Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire Tle STMG : L'évolution politique de la V République 2/3

7 Janvier 2015 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

 

 

II. Comment évolue la V République depuis sa naissance jusqu’à nos jours ?

 

            A. Comment la naissance de la V République en 1958 permet d’obtenir la stabilité politique ? (1958-1962)

 

                        1. En quoi l’instabilité gouvernementale devenait une crise politique majeure sous la IV République ?

 

Lien INA instabilité  gouvernementale (du début jusqu’à 2 min) :

http://www.ina.fr/video/I08217985/constitution-de-la-cinquieme-republique-video.html

Vodeo Les causes de l’instabilité gouvernementale : (1 min 54) :

http://www.vodeo.tv/documentaire/planete-bac-la-naissance-de-la-cinquieme-republique#play

 

Caricature 1 page 103 : Sièges éjectables pour gouvernements à réactions

Question 1 page 103 : Qui est le personnage féminin à gauche de l’image ? Où se situe la scène ? Quelle situation ce dessin suggère-t-il ?

* La caricature de Jean Eiffel montre une jeune femme coiffée d’un bonnet phrygien symbolisant Marianne, l’allégorie de la République.

* Elle se tient debout dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale et appuie sur un bouton situé sur le fauteuil d’un homme politique.

* Le dessin montre plusieurs chefs de gouvernements (présidents du Conseil de la IV République, le dirigeant politique de la France)  sur des sièges éjectables : cela montre la très forte instabilité du pouvoir politique en France.

 

_La IV Républiqueest marquée par une très forte instabilité gouvernementale avec 24 gouvernements entre 1947 et 1958 ! Les partis politiques sont nombreux et les chefs de gouvernement doivent composer des coalitions qui sont de courte durée. Le mode d’élection nommé scrutin proportionnel est en partie la cause de cette instabilité qui ne permet pas de résoudre les crises majeures de la Francecomme la guerre d’Algérie.  

Scrutin proportionnel (p. 102) : mode de scrutin qui vise à donner à chaque parti politique un nombre de sièges proportionnel au total des suffrages qu’il a obtenu sur l’ensemble d’un territoire donné.

 

            2. Dans quel contexte Charles de Gaulle propose-t-il la V République ?

 

LIEN (7 min 40) : Le retour de De Gaulle au pouvoir : http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/25-histoire-geoetcivilisations/109599-reportage-de-gaulle-le-retour-au-pouvoir

LIEN INA : (3 min 15) http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/epoques/video/I08217985/constitution-de-la-cinquieme-republique.fr.html

_Le 13 mai 1958 des émeutiers favorables à l’Algérie française s’emparent du pouvoir à Alger et forment un Comité de salut public dirigé par le général Massu. Les insurgés demandent le retour du général de Gaulle au pouvoir.

 

LIEN INA (19 s) : http://www.ina.fr/divertissement/humour/video/I00012921/charles-de-gaulle-et-la-carriere-de-dictateur.fr.html

_Le 15 mai 1958 de Gaulle déclare être « prêt à assumer les pouvoirs de la République ». Lors de la conférence de presse du 19 mai 1958 il rassure sur sa volonté de respecter les libertés publiques fondamentales en rappelant son passé de résistant et de républicain.

 

 

 

Photographie 2 page 103 : Le référendum de 1958 sur la Constitution de la V République

Question 2 page 103 : Comment les partisans de Charles de Gaulle l’associent-ils à la République ?

Charles de Gaulle est associé par ses partisans à la République à travers une série de symbole : la présence sur les affiches de la croix de lorraine et du képi de général montre son rôle de chef de la Francelibre et de libérateur de la France et de la République durant la 2e guerre mondiale. De plus la bande tricolore montre son patriotisme et la devise de la République au bas de l’affiche montre son esprit républicain. A côté de l’affiche centrale se tiennent deux affiches avec Marianne glissant le bulletin oui dans une urne, symbolisant le oui au référendum.

 

_Charles de Gaulle est le fondateur de la V République. La Constitution de la V Républiqueprésentée le 4 septembre 1958 est approuvée par le référendum du 28 septembre 1958 par 80% des électeurs.

Charles de Gaulle (1890-1970) (p. 102) : Officier, chef de la Francelibre pendant la seconde Guerre mondiale, il est président du Gouvernement provisoire de la Républiquefrançaise (1944-1946) et fondateur de la V République, qu’il préside de 1958 à 1969.

 

 

            B. Comment se caractérise la France gaullienne de 1958 à 1969 ?

 

Textes 3 page 103 : 1962 : l’élection du président de la République au suffrage universel direct

Question 3 page 103 : Comment Charles de Gaulle et François Mitterrand présentent-ils le rôle du chef de l’Etat dans la V République ?

Charles De Gaulle et François Mitterrand ont deux visions différentes du rôle du chef de l’Etat dans la V République :

* Pour Charles De Gaulle le président doit être élu directement par les Français au suffrage universel.

* Le socialiste François Mitterrand s’oppose au renforcement du pouvoir personnel du président provoqué par son élection au suffrage universel. Dans son livre, Le Coup d’Etat permanent, il accuse le général De Gaulle de dictature.

 

_En décembre 1958 De Gaulle est élu président de la République. Il exerce avec une grande autorité le pouvoir présidentiel et parvient à résoudre plusieurs crises comme la guerre d’Algérie par les accords d’Evian. L’époque est celle de la prospérité des Trente Glorieuses.

_En 1962 le président Charles de Gaulle propose d’élire le président de la République directement au suffrage universel, et non plus par un collège (assemblée) de 80 000 Grands électeurs (parlementaires, conseillers généraux et municipaux). 

_Malgré l’opposition des parlementaires, les Français approuvent par référendum à 61,5% la révision de la Constitution. Désormais, les pouvoirs exécutif et législatif émanent tous deux du suffrage universel. L’autorité du président de la République est renforcée.

_Charles De Gaulle est réélu président au suffrage universel direct en 1965. Cependant, une son pouvoir est contesté par le mouvement étudiant en mai 1968. La crise politique et sociale paralyse le pays. Après l’échec d’une consultation du peuple par référendum il démissionne en avril 1969.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pouvoirs du président de la V Républque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HISTOIRE DES ARTS : Caricature de De Gaulle

 

Site pour trouver des caricatures sur De Gaulle : http://www.de-gaulle-edu.net/recreation/caricatures/galerie/index.htm

 

 

 

 

C. Comment évolue la V Républiquesous les présidences de droite de 1969 à 1981 ?

 

Lien informations de l’Elysée : biographies des présidents de la République.

http://www.elysee.fr/la-presidence/les-presidents-de-la-republique-depuis-1848/

 

 

Frises chronologiques pages 99 et 100

_Les premiers successeurs du général De Gaulle sont des hommes de droite :

*Georges Pompidou est élu en 1969 après la démission du général De Gaulle.

*Valéry Giscard D’Estaing est président de 1974 à 1981. L’élection de ce centriste montre le recul progressif du gaullisme. La période se caractérise au niveau politique par la montée de la gauche, mais aussi par des changements dans la société française avec l’adoption en 1974 de la majorité à 18 ans et de la loi de la ministre Simone Veil sur l’avortement. Mais, en 1981, débute l’alternance avec l’élection du premier président socialiste de la V République : François Mitterrand.

Georges Pompidou (1911-1974) (p. 102) : Professeur, directeur général de la Banque Rothschild, Premier ministre de De Gaulle de 1962 à 1968. Après la démission de de Gaulle en 1969, il est élu président de la République. Il meurt en 1974 avant la fin de son mandat.

Valéry Giscard D’Estaing (né en 1926) (p. 104) : Inspecteur des finances, il est plusieurs fois ministre entre1959 et 1974. Elu président de la République en 1974 face au candidat de la gauche unie, François Mitterrand, il est battu par ce dernier en 1981.

 

 

 

 

 

D. Comment l’alternance politique se met-elle en place depuis 1981 jusqu’à nos jours ?

 

 

 

 

 

 

1. En quoi consiste l’alternance ?

 

 

 

Caricature 1 page 105 Dessin de Plantu dans le Monde, 12 mai 1981

 

Question 1 page 105 : Quelle situation le dessin illustre-t-il ?


 

 

 

La caricature de Plantu montre un changement radical dans les repères de la vie politique française. Pour la première fois dans la V République, un socialiste est élu président de la V République. Ce changement est si important que des Parisiens s’étonnent de voir encore là la Tour Eiffel !

 

_ L’élection présidentielle du 10 mai 1981 porte pour la première fois un socialiste au sommet de l’Etat. 1981 débute donc une période de rupture avec l’arrivée de la gauche au pouvoir par les présidences de François Mitterrand (1981-1995). Celui-ci était d’abord hostile à la V République, avant de se rallier à ses institutions.

 

_ Le 21 mai 1981, jour de son investiture comme président de la République a lieu une cérémonie chargée de symboles au Panthéon. Elle donne aux Français le sentiment d’un tournant dans l’histoire de la République. En effet, l’élection présidentielle de 1981 est la première alternance droite-gauche de la Ve République.

 

 


Alternance (p. 104) : Changement de majorité politique.

 

 

 

François Mitterrand (1916-1996) (p. 104) : Ministre de la IV République, principal adversaire du général De Gaulle. Il dirige le Parti socialiste à partir de 1971. Battu au 2e tour de l’élection présidentielle en 1965 et 1974, il est élu président de la République en 1981 et réélu en 1988.

 

 

 

 

Frise chronologique 3 page 101 : Les alternances droite-gauche

 

Quelles sont les alternances présidentielles durant la période de 1981 à nos jours ?

 

 

 

 

 

_ Plusieurs alternances présidentielles se sont succédées depuis 1981 :

 

1) Alternance en faveur de la gauche avec l’élection de François Mitterrand (1981-1995).

 

2) Alternance en faveur de la droite avec l’élection en 1995 du président Jacques Chirac.

 

* Sous la présidence de Jacques Chirac est adopté en 2000 le quinquennat, c’est-à-dire que le mandat présidentiel dure désormais cinq ans au lieu de sept. En 2002 Jacques Chirac est opposé au second tour de présidentielles à J.-M. Le Pen, dirigeant du parti d’extrême droite le Front National. Des électeurs aux convictions de gauche votent pour Jacques Chirac par esprit républicain.

 

* Le président Nicolas Sarkozy est élu de 2007 contre la première femme à être présente au second tour des présidentielles : Ségolène Royal. Sa très grande visibilité médiatique parfois contestée fait qualifier son mandat d’hyperprésidence. La médiatisation de la vie privée des responsables politiques (« pipolisation ») brouille le message politique.

 

3) En 2012 a lieu une nouvelle alternance favorable à la gauche avec l’élection de François Hollande. Les sondages montrent une grande impopularité du président en période de crise économique et sociale majeure.

 

 

Jacques Chirac (né en 1932) (p. 104) : Maire de Paris de 1977 à 1995, deux fois Premier ministre (1974-1976 puis 1986-1988), il est élu président de la République en 1995 et réélu en 2002. Il est également fondateur du RPR en 1976 et de l’UMP en 2002.

 

Nicolas Sarkozy (né en 1955) (p. 106) : Maire de Neuilly à 28 ans, président du conseil général des Hauts-de-Seine et député UMP, il est élu président de la République en 2007 et battu en 2012.

 

François Hollande (né en 1954) (p. 106) : Elu plusieurs fois député de la Corrèze entre 1988 et 2012, président du conseil général de la Corrèze de 2008 à 2012 et maire de Tulle de 2001 à 2008. Premier secrétaire du parti socialiste entre 1997 et 2008, il est élu président de la République en 2012.

 

 

 

 

 

 

 

2. Quelle est la situation de la vie politique pendant les cohabitations ?

 

Lien TF1 (3 min04) : http://videos.tf1.fr/retro-info-tf1/20-03-1986-premiere-cohabitation-francois-mitterrand-jacques-4373408.html

 

 

Cohabitation-Mitterrand-Chirac-par-Plantu.jpg

 

 

 

Frise chronologique 3 page 101 : Depuis 1981, les alternances droite-gauche.

Question 3 page 101 : Comment  nomme-t-on les périodes où la gauche et la droite se sont partagé le pouvoir (doc. 3) ? Comment une telle situation peut-elle se produire ?

_Les élections législatives peuvent porter au pouvoir une majorité de députés hostiles à la politique du président. A ce moment se met en place une cohabitation entre le Premier ministre et sa majorité parlementaire face au président d’un autre parti politique. Le pouvoir exécutif français dispose de deux dirigeants avec des volontés opposées !

_Les deux cohabitations à la fin des présidences de François Mitterrand s’expliquent par plusieurs raisons : le mandat présidentiel jusqu’en 2000 est un septennat (durée de sept ans) alors que les élections législatives ont lieu tous les cinq ans.

Cohabitation (p. 104) : situation politique où le président de la République appartient à un autre camp politique que son Premier ministre. La France a connu trois périodes de cohabitation : 1986-1988, 1993-1995, 1997-2002.

 

 

La cohabitation sous la V République

 

 

 

 

 

Frise chronologique 3 page 101 : Depuis 1981, les alternances droite-gauche.

Quelles sont les différences époques des cohabitations et leurs acteurs ?

_La France a connu trois cohabitations. Dans cette période le président exerce son pouvoir dans le « domaine réservé » de la politique étrangère, le Premier ministre dirigeant la Francesur les affaires intérieures. Les présidences de François Mitterrand (1981-1988, 1988-1995) connaissent deux cohabitations :

*de 1986 à 1988 avec Jacques Chirac comme Premier ministre. Le gouvernement de Jacques Chirac opère des privatisations, mais il est confronté au terrorisme, aux manifestations étudiantes et lycéennes.

*de 1993 à 1995 avec Edouard Balladur. Le gouvernement ne parvient pas à diminuer le nombre de chômeurs : 3 423 000 en 1994.

_Puis le président jacques Chirac cohabite avec Lionel Jospin (1997-2002). La Couverture maladie universelle, le PACS (pacte civil de solidarité) et la réduction à 35 heures du temps de travail sont adoptés.

 

                        3. Quels rôles la décentralisation donne-t-elle aux collectivités territoriales ?

Cartes 3 page 105 : Les élections régionales

Question 2 page 105 : Comment voit-on que la région existe en tant qu’entité politique à part entière ?

Les cartes montrent deux grandes victoires électorales : par la droite en 1986 et la « vague rose » en 2010 pour les socialistes.  L’enjeu politique des élections locales et régionales est apparu avec les lois de décentralisation de 1982. En effet le pouvoir exécutif sur de nombreuses compétences est transféré à des élus régionaux.

_La décentralisation cherche à établir une « démocratie de proximité » en donnant plus de compétences aux collectivités locales. Les départements et les régions ont un rôle important pour les infrastructures de transporte et les bâtiments scolaires, l’aménagement du territoire, l’aide sociale et le développement économique.

_La décentralisation se met en place à travers les lois Deferre (1982-1983) et est complétée par la réforme constitutionnelle de 2003. Le conseil régional est élu au suffrage universel direct tous les six ans. Cela crée un nouveau rapport de force entre exécutifs national et local à cause de la possible coexistence d’un exécutif national et d’exécutifs locaux de tendance politique opposée comme lors des élections régionale de 1992, 2004 et avec la « vague rose » de 2010.

_La réforme territoriale de 2014 diminue le nombre de régions de 22 à 13. 

Décentralisation (p. 104) : développement des responsabilités des collectivités territoriales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article