Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Thème ECJS 2e : Droit et société. La famille

27 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Education civique juridique et sociale

 

 

THEME ECJS 2: DROIT ET SOCIETE : LA FAMILLE

 

Programme officiel :

http://media.eduscol.education.fr/file/lycee/74/9/LyceeGT_Ressources_ECJS_2_02_DroitSociete_182749.pdf

 

 

Introduction: « Comment illustrer les relations qui unissent le droit et la société ?

La famille montre les relations unissant le droit et la société. Les nouveaux modèles de famille : recomposée, monoparentale, homoparentale aboutissent à une réflexion  entre le statut des personnes dans la famille et les lois qui donnent autorité et droits (l’autorité parentale).

 

Problématique : De quelle manière le droit doit-il prendre en compte les évolutions de la famille dans la société du XXI siècle ?

 

 

CHOIX DES SUJETS DE DEBATS ET DE RECHERCHES

 

Le mariage et la famille

L’autorité parentale

La filiation

* Faut-il conserver le PACS ou établir un mariage homosexuel ?

 

* Parents de nationalité différentes : quelle éducation donner aux enfants ?

 

* Comment s’entendre sur les rôles (autorité des beaux-parents, relations entre enfants…) dans une  famille recomposée ?

 

* Divorce et résidence alternée : comment prendre les décisions pour l’enfant si les deux parents ne vivent pas ensemble ?

 

* Faut-il donner un statut particulier aux beaux-parents et grands-parents pour l’éducation des enfants ?

 

 

* Faut-il encadrer par des lois l’homoparentalité ?

 

* Faut-il autoriser la gestation pour autrui (mère-porteuse) ?

 

* Un oncle-tante doit-il pouvoir s’opposer à l’adoption d’une nièce/neveu ?

 

* Les grands-parents peuvent-ils adopter leurs petits enfants en cas de décès de leurs parents ?

 

 

Lire la suite

Thèmes de TPE 2012-2013 série littéraire

13 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Travaux Personnels Encadrés

 

 

Thèmes des TPE, Série littéraire

 

Thème 1 : Formes et figures du pouvoir

 

Thème 2 : Héros et personnages

 

Thèmes 3 : Représentations et réalités

 

Thème 4 : Ethique et responsabilité

 

 

Thème 6 : Santé et bien-être

 

Thème 5 : contraintes et libertés

 

Les thèmes peuvent-être approfondis en consultant le lien suivant : http://eduscol.education.fr/cid47789/themes-nationaux.htm

 

 

=>Vous allez devoir choisir un thème, un sous-thème, puis une problématique qui lie histoire ET littérature.
Ex : thème : l’image ; sous-thème : les domaines d’utilisation de l’image ; problématique sur les livres pour enfants : De Martine à Fantomette : peut-on vraiment dire que la littérature pour enfants traduit une évolution du statut de la femme dans la société ?

 

 

 

 

Liste de liens utiles pour les TPE : http://www.weblettres.net/sommaire.php?entree=2&rubrique=40

Echelles, histoires et contextes du pouvoir

Penser et construire la démocratie

Force et pouvoir

La figure du prince, du tyran ; les formes du pouvoir : tyrannie, démocratie…

Espace et pouvoir

Les lieux du pouvoir : Versailles, La City, Musée d’Alexandrie…

Arts et pouvoir

Pamphlets et caricatures…

Savoir et pouvoir

Le scribe, griot, mandarin, philosophe… Diogène et Alexandre.

Langage et pouvoir

Censure et liberté d’expression : « Communiquer pour résister » du CNRD

Deux créations de l’imaginaire

Demi-dieux et créatures mythologiques ; héros des légendes de création dans les cultures traditionnelles ; le surhomme aux super-pouvoirs…

Le processus d’héroïsation

Culte de la personnalité ; le guerrier héroïque (du soldat à l’amazone)

Crise du personnage et démythification du héros

Les héros sacrifiés : le martyr, le soldat inconnu, les cobayes.

Point d’optique et point de vue : les modalités de la représentation

Visions et descriptions du monde : système de Ptolémée, cartographie, cosmogonies, vision du monde littéraire et philosophique.

Caricature ; alphabet, écriture(s).

L’individu et les représentations collectives

Propagande et contre-propagande ; histoire des médias depuis la presse à grand tirage jusqu’à la baladodiffusion ;

Incarnation et symbolisation

Mythes antiques, littéraires ; la construction du personnage historique « grands hommes » ; l’orateur et ses ressources.

Nature et environnement

Ethique de l’environnement et responsabilité envers les générations futures.

Corps humain

Ethique du sport et responsabilité.

Culture et vie sociale

Ethique et médias ; responsabilité en histoire ; préservation du patrimoine artistique.

Droit

L’institution de la responsabilité juridique et son histoire.

Science

Connaissances et croyances : science et sphère privée.

Notions de santé et de bien-être

Les conditions historiques, culturelles, etc. de l’émergence et l’évolution des notions de santé.     Maladies épidémiques et migrations.

Recherche de bien-être et développement de la santé

Bien-être et vie moderne : stress, conditions de travail…

Santé, bien-être/cultures, mythes

L’émergence du droit au bonheur (XVIII-XXI siècle)

Médecines du monde.

Santé, bien-être et handicap

Handicap et évolution scientifique et technologique.

Conquête et défense des libertés publiques

Totalitarismes et privation de libertés : despotisme, tyrannie, embrigadement, propagande, camp de travail et concentration, esclavage, ségrégation, persécution…

Vie collective et règles sociales

L’acteur social et l’exercice des libertés individuelles : liberté de conscience, d’opinion, d’expression, de propriété et de culte.

Création et langages

La liberté en lutte contre la censure et les contraintes : entre héritage et innovation, les querelles artistiques ; censure et liberté d’expression avec la littérature engagée…

Arts face aux contraintes sociales et matérielles : codes sociaux, mœurs et coutumes ; attentes du public (réception prix artistiques, contraintes de production et diffusion…)

Contrainte : élément de fertilité et créativité : contrainte comme ressource, ironie et expression détournée, jeux sur les codes, normes, écarts…

Lire la suite

Cours histoire 2e : La place des populations de l'Europe dans le peuplement de la Terre

9 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

LA PLACE DES POPULATIONS DE L’EUROPE DANS LE PEUPLEMENT DE LA TERRE

4 heures

Manuel Belin  2010

 

Introduction : L’Europe est le plus petit continent du monde, pourtant sa place dans l’histoire mondiale est majeure grâce aux réalisations culturelles et scientifiques des Européens. Aujourd’hui, l’espagnol, l’anglais, le français… sont des langues pratiquées en Afrique, Amérique et Océanie… Les Européens ont marqué culturellement le monde entier. Pourtant, la population européenne n’est qu’une partie de la population mondiale. Ils passent de 40 millions d’habitants dans l’Antiquité à plus de 400 millions en 1900.

Problématique : Comment évolue la place des Européens dans le peuplement du monde ?

 

I. En quoi l’Europe est un foyer de peuplement majeur depuis l’Antiquité ?

 

(  Frise 4 page 15 : Part de la croissance démographique européenne dans la population mondial       

    Comment évolue la population européenne en 500 après J.-C. ? En 1500 ? En 1750 et  1914 ?

_ L’Europe est un petit continent rassemblant une forte population stable dans l’Antiquité et au Moyen Age : 40 millions d’habitants en dans l’Antiquité sur 250 millions dans le monde (17,3%) ; 39 sur 205 en 500 apr. J.-C. ; 45 millions en 1400. Après cette phase de quasi stagnation, la population européenne connaît une forte croissance à partir de la Révolution industrielle avec 140 millions en 1750 (population qui a doublé par rapport à 1500), 266 en 1850, (Europe 18,3% de la pop mondiale) et enfin 420 en 1900.  L’Europe forme 26,2% de la population mondiale en 1914.   )

 

Cartes Les Européens dans l’histoire de la population mondiale pages 12-13

Quelle est la proportion d’Européens dans la population mondiale depuis l’Antiquité ?

_ Le poids démographique de l’Europe augmente à travers le temps, passant de 17% de la population mondiale au Ier siècle à 22% au milieu du XIX siècle. Ainsi, au XIX siècle, l’Europe est le plus important foyer de peuplement du monde en rassemblant un quart de l’humanité.

Foyer de peuplement : Région très densément peuplée depuis des millénaires.

 

Frise de l’évolution de la population mondiale et européenne, pages 8-9 et 11

(Question 1 page 15 : Quelles sont les différentes étapes que l’on peut identifier sur la coure de croissance européenne ?

Quels sont les événements qui expliquent les évolutions (augmentations et baisses) de la population mondiale ?

_ Trois événements majeurs ont bousculé les évolutions démographiques.

* Au Moyen Age les grands défrichements en donnant davantage de terre à cultiver et de meilleurs techniques agricoles (charrue, rotation des cultures céréalières…) ont permis une augmentation de la population de 41 millions en l’an mil jusqu’à 73 millions en 1300.

* Mais, de 1348 à 1352 la Peste noire a frappé la population européenne. L’épidémie tue 25 millions d’Européens, exterminant jusqu’à 50% des habitants d’une région.

* La  Révolution industrielle de 1750 à 1850 entraîne un gigantesque essor de la population : de 140 à 266 millions d’habitants.

Peste : maladie contagieuse transmise à l’homme par la puce du rat, puis d’homme à homme. Elle peut être pulmonaire ou bubonique, ou les deux, comme en 1348.

 

II. En quoi consiste la transition démographique au XVIII-XIX siècle ?

 

Courbe 1 page 14 : La transition démographique (modèle théorique)

Question 1 page 14 : Lequel de ces deux pays a connu la plus forte croissance de population au cours de la période ?

L’Angleterre a connu la plus forte croissance de population au cours de la période.

 

Qu’est-ce qui distingue la première phase de la deuxième de la transition démographique ?

- La première phase de la transition démographique se caractérise par un fort accroissement naturel. En effet le taux de natalité est élevé alors que le taux de mortalité ne cesse de reculer. - La seconde phase se distingue de la première par un taux de mortalité en voie de stabilisation et un taux de natalité en recul. L’accroissement naturel diminue dans cette seconde phase.

 

Quelles pourraient être les causes de la transition démographique ?

La transition démographique peut avoir plusieurs causes : l’amélioration des rendements avec les progrès de l’agriculture permet le recul des disettes. Au XIX siècle la médecine et l’hygiène font de grands progrès, avec souci de développer l’hygiène publique et privée (l’hygiénisme) et  les vaccins grâce au rôle de Pasteur (vaccin contre la rage, etc…). 

 

EXEMPLE (Récit) : aborder la transition démographique à travers l’exemple :

* de la population française aux XVIIIe-XIXe siècles, dont l’originalité tient à la précocité de la baisse de la natalité, ou

* celui de la population anglaise durant la même période dont l’essor spectaculaire est une des explications de l’ampleur des migrations britanniques au XIXe siècle.

 

_ La transition démographique se caractérise par un fort accroissement naturel. Cependant, selon les pays elles peuvent prendre des caractéristiques particulières :

* en France, la baisse de la natalité est précoce (dès le XVIIIe) avec le recours aux pratiques contraceptives, la diffusion du malthusianisme.

* La population anglaise connaît au contraire un très fort accroissement. Cela explique l’ampleur des migrations britanniques au XIX siècle.

_ Les causes de la transition démographique sont le recul des disettes grâce aux progrès agricoles, et le recul de la mortalité grâce aux progrès de la médecine avec le développement de l’hygiénisme et la Révolution pasteurienne.

Transition démographique : passage d’une situation où les taux de natalité et de mortalité sont très élevés à une situation inverse où les taux de natalité et de mortalité sont faibles. Dans les deux cas, l’accroissement naturel de la population est donc faible. Mais la chute du taux de mortalité précédant celle du taux de natalité, une importante croissance naturelle se produit au cours de la transition.

Accroissement naturel : différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès.

Malthusianisme : théorie selon laquelle la limitation des naissances permet de contrôler les besoins d’une population et de conserver le patrimoine familial.

Hygiénisme : politique visant à développer l’hygiène privée (propreté des individus) et publique (propreté des espaces collectifs) pour améliorer la santé des populations.

Révolution pastorienne (ou pasteurienne) : progrès décisifs de la médecine découlant de la découverte par Louis Pasteur (1822-1895) du rôle des germes (microbes, virus) dans la transmission des maladies. Elle permet de nouveaux traitements comme les vaccins et démontre scientifiquement l’importance de l’hygiène et de la désinfection.

 

 

III. Quelles sont les caractéristiques des migrations européennes depuis le XIX siècle ?

 

FICHE ETUDE DE CAS : QUITTER LES ILES BRITANNIQUES AU XIX SIECLE

 

Présenter le deuxième document selon la méthode NADA.

Méthode n°1 : Présenter un document (NADA) :

_ Nature : Quelle est le genre du document ? Est-ce un texte ? Une image ? Etc…

* Si c’est un texte est-ce un article de journal ? Un discours d’homme politique ? Une analyse d’historien ?

* Si c’est une image est-ce une œuvre d’art ? Une caricature ? Une frise chronologique ?

_ Auteur : Qui est l’auteur et quel est son importance historique (donner en quelques mots sa biographie) ? Est-il journaliste ? Historien ? Homme politique ?

_ Date : Quel est le contexte de création du document ? Quels sont les événements qui peuvent expliquer le document ou la position de l’auteur ? De quelle époque parle le document ?

_ Analyse : De quoi parle le document ?

 

_ Au XIX siècle des millions d’Européens quittent leur continent pour s’établir dans d’autres territoires. 10 millions d’Italiens ; 11,4 millions de Britanniques et parmi ceux-ci 7,3 millions d’Irlandais.

_ Les causes de ces départs sont multiples :

* la misère dans les villes ouvrières en Angleterre et en Ecosse, la misère rurale dans les campagnes du sud de l’Italie, ou encore la famine liée à la maladie de la pomme de terre en Irlande qui a provoqué entre 1845 et 1855 deux millions de morts et plus d’un million de départs. L’exode rural gonfle les villes anglaises de paysans anglais, mais aussi d’Irlandais : En 1861 ils sont 806 000 à Glasgow et forme le tiers de la population.

* la recherche du bonheur et de la richesse qui s’incarnent dans le rêve américain ou encore la ruée vers l’or en Californie, Canada… Par exemple le jeune écossais Andrew Carnegie est arrivé à 13 ans aux Etats-Unis sans argent. Il fait fortune dans l’acier et devient « l’homme le plus riche du monde » 50 ans plus tard. Ces rares réussites alimentent le mythe américain.

* le désir de mettre fin aux persécutions politiques ou religieuses, par exemple avec les Juifs de Russie (Odessa en 1821, 1859 et 1871) et d’Allemagne (émeutes Hep-Hep de 1819 en Bavière) fuyant les pogroms et trouvant refuge aux Etats-Unis.

_ Les modalités de départ sont diverses :

* Des migrations forcées existent : les bagnards anglais (les convicts) sont déportés en Australie jusqu’en 1868. La Nouvelle-Calédonie française sert aussi de bagne.

* Les migrations assistées le sont dans le domaine financier avec l’appui des membres de la famille ayant déjà émigré pour le prix du voyage, mais aussi avec l’aide pour les démarches administratives des employés des compagnies de communication et par les futurs employeurs. Les voyages transcontinentaux sont facilités grâce à la navigation à vapeur qui permet à partir de 1860 de diviser par quatre la durée d’une traversée atlantique.

_ Les conséquences des migrations sont importantes : L’intégration est plus ou moins difficile selon les personnes où les communautés. Les « self made man » parviennent à l’aisance, mais les Irlandais catholiques sont parfois victimes d’exclusion. Des associations d’Américains – le mouvement nativiste - visent à restreindre aux Etats-Unis les droits des Irlandais catholiques de 1835 à 1855 en réclamant la révision des lois de naturalisation.

Exode rural : mouvement migratoire massif et définitif des populations rurales vers les villes, apparu en Angleterre au XVIII siècle, puis dans le reste de l’Europe au XIX siècle.

Rêve américain : opinion répandue selon laquelle toute personne, si elle s’en donne les moyens, peut faire fortune aux Etats-Unis.

Ruée vers l’or : afflux massif d’immigrants à l’annonce de la découverte d’or dans une région (Californie en 1848, Australie en 1851, Canada en 1896, etc.).

Pogroms : action violente contre une communauté juive, avec la complicité des autorités (mot d’origine russe).

 

SCHEMA DE SYNTHESE

 

clip image002

 

 

2e Fiche d’objectifs histoire n°1

 

LA PLACE DES POPULATIONS DE L’EUROPE DANS LE PEUPLEMENT DE LA TERRE

 

    SAVOIR   

 

1/ JE SAIS REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES :

 

I. En quoi l’Europe est un foyer de peuplement majeur depuis l’Antiquité ?

III. En quoi consiste la transition démographique au XVIII-XIX siècle ?

III. Quelles sont les caractéristiques des migrations européennes depuis le XIX siècle ?

 

2/ JE SAIS DEFINIR :

 

Foyer de peuplement : Région très densément peuplée depuis des millénaires.

Peste : maladie contagieuse transmise à l’homme par la puce du rat, puis d’homme à homme. Elle peut être pulmonaire ou bubonique, ou les deux, comme en 1348.

Transition démographique : passage d’une situation où les taux de natalité et de mortalité sont très élevés à une situation inverse où les taux de natalité et de mortalité sont faibles. Dans les deux cas, l’accroissement naturel de la population est donc faible. Mais la chute du taux de mortalité précédant celle du taux de natalité, une importante croissance naturelle se produit au cours de la transition.

Accroissement naturel : différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès.

Malthusianisme : théorie selon laquelle la limitation des naissances permet de contrôler les besoins d’une population et de conserver le patrimoine familial.

Hygiénisme : politique visant à développer l’hygiène privée (propreté des individus) et publique (propreté des espaces collectifs) pour améliorer la santé des populations.

Révolution pastorienne (ou pasteurienne) : progrès décisifs de la médecine découlant de la découverte par Louis Pasteur (1822-1895) du rôle des germes (microbes, virus) dans la transmission des maladies. Elle permet de nouveaux traitements comme les vaccins et démontre scientifiquement l’importance de l’hygiène et de la désinfection.

Exode rural : mouvement migratoire massif et définitif des populations rurales vers les villes, apparu en Angleterre au XVIII siècle, puis dans le reste de l’Europe au XIX siècle.

Rêve américain : opinion répandue selon laquelle toute personne, si elle s’en donne les moyens, peut faire fortune aux Etats-Unis.

Ruée vers l’or : afflux massif d’immigrants à l’annonce de la découverte d’or dans une région (Californie en 1848, Australie en 1851, Canada en 1896, etc.).

Pogroms : action violente contre une communauté juive, avec la complicité des autorités (mot d’origine russe).

 

3/ JE SAIS REPERER DANS LE TEMPS :

 

_ 1348-1352 : la Peste noire               _ la Révolution Industrielle de 1750 à 1850         _ Louis Pasteur (1822-1895)

 

SAVOIR FAIRE

 

4/ JE SAIS ANALYSER UNE FRISE CHRONOLOGIQUE

5/ JE SAIS REPONDRE A DES QUESTIONS SUR UN TEXTE

6/ JE SAIS ANALYSER DES COURBES

10/ JE SAIS ETUDIER UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Thèmes TPE à partir de 2012-2013

6 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Travaux Personnels Encadrés

 

 

THEMES DES TPE

 

La première L comporte de nouveaux thèmes de TPE pour cette année scolaire 2012-2013.

           

Voici la liste des thèmes généraux ainsi que des liens pour explorer leurs diverses formes et les sous-thèmes possibles :

 

 

Thèmes communs aux trois séries

*                            Contraintes et libertés

*                            Ethique et responsabilité

*                            Santé et bien-être

 

Série L

*                            Formes et figures du pouvoir

*                            Héros et personnages

*                            Représentations et réalités

 

MODALITES D’EVALUATION DES TPE AU BACCALAUREAT

http://www.education.gouv.fr/bo/2005/41/MENE0502330N.htm

 

LIENS POUR DEVELOPPER LES THEMES DE TPE

http://eduscol.education.fr/cid47789/themes-nationaux.htm

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Progression 2012-2013 classe de seconde

6 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Vie de classe

 

 

Programme de Seconde – progression 2012-2013

 

 

 

 

 

 

Temps prévu : Histoire : 46 heures, dont 6 heures de devoir – 40 heures cours

                       Géographie : 45 heures, dont 5 heures de devoir – 40 heures cours

                       Méthodologie pure et corrigés : 7 heures

 

 

 

 

 

Rentrée – Toussaint : 7 semaines (semaine 1 dédiée à la rentrée) – 21 heures

Semaine 2

H1 – Les Européens dans le peuplement de la Terre (4H)

Chapitre 1 – Population de l’Europe – 2H

Chapitre 2 – Emigration européenne (1) – 1H

Semaine 3

Chapitre 2 – Emigration européenne (2) – 1H

G1 – Du développement au développement durable (8H)

       * Inégalités du développement – 2H

Semaine 4

       * Nouveaux besoins 9 M pour 2050 – 2H

       * Modes durables de développement (1) – 1H

Semaine 5

       * Modes durables de développement (2) – 1H

Devoir H1/G1 – 1H

Corrigé/méthodologie – 1H

Semaine 6

H2 – L’invention de la citoyenneté dans l’Antiquité (7H)

Chapitre 1 – Athènes – 3H

Semaine 7

Chapitre 2 – Rome – 3H

Semaine 8

Devoir H2 – 1H

G2 – Gérer les ressources terrestres (14H)

Chapitre 1 – Nourrir les hommes (5H)

        * EDC – 2H

Toussaint – Noël : 6 semaines (+ 1H semaine 9) – 19 heures

Semaines 9/10 (4H)

Corrigé/méthodologie – 1H

        * Cours – 3H

Semaine 11

Chapitre 2 – Les enjeux énergétiques (6H)

       * EDC – 3H

Semaine 12

       * Cours – 3H

Semaine 13

Devoir G2 – 2H

Corrigé/méthodologie – 1H

Semaine 14

H3 – Société et cultures de l’Europe médiévale (8H)

Chapitre 1 – Chrétienté médiévale – 3H

Semaine 15

Chapitre 2 – Société et cultures urbaines – 3H

       * Constantinople – 1H30

       * Palerme – 1H30

Noël – Hiver : 7 semaines – 21 heures

Semaine 16

Devoir H3 – 1H

Corrigé/méthodologie – 1H

G3 – Gérer les espaces terrestres (14H)

Chapitre 1 – Risques (6H)

       * EDC (1) – 1H

Semaine 17

       * EDC (2) – 2H

       * Cours (1) – 1H

Semaine 18

       * Cours (2) – 2H

Chapitre 2 – (6H)

       * EDC (1) – 1H

Semaine 19

       * EDC (2) – 2H

       * Cours (1) – 1H

Semaine 20

       * Cours (2) – 2H

Devoir G3 – 1H

Semaine 21

Corrigé/méthodologie – 1H

H4 – Européens à l’époque moderne (11H)

Chapitre 1 – Elargissement du monde (5H)

       * De Constantinople à Istanbul – 2H

Semaine 22

       * Navigateur européen (Magellan) – 1H30

       * Pékin – 1H30

Hiver – Pâques : 6 semaines – 18 heures

Semaine 23

Chapitre 2 – Essor scientifique (3H)

Semaine 24

Devoir H4 – 1H ou 2H

Corrigé/méthodologie – 1H ou 2H

Semaine 25

H5 (1) – Révolutions, libertés et nations (16H – divisé en deux)

Chapitre 1 – Révolution (10H)

       * Cours (1) – 3H

Semaine 26

       * Cours (2) – 3H

Semaine 27

       * Cours (3) – 1H

Devoir H5 (Révolution) – 2H

Semaine 28

Corrigé/méthodologie – 1H

G4 – Ville (9H)

       * EDC – Ville développée – 2H

Pâques – Eté : 6 semaines (5 effectives) – 15 heures

Semaine 29

       * EDC – Ville en développement – 2H

       * Cours (1) – 1H

Semaine 30

       * Cours (2) – 3H

Semaine 31

       * Cours (3) – 1H

Devoir G4 – 1H

Corrigé/méthodologie – 1H

Semaine 32

H5 (2) – Révolutions, libertés et nations (16H – divisé en deux)

Chapitre 2 – Liberté et nations (6H)

       * Cours (1) – 3H

Semaine 33

       * Cours (2) – 3H

Semaine 34

Conclusion générale

Lire la suite

Calendrier 2012-2013 des séances d'enseignement d'exploration

6 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Enseignement d'exploration Littérature et société

 

 

Calendrier 2012 - 2013 des séances de l’enseignement d’exploration

 

 

 

Date

 

Contenu

Période 1 : Des tablettes d’argile à l’écran numérique (10 septembre-17 novembre)

 M. Martineau

11 septembre

 

Présentation : méthodes de recherche, sujets de recherche, etc…

18 septembre

 

Cours Livre et écriture dans l’Antiquité 

 

 

25 septembre

 

Cours Du rouleau au codex

 

 

02 octobre

 

Recherche au CDI

 

 09 octobre

 

Recherche au CDI

 

16 octobre

 

Recherche au CDI

 

23 octobre

 

Recherche au CDI (+ Cours Du Codex à nos jours ?)

Visite de bibliothécaire ? M. Martineau

VACANCES TOUSSAINT    (samedi 27 octobre au jeudi 8 novembre)

13  novembre

 

Remise des travaux et passage à l’oral de plusieurs groupes (+ Cours  Du Codex à nos jours ?)

Période 2 : Paroles publiques (19 novembre au 26 janvier)  Mme Thomasette

Période 3 : (28 janvier au 06 avril) Médias, info et communication M. Martineau

 

29 janvier

 

Cours : Médias et culture de masse

 

5 février

 

Cours : La presse écrite

 

12 février

 

Recherche au CDI

 

VACANCES  (samedi 16 février au lundi 1 mars)

05 mars

 

Recherche au CDI

 

12 mars

 

 Recherche au CDI

 

19 mars

 

 Recherche au CDI

 

26 mars

 

 

Visite de journaliste

Remise des productions écrites

2 avril

 

 

Bilan général sur les journaux

( Cours Cartographie ?)

Période 4 (08 avril au 15 juin) Regards sur l'autre et l'ailleurs Mme Thomasette

 

Lire la suite

Témoignage déporté aubois au Struthof

5 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Concours et club histoire

 

 

Voici un extrait du témognage d'un déporté aubois envoyé en déportation au camp de Struthof. M. Bernard SAVOY, né le 17 juillet 1922 à troyes, a été membre des FTP. Arrêté le 14 juillet 1944 par la Gestapo, il a été déporté à Natzwiller-Struthof du 25 juillet au 26 août 1944, puis au camp de Dachau jusqu'en mai 1945. Il est décédé en mai 2009.

 

Ce qui nous paraît loin dans le temps peut-être en fait tout proche, aussi bien car les coeurs humains ressentent les mêmes émotions - peurs, amour, joie... - à toutes les époques, que par la proximité des lieux : ceux où nous vivons sont ceux où ils ont vécus.

 

Le témoignage a été recueilli par l'ONAC et transmis par M. Sébastien Touffu, directeur de l'Office National des Anciens Combattants dans l'Aube.

 

 

 Témoignage déporté aubois au Struthof 1

 

Témoignage déporté aubois Struthof 2

 témoignage déporté aubois Struthof 3

 

 

 Témoignage déporté aubois Struthof 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

ECJS Terminale : PLURALISME DES CROYANCES ET DES CULTURES DANS UNE REPUBLIQUE LAIQUE

4 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #ECJS terminale

 

PLURALISME DES CROYANCES ET DES CULTURES DANS UNE REPUBLIQUE LAIQUE

 

Introduction : La mondialisation a transformé les rapports entre individus dans la société. Une grande ouverture aux cultures du monde côtoie une fermeture aux autres dans les replis communautaires s’opposant à la laïcité, la dérive sectaire et la montée de l’intégrisme.

            La culture commune est donc parfois contestée, parfois aussi sujette à débat comme dans la place des langues régionales dans l’enseignement et la société française.

 

Problématique : Comment le pluralisme des croyances et des cultures conduit à des débats dans une république démocratique ?

 

CHOIX DES SUJETS DE DEBATS ET DE RECHERCHES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE PROGRAMME OFFICIEL :

 


Histoire et actualité de la laïcité
La laïcité est la condition juridique de la liberté de conscience et d'opinion qui en fait un concept fondateur de la République française. Elle résulte d'une histoire politique dont la spécificité sera d'autant mieux perçue qu'elle sera mise en perspective dans le contexte général des démocraties. Des exemples de questions récemment posées à l'école, sur les relations entre domaines public et privé, sur la neutralité des enseignants et des programmes, sur les obligations des élèves et des familles, conduisent à réfléchir sur les rapports actuels entre laïcité, société et République.


Dérives sectaires et intégrismes
Les dérives sectaires peuvent être appréhendées comme étant le fait de groupes utilisant des masques philosophiques, religieux ou thérapeutiques pour dissimuler des objectifs de pouvoir, d'emprise et d'exploitation des adeptes. Comme les intégrismes, elles conduisent à l'intolérance et à l'isolement.
Une fois évalués la réalité et l'impact de ces phénomènes dans la société française contemporaine, on étudie les mécanismes et les discours qu'ils mettent en œuvre. En quoi sont-ils susceptibles de menacer les libertés démocratiques ? Quels sont les moyens pour la République de les contenir et de s'en protéger ?


Culture commune et diversités culturelles
La conciliation de la liberté culturelle de chacun et des exigences de la vie collective est une question qui se pose fréquemment. L'exercice de la citoyenneté suppose une culture commune. L'exemple de langue peut être étudié. Les États-nations, depuis la fin du XVIIIème siècle, bataillent pour réaliser une unité linguistique sur leurs territoires. Aujourd'hui, dans un monde où l'équilibre linguistique s'est profondément transformé, où se sont imposées une petite douzaine de langues et où s'est affirmée l'hégémonie de l'anglais, la question de l'attachement aux langues minoritaires et régionales peut se poser autrement. Les liens entre la langue et l'économie, entre les langues et la démocratie doivent être pris en compte. L'étude des politiques actuelles de la langue en France, replacée dans une perspective historique, permet de mener une réflexion sur l'unité et la diversité des cultures.

 

 Histoire et actualité de la laïcité

Dérives sectaires et intégrismes

Culture commune et diversités culturelles

1. Comment la laïcité est à l’origine de débats autrefois et de nos jours ?

* Comment faire respecter la laïcité dans les écoles,  hôpitaux et autres lieux publics ?

* Les lois sur la laïcité doivent-elles interdire les vêtements religieux dans l’espace public ? 

* Faut-il mettre fin aux jours fériés d’origine religieuse ?

* Faut-il mettre fin au régime particulier de l’Alsace où l’Etat salarie les religieux ?

* Comment concilier le statut moderne de la femme et son statut religieux/traditionnel dans les pays en Développement (femmes musulmanes, hindoues, etc… ) ?

2. Quels sont les moyens de se protéger des sectes et des intégristes ?

 

* Les sectes sont-ils un « non-problème » (Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet du président Nicolas Sarkozy) ?

* Peut-on interdire les sectes malgré la liberté de conscience ?

* Peut-on aider une victime d’une secte malgré elle ?

* Faut-il retirer leurs enfants aux parents enrôlés dans des sectes ?

* Faut-il interdire les lieux publics aux intégristes ?

3. Comment concilier diversité culturelle et culture commune ?

 

* Développer les langues régionales impliquent-il de les rendre obligatoire dans les régions (France, Espagne…) ?

 

 

* Faut-il enseigner l’ebonic (anglais des rues des noirs-africains aux Etats-Unis) ou le spanglish ?

 

* Quelle place accorder au créole dans l’enseignement des langues de la métropole ?

 

 

 

+ Propositions des élèves à valider par le professeur.

Lire la suite

ECJS Terminale : Violence et jeunesse, cas des enfants en Afrique

4 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #ECJS terminale

 

 

VIOLENCE ET JEUNESSE

 

Introduction : Les violences subies par les enfants en Afrique subsaharienne prennent plusieurs formes : enfants soldats dans des guerres civiles,  vivants de la mendicité et torturés par leurs marabouts pour les talibés, errants dans la rue et armés de rasoirs pour les mayibobos…

 

Problématique : Comment mettre fin aux violences des enfants des rues en Afrique ?

 

 

 

LIENS VIOLENCES SUR ENFANTS EN AFRIQUE :

 

Attention, tous les liens ne renvoient pas à des sources officielles. Un travail d'analyse critique est à réaliser pour distinguer le témoignage prélevé par des ONG (ex. Amnisty international), des montages provenant d'acteurs engagés localement(reporter citoyen pour le forum social de 2011), etc.

 

 

 

TALIBE :

 

Les talibes sont des enfants de 3 à 14 ans confiés par leurs familles à des écoles coraniques en Afrique (Sénégal, Burkina Faso, etc.). Leurs conditions de vie sont terribles, ils doivent mendier, sont victimes de tortures.

 

Lien (texte) RFI : http://www.rfi.fr/actufr/articles/040/article_21217.asp

 

Lien Dailymotion, film realise pour le forum social 2011 :

http://www.dailymotion.com/video/xji0ar_reportage-les-talibes-enfants-des-rues-senegal_news

 

 

ENFANTS SOLDATS

 

Lien Le Monde Afrique : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/02/12/enfants-soldats-l-afrique-ne-represente-qu-une-facette-du-probleme_1639190_3212.html

 

Lien diplomatie.gouv: http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/0605-JEZEQUEL-FR-2.pdf

 

Témognage Amnisty international : http://www.amnesty.ch/fr/themes/autres/enfants-soldats/temoignage-portrait

 

 

MAYIBOBO :

 

Quinze ans après le génocide au Rwanda, beaucoup d'enfants ayant perdu leurs parents sont devenus des "maibobo" (des enfants des rues) et vivent toujours en marge de la société. 7 000 errent dans les rues de Kigali, la capitale.

 

Lien Jeune Afrique : http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN18053enfansuhcds0/

 

Lien radio okapi : http://radiookapi.net/societe/2008/12/23/goma-lutte-contre-le-phenomene-%C2%AB-mayibobo-%C2%BB/

 

Film en ligne sur africultures (30 min, sous titré en anglais)

http://www.africultures.com/php/index.php?nav=film&no=13684

 

 

Documents sur les Mayibobo : (source, association caritative RaOul Follereau) 

  Maybobo 1

  Mayibobo-suite.jpg

 

 

 

Lire la suite

ECJS Terminale : violence et société

2 Septembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #ECJS terminale

 

 

 

VIOLENCE ET SOCIETE

 

Introduction : La violence est présente dans les aspects de la vie quotidienne sous forme symbolique (insultes, discrimination) et parfois physique. Elle touche toutes les catégories de population (femmes, jeunes), et les activités (sports, travail…)

 

http://www.ina.fr/economie-et-societe/education-et-enseignement/video/CAB00003281/bondy-greve-college-violence.fr.html

 

Quelles sont vos réactions face à ce reportage et à la volonté de trouver des solutions à la violence  ?

 

OU

Introduction : Les débats sur la violence et ses manifestations sont fréquents dans notre société. Présente sur les écrans de cinéma et de télévision, la violence l’est aussi dans la sphère publique (insécurité) et même dans la vie privée (violences conjugales). La violence peut être physique (coups et blessures) ou symboliques (insultes, humiliations, discriminations),

 

Problématique : Quelles sont les responsabilités individuelles et collectives dans la mise en œuvre de la violence ?

 

CHOIX DES SUJETS DE DEBATS ET DE RECHERCHES

 

 

 

LE PROGRAMME OFFICIEL

(source : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57574 )

 

Thème 4 : Violence et société

La violence et le sport

Plusieurs formes de violence sont ici à l'œuvre. Les sports de combat (boxe, karaté, judo) et les sports collectifs (football, rugby, etc.) institutionnalisent et réglementent la compétition. Dans les stades, des groupes de supporters peuvent passer de l'agressivité à l'agression vis-à-vis d'autres groupes. La violence peut s'exercer également dans le monde même du sport et sur ses protagonistes, avec notamment le phénomène du dopage. Une réflexion sur les pratiques sportives permet en somme de comprendre les rapports que le sport entretient avec notre société.
La violence et la jeunesse
Les phénomènes d'incivilité et de délinquance concentrent souvent l'attention sur les comportements violents de jeunes adolescents. Cela amène à oublier que les jeunes sont souvent les premières victimes des violences, notamment par des formes diverses de racket qui touchent le milieu scolaire. La manière dont les jeunes sont exposés à la violence aujourd'hui dans notre société doit s'éclairer par une mise en perspective historique du rôle que pouvait jouer la violence comme rite de passage dans les sociétés traditionnelles. Elle doit surtout permettre un débat sur le rôle respectif des déterminants sociaux et culturels, des institutions, des familles et des individus.
La violence et le travail
Le travail demeure le fondement de la vie et donc de la réalité sociale. Il contribue à définir l'identité individuelle et participe à l'estime de soi. Il donne également un revenu et des droits et organise enfin une grande part de l'existence individuelle et collective. C'est précisément dans la mesure où le travail se présente comme une activité humaine essentielle que l'expérience du chômage peut être vécue comme une forme de violence sociale. De même, la prise en compte des risques psycho-sociaux (RPS) au travail (stress, harcèlement, etc.) peut apparaître comme le signe de l'importance croissante accordée à l'organisation du travail et aux relations interindividuelles qui le traversent.

 

 

 

RESSOURCES :

 

FILM DOCUMENTAIRE:

 

Texte de présentation

http://www.arte.tv/fr/La-mort-du-travailleur-/2015698.html

 

Documentaire(20 min)

http://www.dailymotion.com/video/x5i5yk_la-mort-du-travailleur-1_news

 

 

Interview de Raymond Aron sur la violence (8 min)

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/I00019276/itw-raymond-aron-sur-la-violence-dans-nos-societes-industrielles.fr.html

 

La violence à l’école n’est pas une fatalité :

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/VDD10012380/la-violence-a-l-ecole-n-est-pas-une-fatalite-debarbieux.fr.html

 

Contre la violence au collège : un médiateur ?

http://www.ina.fr/economie-et-societe/education-et-enseignement/video/CAB97131798/violence-lycee-suresne.fr.html

 

 

Exemple de violence dans le sport : foot à Zagreb en 1990. (41 secondes)

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAB90018239/violence-foot-zagreb.fr.html

 

 

TEXTE :



Russell, Eloge de l’oisiveté



Le fait de croire que le TRAVAIL est une vertu est la cause de grands maux dans le monde moderne, et […] la voie du bonheur et de la prospérité passe par une diminution méthodique du travail. […]


Si le salarié ordinaire travaillait quatre heures par jour, il y aurait assez de tout pour tout le monde, et pas de chômage (en supposant qu’on ait recours à un minimum d’organisation rationnelle). Cette idée choque les nantis parce qu’ils sont convaincus que les pauvres ne sauraient comment utiliser autant de loisir. […]


Le bon usage du loisir, il faut le reconnaître, est le produit de la civilisation et de l’éducation. Un homme qui a fait de longues journées de travail toute sa vie s’ennuiera s’il est soudain livré à l’oisiveté. Mais sans une somme considérable de loisir à sa disposition, un homme n’a pas accès à la plupart des meilleures choses de la vie. Il n’y a plus aucune raison pour que la majeure partie de la population subisse cette privation. […]


Le fait est que l’activité qui consiste à déplacer de la matière, si elle est, jusqu’à un certain point, nécessaire à notre existence, n’est certainement pas l’une des fins de la vie humaine. Si c'était le cas, nous devrions penser que n’importe quel terrassier est supérieur à Shakespeare. […] Si vous lui demandez son opinion sur ce qu’il y a de mieux dans sa vie, il y a peu de chances qu’il vous réponde : J’aime le travail manuel parce que ça me donne l’impression d’accomplir la tâche la plus noble de l'homme, et aussi parce que j’aime penser aux transformations que l'homme est capable de faire subir à sa planète. C'est vrai que mon corps a besoin de périodes de repos, où il faut que je m’occupe du mieux que je peux, mais je ne suis jamais aussi content que quand vient le matin et que je peux retourner à la besogne qui est la source de mon bonheur. Je n’ai jamais entendu d’ouvriers parler de la sorte. Ils considèrent, à juste titre, que le travail est un moyen nécessaire pour gagner sa vie, et c'est de leurs heures de loisir qu’ils tirent leur bonheur, tel qu’il est. […]


Quand je suggère qu’il faudrait réduire à quatre le nombre d’heures de travail, je ne veux pas laisser entendre qu’il faille dissiper en pure frivolité tout le temps qui reste. Je veux dire qu’en travaillant quatre heures par jour, un homme devrait avoir droit aux choses qui sont essentielles pour vivre dans un minimum de confort, et qu’il devrait pouvoir disposer du reste de son temps comme bon lui semble. Dans un tel système social, il est indispensable que l’éducation soit poussée beaucoup plus loin qu’elle ne l’est actuellement pour la plupart des gens, et qu’elle vise, en partie, à développer des goûts qui puissent permettre à l’individu d’occuper ses loisirs intelligemment. […] Les plaisirs des populations urbaines sont devenus essentiellement passifs : aller au cinéma, assister à des matchs de football, écouter la radio, etc. Cela tient au fait que leurs énergies actives sont complètement accaparées par le travail ; si ces populations avaient davantage de loisir, elles recommenceraient à goûter des plaisirs auxquels elles prenaient jadis une part active. […]


Dans un monde où personne n’est contraint de travailler plus de quatre heures par jour, […] le bonheur et la joie de vivre prendront la place de la fatigue nerveuse, de la lassitude et de la dyspepsie. Il y aura assez de travail à accomplir pour rendre le loisir délicieux, mais pas assez pour conduire à l’épuisement. Comme les gens ne seront pas trop fatigués dans leur temps libre, ils ne réclameront pas pour seuls amusements ceux qui sont passifs et insipides.

 

La violence et le sport

La violence et la jeunesse

La violence et le travail

1. Quelles règles imposer au sport pour éviter la violence ?

 

* Les sports de combat (boxe, karaté) sont-ils négatifs en montrant la violence ou positif en donnant des règles ?

 

* Comment empêcher la violence sur soi représentée par le dopage ?

 

* Comment empêcher la violence dans les stades (hooliganisme, etc.) ?

2. Quels sont les usages et les causes de la violence parmi les jeunes ?

 

* Comment mettre fin au racket touchant les jeunes ?

 

 * Quelle éducation donner pour éviter la violence parmi les jeunes ?  :

 

* La culture joue-t-elle un rôle dans la violence ? (extrémisme religieux hostile aux femmes, etc.)

 

* Les jeux vidéos ont-ils un rôle actif dans la violence parmi les jeunes ?

 

* Comment mettre fin à la violence dans les établissements publics destinés aux jeunes ?

4. Quelles sont les initiatives pour l’engagement social ?

 

* Le chômage peut-il être vécu comme une forme de violence sociale ?

 

* Comment éviter les phénomènes de harcèlement au travail ?

 

* Comment éviter les phénomènes de stress au travail ?

 

* Le nouveau management du travail peut-elle conduire au suicide des travailleurs ? (agriculteurs, France Telecom, Education nationale…)

 

 

+ Propositions des élèves à valider par le professeur.

 

 

Lire la suite
1 2 > >>