaissance française ?

 

 

Carte haut de page 88

 

Dans quel domaine s’illustre la Renaissance française ?

 

La France emploie son génie à construire des châteaux et à promouvoir l’architecture. 

 

 

Dans quelles régions sont construits des châteaux ?

 

Les châteaux sont construits dans les deux zones où vont vivre les rois : autour de Paris et sur les bords de la Loire.

 

Image 3 page 115 : Le château de Chambord ; image 4 page 115 : L’escalier à double montée du château de Chambord

 

Question 3 page 115

 

Comment le château de Chambord vous semble-t-il illustrer la synthèse française entre le château traditionnel du Moyen Age et celui de la Renaissance ?

 

            Certains éléments du château rappelle les forteresses françaises du Moyen Age : l’aspect des tours, cours castrales (basse-cour médiévale), douves, escaliers qui rappellent le pont-levis. Il y’a aussi une chapelle imposante et une tour centrale qui rappelle le donjon.

            Par contre des jardins symétriques entourent le château, la façade du château est remplie de fenêtres (pour l’esthétisme et le confort).

 

_ La France est profondément influencée par l’art italien. Plusieurs rois de France, en particulier François Ier, ont admiré l’art de la Renaissance pendant les guerres d’Italie. Or de nombreux châteaux sont à reconstruire après les ravages de la guerre de 100 ans. Avec la paix intérieure et les progrès de l’artillerie les châteaux ne sont plus des places fortes mais des résidences luxueuses.

_ C’est l’apparition d’un nouveau style de château mélangeant le style italien (esthétisme et confort) et le style français. C’est l’époque des châteaux de la Loire : Blois, Chenonceaux, et surtout Chambord construit en 1526 d’après les plans de léonard de Vinci. 

_ Paris subit également l’influence de la Renaissance : Le Louvre est reconstruit par l’architecte Pierre Lescot en 1546.

 

 

 

 

(           D. Quel est le message des nouvelles œuvres d’art ?

 

Cf. modules : La Joconde de Léonard de Vinci

 

Distribution : grille d’analyse d’un document iconographique     )

 

 

 

Conclusion :

 

 

L’humanisme est un courant de pensée nouveau qui bouleverse petit à petit la société. Ses idées optimistes bouleversent les rapports entre les fidèles et les clercs, renouvellent l’approche artistique…

 

Lire la suite

2e Histoire n°4 : Humanisme et Renaissance 2

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

IV. Comment se transforment les rapports de l’homme avec la religion ?

 

                          

            A. Pourquoi les humanistes veulent-ils une religion plus personnelle ? 

 

 

Introduction : Avec les imprimeries et les idées humanistes la perception de la religion.  

 

 

Texte 3 page 106 : La nécessité de rapprocher le fidèle de la Bible.

 

Question 5 page 107

 

Que souhaite Erasme dans ce texte ? Pourquoi ?

 

_ Erasme souhaite que les individus puissent lire directement la Bible, sans passer par l’intermédiaire des prêtres et des clercs.

 

_ Car Erasme pense que le message du Christ doit être apporté à tous.

 

 

_ Les humanistes sont choqués par l’ignorance religieuse de leurs contemporains et par le fait que les rites religieux sont vécus superficiellement. Au point qu’ils conseillent la lecture personnelle de la Bible, en sachant que peu de personnes le pouvait.

 

_ Ils ont voulu réformer l’Eglise catholique de l’intérieur, en restant catholique, sans vouloir la quitter.

 

 

            B. Qui sont les réformateurs ? Que veulent-ils ?

 

 

Texte 2 page 106 : Les 95 thèses de Luther

 

Questions 3 et 4 page 107

 

3. Pourquoi Luther s’élève-t-il contre le système des indulgences ?

 

Luther s’oppose contre le système des indulgences car il dit que c’est Dieu qui peut pardonner les péchés, pas les indulgences du Pape qui ne font que rapporter de l’argent.

 

 

4. En quoi ce texte est-il également une critique du pape ?

 

Luther critique le pape décrit comme un homme riche, avide d’argent, construisant des édifices à la place de secourir les pauvres….

 

 

Récit : Le moine allemand Martin Luther refuse de changer d’avis et rompt avec L’Eglise et le Pape. Il est protégé par des princes allemands et diffuse ses idées sur la religion. Un nouvelle façon de d’honorer Dieu se met en place et inspire d’autres réformateurs : c’est la Réforme.

 

 

Peinture 5 page 107 : L’Autel de la Réforme

 

Question 7 page 107

 

En quoi ce tableau illustre-t-il les idées de Luther ?

 

Luther propose un culte dépouillé, sobre. Les temples ont très peu de décor, mettant en valeur le sacrifice du Christ (Dieu seul), avec la lecture des textes sacrés (L’Ecriture seule) et la prédication de pasteurs, des hommes qui ne sont pas prêtres, peuvent être mariés… 

 

 

_ Le moine allemand Martin Luther développe l’idée que l’homme ne doit son salut qu’à sa foi et non aux indulgences. En 1517 Luther rédige ses 95 thèses qui remettent radicalement en cause l’autorité du Pape.

 

Carte page 88 : L’Europe religieuse à la fin du XVI siècle.

 

Où sont établis les protestants luthériens ?

 

Les Luthériens sont établis dans la moitié nord de l’Allemagne (en guerre avec le sud catholique de 1531 à 1535), et dans la moitié nord de l’Europe (Scandinavie).

 

_ Le Pape excommunie Luther en 1520 et l’empereur Charles Quint condamne le réformateur. Mais Luther est protégé par des princes allemands. Ceux-ci protestent contre la condamnation de la liberté religieuse, d’où le nom de protestants. Une guerre en Allemagne oppose catholiques et protestants.

 

Existent-ils d’autres types de réformes ? Où ? Pourquoi ?

 

_ La Réforme anglicane s’établit en Angleterre sous l’impulsion du roi Henri VIII Tudor (1509-1547), en conflit avec le Pape. Il mélange doctrine calviniste et liturgie catholique.

 

_ En France le réformateur Jean Calvin influence les protestants. Il doit fuir en Suisse où il fonde à Genève une Eglise intransigeante.

 

Comment réagissent les catholiques ?

 

Les catholiques décident de réformer l’Eglise. Ils se réunissent en un concile de 1545 à 1563, dans la ville de Trente. Dans le même temps (1534) l’Espagnol Ignace de Loyola crée la Compagnie de Jésus.

                                      

_ Vers 1550 l’Europe du Nord est largement protestante. En Angleterre Henri VIII Tudor, en conflit avec le Pape, met progressivement en place une nouvelle religion classée dans les religions protestantes : l’Anglicanisme.

_ D’importants foyers de réformes ont été créés en France sous l’influence de Jean Calvin. Il doit fuir la France pour la Suisse. Installé à Genève il y organise une Eglise intransigeante (interdiction du théâtre, du luxe ; poursuite contre les prostituées et les ivrognes).

_ L’Eglise catholique entreprend pour résister à la poussée protestante sa propre réforme : la Contre-Réforme. Le concile de Trente est organisé par le pape de 1545 à 1563. Il décide de mieux former les prêtres, souligne l’importance du rôle du clergé comme intermédiaire entre Dieu et les hommes. Le nouvel ordre religieux de la Compagnie de Jésus (les Jésuites), fondé en 1534 par Ignace de Loyola, appuie La Contre-Réforme. L’art Baroque cherche a attiré les croyants par la décoration des églises.

 

 

Texte 6 page 107 : La prédestination, définie par Calvin

 

Question 8 page 107 

 

8. Que signifie la notion de prédestination pour Calvin ?

 

Dieu a déterminé pour chaque homme avant sa naissance s’il allait en enfer ou au paradis. Les sauvés sont les élus de Dieu.

 

 

Distribution fiche résumé :

 

 

 

CATHOLIQUES

 

PROTESTANTS

 

 

 

 

 

 

 

 

Doctrine

 

 

Luthériens

 

Calvinistes

 

Anglicans

 

Le salut par sa foi et ses actes (les œuvres)

Le salut par sa foi

Le salut par la foi et la prédestination.

Le salut par la foi

7 sacrements

2 sacrements : baptême et communion

Culte de la Vierge et des saints

Refus du culte de la Vierge et des saints

Vénération des images sacrées

Indifférence aux images sacrées

Refus des images sacrées

Refus des images sacrées

Présence réelle du Christ dans l’eucharistie

Présence spirituelle dans l’eucharistie

Présence spirituelle parmi les fidèles

Présence spirituelle parmi les fidèles

Lien avec le Pape

 

Obéissance au Pape

Non reconnaissance de l’autorité du Pape

 

 

Culte

 

Messe avec eucharistie

Lecture de la Bible, chants et sermons

Latin

Langues nationales

Cérémonie fastueuse

Cérémonies dépouillées

Cérémonie fastueuse

Statut des prêtres ou pasteurs

 

Prêtres célibataires

Les pasteurs peuvent se marier

 

 

V. Quelles sont les réalisations de la Renaissance artistique ?

 

 

            Introduction : La Renaissance est un mouvement artistique né au XV siècle en Italie. Il est lié à l’humanisme parce que l’humanisme prône un retour à l’Antiquité et car l’homme est au centre des préoccupations des artistes de la Renaissance.

 

            A. Quel est le rôle des mécènes dans le développement de la Renaissance ?   

 

 

Texte 2 page 108 : Laurent de Médicis : un grand mécène

 

Questions 1 et 2 page 109

 

1. En quoi Laurent de Médicis a-t-il contribué au prestige de la ville de Florence ?

 

Laurent de Médicis finance l’embellissement de la ville (constructions de bâtiments et percement de rues), des fêtes (tournois, cortèges) inspirés de l’Antiquité. Il est aussi le mécène des gens de lettres, des artistes. Il construit l’université de Pise.

 

2. Quelles raisons l’ont poussé à agir de la sorte ?

 

Laurent de Médicis cherche à acquérir du prestige pour mieux appuyer sa domination sur Florence.

 

OU

 

Peinture 3 page 109 : Laurent de Médicis le mécène

 

Question 5 page 109                                                                                             

 

5. Quelle image de Laurent de Médicis cette scène cherche-t-elle à souligner ? Pourquoi ? 

 

_ Le maître de Florence cherche à donner une image d’homme instruit, entouré de savants et de poètes. Il est représenté avec un livre, dont il a peut-être financé l’auteur.

_ Laurent de Médicis est le maître de la ville de Florence. Mais il n’a aucun titre de noblesse pour cela. Il doit donc montrer sa bonne influence sur la ville pour que sa domination soit mieux acceptée.

 

_ Les rois et les princes jouent souvent un rôle de mécène. Le mécénat consiste, pour les aristocrates laïcs ou ecclésiastiques, à s’entourer d’humanistes et d’artistes et de financer leurs projets. Les princes retirent un grand prestige de leurs activités de mécène.

_ Au XV siècle le mécénat est surtout italien, comme celui de Laurent de Médicis (règne de 1469-1492) à Florence. Au XVI siècle il se diffuse dans toute l’Europe : François Ier en France a financé la fondation du collège royal, Henri VIII fait venir Thomas More en Angleterre.

 

Mécène : Riche personnage (prince, commerçant) s’entourant d’humanistes et d’artistes et finançant leurs projets.

 

 

 

 

                        B. Où naît la Renaissance ? Où se diffuse-t-elle ?

 

 

Carte page 89 : la diffusion de la Renaissance

 

Méthode : du plus général au particulier. Lecture de la légende.

 

 

Quels sont les foyers de la Renaissance ? Quel est le plus ancien ?

 

_ Il y’a quatre foyers de Renaissance : italienne, française, allemande, flamande.

_ Le plus important et le plus ancien est le foyer de la Renaissance italienne, qui au Quattrocento et au Cinquecento ont fortement influencé le reste de l’Europe.

_ La Renaissance italienne est constituée de deux périodes :

            * le Quattrocento : au XV siècle à Florence ;

            * le Cinquecento : au XVI siècle à Rome et Venise.

 

Comment se diffusent les idées de la Renaissance ?

 

Par l’intermédiaire du commerce (foyer de la Renaissance flamande) des guerres en Italie et de l’action des princes mécènes (foyer de la Renaissance française) la Renaissance se diffuse. L’invention de l’imprimerie favorise le foyer de la Renaissance allemande.

_ La Renaissance se diffuse rapidement en Europe, par l’intermédiaire des commerçants et des princes mécènes, mais aussi des guerres d’Italie pour les Français. L’imprimerie joue un rôle important pour la Renaissance allemande (gravures de Albrecht Dürer (1471-1528).

 

Quelles sont les capitales de la Renaissance ?

 

_ Les capitales de la Renaissance sont Florence, puis Rome et Venise, et enfin Paris.

Où sont-elles le plus nombreuses ? Pourquoi ?

_ Elles sont nombreuses dans le Nord de l’Italie, principal foyer de la Renaissance et le plus ancien. 

 

_ La première capitale de la Renaissance est Florence, ville des Médicis.

 

_ Au XVI siècle Florence est déchiré par des querelles politiques. Rome et Venise sont les nouvelles capitales de la Renaissance. A Rome les Papes sont les mécènes sont des artistes. Ils font reconstruire la basilique Saint Pierre et notamment la chapelle Sixtine. Ils font appel aux artistes Raphaël, Michel Ange. A Venise les grandes familles des patriciens jouent le rôle de mécènes.

 

Lire la suite

2e Histoire n°4 : Humanisme et Renaissance n1/2

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

HUMANISME ET RENAISSANCE

 

 

Introduction : Au XV et au XVI siècle se développe en Europe des mouvements intellectuels, artistiques et religieux. Ils aboutissent à des modifications profondes dans la vision que porte l’homme sur lui-même, dans ses relations avec la science, les hommes et Dieu.

 

Image 6 page 111 : Les proportions du corps humain

 

Présenter le document.

 

Le dessin de Léonard de Vinci s’appelle Divine proportion. Il montre l’harmonie des proportions du corps humain, dont les formes parfaites s’inscrivent dans un cercle ou dans un carré.

 

Le corps est-il valorisé par cette image ? Justifier la réponse.

 

Oui. La perfection des proportions de l’homme montre qu’il porte en lui de grandes capacités : comprendre le monde avec les mathématiques.

_ A un autre niveau, ce dessin montre que l’homme (microcosme) est le reflet d’autres proportions (celle du macrocosme) dans la nature. L’outil mathématique permet de comprendre le monde, de l’exploiter.

 

Problématique :

_ Comment parvient-on à redéfinir un nouveau rôle pour l’homme ?

_ Comment la redécouverte de l’Antiquité et la soif de connaître et de comprendre conduisent-elles à une nouvelle vision de l’homme au XVI siècle ?

 

 

 

L’humanisme est un nouveau courant de pensée. Il s’inspire des auteurs de l’Antiquité et il fait de l’Homme le centre de toutes ses réflexions.

 

 

 

 

I. Comment se modifie la vision de l’homme ?

 

            (LA SOIF DE CONNAITRE ET DE COMPRENDRE)

            A. Quels sont les horizons nouveaux du XV siècle ?

 

 

Carte 1 page 100 : Les Grandes Découvertes

Question 1 page 101

 

Quelles parties du monde sont découvertes par les Européens entre la fin du XV et le XVI siècles ?

 

Les Européens  (Christophe Colomb en 1492, Amerigo Vespucci en 1499, Cabot en 1497….) découvrent un nouveau continent baptisé Amérique (du nom du Florentin Amerigo Vespucci).

 

Par qui ? Pour quels pays ? Quelles en sont les conséquences ?

 

_ Christophe Colomb découvre l’Amérique le 12 octobre 1492. Il travaille pour le compte du roi et de la reine d’Espagne. Les Portugais Vasco de Gama (1487-1499) et Magellan (1519-1521) explorent le monde pour la couronne du Portugal.

_ Les Espagnols et les Portugais créent d’immenses empires coloniaux, dont ils obtiennent de l’or et des terres exploitées par des esclaves noirs déportés d’Afrique.

 

Cartes 2 et 3 pages 100 et 101 : La vision européenne du monde vers 1482, une nouvelle vision du monde : carte de 1573.

 

Questions 2, 3 et 4 page 101

 

2. Quels continents n’apparaissent pas dans le premier document ?

 

Les continents d’Amérique et d’Océanie n’apparaissent pas dans le premier document.

 

3. Comment pouvez-vous expliquer les progrès de la cartographie entre la première et la deuxième carte ?

 

Les découvertes maritimes expliquent ces progrès de la cartographie : l’esprit d’aventure et la curiosité, la recherche de nouvelles terres et de peuples à évangéliser, la soif de l’or et de richesses également mais aussi les progrès de la navigation (boussoles, gouvernail d’étambot, caravelles…) ont permis aussi ces progrès.

 

4.  Quelles parties du monde vous semble encore mal connues en 1573 ?

 

L’Amérique du sud et surtout du nord, l’Asie, sont mal connus. L’Océanie est inconnue jusqu’au XVIII siècle. L’intérieur des terres n’est pas exploré. L’exploration du Pacifique est difficile et « commence » avec le tour du monde réalisé par Magellan et son second Del Cano.

 

_ La vision du monde se modifie en Europe au XV siècle et XVI siècle à cause des découvertes maritimes. Les progrès techniques de la navigation (caravelles, boussoles) et une mentalité aventureuse (soif d’or et de richesses, curiosité…) permettent ces découvertes.

_ L’époque est celle des grandes découvertes. Christophe Colomb découvre l’Amérique le 12 octobre 1492, mais c’est le Florentin Amerigo Vespucci qui réalise qu’il s’agit d’un nouveau continent. Les voyages se multiplient : en 1498  Vasco de Gama contourne l’Afrique et arrive en Inde ; le tour du monde est réalisé par le Portugais Magellan et son second Del Cano (1519-1521).

_ Les Espagnols et les Portugais créent d’immenses empires coloniaux, dont ils obtiennent de l’or et des terres exploitées par des esclaves noirs déportés d’Afrique. Mais l’apport des grandes découvertes c’est aussi l’arrivée de nouveaux produits : thé, café, maïs.

 

Grandes découvertes : Découvertes de nouveaux continents (Amérique, Océanie) et de nouveaux peuples (Amérindiens…) par les Européens au cours de leurs expéditions maritimes.

 

                        B. Comment s’opère la naissance d’un nouvel esprit scientifique ?

 

 

Tableau bas de page 91 : Le portrait du mathématicien Luca Pacioli 

 

Présenter le document

 

Le tableau intitulé Le portrait du mathématicien Luca Pacioli a été réalisé par Jacopo da Barbari (1440- 1516). Il montre le moine accompagné d’un jeune homme. Il le représente avec tous ses instruments d’étude et de réflexion.

 

Quels sont les objets représentés ? Que nous apprennent-ils sur les sciences de cette époque ?

 

_ Le mathématicien Luca Pacioli a la main posée sur un ouvrage scientifique. Des figures géométriques sont dessinées à la craie sur une ardoise. Sur le rebord en bois de celle-ci est marquée Euclides (nom du célèbre scientifique grec antique). On trouve sur la table un compas et une équerre. Des figures géométriques (polyèdre) en 3 dimensions sont sur la table, l’un est suspendu dans le vide et contient de l’eau.

_ La science de l’époque s’appuie sur le savoir antique (Euclide) pour retrouver par l’expérience (polyèdre avec de l’eau) le savoir mathématique (cf. Euréka et les principes d’Archimède sur la poussée de l’eau). Au XV et XVI le savoir n’est plus seulement théorique.

 

Tableau 2 et texte 3 page 110. 2. Les principales étapes de la vie de Léonard de Vinci ; 3. Présentation de Léonard de Vinci par lui-même.

 

Questions 1 et 2 page 111

 

1. Quelles sont les différentes compétences de Léonard de Vinci ?

 

Léonard de Vinci est un artiste (peinture, sculpture en pierre ou en métal), un architecte, un ingénieur, il a des compétences en anatomie. C’est un scientifique (étude sur le vol, les mathématiques…).

 

2. Comment pouvez-vous le qualifier ?

 

De génie universel : il a des grandes compétences dans tous les domaines.

 

_ L’époque de la Renaissance comporte une importante curiosité scientifique. Une double démarche est utilisée : utilisation du savoir antique et réalisations d’expériences. Léonard de Vinci (1452-1519) est un génie universel caractéristique de cette époque : à la fois artiste (peintre par exemple de la Joconde, sculpteur), architecte ou ingénieur selon les demandes de ses mécènes. Sa curiosité le pousse parfois en dehors des lois (dissection des cadavres pour étudier l’anatomie…). 

 

Récit  et cours :

 

_ La naissance de l’astronomie (étude des astres et des étoiles) date de cette époque. Nicolas Copernic (1473-1543) et Galilée (1564-1642) bouleversent les connaissances astronomiques. Au moyen âge, on pensait que la Terre était plate et le centre de l’univers.

Copernic et Galilée montrent que la Terre est ronde et tourne autour du soleil.

_ Les progrès de la médecine : André Vésale pratique les expériences sur le corps humains. Il fait progresser la médecine.

Au XVIIe siècle, on découvre, par exemple, la circulation du sang.

 

 

 

II. Comment l’humanisme construit une nouvelle vision de l’homme ?

 

 

            A. Qu’apporte la redécouverte de l’Antiquité ?

 

 

Récit : Au XV et XVI siècle la redécouverte du passé permet de mieux comprendre les héritages intellectuels et artistiques.

* Les fouilles à Rome livrent par exemple la statue du Laocoon, décrite dans les livres latins antiques, et inspire Michel Ange.

* La chute de Constantinople en 1453 provoque l’exil de nombreux savants qui donnent à l’Occident leur connaissance du grec et de très nombreux livres.

 

_ Au XV et XVI siècle la redécouverte du passé permet de mieux comprendre les héritages intellectuels et artistiques. Cette redécouverte est permise grâce à :

* Les fouilles à Rome, qui livrent par exemple le Laocoon, décrit dans les livres latins antiques, et qui inspire le sculpteur Michel Ange.

* La chute de Constantinople en 1453 provoque l’exil de nombreux savants byzantins qui donnent à l’Occident leur connaissance du grec et de très nombreux livres.

 

Tableau pages 98 et 99 : L’Ecole d’Athènes.

 

Questions 1 et 2 page 98

 

1. En quoi cette fresque vous semble-t-elle symbolique des valeurs de l’humanisme et de la Renaissance ?

 

On cherche à redécouvrir le savoir antique et son idéal de sagesse. La culture encyclopédique du savoir des anciens, représenté par des grands philosophes antiques (lecture des ouvrages d’Aristote et de son commentateur arabe Averroès, de Platon, d’Epicure, des vies de Diogène le cynique et de Socrate pour la philosophie ; de Ptolémée, d’Archimède et de Zoroastre pour les mathématiques, la géométrie et l’astronomie) se mêle à la représentation de grands artistes contemporains (Michel Ange, Pérugin, Raphaël). Platon a ainsi les traits de Léonard de Vinci.

 

2. Montrez l’intérêt historique de cette fresque.

 

Le savoir de l’antiquité est connu à travers les écrits de nombreux auteurs. On connaît aussi les relations entre eux (opposition entre Platon et Aristote).

La présence des artistes contemporains dans la fresque montre que le savoir antique inspire les contemporains.

 

Récit : Au Moyen Age le grec a été longtemps ignoré (graecum est, non legetur). Avec la Renaissance l’Europe se passionne pour les langues anciennes : grec, latin et hébreu. On retraduit les manuscrits de l’antiquité grecque, on corrige les erreurs de copie car posséder de meilleurs textes permet de mieux les comprendre.

 

_ L’humanisme cherche à redécouvrir le savoir antique et son idéal de sagesse.  Avec la Renaissance l’Europe se passionne pour les langues anciennes : grec, latin et hébreu. On retraduit les manuscrits de l’antiquité grecque, on corrige les erreurs de copie car posséder de meilleurs textes permet de mieux les comprendre. Artistes et savants s’inspirent de l’Antiquité.

 

 

 

                        B. Qui sont les humanistes ? Quelles sont leurs réalisations ?

 

 

Lecture texte 4 page 105 : une éducation  nouvelle selon Montaigne.

 

Texte 3 page 104 : L’éducation de Pantagruel

 

(    4. Quelles sont les connaissances que le personnage de Gargantua souhaite voir acquises par son fils, Pantagruel ?

 

Pantagruel doit connaître ces langues anciennes, les sciences, les arts, le droit, la médecine, le métier des armes.

 

 

5. Quelle place Rabelais accorde-t-il à la religion ?     

 

La direction de conscience, pour ne pas utiliser son savoir et ses compétences pour faire le mal.    )                        

 

Quelle est la nature du document ? Qui est Rabelais ?

 

_ Le texte est un extrait du roman Pantagruel de François Rabelais.

_ C’est un humaniste français qui a été prêtre, a fait des études de droit et de médecine et qui a écrit des romans.

 

 

Qu’est-ce que les « Saintes Lettres » ? Pourquoi faut-il connaître le grec, le latin et l’hébreu pour bien les étudier ?

 

Pantagruel doit connaître ces langues anciennes pour pouvoir lire la Bible dans les textes originaux : l’hébreu et le grec pour l’Ancien Testament, le grec et le latin pour le Nouveau Testament.

 

 

Relever les matières que doit étudier Pantagruel. Quels sont les trois sujets d’étude envisagés par Rabelais ? Selon quelles méthodes ?

 

_ Pantagruel doit connaître ces langues anciennes, les sciences, les arts, le droit, la médecine, le métier des armes.

 

_ L’objectif est d’étudier le monde, l’homme et Dieu.

 

_ L’enfant doit mémoriser, imiter, observer, comprendre.

 

 

Quel est le but d’un tel programme d’éducation ? A qui peut-il être destiné ?

 

_ C’est une éducation encyclopédique qui vise à tout connaître.

 

_ Elle est destinée aux enfants d’une élite cultivée de la société.

 

 

_ L’humanisme est une vision très optimiste de l’homme qui s’oppose à l’image du Moyen Age de l’homme déchu par le péché.

_ Les humanistes sont universalistes : ils sont curieux de toutes les sciences.

Ils sont optimistes : l’homme possède le libre arbitre qui est la faculté de choisir ces actes en vue de telle ou telle fin. C’est à lui de bien agir, en vertu de ce qu’il croit juste.

Ils sont élitistes : ils croient dans les vertus de l’éducation.

 

_ Les humanistes ont confiance en l’homme. L’homme est capable d’atteindre la perfection. La condition de cette perfection est une bonne éducation.

_ Il faut donc une nouvelle façon d’enseigner. Les savoirs à apprendre sont nombreux et se complètent. Le but est de former un homme car : « on ne naît pas homme, on le devient ».

_ Rabelais et Montaigne, deux humanistes français, attachent beaucoup d’importance à la réflexion personnelle et à l’esprit critique.

 

 

_ Quelques intellectuels de premier plan à retenir : 

 

* Thomas More : Son traité L’utopie fait l’apologie d’une société égalitaire.

 

* Didier Erasme (1469-1536) qualifié de « prince de l’humanisme », son Eloge de la folie critique la richesse de l’Eglise et l’ignorance des prêtres.

 

_ Ces esprits lettrés s’écrivent, s’échangent des idées et ils forment « la République des lettres ». Erasme envoie de 1489 à 1535 à 200 correspondants plus de 20 000 lettres. Il écrit parfois 40 lettres par jour.

 

République des Lettres (p. 92) : dans l’Europe de la Renaissance, ensemble des humanistes qui nouent des relations entre eux par leurs voyages et leur correspondance. L’imprimerie, ainsi que la multiplication des universités, académies et collèges contribuent au développement de cette République des Lettres.

 

 

            III. Quel est l’impact de la révolution du livre ?

 

Comment s’effectue la diffusion des savoirs et des idées humanistes ?

 

 

T. P. Pages 102-103

 

Image 3 page 103. Le premier livre imprimé : la Bible de Gutenberg.

 

Question 2 page 103

 

2. Pourquoi peut-on dire que la Bible de Gutenberg ressemble encore à un livre médiéval ?

 

Le texte est sur un papier de qualité, les lettres sont en écriture gothique. Enfin le texte est décoré à la main comme les manuscrits enluminés du Moyen Age.

 

Texte 4 page 103 : L’introduction de l’imprimerie en France

 

Questions 3 et 4 page 103

 

3. Quels sont, d’après l’auteur, les avantages de la diffusion de l’imprimerie ?

 

Les textes sont corrigés avant l’édition. On évite les erreurs des copistes recopiant les textes les uns sur les autres. 

 

4. En vous appuyant sur les documents 5 et 6, pouvez-vous en indiquer un autre ?

 

Grâce à l’imprimerie le nombre de livres produits est multiplié (de quelques milliers à plusieurs millions). De plus les genres de livres se diversifient. A côté des livres de religion on trouve des livres classiques anciens mais aussi d’humanistes contemporains.

 

EXPLICATION DU MECANISME DE L’IMPRIMERIE

 

Image 2 page 102 : Une imprimerie au XVI siècle.

 

Question 1 page 103

 

1. Voici les différentes étapes pour l’impression typographique d’un livre : écriture d’un manuscrit original, composition du texte à imprimer à l’aide de caractères mobiles (en bois, puis en métal), encrage, mise sous presse, correction des épreuves. Retrouvez chacune d’elles sur ce document.

 

 

_ La révolution de l’imprimerie c’est le passage de la production de livre écrit à la main (les manuscrits) à l’impression. Au Moyen Age le moine copie un manuscrit dans un scriptorium. L’invention de Gutenberg consiste à appliquer sur du papier de plaques de plomb dans lesquelles des lettres sont découpées, puis les lettres mobiles sont appliquées sur du papier à l’aide d’une presse.

 

_ L’invention (entre 1438 et1448) de l’imprimerie permet une multiplication du nombre de livres. Les livres sont diffusés plus rapidement car imprimer un livre est plus rapide que de le copier et on peut imprimer plusieurs exemplaires du même. Cela revient également à moins cher.

_ Le premier livre imprimé est la Bible. On imprime des livres de médecine, poésie, philosophie…Ces livres répondent à un idéal de sagesse. Les idées et les œuvres des humanistes vont circuler, se vendre plus facilement.

 

 

Imprimerie : Procédé d’impression des livres avec des caractères mobiles donc réutilisables. La production de livre devient rapide et peu coûteuse.

 

Lire la suite

Carte EUROPE : Les métropoles européennes

8 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cartographie généralités

 

 

 

 

   
Lire la suite