Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Articles avec #methodologie tag

Méthodologie Baccaulauréat Tle STMG : Deuxième partie Un sujet d'étude

24 Septembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

 

 

Méthodologie bac Terminale STMG :

Les épreuves du bac

 

Deuxième partie Un sujet d’étude aux choix

Elle porte sur les sujets d’étude du programme d’histoire et/ou du programme de géographie

 

 

 

 

 

 

DESCRIPTION DE L’EPREUVE

CONSEILS ET DEMARCHES A SUIVRE

Les questions sont de 6 types :

Vous avez le choix entre 4 sujets, qui peuvent être tous des sujets d’histoire ou des sujets du programme de géographie, ou deux sujets d’histoire et deux sujets de géographie.

Repérez à quel sujet d’étude vu durant l’année renvoie chaque sujet.

Ne perdez pas trop de temps à choisir votre sujet.

Les sujets sont choisis de telle sorte que vous devez avoir révisé de la même façon le programme d’histoire et de géographie.

L’objectif est de mettre en rapport vos connaissances et un ou deux documents maximum pour en comprendre le sens.

Prenez le temps de lire ou deux fois le ou les documents et les questions ainsi que les notes éventuelles.

Dans le cas d’une carte ou d’un graphique, repérez l’échelle, l’unité de mesure, la valeur utilisée et la source.

Dans le cas d’un texte ou d’une image, identifiez l’auteur et surtout son point de vue : est-il objectif ? S’agit-il d’une caricature ? etc.

L’exercice vous amène :

* à dégager l’apport d’un document à la connaissance d’une question figurant dans les programmes ou à la compréhension d’une notion dans le cas où il y a un seul document proposé ;

 

Relevez les idées importantes qui ressortent du document et illustrez-les, approfondissez-les, expliquez-les ou nuancez-les par vos connaissances.

* ou à mettre en relation deux documents pour en dégager les points communs, les différences, les oppositions ou les complémentarités.

Dans le cas d’un questionnement sur deux documents, s’agit-il de documents qui opposent deux points de vue ou deux aspects contradictoires, qui au contraire apportent la même idée, ou encore qui se complètent : le second document apporte une précision, un exemple ou aborde une même notion en géographie mais à une plus petite échelle…

Des questions vous guident dans cet exercice

* Lisez d’abord la dernière question car elle donne le sens du  sujet : repérez-le ou les mots clés pour bien en saisir le sens.

* Les questions premières, s’il y en a, sont là pour vous aider en pointant des éléments un peu difficiles ou importants pour la compréhension du texte :

- définir une notion ;

- définir une unité de mesure en géographie ;

- identifier le point de vue d’un auteur ;

- préciser le contexte car il explique l’idée avancée par l’auteur…

Répondez à ces questions de façon courte.

* Répondez ensuite à la dernière question en une vingtaine de lignes. Au préalable, classez vos idées au brouillon dans un ordre logique pour pouvoir rédiger une réponse argumentée claire.

Lire la suite

Méthodologie baccalauréat Tle STMG : Première partie Question obligatoire

24 Septembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

 

 

Méthodologie bac Terminale STMG :

Les épreuves du bac

 

L’épreuve du baccalauréat se divise en deux parties, chacune notée sur 10.

 

 

 

 

Première partie Question obligatoire

Elle consiste en une série de 5 à 7 questions courtes portant sur l’ensemble des « questions obligatoires » au programme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DESCRIPTION DE L’EPREUVE

CONSEILS ET DEMARCHES A SUIVRE

Les questions sont de 6 types :

Caractériser un espace, une période, un événement, une situation ou un personnage.

Il s’agit de donner une courte définition. Dans le cas d’un événement, il faut à la fois rappeler rapidement en quoi il a consisté et expliquer sa portée. Dans le cas d’un personnage, comment a-t-il marqué son époque ?

Citer des acteurs aussi bien en histoire qu’en géographie

Soyez le plus complet possible : plusieurs acteurs peuvent jouer ou avoir joué un rôle. En géographie, il peut s’agir d’Etats, d’institutions, d’associations ou d’entreprises…

Justifier une affirmation en proposant ou en choisissant des arguments.

La question peut se présenter sous la forme d’un QCM : dans ce cas, faites attention aux « faux-amis », c’est-à-dire des termes qui paraissent proches mais qui ne signifient pas la même chose.

Localiser en complétant un croquis.

Soignez votre croquis, qui doit être simple.

Proposer ou choisir des dates-clés ou des périodes-clés d’une évolution.

Il peut s’agir de dates précises, par exemple la guerre de Corée de 1950 à 1953, ou d’une période dont vous choisirez les bornes en les justifiant, par exemple l’affirmation du tiers-monde au milieu des années 1950 que vous pourriez faire débuter avec Bandung en 1955 ou avec la nationalisation du canal de Suez en 1956.

Proposer ou choisir une définition pour une notion.

Choisissez la définition la plus complète et justifiez votre choix en une phrase.

     

DESCRIPTION DE L’EPREUVE

CONSEILS ET DEMARCHES A SUIVRE

Les questions sont de 6 types :

Vous avez le choix entre 4 sujets, qui peuvent être tous des sujets d’histoire ou des sujets du programme de géographie, ou deux sujets d’histoire et deux sujets de géographie.

Repérez à quel sujet d’étude vu durant l’année renvoie chaque sujet.

Ne perdez pas trop de temps à choisir votre sujet.

Les sujets sont choisis de telle sorte que vous devez avoir révisé de la même façon le programme d’histoire et de géographie.

L’objectif est de mettre en rapport vos connaissances et un ou deux documents maximum pour en comprendre le sens.

Prenez le temps de lire ou deux fois le ou les documents et les questions ainsi que les notes éventuelles.

Dans le cas d’une carte ou d’un graphique, repérez l’échelle, l’unité de mesure, la valeur utilisée et la source.

Dans le cas d’un texte ou d’une image, identifiez l’auteur et surtout son point de vue : est-il objectif ? S’agit-il d’une caricature ? etc.

L’exercice vous amène :

* à dégager l’apport d’un document à la connaissance d’une question figurant dans les programmes ou à la compréhension d’une notion dans le cas où il y a un seul document proposé ;

 

Relevez les idées importantes qui ressortent du document et illustrez-les, approfondissez-les, expliquez-les ou nuancez-les par vos connaissances.

* ou à mettre en relation deux documents pour en dégager les points communs, les différences, les oppositions ou les complémentarités.

Dans le cas d’un questionnement sur deux documents, s’agit-il de documents qui opposent deux points de vue ou deux aspects contradictoires, qui au contraire apportent la même idée, ou encore qui se complètent : le second document apporte une précision, un exemple ou aborde une même notion en géographie mais à une plus petite échelle…

Des questions vous guident dans cet exercice

* Lisez d’abord la dernière question car elle donne le sens du  sujet : repérez-le ou les mots clés pour bien en saisir le sens.

* Les questions premières, s’il y en a, sont là pour vous aider en pointant des éléments un peu difficiles ou importants pour la compréhension du texte :

- définir une notion ;

- définir une unité de mesure en géographie ;

- identifier le point de vue d’un auteur ;

- préciser le contexte car il explique l’idée avancée par l’auteur…

Répondez à ces questions de façon courte.

* Répondez ensuite à la dernière question en une vingtaine de lignes. Au préalable, classez vos idées au brouillon dans un ordre logique pour pouvoir rédiger une réponse argumentée claire.

Lire la suite

Méthodologie : étude d'affiche

16 Décembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

 

ETUDE D’AFFICHE

 

Exercice d'application :

 Affiche l'obsésité en Chine

 

 

Après avoir présenté le document, vous montrerez en vous appuyant sur le document et vos connaissances (cours et connaissances générales) que la Chine lutte contre un nouveau fléau, l’obésité.

Vous expliquerez par exemple pourquoi un seul enfant est représenté, la diversité et l’origine des plats représentés, quelles habitudes alimentaires peuvent être mises en cause, etc.

 

 

Lire la suite

Méthode d'analyse de la caricature en 4 étapes

2 Novembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

METHODE D’ANALYSE DE LA CARICATURE EN 4 ETAPES

 

Une caricature est une représentation grotesque volontairement déformée de personnes ou d’évènements, qui porte un  jugement critique sous forme humoristique.

 

ETAPE 1 : LIRE LA CARICATURE

* Il faut exercer son esprit critique car c’est un document totalement partial.

! Repérer l’engagement du dessinateur et les éléments comiques.

! Identifier les personnages et les éventuels symboles et allégories (c’est-à-dire des éléments concrets illustrant des idées).

 

ETAPE 2 : PRESENTER LA CARICATURE

* Indiquer l’auteur, le thème, le support sur lequel elle est publiée (affiche, presse), la date, le contexte, le public visé.

 

ETAPE 3 : ANALYSER LA CARICATURE

* Décrire le document de façon détaillée : personnages, symboles, action représentée, éléments de texte (à mettre en relation avec l’image), composition, couleurs, degré de déformation de la réalité.

* Interpréter la caricature en résumant le message que l’auteur veut faire passer et en mettant en évidence les procédés utilisés pour y parvenir.

! Pour comprendre une caricature, il faut connaître les personnages ou la situation caricaturés et donc mobiliser ses connaissances.

 

ETAPE 4 : CONCLURE

* Montrer l’intérêt du document (en quoi est-il révélateur d’un courant, d’une partie de l’opinion publique ?).

* Evaluer l’efficacité et la portée (clarté du sens, réactions suscitées à l’époque, renommée actuelle…) de la caricature et la confiance que l’on doit accorder dans ce qu’elle nous dit du passé.

 

 

Lire la suite

Méthode d'analyse de l'affiche en 4 étapes

2 Novembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

 

METHODE D’ANALYSE DE L’AFFICHE EN 4 ETAPES

 

ETAPE 1 : LIRE L’IMAGE

* Il faut exercer son esprit critique, comme face à tout document historique.

* Penser qu’elle souvent le reflet d’une époque et de ses préoccupations.

 ! Ne négliger ni l’image, ni le texte et établir des liens entre les deux.

 

ETAPE 2 : PRESENTER L’AFFICHE

* Indiquer le type d’affiche (affiche de propagande, publicitaire…), le thème, l’auteur ( si elle n’est pas signée, chercher des indices permettant d’en retrouver le commanditaire), la date, le contexte, le destinataire (en général, l’affiche vise le public le plus large possible, d’où sa vocation à être facilement compréhensible).

 

ETAPE 3 : ANALYSER L’AFFICHE

* Identifier et décrire les différentes composantes de l’image (personnages, lieux, symboles, texte…).

* Mettre en évidence la composition de l’image : place, nature et importance respective du texte et de l’image, couleurs utilisées…

* En déduire le sens de l’affiche et les intentions de l’auteur (ou commanditaire).

! Pour comprendre une image, il faut être capable d’identifier les personnages, les lieux, les symboles, ce qui nécessite de mobiliser ses connaissances.

 

ETAPE 4 : CONCLURE

* Montrer l’intérêt historique et la portée du document (en quoi l’image est-elle représentative des préoccupations de son époque ? A-t-elle eu une influence sur le public visé ?).

* Critiquer éventuellement le document.

 

 

Lire la suite

Méthodologie cartographie : Langage cartographique

2 Novembre 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

 

 

 

La langage cartographique

Lire la suite

Baccalauréat 1ère S : Production graphique

31 Août 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

PRODUCTION GRAPHIQUE : CROQUIS ET SCHEMA D’ORGANISATION SPATIALE D’UN TERRITOIRE

 

Cette épreuve correspond à deux exercices possibles : réaliser un croquis ou réaliser un schéma d’organisation spatiale d’un territoire. Le croquis présente, sur un fond de carte, des informations sélectionnées, hiérarchisées, qui sont mises en relation avec un sujet précis. Il s’agit de représenter l’essentiel à l’aide de figures simples et d’une légende ordonnée.

Le schéma est plus simple que le croquis dans sa réalisation graphique. Il met en évidence les structures et les dynamiques majeures d’un territoire. Contrairement au croquis, il ne cherche pas à localiser précisément. Le fond du schéma est simplifié et réduit à des formes géométriques simples (cercle, carré, rectangle, hexagone, etc.).

Temps conseillé : 1 heure

 

1. ANALYSER LE SUJET

L’analyse du sujet consiste à définir les termes du sujet afin de bien le comprendre ; délimiter le thème et l’espace concerné ; reformuler le sujet afin de préciser la problématique.

2. SELECTIONNER LES INFORMATIONS A REPRESENTER

L’objectif de la production graphique est de mettre en évidence les phénomènes géographiques permettant de répondre au sujet. Aucun document n’étant fourni lors de l’examen, il faut sélectionner les informations nécessaires à partir des connaissances personnelles et de la réflexion sur la problématique.

3. ORDONNER LA LEGENDE

La légende d’un croquis ou d’un schéma est l’équivalent graphique d’un développement de composition, les figurés et leur signification correspondant aux arguments. La légende doit donc être organisée en deux ou trois parties, apportant chacune un élément de réponse au sujet. Chaque partie comporte un titre problématisé, par exemple : « une population inégalement répartie » au lieu de « répartition de la population ».

4. CHOISIRDES FIGURES CARTOGRAPHIQUES

Le choix des figurés doit respecter des règles graphiques et doit être cohérent. Les figurés choisis doivent pouvoir se superposer sans que cela nuise à la lisibilité du croquis. Le nombre d’informations représentées est plus important sur un croquis (12 à 15) que sur un schéma d’organisation spatiale (2 à 8).

5. REALISER LE CROQUIS OU LE SCHEMA

Il s’agit de mettre au propre la légende et de produire un croquis ou un schéma, en respectant plusieurs étapes :

* Rédiger le titre de la production graphique.

* Mettre au propre la légende sur une feuille à part.

* Pour un schéma, dessiner le fond de carte en traçant les contours simplifiés de l’espace concerné par le sujet.

* Compléter le fond de carte du croquis ou du schéma en commençant par les figurés ponctuels, puis les figurés linéaires et enfin les figurés de surface. Les figurés doivent être les mêmes que ceux définis dans la légende.

* Rédiger la nomenclature, c’est-à-dire les noms de lieux importants pour la compréhension de la production graphique.

La production doit être soignée, claire et lisible : il faut éviter l’utilisation du crayon à papier et du stabilo ; il faut colorier proprement et utiliser une règle pour les tracés linéaires.

 

Etapes de l’épreuve

Temps à prévoir

* Analyse du sujet

* Sélection des informations

* Construction d’une légende ordonnée

* Choix des figurés cartographiques

* Réalisation du croquis ou du schéma

 5 minutes

15 minutes

10 minutes

 5 minutes

25 minutes

Total

1 heure

Lire la suite

Baccalauréat 1ère S : La composition

31 Août 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

 

LA COMPOSITION

 

Les caractéristiques générales

D’après le Bulletin officiel de l’Education nationale n°5 du 3 février 2011

 

Le candidat traite un sujet parmi deux qui sont proposés à son choix dans la même discipline.

En histoire comme en géographie, il doit montrer qu’il maîtrise les connaissances du programme.

Pour traiter le sujet choisi, il produit une réponse organisée et pertinente, comportant une introduction, plusieurs paragraphes et une conclusion.

La formulation du sujet peut prendre des formes diverses : reprise (partielle ou totale) d’un intitulé du programme, question ou affirmation, problématique explicite ou non : elle peut-être brève ou détaillée.

 

 

 

 

 

LE TRAVAIL PREPARATOIRE AU BROUILLON                                                            45 minutes

Comprendre et analyser le sujet

* Le sujet comporte un énoncé dont il faut repérer et définir les termes importants. Vous devez le limiter dans le temps (bornes chronologiques explicites ou implicites) et dans l’espace (national, continental ou mondial).

* Guidez votre analyse à l’aide de ces questions : Qui ? Quoi ? Quand ? Où ?

Dégager une problématique

* La problématique est la recherche d’un problème historique qu’il faut résoudre. Tout sujet est conçu en fonction d’une problématique.

* Elle se formule par une ou deux questions qui le plus souvent portent sur les origines (Pourquoi ?) ou la nature du phénomène étudié (Comment ?)

Organiser un plan détaillé en mobilisant ses connaissances

* Il faut répondre à la problématique définie avec logique.

* Vous devez donc réunir les informations nécessaires au brouillon : idées, faits précis (datés, localisés, chiffrés), personnages, etc.

* Votre plan se composera de deux ou trois parties correspondant aux étapes principales de votre argumentation.

* Ce plan sera subdivisé en paragraphes exposant les idées nécessaires à cette étape de l’argumentation.

Elaborer son introduction et sa conclusion au brouillon

* L’introduction générale comporte trois moments :

- Une entrée en la matière qui définit le sujet.

- L’énoncé de votre problématique.

- L’annonce de votre plan.

* La conclusion générale comporte deux moments :

- La réponse à la problématique.

- Une ouverture vers un problème historique nouveau.

* L’introduction et la conclusion sont la première et la dernière impression que le correcteur a du devoir. Pour éviter des propos non réfléchis, rédigez-les entièrement au brouillon.

LA REDACTION DU DEVOIR SUR LA COPIE                                                                          1 heure

Soignez votre présentation

* Rappelez le sujet choisi.

* Soignez l’écriture

* Aérez votre devoir.

Soyez logique

* Respectez votre plan qui est la présentation logique et organisé de votre travail.

* Soignez les transitions qui montrent cette logique entre les parties.

* Construisez des paragraphes argumentés.

* Expliquez, donnez un sens et un ordre au chaos des évènements. Evitez l’évènementiel (simple récit d’évènements).

* Evitez de juxtaposer des évènements les uns après les autres sans faire de liens entre eux.

Soignez votre expression

* Une composition est aussi un exercice d’expression française.

* Construisez des phrases simples et assez courtes.

* Faites attention à la syntaxe, à l’orthographe et à la grammaire : pas de phrase sans verbe conjugué, sans sujet, etc.

LA RELECTURE                                                                                          15 minutes

Prenez toujours un temps assez long pour vous relire : corrigez  l’orthographe et le style, vérifiez les dates et les faits.

Lire la suite

Baccalauréat 1ère S : L'analyse de document(s)

31 Août 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

L’ANALYSE DE DOCUMENT(S)

 

Les caractéristiques générales

D’après le Bulletin officiel de l’Education nationale n°5 du 3 février 2011

 

L’exercice d’analyse de document(s) en histoire comporte un titre, un ou deux documents qui peuvent être de nature diverse et des notes explicatives si nécessaire. Il est accompagné d’une consigne visant à orienter l’analyse du ou des documents. Cette analyse doit permettre au candidat de faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l’apport et la portée du ou des document(s) proposé(s). L’exercice demande au candidat de mettre en œuvre les démarches propres à l’analyse de document en histoire.

Lorsqu’un document est proposé, il s’agit de :

- dégager le sens général du document en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte ;

- de montrer l’intérêt et les limites éventuelles du document pour la compréhension de cette question historique.

Lorsque deux documents sont proposés, on attend du candidat qu’il dégage le sens général de chacun des documents en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte puis qu’il les mette en relation en montrant l’intérêt de cette confrontation.

  

 

LE TRAVAIL PREPARATOIRE AU BROUILLON                                             15 minutes

Lire et comprendre le ou les document(s) et la consigne

Il faut lire plusieurs fois le ou les document(s) et la consigne avant de commencer à répondre.

Sélectionner les éléments de réponse

* Repérez les informations qui ont rapport avec la consigne.

* Soulignez les passages les plus intéressants du texte. Entourez les éléments les plus importants d’un tableau, d’un document iconographique, etc.

* Utilisez une couleur différente pour chaque thème.

REPONDRE A LACONSIGNE                                                                                   40 minutes

Le début de la consigne, qui appelle souvent à identifier ou présenter le document

 S’il n’est pas toujours demandé de faire une présentation générale du document, la consigne va cependant souvent demander d’éclairer un ou deux des aspects suivants :

- la nature du document.

- la date de création ou de parution du document.

- les sources du document : si l’auteur du document est un personnage d’une grande importance historique, il faut retracer sa carrière en insistant sur sa fonction au moment de la publication du document et des faits évoqués par celui-ci.

- Le contexte historique, c’est-à-dire les circonstances qui expliquent la création, la publication et le contenu du document.

La suite de la consigne, qui appelle à l’analyse

* Vous devez montrer que vous en cernez le sens général. Pour cela :

- citez le document ;

- précisez les allusions ;

- expliquez ces citations, à l’aide de connaissances précises issues de votre cours ou de votre manuel.

* S’il y a deux documents, confrontez-les. Mettez en évidence leur lien, leurs points communs et leurs différences et expliquez-les grâce à vos connaissances.

* Faites une analyse critique des informations tirées du ou des document(s) et de leurs limites.

* La fin de la consigne peut vous demander de dégager la portée du document : évoquez les conséquences des évènements dont il est question, dites ce qui s’est passé ensuite.

LA  RELECTURE                                                                              5 minutes

Prenez toujours le temps de vous relire : corrigez  l’orthographe et le style, vérifiez si votre réponse correspond bien à la consigne, éliminez les répétitions.

Lire la suite

Méthodologie : Lexique pour bien comprendre les consignes

15 Janvier 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Methodologie

 

 

Lexique pour bien comprendre les consignes

 

Analyser/Commenter : décrire et expliquer, grâce au texte d’abord, puis grâce à vos connaissances, sauf précision contraire.

Définir : présenter les éléments spécifiques d’une notion ou d’une institution.

Caractériser : très proche du terme précédent, mais impose de qualifier ce qui a été défini.

Comparer : mettre en parallèle les éléments à comparer, en montrant les différences et les ressemblances. Les éléments à comparer ne doivent jamais être traités successivement.

Justifier : donner des arguments illustrés par des exemples pour appuyer une affirmation.

Décrire : présenter les aspects ou les moments les plus importants du phénomène, de l’événement.

Résumer : dégager les points les plus importants.

Distinguer : trier les informations en fonction d’un ou plusieurs critères (généralement suggérés par la question).

Expliquer : faire comprendre les allusions par des connaissances et l’analyse de l’argumentation.

Critiquer : donner des arguments illustrés par des exemples à l’encontre d’une affirmation. Les connaissances extérieures sont ici indispensables.

Selon vous/Selon l’auteur : dans le premier cas, on vous demande un jugement personnel s’appuyant sur vos connaissances extérieures ; dans le second cas, on vous demande de vous appuyer seulement sur le texte.

Dans quelle mesure… ? : dans ce cas, la réponse est toujours ambivalente : oui/non.

 

Lire la suite
1 2 > >>