Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours géographie Tle STMG : Mondialisation et firmes transnationales 2/3

14 Septembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

 

II. Comment les FTN sont-elles au cœur des flux mondialisés ?

 

A. Quels sont les outils immatériels de l’internationalisation des FTN ?

 

Schéma de synthèse page 193

Quelles sont les dynamiques de la mondialisation ? En quoi consistent-elles ?

_ La mondialisation bénéficie de plusieurs dynamiques favorables aux FTN :

* la libéralisation des économies. Elle consiste en des législations attractives comme des « paradis fiscaux »  (moins d’impôts) ou des déréglementations qui permettent d’attirer les IDE. Ces derniers sont passés de 55 milliards de dollars en 1980 à plus de 1200 milliards de dollars en 2010.

* Internet et les NTIC facilitent les échanges d’informations, permettant de mieux répondre aux demandes des fournisseurs et des clients (e-commerce). Les infrastructures se sont développées. Par exemple en 1988 le premier câble à fibre optique transatlantique est posé. Aujourd’hui un milliard de kilomètres de câbles sont installés sur la planète.

* Les progrès des réseaux de transport ont permis d’accéder à bas coût à toutes les parties du monde.

MONDIALISATION (p. 184) : dynamique économique résultant de l’extension du capitalisme, qui a des conséquences géographiques nombreuses : la mise en relation des différentes parties du monde par les échanges et la production ; la multiplication des interdépendances entre les acteurs de la mondialisation ; l’intégration ou l’exclusion des territoires en fonction de leur participation à ces dynamiques.

Déréglementation (p. 186) : politique visant à diminuer l’importance des règles nationales fixées par les Etats afin de favoriser la libre concurrence.

IDE (p. 140) : (investissements directs à l’étranger), flux financiers engagés par une firme pour créer et développer une filiale à l’étranger ou pour acheter une entreprise étrangère.

NTIC (p. 184) : nouvelles technologies de l’information et de la communication : moyens techniques qui participent à l’effacement progressif des distances-temps : Internet, téléphonie mobile, messagerie instantanée.

 

B. Comment la révolution des transports avantage-t-elle les FTN ?

 

                        1. En quoi la conteneurisation facilite-t-elle le transport de marchandises ?

 

Photographie 2 page 187 : Un terminal multimodal à Manille (Philippines)

Question 3 page 187 : Quels sont les avantages de la multimodalité pour les FTN ?

_ La « révolution du conteneur » ou conteneurisation s’explique par l’utilisation de boites de dimension standardisée pour transporter la marchandise. Les opérations se font rapidement à l’aide de grues et avec peu de personnes (gain de temps et de coût pour la logistique).

_ La multimodalité permet d’associer plusieurs types de transport. Le conteneur circule rapidement depuis la voie maritime jusqu’à la voie fluviale, autoroutière ou ferroviaire.   

Conteneurisation (p. 186) : système de transport des marchandises dans des conteneurs (boîtes de transport métalliques au format standardisé) adaptables sur des modes de transport variés.

Logistique (p. 186) : ensemble d’opérations permettant à une entreprise de gérer de la façon la plus efficace possible ses approvisionnements et ses livraisons. Elle fait intervenir plusieurs espaces à différentes échelles, du transport international à la desserte locale autour de l’usine.

Multimodalité (p. 186) : possibilité d’acheminer des marchandises par au moins deux modes de transport successifs sans les transvaser.

 

 

                        2. Comment la massification des échanges est-elle rendue possible par les façades littorales et les hubs ?

 

Carte 3 page 182 : Les principales routes maritimes mondiales

Question 1 page 182 : Où la plupart des dix grands ports à conteneurs du monde sont-ils situés ? Que peut-on en déduire concernant la puissance économique de cette région ?

_ Les principaux ports à conteneurs sont situés essentiellement sur la très étendue façade pacifique de l’Asie orientale avec les ports de Pusan en Corée du Sud, de Shanghaï et Hong Kong en Chine, et le plus important port à conteneur du monde : Singapour.

_ D’autres grands ports forment les façades littorales des pays de la Triade : Nothern Range européen (d’Anvers à Hambourg avec comme principal port Rotterdam), les deux façades atlantiques et pacifiques des Etats-Unis.

_ Le transport maritime assure les deux tiers des échanges mondiaux en valeur. Les principales façades maritimes de la Triade sont reliées par des réseaux assurés par des porte-conteneurs (ils peuvent atteindre 400 m). La façade asiatique en concentrant huit des dix plus grands ports à conteneurs montre la puissance économique de cette région comprenant « l’atelier du monde ».

RESEAU (p. 190) : mot employé en géographie avec deux sens différents :

1. Ensemble des axes matériels ou immatériels sur lesquels circulent les flux reliant les différents nœuds qui se les échangent.

2. Ensemble de relations qui se nouent entre les acteurs spatiaux de la mondialisation.

 

Carte 1 page 191 : Le réseau de fret aérien de FedEx à partir de Memphis

Question 1 page 191 : Expliquez en quoi la firme FedEx se situe au cœur des flux de la mondialisation.

_ L’activité des FTN provoque des flux de différentes natures (IDE, marchandises, main-d’œuvre…). Ces flux sont concentrés sur des destinations privilégiées : les hubs.Ces hubs sont au centre de réseaux d’où le trafic de passagers et le fret sont redistribués.

_ Les hubs aériens des 700 avions Fedex (Federal Express) sont Memphis (hub mondial) et Paris ainsi que Canton comme hubs régionaux. L’activité est en essor car le transport aérien de fret s’est accru depuis la création des avions gros-porteurs.

_ Il existe des hubs portuaires à partir desquels des feeder (bateaux plus petits pour le cabotage) relient les ports moins importants.

FLUX (p. 190) : déplacement de personnes, de véhicules, de marchandises, de capitaux ou d’informations dans l’espace mondial à toutes les échelles par le biais d’un réseau matériel ou immatériel.

Hub (p. 190) : Nœud d’un réseau de communication, le plus souvent port ou aéroport. Toutes les correspondances du réseau maritime ou aérien y convergent à l’échelle mondiale, continentale ou nationale.

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article