Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

2e Histoire n°4 : Humanisme et Renaissance 2

18 Novembre 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

IV. Comment se transforment les rapports de l’homme avec la religion ?

 

                          

            A. Pourquoi les humanistes veulent-ils une religion plus personnelle ? 

 

 

Introduction : Avec les imprimeries et les idées humanistes la perception de la religion.  

 

 

Texte 3 page 106 : La nécessité de rapprocher le fidèle de la Bible.

 

Question 5 page 107

 

Que souhaite Erasme dans ce texte ? Pourquoi ?

 

_ Erasme souhaite que les individus puissent lire directement la Bible, sans passer par l’intermédiaire des prêtres et des clercs.

 

_ Car Erasme pense que le message du Christ doit être apporté à tous.

 

 

_ Les humanistes sont choqués par l’ignorance religieuse de leurs contemporains et par le fait que les rites religieux sont vécus superficiellement. Au point qu’ils conseillent la lecture personnelle de la Bible, en sachant que peu de personnes le pouvait.

 

_ Ils ont voulu réformer l’Eglise catholique de l’intérieur, en restant catholique, sans vouloir la quitter.

 

 

            B. Qui sont les réformateurs ? Que veulent-ils ?

 

 

Texte 2 page 106 : Les 95 thèses de Luther

 

Questions 3 et 4 page 107

 

3. Pourquoi Luther s’élève-t-il contre le système des indulgences ?

 

Luther s’oppose contre le système des indulgences car il dit que c’est Dieu qui peut pardonner les péchés, pas les indulgences du Pape qui ne font que rapporter de l’argent.

 

 

4. En quoi ce texte est-il également une critique du pape ?

 

Luther critique le pape décrit comme un homme riche, avide d’argent, construisant des édifices à la place de secourir les pauvres….

 

 

Récit : Le moine allemand Martin Luther refuse de changer d’avis et rompt avec L’Eglise et le Pape. Il est protégé par des princes allemands et diffuse ses idées sur la religion. Un nouvelle façon de d’honorer Dieu se met en place et inspire d’autres réformateurs : c’est la Réforme.

 

 

Peinture 5 page 107 : L’Autel de la Réforme

 

Question 7 page 107

 

En quoi ce tableau illustre-t-il les idées de Luther ?

 

Luther propose un culte dépouillé, sobre. Les temples ont très peu de décor, mettant en valeur le sacrifice du Christ (Dieu seul), avec la lecture des textes sacrés (L’Ecriture seule) et la prédication de pasteurs, des hommes qui ne sont pas prêtres, peuvent être mariés… 

 

 

_ Le moine allemand Martin Luther développe l’idée que l’homme ne doit son salut qu’à sa foi et non aux indulgences. En 1517 Luther rédige ses 95 thèses qui remettent radicalement en cause l’autorité du Pape.

 

Carte page 88 : L’Europe religieuse à la fin du XVI siècle.

 

Où sont établis les protestants luthériens ?

 

Les Luthériens sont établis dans la moitié nord de l’Allemagne (en guerre avec le sud catholique de 1531 à 1535), et dans la moitié nord de l’Europe (Scandinavie).

 

_ Le Pape excommunie Luther en 1520 et l’empereur Charles Quint condamne le réformateur. Mais Luther est protégé par des princes allemands. Ceux-ci protestent contre la condamnation de la liberté religieuse, d’où le nom de protestants. Une guerre en Allemagne oppose catholiques et protestants.

 

Existent-ils d’autres types de réformes ? Où ? Pourquoi ?

 

_ La Réforme anglicane s’établit en Angleterre sous l’impulsion du roi Henri VIII Tudor (1509-1547), en conflit avec le Pape. Il mélange doctrine calviniste et liturgie catholique.

 

_ En France le réformateur Jean Calvin influence les protestants. Il doit fuir en Suisse où il fonde à Genève une Eglise intransigeante.

 

Comment réagissent les catholiques ?

 

Les catholiques décident de réformer l’Eglise. Ils se réunissent en un concile de 1545 à 1563, dans la ville de Trente. Dans le même temps (1534) l’Espagnol Ignace de Loyola crée la Compagnie de Jésus.

                                      

_ Vers 1550 l’Europe du Nord est largement protestante. En Angleterre Henri VIII Tudor, en conflit avec le Pape, met progressivement en place une nouvelle religion classée dans les religions protestantes : l’Anglicanisme.

_ D’importants foyers de réformes ont été créés en France sous l’influence de Jean Calvin. Il doit fuir la France pour la Suisse. Installé à Genève il y organise une Eglise intransigeante (interdiction du théâtre, du luxe ; poursuite contre les prostituées et les ivrognes).

_ L’Eglise catholique entreprend pour résister à la poussée protestante sa propre réforme : la Contre-Réforme. Le concile de Trente est organisé par le pape de 1545 à 1563. Il décide de mieux former les prêtres, souligne l’importance du rôle du clergé comme intermédiaire entre Dieu et les hommes. Le nouvel ordre religieux de la Compagnie de Jésus (les Jésuites), fondé en 1534 par Ignace de Loyola, appuie La Contre-Réforme. L’art Baroque cherche a attiré les croyants par la décoration des églises.

 

 

Texte 6 page 107 : La prédestination, définie par Calvin

 

Question 8 page 107 

 

8. Que signifie la notion de prédestination pour Calvin ?

 

Dieu a déterminé pour chaque homme avant sa naissance s’il allait en enfer ou au paradis. Les sauvés sont les élus de Dieu.

 

 

Distribution fiche résumé :

 

 

 

CATHOLIQUES

 

PROTESTANTS

 

 

 

 

 

 

 

 

Doctrine

 

 

Luthériens

 

Calvinistes

 

Anglicans

 

Le salut par sa foi et ses actes (les œuvres)

Le salut par sa foi

Le salut par la foi et la prédestination.

Le salut par la foi

7 sacrements

2 sacrements : baptême et communion

Culte de la Vierge et des saints

Refus du culte de la Vierge et des saints

Vénération des images sacrées

Indifférence aux images sacrées

Refus des images sacrées

Refus des images sacrées

Présence réelle du Christ dans l’eucharistie

Présence spirituelle dans l’eucharistie

Présence spirituelle parmi les fidèles

Présence spirituelle parmi les fidèles

Lien avec le Pape

 

Obéissance au Pape

Non reconnaissance de l’autorité du Pape

 

 

Culte

 

Messe avec eucharistie

Lecture de la Bible, chants et sermons

Latin

Langues nationales

Cérémonie fastueuse

Cérémonies dépouillées

Cérémonie fastueuse

Statut des prêtres ou pasteurs

 

Prêtres célibataires

Les pasteurs peuvent se marier

 

 

V. Quelles sont les réalisations de la Renaissance artistique ?

 

 

            Introduction : La Renaissance est un mouvement artistique né au XV siècle en Italie. Il est lié à l’humanisme parce que l’humanisme prône un retour à l’Antiquité et car l’homme est au centre des préoccupations des artistes de la Renaissance.

 

            A. Quel est le rôle des mécènes dans le développement de la Renaissance ?   

 

 

Texte 2 page 108 : Laurent de Médicis : un grand mécène

 

Questions 1 et 2 page 109

 

1. En quoi Laurent de Médicis a-t-il contribué au prestige de la ville de Florence ?

 

Laurent de Médicis finance l’embellissement de la ville (constructions de bâtiments et percement de rues), des fêtes (tournois, cortèges) inspirés de l’Antiquité. Il est aussi le mécène des gens de lettres, des artistes. Il construit l’université de Pise.

 

2. Quelles raisons l’ont poussé à agir de la sorte ?

 

Laurent de Médicis cherche à acquérir du prestige pour mieux appuyer sa domination sur Florence.

 

OU

 

Peinture 3 page 109 : Laurent de Médicis le mécène

 

Question 5 page 109                                                                                             

 

5. Quelle image de Laurent de Médicis cette scène cherche-t-elle à souligner ? Pourquoi ? 

 

_ Le maître de Florence cherche à donner une image d’homme instruit, entouré de savants et de poètes. Il est représenté avec un livre, dont il a peut-être financé l’auteur.

_ Laurent de Médicis est le maître de la ville de Florence. Mais il n’a aucun titre de noblesse pour cela. Il doit donc montrer sa bonne influence sur la ville pour que sa domination soit mieux acceptée.

 

_ Les rois et les princes jouent souvent un rôle de mécène. Le mécénat consiste, pour les aristocrates laïcs ou ecclésiastiques, à s’entourer d’humanistes et d’artistes et de financer leurs projets. Les princes retirent un grand prestige de leurs activités de mécène.

_ Au XV siècle le mécénat est surtout italien, comme celui de Laurent de Médicis (règne de 1469-1492) à Florence. Au XVI siècle il se diffuse dans toute l’Europe : François Ier en France a financé la fondation du collège royal, Henri VIII fait venir Thomas More en Angleterre.

 

Mécène : Riche personnage (prince, commerçant) s’entourant d’humanistes et d’artistes et finançant leurs projets.

 

 

 

 

                        B. Où naît la Renaissance ? Où se diffuse-t-elle ?

 

 

Carte page 89 : la diffusion de la Renaissance

 

Méthode : du plus général au particulier. Lecture de la légende.

 

 

Quels sont les foyers de la Renaissance ? Quel est le plus ancien ?

 

_ Il y’a quatre foyers de Renaissance : italienne, française, allemande, flamande.

_ Le plus important et le plus ancien est le foyer de la Renaissance italienne, qui au Quattrocento et au Cinquecento ont fortement influencé le reste de l’Europe.

_ La Renaissance italienne est constituée de deux périodes :

            * le Quattrocento : au XV siècle à Florence ;

            * le Cinquecento : au XVI siècle à Rome et Venise.

 

Comment se diffusent les idées de la Renaissance ?

 

Par l’intermédiaire du commerce (foyer de la Renaissance flamande) des guerres en Italie et de l’action des princes mécènes (foyer de la Renaissance française) la Renaissance se diffuse. L’invention de l’imprimerie favorise le foyer de la Renaissance allemande.

_ La Renaissance se diffuse rapidement en Europe, par l’intermédiaire des commerçants et des princes mécènes, mais aussi des guerres d’Italie pour les Français. L’imprimerie joue un rôle important pour la Renaissance allemande (gravures de Albrecht Dürer (1471-1528).

 

Quelles sont les capitales de la Renaissance ?

 

_ Les capitales de la Renaissance sont Florence, puis Rome et Venise, et enfin Paris.

Où sont-elles le plus nombreuses ? Pourquoi ?

_ Elles sont nombreuses dans le Nord de l’Italie, principal foyer de la Renaissance et le plus ancien. 

 

_ La première capitale de la Renaissance est Florence, ville des Médicis.

 

_ Au XVI siècle Florence est déchiré par des querelles politiques. Rome et Venise sont les nouvelles capitales de la Renaissance. A Rome les Papes sont les mécènes sont des artistes. Ils font reconstruire la basilique Saint Pierre et notamment la chapelle Sixtine. Ils font appel aux artistes Raphaël, Michel Ange. A Venise les grandes familles des patriciens jouent le rôle de mécènes.

 

Partager cet article

Commenter cet article