Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Exercices Géographie 1èr:e : La confrontation de documents Réseaux et flux entre la France et l’Espagne

22 Mars 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #1ère : Documents et exercices

 

 

Etude de documents : Réseaux et flux entre la France et l’Espagne

 

 Consigne : Présentez les réseaux et les flux entre la France et l’Espagne (nature, tracé, projets). Puis expliquez comment les « frontières des Pyrénées ont été abolies ».

 

 

 

Document 1 : la diversité des flux franco-espagnols

 

« Jamais les échanges commerciaux, financiers et humains n’ont été aussi denses ni aussi fluides. Depuis le 19 décembre [2010] et pour la première fois, la chaîne des Pyrénées est traversé par un train à grande vitesse : l’AVE-TGV, entre Perpignan et Figueras, tronçon clé de la liaison Madrid-Barcelone-Paris. Barcelone n’est plus qu’à sept heures et vingt-cinq minutes de Paris, contre douze auparavant. […] En matière d’échanges commerciaux, les frontières des Pyrénées ont également été abolies. La France est le premier partenaire économique de l’Espagne : son premier client commercial (19,2% des exportations espagnoles au premier semestre 2010) et son deuxième fournisseur (11,1% des importations espagnoles ce semestre, juste derrière l’Allemagne). Le secteur automobile joue un rôle décisif. La France est le quatrième pays investisseur en Espagne. Ses 2200 entreprises installées au sud des Pyrénées emploient 400 000 personnes. Les grandes enseignes, l’industrie agroalimentaire et la téléphonie sont à l’honneur. »

Plus importants sont les échanges humains. En 2009, 7,9 millions de Français sont venus en Espagne, et 5 millions d’Espagnols se sont rendus en France. Et il ne faut pas oublier de mentionner 200 000 Français qui vivent en Espagne et 180 000 en France. »

 

D’après J. Valenzuela, El Pais cité par Courrier international, 22 décembre 2010.

 

 

Document 2 : Les réseaux de transport entre France et Espagne

Carte-reseaux-de-transport-entre-France-et-Espagne.jpg

Lire la suite

Analyse de BD sur la 1ère Guerre mondiale : l'oeuvre de Tardi 1

12 Mars 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Histoire des arts

 

 

Analyse de BD sur la 1ère Guerre mondiale : l'oeuvre de Tardi

 

 

 

 

 

METHODE SIMPLIFIEE D’ANALYSE DE LA BD

 

 

I- Présentation de la BD

1- Titre de la BD, son type de dessin (école franco-belge, manga japonais, comics américain…).

2 - Nom et courte biographie de l’auteur et/ou dessinateur, sa nationalité.

3- Date de parution et contexte historique.

4- Résumé de la BD.

5- Destinataire : public visé, réception du public.

 

II- Description et analyse

6- La composition de la planche : nombre de vignettes, couleurs …

7- La situation des scènes : lieu, date,…

8 - L’analyse des vignettes sélectionnées - décrire les vignettes choisies avec le vocabulaire approprié. Préciser si l’auteur respecte la réalité historique.

 

III- Interprétation

9- Quel(s) message(s) l’auteur veut-il transmettre (critique, dénonciation …) ?

 

Vocabulaire spécifique de la BD

 

Planche : page entière de B.D., composée de plusieurs bandes.

Bande : (aussi appelée un “strip”) succession horizontale de plusieurs images.

Vignette : (aussi appelée une case) image d’une bande dessinée délimitée par un cadre.

Bulle : (aussi appelée un phylactère) forme variable qui, dans une vignette, contient les paroles ou pensées des personnages reproduites au style direct.

(un) Appendice relié au personnage : permet d’identifier le locuteur. Il prend la forme d’une flèche pour les paroles et de petits ronds pour les pensées.

Cartouche : encadré rectangulaire contenant des éléments narratifs et descriptifs assumés par le narrateur, appelés également commentaires.

 

Lexique de la Bande dessinée : de nombreux sites proposent des lexiques. Pour connaître les termes essentiels vous pouvez par exemple consulter :

http://www.sesam.cd/site/images/stories/fiches_methodologiques/fiche_methodo_6_lexique.pdf

ou     http://lecoindesbulles.blogspot.com/2007/03/le-vocabulaire-de-la-bande-dessine.html

 

LIENS SUR TARDI ET LA BD

 

Lien : http://profcattiaux.pagesperso-orange.fr/mapage6/hda-fiche-francais-tardi5.pdf

Exemple d’analyse de trois planches de BD de Tardi

 

Vignettes en couleur : http://www.tice-cool.fr/TICE-COOL/BDs_files/Fiche%20Tardi.pdf

 

Analyse générale de l’œuvre :

http://www.clg-chartreux.ac-aix-marseille.fr/spip/IMG/pdf/putain_de_guerre-1.pdf

 

 

 

PRESENTATION GENERALE

 

1- Titre de la BD : Putain de guerre, 1914, 1915,1916, parue en 2008.

Autre titre : C’était la guerre des tranchées.

Ecole de BD : franco-belge

 

2- Tardi est un auteur dessinateur français né en 1946. Il a passé son enfance en Allemagne car son père est militaire de carrière. Il fait l’école des Beaux Arts de Lyon. Son sujet de prédilection est la 1ère GM car son grand père gazé pendant la 1ère GM lui a narré toute son enfance des récits de cette guerre et l’a hanté de nombreuses nuits.

 

3- Il parait en 2008, année de commémoration du 90ème anniversaire de la 1ère GM. Le dernier poilu vient de disparaître

 

4- C’est un récit de fiction qui suit de manière chronologique la vie d’un poilu dans les tranchées. On suit un homme du peuple dans ses réflexions, ses peines quotidiennes.

L’histoire est découpée en 3 parties :

- 1914 : la bataille de la Marne,

- 1915 : les tranchées

- 1916 : les soldats des colonies, Verdun, l’entrée en guerre des américains « des tommies »

On suit un soldat français mais l’auteur montre les deux côtés de la ligne avec le même réalisme. Le personnage principal pourrait tout aussi bien être allemand.

 

5- Une oeuvre destinée essentiellement au public français et unanimement salué par la critique car très proche de la réalité historique. Tardi s’entoure d’ailleurs de Paul Verney pour élaborer cet ouvrage, historien spécialiste de la 1ère GM.

 

II-

6-7-8 Seulement 6 vignettes pour cette planche. Il n’ y a pas de bulles. Le dessin suffit par lui-même. Les vignettes ont des formes différentes, reprenant l’action en cours :

* Les deux cercles de chaque côté du haut de la planche évoquent la vision (forme circulaire de l’œil posé sur une paire de jumelle). Au niveau des couleurs les deux cercles montrent aussi la succession du jour et de la nuit par l’alternance ombre et lumière).

* La forme horizontale est celle de la zone du no man’s land. Cela montre l’étirement de cette zone comme est horizontale la vision des soldats au fond de leur tranchée. Situé entre les deux cercles,  l’horizon voit se superposer plusieurs bandes : débris de bâtiments en noir profond, lever du soleil figuré par l’empilement du clair surmonté d’un gris sombre.

* Les trois vignettes suivantes sont verticales pour mieux montrer l’exiguïté du soldat circulant dans la tranchée.  

 

Il n’y a pas de dialogue, seulement des descriptions et la narration des actions du personnage principal.

 

Les couleurs sont ternes, grises, elles montrent l’aspect sordide de la vie des soldats dans les tranchées entre pluie, boue et mort !

 

III-9 -  Tardi veut faire prendre conscience de l’horreur de la guerre. C’est un devoir de mémoire de la part de Tardi pour éviter que cela ne se reproduise. Un récit antimilitariste montre les lieux dévastés, les traits fatigués des combattants et le contact de la boue.

 

 

ETUDE D’UNE PLANCHE DE BD : C’ETAIT LA GUERRE 1914 1918 DE TARDI

 

LA VISION DES TRANCHEES PAR TARDI

 

 BD Tardi Tranchées

 

 

TRAVAIL D’ETUDE :

            1. Présenter le document. Recherchez qui est Tardi et le contexte de la date de parution de la BD.

            2. Pourquoi l’auteur a-t-il choisi pour la narration ces formes de vignettes ? Qu’est-ce que cela apporte à l’histoire racontée ?

            3. Décrire les vignettes et relever les termes désignant les tranchées, leur disposition et les aménagements (« abri », « boyaux », etc.). Comparez les deux. Faites un schéma de la zone des tranchées.

            4. Décrire l’armement et l’équipement des soldats. Evaluez le poids et l’efficacité du matériel transporté. Relevez le détail montrant l’appartenance au 19e régiment d’infanterie de Binet.

 

 

 

 

 

ETUDE D’UNE PLANCHE DE BD : C’ETAIT LA GUERRE 1914 1918 DE TARDI

 

LA VISION DU NO MAN’S LAND PAR TARDI

 

 

 BD Tardi No man's land

 

TRAVAIL D’ETUDE : 

            1. A partir du texte et de la description de la première vignette définir no man’s land.

            2. Quels éléments montrent la brutalité des combats dans le no man’s land ?

            3. En quoi la forme des vignettes et plusieurs éléments des dessins renforcent l’impression de chaos, de bouleversements issus des destructions ?

 

 

 

 

ETUDE D’UNE PLANCHE DE BD : C’ETAIT LA GUERRE 1914 1918 DE TARDI

 

LA VISION D’UNE GUERRE MONDIALE PAR TARDI

 

 

BD-Tardi--Les-combattants-du-monde-entier.jpg

 

1.      Etablir une liste des différentes nationalités présentes dans le conflit.

2.      Retrouver l’uniforme des combattants de chaque nationalité sur la planche à l’aide du livre du CDI :   ou de sites Internet.

3.      Quelle est l’impression donnée par la première vignette ? Par la dernière ? Pourquoi la vignette centrale ne comporte-t-elle pas de texte ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Histoire des arts : En quoi la gravure de Lucas Cranach exprime l’esprit et les revendications des réformés ?

12 Mars 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Histoire des arts

 

 

Histoire des arts : En quoi la gravure de Lucas Cranach exprime l’esprit et les revendications des réformés ?

 

Interpréter une allégorie

 

 

 

 

 

 Vraiefausseegliselucas Cranach

 

 

 

 Répondre aux questions : 

1) Quel rôle l’artiste dévolue-t-il au chapiteau central ?

2) Quels sont les éléments qui permettent d’identifier d’une part l’Eglise catholique et, d’autre part, l’Eglise protestante ?

3) Autour de quel personnage entouré par les fidèles est bâti, de part et d’autre, la représentation de chacune des deux religions ?

4) Quel livre consulte, selon vous, Luther du haut de sa chaire ?

5) Quel est le personnage représenté attablé devant des sacs de pièces de monnaie et d’un coffre ? Que fait-il ?

6) Identifiez dans la gravure les deux sacrements reconnus par les protestants ;

7) Comparez les représentations des cieux et de Dieu. Que constatez-vous ?

8) Quel nom donne-t-on à un dessin ou à une peinture qui accentue ou met en évidence certains détails ? Peut-on donner ce nom à cette gravure ?

9) Quelle religion soutient, selon vous, le graveur ?

 

 

 

 

 

 

1) Quel rôle l’artiste dévolue-t-il au chapiteau central ?

Le chapiteau central, élément d’architecture religieuse, permet de séparer les deux Eglises catholiques et protestantes, mais aussi de les opposer au bénéfice des protestants.

 

2) Quels sont les éléments qui permettent d’identifier d’une part l’Eglise catholique et, d’autre part, l’Eglise protestante ?

* L’Eglise catholique se reconnaît par ses membres : pape coiffé de la tiare (triple couronne), l’évêque à sa mitre, les moines à leur robe de bure et à leur tonsure (crâne tondu)… On trouve également des moniales (près du pape), une cloche.

* De l’autre côté les protestants se reconnaissent au dénuement de leur temple, à l’absence de prêtre, à la présence de la Bible

 

3) Autour de quel personnage entouré par les fidèles est bâti, de part et d’autre, la représentation de chacune des deux religions ?

* La représentation de chacune des religions est bâtie autour du personnage du prédicateur ; d’un côté, pour les protestants, c’est le réformateur et ancien moine Martin Luther qui est entouré des fidèles.

* De l’autre, les catholiques (des moines) entourent un moine gras au regard cruel. Un petit démon est posté près de son oreille et actionne un soufflet pour lui inspirer de mauvaises idées.  

 

4) Quel livre consulte, selon vous, Luther du haut de sa chaire ?

La Bible est le livre sacré dont l’autorité est la seule acceptée par les Protestants.

 

5) Quel est le personnage représenté attablé devant des sacs de pièces de monnaie et d’un coffre ? Que fait-il ?

Le pape, reconnaissable à sa tiare, vend des indulgences pour obtenir de l’argent. Les indulgences sont des promesses de messe pour obtenir le pardon de Dieu.

Les opposants à la vente des indulgences accusent le pape de vendre ce qui n’appartient qu’à Dieu : le temps passé au purgatoire et l’accès au paradis. C’est l’accusation en particulier de Luther.

 

6) Identifiez dans la gravure les deux sacrements reconnus par les protestants.

La gravure montre les sacrements du baptême ainsi que celui de la communion sous les deux espèces (consommation du pain et du vin).

 

7) Comparez les représentations des cieux et de Dieu. Que constatez-vous ?

* Les cieux des catholiques montrent un Dieu en colère. Des nuages où il se tient sortent des flammes et de la grêle montrant sa colère. A ses côtés se tient un moine aux mains percées comme la Christ. Ce porteur de stigmate est saint François d’Assise. Il prend la place du Christ.

* Le ciel protestant comporte plusieurs éléments montrant le lien des protestants avec Dieu. Le ciel est peuplé d’anges bienveillants. De la main de l’orateur part un texte. Celui-ci rencontre plusieurs éléments : une colombe illuminée représentant le Saint-esprit, puis l’agneau pascal figurant le Christ, à proximité de Dieu se trouve le Christ agenouillé. Le texte aboutit à Dieu le père.

 

8) Quel nom donne-t-on à un dessin ou à une peinture qui accentue ou met en évidence certains détails ? Peut-on donner ce nom à cette gravure ?

Le nom donné à un dessin accentuant certains détails est celui de caricature.

 

9) Quelle religion soutient, selon vous, le graveur ?

Le graveur en montrant Dieu apaisé et bienveillant du côté protestant, et des diables du côté catholique, monte qu’il soutient le protestantisme.

 

Lire la suite

ECJS 2e : Le citoyen et la justice Préparation pour simulation procès

9 Mars 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Education civique juridique et sociale

 

 

FICHE POUR PREPARATION DE PROCES

 

 

 

OBJECTIF : dans le thème d’ECJS le citoyen et la justice des recherches doivent être effectuées pour comprendre le fonctionnement de la justice, puis une affaire de justice doit être évoquée pour comprendre le fonctionnement de l’institution judiciaire. (http://cache.media.eduscol.education.fr/file/lycee/75/3/LyceeGT_Ressources_ECJS_2_04_Justice_182753.pdf )

 

L’évocation d’une affaire judiciaire, présente ou passée :

Choisie dans une des différentes juridictions (justice prud’hommale, tribunal correctionnel, cour d’assises,…), elle amène à donner sens de façon concrète à l’articulation entre les principes du droit et l’exercice de la justice. En évoquant la procédure contradictoire, la présomption d’innocence, les droits de la défense, les voies de recours, on aborde les aspects du fonctionnement de l’institution judiciaire cités plus haut. On peut trouver de multiples exemples, dans des procès classiques et des affaires « courantes ».

 

 

 

RECHERCHES A FAIRE

 

1) Recherches sur le fonctionnement de la justice :

a) vocabulaire à partir de la page les mots-clés de la justice : http://www.justice.gouv.fr/les-mots-cles-de-la-justice-lexique-11199/

Etablir une liste de 10 mots-clés et leur définition sur un procès : exemple cour d’Assise, plaidoirie, etc.

b) acteurs de la justice : quels sont les rôles des acteurs de la justice : le procureur, les parties, les avocats, les témoins, les experts, etc. ?

c) Réaliser une fiche ou un organigramme indiquant les différentes étapes du procès, avec leurs acteurs.

 

2) Recherches sur le procès de Bobigny en 1972 défendue par Gisèle Halimi.

a) Quelle est la cause de ce procès ? Son déroulement ? Son verdict ? En quoi a-t-il fait ensuite évolué la loi sur l’IVG en France ?

Site du ministère de la Justice : http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/proces-historiques-10411/il-y-a-40-ans-le-proces-de-bobigny-24792.html

b) Quelles sont les personnalités impliquées dans le procès : Qui est Gisèle Halimi ? Simone de Beauvoir ? Le MLF ?

 

Le procès a été divisé en deux : celui pour la jeune fille, mineure, et celui des adultes.

 

 

 

PREPARATION DU PROCES

 

1) Distribution des rôles : chaque personne devra connaître son rôle dans le procès grâce aux recherches précédentes.

2)  En fonction de votre personnage rédiger en collaboration : la plaidoirie de Gisèle Halimi, la déposition des témoins, les prises de paroles du personnel judiciaire, etc.

 

 

 

 

Lire la suite