Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours géographie Tle STMG : Mondialisation et firmes transnationales 3/3

14 Septembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

 

 

III. Quelles sont les stratégies territoriales des FTN ?

 

            A. En quoi consiste la Division Internationale du Travail ?

 

Carte 2 page 181 : Les FTN au cœur de l’économie mondialisée : l’exemple de Toyota.

Question 1 page 181 : Repérez les lieux d’implantation des fonctions de conception et de production de Toyota.

Les implantations de Toyota montrent en quoi consiste la Division Internationale du Travail. * En effet, les fonctions de commandement sont concentrées dans le pays d’origine (siège social et centres de recherche et développement) ; la plus grande partie des centres de développement est située dans les pays du Nord (15 contre 4 pour le Sud dont 3 en Chine).

* Les fonctions de production sont par contre partagées entre pays du Nord (pour contourner les mesures de protection douanières) et pays du Sud (à cause des bas salaires)

 

_ Les FTN sont des acteurs spatiaux importants par la création de flux se structurant en réseaux dans le cadre d’une division internationale du travail.

* Les fonctions de commandement (sièges sociaux, centre de recherches) sont situées dans les pays d’origine principalement dans le Nord économique, où se trouvent également de grandes universités.

* La fourniture de matières premières provient des pays en développement.

* Les productions exigeant de la main d’œuvre sont délocalisées vers les pays à faibles coûts salariaux.

Avec la DIT le monde est interdépendant.

Acteurs spatiaux (p. 186) : ensemble des acteurs (FTN, Etats, ONG, médias, individus) qui, par leur comportement, peuvent agir sur l’espace. Leur action dépasse les frontières des Etats pour se déployer dans le monde entier en fonction de leurs intérêts, dans le cadre de stratégies de mise en concurrence ou en complémentarité des territoires.

Division internationale du Travail (DIT) (p. 188) : Spécialisation des pays dans le type d’activité présentant le plus d’avantages comparatifs pour les grandes entreprises. Les espaces les moins développés restent spécialisés dans la fourniture de matières premières ou de faible valeur ajoutée, tandis que les plus dynamiques élèvent progressivement le niveau technologique de leur production. Aujourd’hui, les pays émergents jouent un rôle croissant dans cette DIT en raison de leur politique de faible coût de main-d’œuvre attractive pour le FTN.

 

Question 2 page 181 : Observez l’évolution des chiffres de production par grande région du monde. Quels territoires semblent désormais privilégiés par la firme pour implanter ses usines de production ?

La production de véhicules est en forte augmentation en Asie (de 371 000 à 2 062 000, une augmentation de 1 691 000 véhicules). Ceci, alors que la production de voitures au Japon diminue fortement (– 725 000) et que la production stagne en Amérique du Nord. Cela indique la stratégie de Toyota de délocaliser vers les pays à plus faibles coûts salariaux  asiatiques (13 usines dont 6 en Chine, plus qu’au Japon où les usines sont dix au total). 

 

_ Les espaces sont mis en concurrence dans le cadre de la DIT. Le cas de Toyota montre la baisse de production de véhicules au Japon au profit des pays asiatiques. Les délocalisations  vers les « pays ateliers » s’expliquent par plusieurs avantages fiscaux et par les bas salaires de la main d’œuvre.

 

Question 3 page 181 : Comment les ventes de Toyota évoluent-elles dans les différentes régions du monde ? Que peut-on déduire sur l’évolution des marchés de consommation ?

_ Les pays émergents constituent une part grandissante des consommateurs dans le monde grâce à leur population importante disposant de revenus de plus en plus élevés (Chine, Inde…). Le nombre de ventes de voiture Toyota a quadruplé en Asie entre 2002 et 2011alors qu’il stagne ou diminue dans les pays du Nord (Amérique du Nord, Japon…).

 

            B. Quelles sont les conséquences des politiques économiques des FTN ?

 

                        1. En quoi consiste la concurrence des territoires ?

 

Texte 1 page 189 : une nouvelle carte mondiale de l’industrie

Question 1 page 189 : Comment la répartition des IDE des FTN évolue-t-elle actuellement ?

_ Les IDE des FTN se dirigent vers les pays avec le plus d’avantages comparatifs. La Chine est le premier pays récepteur d’IDE (108 milliards de dollars pour de nouvelles installations en 2011). Mais, à cause des salaires plus bas dans d’autres pays Vietnam, Inde, Maroc, Roumanie…) des délocalisations d’activités se font depuis la Chine vers ses autres pays. Adidas a fermé sa dernière usine chinoise. 

Avantage comparatif (p. 188) : coût ou qualité de production plus avantageux dans un territoire que dans un autre, qui amène les entreprises à faire des arbitrages spatiaux dans le choix de leurs investissements.

 

Carte 2 page 189 : Les principales zones franches en 2012-2013

Question 2 page 189 : Localisez les régions les plus performantes en termes de zones franches.

_ Les zones franches offrent de nombreux avantages aux investisseurs (peu d’impôts, droit du travail favorables aux employeurs, etc.) pour la création de leurs filiales ou la sous-traitance.

_ Les zones franches sont nombreuses dans les pays en développement en particulier en Chine, mais aussi au Bangladesh, à Dubaï… Ce sont des zones de développement économiques.

Zone franche (p. 188) : espace dans lequel les activités économiques bénéficient de conditions fiscales ou douanières favorables.

Sous-traitance (p. 188) : pratique fréquente des FTN consistant à confier une partie de leur production à une autre entreprise, souvent une PME. Cela leur permet d’accroître leur flexibilité face aux fluctuations de l’offre et de la demande. Le rapport de force joue en faveur des FTN.

 

                        2. Pourquoi et par qui la mondialisation est-elle contestée ?

 

Affiche publicitaire 2 page 185 : Des ONG en campagne contre une FTN

Question 3 page 185 : Quels sont les reproches adressés par les ONG à Vale et par extension à l’ensemble des FTN ?

_ Les contestations de la mondialisation et des actions des FTN sont effectuées par des Organisations Non Gouvernementales et des altermondialistes.

* Les ONG comme Greenpeace dénoncent les FTN en raison des effets négatifs dans le domaine social (bâtiments qui s’effondrent sur les ouvriers au Bangladesh, pénibilité du travail et licenciement des femmes enceintes dans les maquiladoras mexicains…) et à cause de l’impact sur la planète (déforestation, pollution des eaux et des airs…).

* Les mouvements altermondialistes luttent contre les excès de la mondialisation principalement depuis les années 1990. Ils manifestent lors des réunions internationales (G8, Forum de Davos) et ont un forum mondial au Brésil, à  Porto Alegre.

* La « mondialisation grise » est dénoncée : il s’agit des activités en marge de la légalité (paradis fiscaux avec blanchiment d’argent sale) ou illégales comme les trafics d’armes, de drogue, d’êtres humains, de contrefaçons dangereuses (médicaments).

 

 

                        3. En quoi les FTN favorisent-elles une uniformisation culturelle ?

 

Photographie 3 page 191 : Vers une uniformisation des habitudes alimentaires ?

Question 4 page 191 : Analysez le rôle des FTN dans l’uniformisation culturelle du monde.

_ Les FTN diffusent dans le monde entier une culture commune qui conduit à une uniformisation culturelle. La publicité comme les films (Hollywood) et séries télé américaines diffusent des comportements et des images basés sur le mode de vie américain.

Uniformisation culturelle (p. 190) : homogénéisation des pratiques culturelles, se traduisant par la consommation de produits mondialisés, c’est-à-dire identiques sur toute la planète.

 

Texte 2 page 191 : Des restaurants McDonald’s végétariens en Inde en 2013.

Question 3 page 191 : Comment la FTN Mcdonald’s essaie-t-elle de concilier ses produits emblématiques et les spécificités culturelles indiennes ?

_ Les FTN doivent néanmoins respecter la culture du consommateur de façon à pouvoir vendre, ce qui atténue l’uniformisation culturelle. Par exemple la FTN Mcdonald’s a ouvert des fast-foods végétariens en Inde.

 

Plusieurs organisations réagissent face à une menace de coca-colonisation, cette expression inventée après la seconde Guerre mondiale désigne une forme de néo-colonialisme culturel exercé par les Etats-Unis à l’égard de l’Europe occidentale. Un exemple est fourni avec la création du Breizh Cola breton, mais aussi avec le Corsica  Cola corse, ou le Mecca Cola musulman.

 

 

 

            C. Quelle hiérarchie entre les territoires est issue de la mondialisation ?

 

Carte page 192 : Les territoires des FTN

 

_ Les stratégies économiques mises en place par les FTN ont pour conséquence une division internationale du travail avec la spécialisation et la hiérarchisation des espaces mondiaux :

* Les pays du Nord économique ainsi que la façade littorale de la Chine sont les pays d’origine des FTN les plus puissantes ;

* les pays émergents disposent de FTN puissantes mais de peu de délocalisations. Ces pays offrent des services aux FTN de pays plus puissants. C’est le cas des BRICS plus le Mexique.

* Les pays en développement ont des fonctions productives peu qualifiées comme dans la majeure partie de l’Amérique latine l’exception du Brésil et du Mexique.

* Les Pays les Moins Avancés sont à l’écart de la DIT, sauf pour la production de matières premières. Ils sont surtout situés en Afrique.

* Les pays exportateurs de pétrole quand ils ne sont pas aux prises avec des difficultés politiques (Iran,Venezuela) disposent d’une importante rente pétrolière (Arabie Saoudite) et préparent l’après-pétrole par une importante politique d’IDE (Qatar en France…).

 

 

 

 

 

DEUX EXEMPLES DE FTN :

 

_ La FTN Nike est l’objet de nombreuses polémiques car elle a utilisé des enfants du Sud comme main-d’œuvre bon marché pour fabriquer ses chaussures vendues à haut prix pour les enfants du Nord. Cela montre les inégalités dans la consommation mais aussi de droit dans la mondialisation.

_ Nike n’a que son siège social mondial aux Etats-Unis, toutes les usines sont implantées dans des pays ateliers du Sud (700 sous traitants dans 55 pays), usines financées par des IDE. La production est aujourd’hui réalisée à 80% par des femmes jeunes et non qualifiées (entre 90 et 99% au Sri Lanka).

_ 12 000 travailleurs indonésiens coûtent moins cher à la FTN que son annonceur vedette Michael Jordan.

 

_ Les FTN sont de puissants groupes acteurs de la mondialisation.

* Par exemple Michelin se caractérise par ses différents sites et sa stratégie mondiale. La FTN a son siège social dans la ville de Clermont-Ferrand, mais est implantée mondialement : ses centres de recherche et développement sont situés dans les pays de la Triade : France, Espagne et Allemagne pour l’Union européenne, Japon et Etats-Unis pour les deux autres pôles. Les plantations d’hévéas pour la production de caoutchouc sont dans les pays tropicaux : Brésil et Nigeria. Les usines sont essentiellement en France et aux Etats-Unis.

* La stratégie mondiale de Michelin a connu plusieurs phases : dans les années 1960-1970 implantations dans les pays voisins européens (sites de recherches et usines) ou tropicaux (production d’hévéas). Puis dans les années 1980-1990 l’internationalisation par rachat d’entreprises nord-américaine. En 1990-2000 la stratégie mondiale de Michelin est de s’affirmer dans les marchés en croissance d’Asie et d’Europe médiane.

 

 

FICHE REVISION T STMG GEOGRAPHIE : Mondialisation et firmes transnationales

 

NOTIONS DU PROGRAMME :

FTN (firme transnationale) (p. 184) : entreprise exerçant ses activité dans plusieurs, directement ou par l’intermédiaire des filiales. Une grande partie de son chiffre d’affaires étant réalisée par ses filiales de l’étranger, la FTN met en place une stratégie spatiale qui articule les espaces de conception, de production et de commercialisation afin d’optimiser ses bénéfices.

Mondialisation (p. 184) : dynamique économique résultant de l’extension du capitalisme, qui a des conséquences géographiques nombreuses : la mise en relation des différentes parties du monde par les échanges et la production ; la multiplication des interdépendances entre les acteurs de la mondialisation ; l’intégration ou l’exclusion des territoires en fonction de leur participation à ces dynamiques.

Acteurs spatiaux (p. 186) : ensemble des acteurs (FTN, Etats, ONG, médias, individus) qui, par leur comportement, peuvent agir sur l’espace. Leur action dépasse les frontières des Etats pour se déployer dans le monde entier en fonction de leurs intérêts, dans le cadre de stratégies de mise en concurrence ou en complémentarité des territoires.

Division internationale du Travail (DIT) (p. 188) : Spécialisation des pays dans le type d’activité présentant le plus d’avantages comparatifs pour les grandes entreprises. Les espaces les moins développés restent spécialisés dans la fourniture de matières premières ou de faible valeur ajoutée, tandis que les plus dynamiques élèvent progressivement le niveau technologique de leur production. Aujourd’hui, les pays émergents jouent un rôle croissant dans cette DIT en raison de leur politique de faible coût de main-d’œuvre attractive pour le FTN.

Flux (p. 190) : déplacement de personnes, de véhicules, de marchandises, de capitaux ou d’informations dans l’espace mondial à toutes les échelles par le biais d’un réseau matériel ou immatériel.

Réseau (p. 190) : mot employé en géographie avec deux sens différents :

1. Ensemble des axes matériels ou immatériels sur lesquels circulent les flux reliant les différents nœuds qui se les échangent.

2. Ensemble de relations qui se nouent entre les acteurs spatiaux de la mondialisation.

 

CHIFFRES CLES :

 

FTN

85 000 FTN.

80 millions de salariés

800 000 filiales dans le monde

Un chiffre d’affaires de plus de 400 milliards de dollars pour les plus puissantes (Wal-Mart), ce qui est supérieur au PIB de nombreux Etats.

20% du PIB mondial

2/3 des échanges mondiaux

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article