Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours TL/ES Géographie : La puissance économique de l'Union européenne (1)

6 Avril 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale

 

 

LA PUISSANCE ECONOMIQUE DE L’UNION EUROPENNE

 

Introduction : Il existe un paradoxe de l’Union Européenne : plus elle accumule de puissance économique et commerciale (premier ensemble marchand et financier du monde), plus elle s’enlise dans l’impuissance politique.

            Quelle est la puissance économique et commerciale de l’UE (27 Etats membres) dans le monde ?

            Quels sont les points forts et les faiblesses de l’économie européenne ?

            Quels contrastes de développement peut-on observer sur le territoire de l’U. E. ?

 

I. Quelle est la place de l’Union européenne dans le monde comme puissance économique ?

 

            A. Quel est le poids de l’UE au sein de la Triade ?

 

Carte 1 page 158 : L’Union européenne, premier pôle commercial mondial

Question 1 page 159 : Quel est le poids de l’Union européenne dans le commerce mondial des marchandises ? Quels sont ses principaux partenaires ?

 

+  carte 1 page 20 : L’activité industrielle est très concentrée sur la planète

 

Quel est le poids de l’Union européenne dans le commerce mondial des marchandises ?

_ L’Union Européenne est la première puissance commerciale du monde. L'Europe est le continent le plus ouvert et le plus profondément inséré dans les échanges internationaux. L'Union assure 38% du commerce mondial de marchandises, loin devant l'Amérique du Nord (22 %).

_ Le commerce de l’Union européenne est de deux types : extérieur ou intérieur à l’U. E. :

* le commerce extracommunautaire de l'Union représente 13% du commerce mondial, soit une part équivalente à celle de l'Amérique du Nord.

* Les échanges intracommunautaires sont très importants (60% du commerce de l'Union au total). Les économies européennes sont imbriquées et interdépendantes les unes des autres.

 

_ Les produits du commerce de marchandises de l’U. E. sont pour les trois quarts des produits manufacturés. L’ U. E. exporte chimie et automobile. Mais les importations hydrocarbures sont onéreuses pour l’Union Européenne à cause de la dépendance énergétique de l’Europe.  

 

Quels sont ses principaux partenaires ?

_ Les principaux partenaires commerciaux de l’Union européenne sont les pays industrialisés. En effet l’Union européenne est membre de la Triade avec les Etats-Unis et le Japon.  

* L’Union européenne exporte massivement vers les Etats-Unis et en retire un solde commercial excédentaire. Mais l’U. E. entretient une dépendance commerciale à l’égard de son principal client les Etats-Unis. Ceux-ci usent de mesures de rétorsion commerciales pour obtenir gain de cause dans les conflits de toutes natures qui les opposent à l'Union (guerre douanière).

* par contre, l’U. E. est déficitaire avec La Chine, le Japon et les économies émergentes d'Asie (N. P. I. A.)

* Les échanges sont faibles et en diminution avec les  pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (pays ACP).

 

 

 

            B. Quel rôle mondial exerce les institutions et places financières européennes ?

           

carte 2 page 21 : Une sphère géofinancière globalisée

Quelles sont les principales bourses européennes ?        

 

_ Les bourses européennes ont une forte activité, en relation (interconnexion) avec les autres places financières de la Triade : New York et Tokyo.

_ La ville de Francfort concentre la bourse allemande, le siège de la Banque centrale européenne (BCE) et la Bundesdank.                          

_ La bourse Euronext est la première bourse paneuropéenne. (C’est le premier marché mondial d’actions en capitalisation et en volume de transactions). Elle est née en 2000 par la fusion de plusieurs autres bourses : Paris, Bruxelles et Amsterdam. En 2002 la bourse de Lisbonne a rejoint Euronext.

La bourse new yorkaise NYSE s’unit à Euronext pour former le premier groupe boursier mondial : NYSE Euronext (15 000 milliards d’euros de capitalisation boursière).

Le mercredi 4 avril 2007, l’action du nouvel ensemble (Nyse-Euronext - US6294911010) né de la fusion entre la bourse paneuropéenne et celle de New York a effectué ses premiers pas en Bourse, à Paris et à Wall Street.

_ La Bourse de Londres (City) est importante.

NYSE New York Stock Exchange (page 82) : La Bourse de New York, localisée à Wall Street au Sud de l’île de Manhattan, est la première bourse de valeurs du monde avec 58% de la capitalisation boursière mondiale. Son indice des valeurs, le Dow Jones, créé en 18914, sert d référence aux cotations boursières sur toutes les autres places de la planète.

Euronext (p. 21) : Bourse européenne née en 2000 de la fusion des Bourses d’Amsterdam, de Bruxelles,  de Paris auxquelles s’est ajoutée en 2002 celle de Lisbonne.

 

Question 2 page 171 : Quel rôle joue Londres, en particulier dans le domaine financier ?

_ Londres est un grand et ancien centre bancaire : 520 banques originaires de presque tous les pays du monde. Londres exerce un pouvoir de décision dans six domaines : le marché des frets et assurances maritimes (LLoyds), des métaux précieux, des produits tropicaux, des fourrures, des peintures et œuvres d’art (Sothedy’s, Christies), du marché pétrolier avec l’ « International petroleum exchange » (IPE)

 

Quelle est l’étendue de la zone euro ?

cf. cours histoire : 13 pays depuis le 1er janvier 2007. Dont la Slovénie.

L’euro est un symbole évident  de la réussite commune de l’Union, le signe concret d’appartenance à une communauté (même si le RU, le Danemark et la Suède se sont refusés à faire partie de la zone euro préférant garder leur monnaie nationale)

L’euro est un facteur d’harmonisation des économies et un créateur de puissance économique

 

(       C. Quelle influence exerce les FTN européennes ?

                       

                Page 30 si temps suffisant

Ex Total en France (cf. tableau 4 page 27 : richesse des Etats et des entreprises        )

* Influence des FTN (firmes Transnationales)

Publicité 2 page 163 : BASF, un des trois géants de la chimie allemande : une présence mondiale

_ Les Firmes transnationales (FTN) d’origine européenne sont parmi les plus dynamiques et les plus importantes du monde. D'importants mouvements de fusion et de concentration : Arcelo dans la sidérurgie, Altadis dans les tabacs, Arianespace, Airbus, Air-France-KLM dans l’aéronautique, EADS

Un poids qui reste toutefois inférieur à celui des grandes entreprises américaines.

Une présence dans le monde entier du fait des délocalisations d’unités de production vers des pays à coûts salariaux faibles ou sur des marchés à conquérir.

II. Quelles sont les facteurs internes de la puissance économique européenne ?

 

            A. Quelle est l’ampleur du marché intérieur de l’Union Européenne ?

 

Avant le 1er janvier 2007 : Tableau 1 page 163 : L’Union européenne, pôle de la Triade

+ graphiques 4 page 163 : L’importance du commerce intracommunautaire

 

_ L’UE élargie à 27 pays le 1er janvier 2007, ce sont 492 millions d’habitants (devant les Etats-Unis avec 300 millions d’habitants) qui se répartissent sur environ 4 millions de km² avec un PIB cumulé supérieur à 10 000 milliards de dollars. C’est la première puissance économique avec 30,30% du PIB mondial en 2005.

 

            B. Quelle est la gamme de production de l’Union Européenne ?

 

                        1. Quelles sont l’importance et la diversité de ses productions de biens et de services ?

Carte 1 page 20 : L’activité industrielle est très concentrée sur la planète

 

                                    a. pour les biens industriels

 

_ Des secteurs en repli comme le textile et l’habillement, la chaussure, le jouet, le mobilier, en difficulté face à l’ouverture des frontières à la Chine et l’Inde en 2005, Des secteurs  très dynamiques comme les Industries agro-alimentaires.

_ Une position dominante dans les grands secteurs classiques porteurs soumis à des efforts constants de modernisation et de restructuration

* La sidérurgie : 20 % de l’acier mondial

* L'automobile : des sociétés européennes ont même pu racheter de grands fabricants étrangers : Renault et Nissan, (Daimler Chrysler et Mitsubishi)

* La chimie (premier rang mondial avec des productions très diversifiées),

_ Des activités nouvelles de pointe comme l'électronique, l’aéronautique, l’aérospatiale : l’Europe a d’ailleurs réussi de grands paris scientifiques comme Ariane Espace ou Airbus (n° 1 de la construction aéronautique mondiale depuis 2003).

 

                        b. pour les services

 

Un dynamisme conquérant dans le domaine des services,

Un révélateur de la modernité de son économie post-industrielle :

L’Union occupe la première place dans les échanges internationaux de services (25%), devant les États-Unis (22%.).

Le secteur tertiaire occupe en moyenne 7 salariés sur 10 en Europe et produit plus de 70 % du RNB

Une balance des services globalement excédentaire avec quelques points forts : transports, opérateurs de télécommunications, tourisme (Europe = premier pôle touristique mondial), avec un poids plus important des pays du sud de l’Union), commerce, banques et assurances.

7 pays européens sont dans les 10 premiers exportateurs de services dans le monde : RU, Allemagne et France (membres du G8) arrivent en 2ème, 3ème, 4ème position derrière les EUA et devant le Japon.

 

 

            2. Quelles sont les performances européennes en Recherche et développement ?

 

Qualité de la Recherche et Développement

Tableau 1 page 163 : L’Union européenne, pôle de la Triade : 7e et 8e ligne 

 

Dans les domaines de la recherche et développement, un secteur stratégique pour la préparation de l’avenir, l’effort de recherche est insuffisant.

_ La capacité d’innovation est insuffisante dans l’Union européenne face à la suprématie américaine, notamment en matière de haute technologie.

L’enseignement supérieur, recherche scientifique et technologique sont mal équipés en matériels mais aussi en chercheurs. En effet l’Europe connaît une fuite des cerveaux à cause de la faiblesse des crédits de recherche et du niveau trop faible des rémunérations.

_ Les secteurs public et privé ne sont pas associés dans le secteur de la recherche-développement (RD). Les entreprises européennes sont soucieuses de leur capacité à innover, mais elles privilégient les secteurs « traditionnels » de l'industrie, au détriment des technologies de l'information et de la communication (TIC) et des biotechnologies qui sont au cœur de la révolution industrielle en cours.

_ Les forces de RD  sont dispersées à l’intérieur de l’Europe, et faible en particulier pour les pays méditerranéens et les nouveaux États membres. Par contre la Scandinavie est très bien placée dans le domaine des TIC (Nokia, entreprise finlandaise).

 

 

Rotterdam : 3e rang mondial pour le trafic conteneurisé, mais 1ère place pour le trafic total : + de 300 m de tonnes par an (2007).

 

Partager cet article

Commenter cet article

Dow Jones 06/07/2015 13:16

Pour tous ceux qui croient en la toute-puissance de la Fed, je vais raconter un fait très simple. Depuis engager dans tous ses programmes d’assouplissement « artificielles », non seulement la Fed a pas été capable de tuer le dollar, mais le dollar a maintenant augmenté de 42% depuis ses plus bas de 2008. En fait, il a augmenté de 34% depuis 2011 ma colonne. Et il n’a pas encore été fait.