Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

2e Géographie n°1 : Population et richesse dans le monde 2

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

D. Etude de cas : la Chine

 

 

T. P. Pages 38 à 41

 

Questions 1 à 5 page 41

 

1. Montrez l’ancienneté et la permanence du fort peuplement chinois.

 

Le foyer de peuplement chinois existait dès l’Antiquité, et n’a cessé d’augmenter jusqu’à nos jours.

 

Ce gigantisme démographique s’explique par des révolutions agricoles dès le (Néolithique, riziculture, adoption de plantes américaines), la présence de fleuves et l’irrigation permettent de meilleurs rendements par la bonne utilisation de l’eau.

La Chine, même au plus fort de crises démographique, constitue entre 10 et 35 % de la population mondiale.

  

2. Décrivez la répartition spatiale de la population en Chine.   

 

La population en Chine est répartie en trois zones. A l’ouest, c’est la Chine intérieure des déserts et des montagnes très peu peuplée. Au centre la Chine des campagnes (plaines) connaît des densités moyennes et fortes, en particulier autour de villes comme Chengdu… La Chine du littoral est très fortement peuplée avec de nombreuses villes (Shangai, Hong Kong) avec de fortes densités plus de 600 hab. / km²).   

 

3. Quels éléments humains expliquent les fortes densités chinoises ?

 

La Chine est située dans l’Asie des moussons où les densités sont très fortes, de plus le riz est une culture peuplante qui permet de nourrir beaucoup d’hommes et exige une forte population pour cultiver la terre.

 

4. Quels éléments naturels contribuent également à expliquer les fortes densités ? Et les faibles densités ?

 

Les fortes densités s’expliquent aussi par les éléments naturels : les plaines traversées par les fleuves sont fortement peuplées, alors que les zones de montagnes et de désert sont faiblement peuplées.

 

5. Quels espaces connaissent aujourd’hui la croissance de population la plus forte ?

 

Les villes s’accroissent beaucoup à cause de l’exode rural qui poussent les paysans à s’établir dans des villes.

 

_  Depuis 4000 avant J.-C. la Chine a toujours été le premier foyer de population rassemblant entre 15 à 35% de la population mondiale. Mais la population est inégalement répartie : la Chine de l’ouest, constituée de déserts (Gobi, Takla-Makan), de montagnes (chaînes de l’Himalaya), est fortement peuplée. La Chine du centre est fortement peuplée grâce à ses plaines irriguées, aux collines couvertes de riz. La Chine du littoral est couverte de villes dont la population importante augmente grâce à l’exode rural.

_  L’agriculture a permis de nourrir de fortes populations grâce à la culture peuplante du riz, à l’eau abondante des fleuves et de la mousson au sud.               

 

                                                                                                                    

II. Comment sont répartis les richesses dans le monde ?

 

Cartes page 26-27 : Les inégalités de richesse et de développement

 

Indice de développement humain (p. 27) : L’indice (ou indicateur) de développement humain combine l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’instruction (taux d’alphabétisation et nombre d’années d’études) et le revenu par habitant ; il varie de 0 à 1.

 

 

Comment nomment-on les deux divisions du monde ? Quels sont les critères qui permettent de définir si un pays appartient au Nord ou au Sud ?

 

_ Le monde est divisé entre pays développés du Nord, et pays en voie de développement du Sud.

 

_ Les trois critères permettant de dire si un pays appartient à l’un ou à l’autre groupe sont : l’espérance de vie, le niveau d’instruction et le revenu par habitant.

 

Carte 9 page 33 : Riches et pauvres à l’échelle des Etats (1998)

 

L’écart entre pays les plus riches et pays les plus pauvres est-il important ?

 

Oui. Si la moyenne du PIB est de 6 526 dollars par habitants, il existe un grand écart entre le faible PIB de 450 dollars (Haïti le pays le plus pauvre du monde, l’Afghanistan ravagé par la guerre civile, les pays du Sahel…) et les forts PIB des pays industrialisés du Japon, des Etats-Unis et du Canada, de l’Australie et de l’Union Européenne.

 

Carte A page 270 : Les « Nords » et les « Suds »

 

Existent-ils des différences entre les « Nords » et les « Suds » ?

 

_ Les pays des « Nords » sont les riches pays développés et industrialisés, mais aussi les pays ex-communistes qui doivent passer du régime économique communisme à l’économie de marché. Les NPI sont les Nouveaux Pays Industriels (Corée du Sud, Taïwan, Singapour), des pays industrialisés concurrents des pays développés.

_ Il existe de fortes différences entre les pays des « Suds ». En effet, certains pays des « Suds » ont des fortes possibilités économiques et s’efforcent de rattraper les pays des « Nords ».

* Les Etats-continents (Brésil, Inde,  Chine) et les pays semi-industriels (Argentine, république sud africaine, Indonésie, Egypte, Tunisie et Maroc, les ex républiques soviétiques d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan…)…) s’industrialisent et concurrencent les pays du Nord. Ils s’efforcent de devenir eux aussi des NPI. 

* D’autres pays ont des ressources naturelles leur donnant une grande richesse, comme les pays pétroliers (Arabie Saoudite, Venezuela, Iran, Irak, Algérie, Libye, sultanat du Brunei (le pays le plus riche du monde).

* Les PMA, les Pays les Moins Avancés, cumulent les difficultés (désertification du Sahel, guerre civile…).

 

Carte B page 270 : Les actifs agricoles ; C page 271 : L’inégale puissance industrielle

 

Quelle est l’importance de l’agriculture, de l’industrie dans les pays du Sud ? Du Nord ?

 

_ L’agriculture occupe plus de la moitié des actifs dans la grande majorité des pays du Sud (sauf l’Arabie saoudite qui est un pays pétrolier désertique). Au contraire, les pays industrialisés emploient moins de 10% de leurs actifs dans l’agriculture. Mais les pays ex-communistes emploient parfois un quart de leurs actifs dans l’agriculture.

_ Les pays du Sud ont une industrie peu puissante, alors que les pays du Nord ont développé une puissante industrie. En particulier les Etats-Unis, le Japon et les principaux pays de l’Union Européenne. Ce sont les trois pôles de la Triade.

 

 

_ Les pays du monde se partagent entre pays du « Nord » et du « Sud » selon l’IDH mesurant l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’instruction et le revenu par habitant. L’écart est important pour chaque critère :

* Revenu : les pays industrialisés représentent près de 80% du PNB total. 15% de la population disposent d’un revenu supérieur à 10 000 $ /an. Mais 20% des personnes les plus pauvres se partagent 1% de la richesse mondiale et 3 milliards de personnes ont un revenu inférieur à 360 $/an.  

* Le développement humain dépend des politiques des Etats : il est faible dans les riches pays pétrolier d’Arabie saoudite, et moyen dans le pays pauvre du Sri Lanka. L’espérance de vie, la scolarisation sont très différentes selon les pays.

_ Les différences entre pays des « Suds » sont fortes : Certains Etats-Continents, des pays semi-industriels cherchent à devenir des NPI. Les pays pétroliers ont de forts revenus. Les PMA par contre cumulent les difficultés (pauvreté et instabilité politique). Les pays du Sud emploient plus de la moitié de leurs actifs dans l’agriculture (contre moins de 10% pour les pays développés).

 

_ Les pays développés ont un IDH supérieur à 0,9. Leurs économies sont surtout basées sur les services. Le Nord forme toutefois un ensemble contrasté (hétérogène). Exemple certains pays de l’Est sont actuellement dans une situation de pauvreté (Bulgarie, Roumanie).

* Les pôles de la Triade ce sont les trois principaux foyers économiques  mondiaux : Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada), Europe de l’Ouest, Extrême Orient autour du Japon. A l’intérieur de chaque pays du Nord vous avez une partie de la, population qui est exclue de la prospérité, de la richesse : ce sont les « Quart Monde ».

* Les NPI de l’Asie du Sud Est sont appelés les 3 « dragons ». Ce sont la Corée du Sud, Taiwan, Singapour. Ils sont considérés actuellement comme des pays développés du Nord.

 

_ Les pays en développement ont une grande diversité :

Le Sud constitue un ensemble de pays plus ou moins avancé sur la voie du développement.

* Asie orientale : certains pays connaissent des progrès économique rapide (ex. Thaïlande, Malaisie) mais les signes de retards sont encore nombreux : courtes espérances de vie, bidonvilles autour des principales villes.

* L’Afrique sub-saharienne (Afrique noire) : continent de tous les fléaux, elle a la situation socio-économique la plus grave du monde. Elle est touchée aussi par des handicaps naturels : Au Sahel, à la bordure sud du Sahara, avancée naturelle du désert… Elle est affectée aussi par une dépendance économique, financière, technologique et industrielle. Le fléau de corruption au niveau du pouvoir gaspille d’immenses richesses et endettent les pays.

Enfin, c’est le continent le plus touché par des guerres, les épidémies : paludisme, SIDA. Elles sont pandémiques (permanentes).

 

« Nord », « Sud » : (p. 32) : Les pays développés sont situés en majeure partie au Nord (à l’exception de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande) ; les pays en développement forment, eux, le Sud.

 

NPI : Nouveaux Pays Industrialisés. Ce sont les pays qui ont réussi le rattrapage économique et ont une économie et un niveau de vie comparable à ceux des pays développés.

 

PMA : Pays les Moins Avancés : Ce sont les pays les plus pauvres de la planète.

 

 

 

III. Quel est le rôle des frontières dans un monde mondialisé ?

 

 

Une frontière est une ligne qui limite le territoire d’un Etat.

 

 

Introduction : Il existe de nombreuses frontières naturelles (chaîne de montagnes, océans, déserts), mais aussi des frontières qui sont le fruit de l’histoire. Ce sont des frontières qui ont résultés des rapports de force entre pays voisins.

 

 

            A. Quel est le rôle de l’histoire dans la multiplication des frontières ?

 

Récit :

_ On compte actuellement 210 « Etats souverains ». Un Etat souverain est un Etat reconnu par les autres Etats et par l’ONU (ex. d’Etat non souverain : Chypre turque).

            Les frontières longtemps imprécises on été peu à peu stabilisé au cours des XVI et XVII siècle.

            Ces frontières vont se multiplier à partir du XIX siècle. Les mouvements nationaux en Europe (ex. le recul de l’Empire Ottoman  permet la naissance de la Grèce en 1830 ; création de la Belgique ; la décolonisation de l’Amérique latine au XIX s.)

            De 1945 à 1975 la décolonisation en Afrique et en Asie au détriment des empires coloniaux anglais et français.

            L’éclatement du bloc de l’est (1990-1991), avec également l’indépendance des pays qui faisaient partie du territoire soviétique (Pays Baltes, Ukrainiens, Biélorussie, Moldavie…)

            Certains pays de l’Europe de l’est vont subir le contrecoup de l’effondrement du bloc de l’est (Tchécoslovaquie, Yougoslavie).

 

Cartes 15 page 39 : L’évolution des frontières en Europe centrale et orientale à la fin du XX s.

 

+  Texte 13 page 39 : Les nouvelles frontières de la République tchèque.

 

Récit :

_ La Tchécoslovaquie fait une séparation à l’amiable entre les Tchèques et les Slovaques.

La Yougoslavie se divise entre la Serbie, la Croatie, la Bosnie, la Slovénie, la Macédoine et il y’a des revendications contradictoires sur le Kosovo.

Pendant ce temps et malgré tout, dans ce contexte de fragmentation, on assiste à la réunification de l’Allemagne (RFA et RDA).

 

Etat souverain : Etat reconnu par les autres Etats et par l’ONU.

 

 

 

            B. Quels sont les conflits liés aux frontières ?

 

 

Photo 14 page 35 : Entre Israël et le Liban, la frontière reste une coupure forte

 

Pourquoi y a t-il une frontière entre ces deux pays ? Quel est son rôle ? Est-elle efficace ?

 

La frontière isole deux Etats l’un de l’autre, mais aussi des forces armées antagonistes : Tsahal (l’armée israélienne) et les terroristes du Hezbollah pro-iranien… Elle n’est pas efficace car elle n’empêche pas les tirs de roquette depuis le Liban, ni l’attaque d’hélicoptère israélien.

 

Quelles peuvent être les autres enjeux liés aux frontières ?

 

 

 

_ Les frontières délimitent des territoires des Etats et séparent des hommes. Elles peuvent être l’objet de conflits géopolitiques :

 

* frontières d’Etats en guerre (car les frontières sont contestées) comme pour le Cachemire. La région du Cachemire est partagée entre le Pakistan et l’Inde. La population musulmane du Cachemire indien souhaite soit l’indépendance soit le rattachement au Pakistan.

* frontières virtuelles : certains peuples non indépendants luttent pour créer un nouvel Etat (Tchétchènes, Palestiniens, Kurdes..).

* frontières gardées : elles séparent des Etats en conflits (ex Liban et Israël, entre les deux Corées).

_ Des frontières sont peu actives car elles passent dans des régions vides (ex Sahara, Amazonie). Ce sont des frontières paisibles.

_ Actuellement de nombreuses frontières sont des zones ouvertes aux échanges (Union Européenne, ALENA).

 

Géopolitique (p. 34) : qui concerne l’espace et la politique des Etats.

Partager cet article

Commenter cet article