Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire 1ère : Quels sont les nouveaux conflits après 1991 ? (2)

22 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

 

II. Pourquoi la guerre est-elle revenue au cœur de l’Europe, à Sarajevo ?

 

Pourquoi le martyre de Sarajevo (1992-1995) montre-t-il l’impuissance de la communauté internationale dans une guerre civile ?

 

            A. En quoi l’ex Yougoslavie pluriethnique est-elle une « poudrière balkanique » ?

 

CONTEXTE

Site INA 3min 32

http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/CAB99015905/historique-balkans.fr.html

Origines historiques : http://www.dailymotion.com/video/xpb9b_dessous-des-carte-ex-yougoslavie-bo_news

 

 

Tableau-d-une-ville-multinationale-a-une-ville-bosniaque.jpg

 

Site INA : Le drame de Sarajevo (2 min 23)  http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/autres-conflits/dossier/178/la-guerre-en-bosnie.20090331.CAB95064463.non.fr.html

 

 

TP pages 176-177 Sarajevo, le drame yougoslave (1992-1995)

 

Carte 1 page 176 : L’éclatement de la Yougoslavie depuis 1991

Texte 2 page 176 : Sarajevo, un symbole qui s’effondre

Question 1 page 177 : Quelle était la situation de la Bosnie au temps de la Yougoslavie ?

 

 

_  L’ex Yougoslavie était un Etat fédéral regroupant une mosaïque de  peuples par sa diversité linguistique et religieuse

_ La population de la République de Bosnie-Herzégovine reflète cette diversité ethnique : 44% de musulmans, 31% de Serbes et 17% de Croates

_ La capitale de la Bosnie-Herzégovine est Sarajevo : En 1991 la ville comporte une population d’environ 400 000 habitants composée à 50% de Bosniaques et de 25% de Serbes.

 

Qu’est-ce qui explique le déclenchement du conflit ?

_ La guerre civile en ex Yougoslavie s’explique par l’existence de deux crises simultanées :

* Une crise politique : les nationalismes étaient « verrouillées » par le dictateur communiste Tito. Sa mort en 1980 et la fin du modèle communiste en URSS provoquent le déchaînement des nationalismes.

* Une crise de l’Etat multinational : Lors des élections de 1991 des affrontements interethniques éclatent.  La Slovénie et la Croatie déclarent leur indépendance en juin 1991, la Macédoine en septembre 1991, la Bosnie le 5 avril 1992.

 

B. Quelles sont les formes de violences pendant le conflit yougoslave ?

 

TP pages 176-177 Sarajevo, le drame yougoslave (1992-1995)

 

Texte 2 page 176 : Sarajevo, un symbole qui s’effondre

Texte 3 page 177 : La terreur dans Sarajevo assiégée

Photographie 5 page 177 : L’intervention des Nations Unies

Question 2 page 177 : Quelles formes prend la guerre à Sarajevo ? Pourquoi les civils sont-ils les principales victimes du conflit ?

Le texte 2 indique que le siège de Sarajevo est marqué par des violences meurtrières : « quelques villes, assiégées, bombardées, asphyxiées, dont Sarajevo » (texte 2, l. 10-11). L’asphyxie désigne le blocus privant de ravitaillement la population. Le siège se caractérise aussi par la présence de snipers tirant sur des civils (dont des enfants) pour terroriser la population.

 

_ Le conflit est une guerre civile (1992-1995) opposant les trois communautés de Bosnie (Serbes soutenus par Belgrade, Croates et musulmans). La ville de Sarajevo est assiégée par les Serbes (milices bosno-serbes et armée fédérale yougoslave) à partir du 5 avril 1992. Le siège de Sarajevo prend fin officiellement le 29 février 1996.

* Le blocus empêche le ravitaillement ; l’eau, l’électricité et le chauffage sont coupés.

* La ville est bombardée par des mortiers. Par exemple le marché de Markale fut frappé à deux reprises : le 5 février 1994 (68 morts et 144 blessés) et le 28 août 1995 (37 morts et 90 blessés).

* Les tireurs embusqués (snipers) tuent des civils (dont les enfants). L’avenue principale de Sarajevo est surnommée Sniper Alley (« Avenue des tireurs embusqués »). Le bilan est de 10 000 morts et 50 000 blessés.

 

Site INA (1 min 32) Interview de Simone Veil : http://www.live2times.com/1992-epuration-ethnique-en-bosnie-herzegovine-e--6690/

Quelle est la personne s’exprimant ?

Simone Veil est une femme politique française qui a été marquée dans sa jeunesse par la déportation dans les camps d’extermination.

 

Quelles sont les personnes visées systématiquement par les atrocités de guerre ? Pourquoi ?

Les femmes sont victimes de viols collectifs et organisées. Le but est de terroriser la population (par des arrestations, violences et viols des femmes) et de la forcer à prendre la fuite dans le cadre de la purification ethnique.

 

Quel est le risque pour la région ?

Le risque est que le conflit s’étende à toute la région à moins d’une intervention militaire.

 

_ La guerre en Bosnie et à Sarajevo est marquée par de crimes de guerre et des crimes contre l’humanité : Les femmes sont victimes de viols collectifs et organisées, arrestations et violences envers les hommes. Le but est de terroriser la population pour la chasser et réaliser une « purification ethnique » (entreprise violente menée par un groupe ethnique pour chasser d’un territoire les populations « étrangères ». Les moyens utilisés sont les massacres, les viols, les pillages, etc.).

 

            C. Pourquoi la communauté internationale est-elle d’abord impuissante face à la barbarie ?

 

Texte 4 page 177 : L’impuissance de l’Europe

Photographie 5 page 177 : L’intervention des Nations Unies

Question 5 page 177 : Comment réagissent l’Union européenne et les Nations unies ? Pourquoi peut-on parler dans les deux cas d’une impuissance ?

_ Face à la barbarie la communauté internationale ne parient pas à imposer la paix. Le conflit yougoslave a lieu sur le sol européen mais les divisions entre les membres de l’Union européenne sont fortes et rendent inefficaces les actions à mener (le Royaume-Uni refuse d’envoyer une force d’interposition). 

_ L’ONU envoie une force d’interposition nommée FORPRONU et composée de 45 000 casques bleus. Elle doit protéger la population sans prendre parti dans la guerre civile. Les casques bleus sont dépassés par les violences et même pris en otage par les milices serbes

Casques bleus (p. 172) : Soldats de l’Onu dont la mission, pacifique, consiste à s’interposer entre deux parties, à faire respecter un cessez-le-feu ou à venir en aide aux populations civiles. Les contingents sont fournis par des Etats membres volontaires.

 

 ( Site INA L’ONU est débordée, libération de 42 à 64 casques bleus (sur 400) pris en otage lors de l’attaque serbe contre Srebrenica (1 min )  : http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/autres-conflits/video/CAB95040416/liberation-casques-bleus.fr.html  )

 

 

(   SITE INA : Accords de paix de Dayton (1 min 40) http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/CAB95064002/bosnie-les-accords.fr.html    )

 

Question 6 page 177 : Qui intervient finalement pour mettre fin au conflit ?

_ Les Etats-Unis interviennent à partir de 1995 dans le cadre de l’OTAN. Les casques bleus sont soutenus par l’aviation de l’OTAN et par la FFR  (Force de Réaction Rapide) créée en juin 1995.

_ Les accords de paix de Dayton (21 novembre 1995) sont élaborés sous la direction du président américain Bill Clinton. Ils parviennent à rétablir la paix en créant l’Etat de Bosnie Herzégovine regroupant une « République serbe de Bosnie » et une « Fédération croato-musulmane ».

 

Site TV5 (2 min) : Résumé de la guerre de Bosnie

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/bosnie-proces-karadzic-octobre-2009/p-5674-La-guerre-de-Bosnie-1992-95-.htm

Lors de la prise de Srebrenica par les Serbes comment ont réagi les casques bleus ?

Lors de la prise de l’enclave musulmane de Srebrenica en juillet 1995 par les Bosno-Serbes, 7000 musulmans sont massacrés. Les soldats de l’ONU ont abandonnés les civils à leur sort. 

 

13 ans après le conflit, les coupables sont-ils poursuivis par la justice internationale ?

Le tribunal pénal international pour l’ex Yougoslavie tente toujours de faire arrêter les principaux inculpés. (C’est chose faite en 2011 avec l’arrestation de Ratko Mladic).

 

_ Le droit international se renforce après la guerre de Bosnie. L’ONU crée le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie en 1993.  Il doit juger les responsables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. 161 personnes ont été accusées et toutes ont finalement été arrêtées en 2011.

 

Histoire de l’art : Chanson La Geste de Sarajevo

 

Chanson de Tri Yann, la geste de Sarajevo, racontant la mort d’un casque bleu français tués par un sniper : http://www.youtube.com/watch?v=Zsu8iLznAUU

 

 

 

 Evolution de la population de Sarajevo 1

 

 

 

 

 Sarajevo ville carrefour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Cours Histoire 1ère : Quels sont les nouveaux conflits après 1991 ? (1)

16 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

 

QUELS SONT LES NOUVEAUX CONFLITS APRES 1991 ?

 

Introduction : En 1991 avec la fin de la Guerre froide et la disparition de l’URSS les Etats-Unis apparaissent comme la seule superpuissance mondiale : une « hyperpuissance » en mesure d’instaurer un nouvel ordre mondial en tant que « gendarme du monde ». L’Organisation des Nations Unies n’est plus paralysée par l’opposition des deux superpuissances dotées du droit de veto au Conseil de sécurité : elle peut espérer faire respecter le droit international et les droits de l’Homme avec l’appui des Etats-Unis.

            Mais la période qui suit la Guerre froide est aussi celle de nombreuses crises : guerres civiles et génocides en ex Yougoslavie et au Rwanda, multiplication des actes terroristes dont l’attentat du 11 septembre 2001 qui frappe le cœur des Etats-Unis.

 

Problématique : Comment s’organise le monde de l’après Guerre froide : nouvel ordre ou nouveau désordre mondial?

 

 

Chronologie-monde-de-l-apres-Guerre-froide.jpg

 

I. La guerre du Golfe (1990-1991) marque-t-elle l’entrée dans un nouvel ordre mondial ?

 

CONTEXTE ARC DE CRISES AU MOYEN ORIENT (10 minutes): http://www.dailymotion.com/video/xgrhrl_arc-des-crises-au-moyen-orient_school

 

 

Reperes-statistiques-Koweit-Irak.jpg

 

 

 

TP. Pages 174-175 : La guerre du Golfe (1990-1991)

 

Carte 1 page 174 : Une guerre au Moyen-Orient

Texte 2 page 174 : L’Irak justifie l’invasion du Koweït

Texte 3 page 175 : Les réactions du Conseil de sécurité de l’ONU

Question 1 page 175 : Quels sont les enjeux de la guerre pour la région du Moyen-Orient ?

_ Le Moyen Orient est dans « l’arc de crise » s’étendant du Maghreb jusqu’au Pakistan. Les rivalités et les tensions sont fortes dans cette région stratégique à cause :

* du contrôle des réserves de pétrole :

- Le Moyen-Orient assure 30% de la production mondiale de pétrole et détient plus de 60% des réserves mondiales de pétrole. En annexant le Koweït l’Irak portait sa part des réserves mondiales de 9,7% à 18,8%, presque 1/5 des réserves mondiales de 1990 !

- Les monarchies pétrolières (Arabie Saoudite, Qatar, Koweït…) disposent d’importants revenus en pétrodollars mais sont menacées par des voisins belliqueux comme l’Iran ou l’Irak.

* des tensions internationales :

- La région est qualifiée de « poudrière du Moyen Orient » du fait de multiples tensions ethniques et politiques entre Iraniens, Turcs et Arabes, du problème israélo-palestinien, de la guerre civile libanaise, des revendications nationalistes kurdes (Le cousin de Saddam Hussein Ali « le chimique » a gazé les Kurdes Irakiens tuant entre 50 000 et 100 000 morts)

- L’Irak est une dictature militarisée dominée par Saddam Hussein. En violation des règles internationales l’Irak procède à une invasion et à l’annexion du Koweït, ce qui entraîne la condamnation de l’Irak par l’ONU.

 

(    * de l’accès aux routes stratégiques maritimes : Le Golfe persique est une route stratégique majeure pour transporter le pétrole des pays pétroliers du Moyen Orient vers les routes maritimes à destination des Etats-Unis et des pays développés. Le Koweït pourrait servir à l’Irak de débouché maritime (la première tentative irakienne pour s’emparer du Koweït date de 1961).

* de la volonté de s’emparer des richesses du Koweït : L’Irak est fortement endetté depuis la guerre entre l’Irak et l’Iran et doit quinze milliards de dollars au Koweït. La production élevée du pétrole koweitiens entraîne la diminution du prix du pétrole ce qui désavantage l’Irak.

 

 

 

Carte 1 page 174 : Une guerre au Moyen-Orient

Texte 5 page 175 : « Le creuset du nouvel ordre mondial »

Question 3 page 175 : Quels sont les enjeux de la guerre pour les Etats-Unis ?

_ Les Etats-Unis ont des intérêts stratégiques au Moyen-Orient à préserver mais aussi l’occasion de réaliser un nouvel ordre mondial à travers cette crise :

* Le pétrole est devenue une ressource stratégique dont les Etats-Unis cherchent à sécuriser l’approvisionnement à travers des liens privilégiés avec le principal producteur : l’Arabie saoudite. Dès 1945, les Etats-Unis  garantissent la sécurité militaire de l’Arabie saoudite en échange de la sécurité des approvisionnements de l’ « or noir » à destination des Etats-Unis. Lorsque l’Irak a envahi le Koweït le 2 août 1990, l’Arabie saoudite se sent menacée. L’émir du Koweït réfugié en Arabie Saoudite demande l’aide internationale.

 * L’espoir de réaliser un nouvel ordre mondial s’exprime à travers l’action de la coalition menée par les Etats-Unis. G. H Bush considère que les grands enjeux du monde doivent être gérés collectivement (multilatéralisme) même s’il considère que les Etats-Unis doivent avoir un rôle majeur.

George BUSH (p. 388) : (né en 1924) Vice-président des Etats-Unis de 1981 à 1989, il est élu président de 1989 à 1993. Il négocie le tournant de la fin de la Guerre froide et soutient la réunification allemande. Il annonce un « nouvel ordre mondial » après la victoire de l’opération « Tempête du désert » en Irak en 1990-1991. Il est le père de George W. Bush, président des Etats-Unis de 2001 à 2008.

 

Site INA : condamnation par l’ONU (30 s) : http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/proche-et-moyen-orient/dossier/1777/premiere-guerre-du-golfe.20090331.CAC96052429.non.fr.html

Site INA : Opérations de guerre (3 min): http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/seconde-guerre-mondiale/video/CAB91010840/3-jours-de-guerre.fr.html

 

Carte 1 page 174 : Une guerre au Moyen-Orient

Texte 3 page 175 : Les réactions du Conseil de sécurité de l’ONU

Texte 4 page 175 : Le déploiement des troupes de la coalition 

Question 5 page 175 : Quelles formes prend ce conflit ?

Question 6 page 175 : Quelles sont les grandes phases de la guerre ?

_ La Guerre du Golfe a deux formes :

*  l’une diplomatique avec la condamnation par l’Assemblée générale des Nations Unies de l’annexion du Koweït par l’Irak conformément à la Charte des Nations Unies et avec le vote de résolutions 660 et 678 permettant l’entrée en guerre d’une coalition contre l’Irak.

* l’autre militaire menée par une coalition de 34 Etats menée par les Etats-Unis.

_ Les deux grandes phases de l’opération militaire « Tempête du désert » sont :

* une offensive aérienne par l’aviation et les missiles américains pilonnant jusqu’à la quasi destruction les forces armées irakiennes du 17 janvier au 24 février 1991.

* une offensive terrestre menée par la coalition du 24 au 28 février 1991 permettant la libération du Koweït. Les forces alliées n’envahissent pas l’Irak.

 

Quel est le bilan de la guerre du Golfe ?

_ Le bilan de la guerre du Golfe est multiple :

* Humain : De nombreuses morts ont endeuillées ce conflit : plus de 1000 morts Koweitiens et des milliers de disparus (et un déminage estimé à 20 ans), 150 000 militaires Irakiens et 240 militaires de la coalition.

* Moral et politique : L’Irak est discrédité pour son agression et l’usage de « boucliers humains », des civils utilisés pour protéger les cibles militaires.

* Médiatique : Le prestige des Etats et de son armée dotée d’équipement de haute technologie est important. Cette dernière semble avoir menée une « guerre propre » grâce à des « frappes chirurgicales ». Ce contrôle des images données aux médias est une revanche sur la guerre du Vietnam.

 

 

 

Texte 5 page 175 : « Le creuset du nouvel ordre mondial »

Question 7 page 175 : En quoi consiste le nouvel ordre mondial décrit par George Bush ?

_ De la fin de l’URSS en 1991 aux attentats du 11 septembre 2001 le monde est selon l’expression du président G. H. Bush devenu « unipolaire ». L’hyperpuissance américaine dispose d’une supériorité militaire, technologique, économique et médiatique lui permettant d’être le « gendarme du monde » comme le montre la guerre du Golfe en 1991.

 

(    Texte 3 page 175 : Les réactions du Conseil de sécurité de l’ONU

Question 4 page 174 : Quel rôle joue l’ONU dans la guerre ? Pourquoi est-il si important que la coalition alliée agisse en son nom ?

_ La coalition de 34 Etats agissant au nom de l’ONU a légitimé l’action des Etats-Unis au Moyen-Orient et la guerre du Golfe. Grâce aux votes de l’ONU l’hyperpuissance américaine peut se déployer dans le cadre du multilatéralisme et non avec un unilatéralisme suscitant l’opposition de la communauté internationale.

Unilatéralisme (p. 173) : attitude consistant à agir sans concertation avec les autres acteurs des relations internationales (par opposition au multilatéralisme).        )

 

 

 Le-role-de-l-ONU-pour-prevenir-les-conflits.jpg

 

Qu’est-ce qui freine l’action de l’ONU pendant la Guerre froide ?

 

 

 

 

En quoi la guerre du Golfe a-t-elle modifiée le rôle de l’ONU ?

_ Le conflit a permis le renouveau de l’ONU qui n’est plus paralysée par l’usage du droit de veto des deux Grands pendant la Guerre Froide.

_ L’ONU forge le principe du droit d’ingérence, et intervient plus pour le maintien de la paix entre 1989 et 2001 que durant toute la Guerre froide. Les nombreux accords de paix et les avancées démocratiques (abandon de l’apartheid par l’Afrique du Sud en 1992, accords d’Oslo en 1993 entre Israël et Palestiniens, avancées démocratiques en Europe de l’Est et Amérique latine) conduit le philosophe américain Francis Fukuyama à annoncer la « fin de l’histoire » c’est-à-dire la disparition des conflits.

Droit d’ingérence (p. 395) : principe légitimant l’intervention dans les affaires intérieures d’un

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Croquis l'inégal dynamisme de l'espace français

11 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cartographie 1ère

 

 

 

Croquis l'inégal dynamisme de l'espace français

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Croquis Potentialités et contraintes du territoire français

11 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cartographie 1ère

 

 

 

 Croquis Potentialités et contraintes du territoire frança

Lire la suite

Croquis L'aménagement du territoire objectifs et acteurs

11 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cartographie 1ère

 

 

 

 

 Croquis L'aménagement du territoire objectifs et acteurs

 

 

Lire la suite

Nature et préparation du Delf A2

9 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Vie de classe

 

 

DIPLÔME D'ETUDES EN LANGUE FRANCAISE

DELF A2 

 

 


Durée totale des épreuves collectives : 1 heure 40
* Note totale sur 100.
* Seuil de réussite pour l’obtention du diplôme : 50/100
* Note minimale requise par épreuve : 5/25

 

 

 

Exercice 1 : http://www.ciep.fr/delf-prim/DELF-Prim-A2-comprehension-de-l-oral-exercice-1.php

 

 

 

Exercice 2 : http://www.ciep.fr/delf-prim/DELF-Prim-A2-comprehension-des-ecrits-exercice-2.php

 

 

 

Exemple de sujets oraux :

 

1)  http://www.ciep.fr/delf-scolaire/exemples-de-sujets-delf-scolaire.php

 

2) http://www.ciep.fr/delfdalf/sujet.php

 

 

SIMULATION D'EPREUVE ECRITE : http://www.ciep.fr/delfdalf/documents/DELF_A2.pdf

 

Ressources Delf A2 : http://www.ciep.fr/delf-prim/exemples-de-sujets-DELF-Prim-A2.php

 

 

Nature des épreuves : A2

Durée

Note sur

Compréhension de l’oral
 Réponse à des questionnaires de compréhension portant sur trois ou quatre courts documents enregistrés ayant trait à des situations de la vie quotidienne (deux écoutes).
Durée maximale des documents : 5 mn

0 h 25 environ

/ 25

Compréhension des écrits
Réponse  à des questionnaires de compréhension portant sur trois ou quatre courts documents écrits ayant trait à des situations de la vie quotidienne.

0 h 30

/ 25

Production écrite
Rédaction de deux brèves productions écrites (lettre amicale ou message)
-  décrire un événement ou des expériences personnelles
-  écrire pour inviter, remercier, s’excuser, demander, informer, féliciter…

0 h 45

/ 25

Production orale
Epreuve en trois parties :
    -  entretien dirigé
    -  échange d’informations
    -  dialogue simulé.

6 à 8 mn
préparation :
10 mn

/ 25

Lire la suite

Arbre de la connaissance : techniques de mémorisation

2 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Enseignement d'exploration Littérature et société

 

 

 Les intellectuels du Moyen Age utilisaient des images pour mémoriser. A l'époque où le livre était rare nombre de savoirs étaient mémorisés "par coeur".

Image-enseignement-de-l-alphabet--1490.jpg

 

Lire la suite

Le Mur de Berlin en images : cartes et caricatures.

2 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #1ère : Documents et exercices

 

 

 

 

 

 

 Images du mur de Berlin

 

Lire la suite

Analyse d'images à travers un site Internet

2 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Culture et réflexions

 

 

Un lien vers un site proposant des analyses d'images :

 

 

http://www.decryptimages.net/

 

 

 

 

 

 

En particulier, pour les élèves de Terminale Littéraire étudiant en français et en histoire le général De Gaulle, voici (en lien avec le site INA) un passage sur :

Un absent très présent : De Gaulle

Par François Robinet, professeur agrégé d'histoire, doctorant à l'Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines.

 

http://www.decryptimages.net/index.php?option=com_content&view=article&id=419:un-absent-tres-presentn-de-gaulle&catid=39:plus15ans&Itemid=80

Lire la suite