Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire 1ère : Quels sont les nouveaux conflits après 1991 ? (1)

16 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

 

QUELS SONT LES NOUVEAUX CONFLITS APRES 1991 ?

 

Introduction : En 1991 avec la fin de la Guerre froide et la disparition de l’URSS les Etats-Unis apparaissent comme la seule superpuissance mondiale : une « hyperpuissance » en mesure d’instaurer un nouvel ordre mondial en tant que « gendarme du monde ». L’Organisation des Nations Unies n’est plus paralysée par l’opposition des deux superpuissances dotées du droit de veto au Conseil de sécurité : elle peut espérer faire respecter le droit international et les droits de l’Homme avec l’appui des Etats-Unis.

            Mais la période qui suit la Guerre froide est aussi celle de nombreuses crises : guerres civiles et génocides en ex Yougoslavie et au Rwanda, multiplication des actes terroristes dont l’attentat du 11 septembre 2001 qui frappe le cœur des Etats-Unis.

 

Problématique : Comment s’organise le monde de l’après Guerre froide : nouvel ordre ou nouveau désordre mondial?

 

 

Chronologie-monde-de-l-apres-Guerre-froide.jpg

 

I. La guerre du Golfe (1990-1991) marque-t-elle l’entrée dans un nouvel ordre mondial ?

 

CONTEXTE ARC DE CRISES AU MOYEN ORIENT (10 minutes): http://www.dailymotion.com/video/xgrhrl_arc-des-crises-au-moyen-orient_school

 

 

Reperes-statistiques-Koweit-Irak.jpg

 

 

 

TP. Pages 174-175 : La guerre du Golfe (1990-1991)

 

Carte 1 page 174 : Une guerre au Moyen-Orient

Texte 2 page 174 : L’Irak justifie l’invasion du Koweït

Texte 3 page 175 : Les réactions du Conseil de sécurité de l’ONU

Question 1 page 175 : Quels sont les enjeux de la guerre pour la région du Moyen-Orient ?

_ Le Moyen Orient est dans « l’arc de crise » s’étendant du Maghreb jusqu’au Pakistan. Les rivalités et les tensions sont fortes dans cette région stratégique à cause :

* du contrôle des réserves de pétrole :

- Le Moyen-Orient assure 30% de la production mondiale de pétrole et détient plus de 60% des réserves mondiales de pétrole. En annexant le Koweït l’Irak portait sa part des réserves mondiales de 9,7% à 18,8%, presque 1/5 des réserves mondiales de 1990 !

- Les monarchies pétrolières (Arabie Saoudite, Qatar, Koweït…) disposent d’importants revenus en pétrodollars mais sont menacées par des voisins belliqueux comme l’Iran ou l’Irak.

* des tensions internationales :

- La région est qualifiée de « poudrière du Moyen Orient » du fait de multiples tensions ethniques et politiques entre Iraniens, Turcs et Arabes, du problème israélo-palestinien, de la guerre civile libanaise, des revendications nationalistes kurdes (Le cousin de Saddam Hussein Ali « le chimique » a gazé les Kurdes Irakiens tuant entre 50 000 et 100 000 morts)

- L’Irak est une dictature militarisée dominée par Saddam Hussein. En violation des règles internationales l’Irak procède à une invasion et à l’annexion du Koweït, ce qui entraîne la condamnation de l’Irak par l’ONU.

 

(    * de l’accès aux routes stratégiques maritimes : Le Golfe persique est une route stratégique majeure pour transporter le pétrole des pays pétroliers du Moyen Orient vers les routes maritimes à destination des Etats-Unis et des pays développés. Le Koweït pourrait servir à l’Irak de débouché maritime (la première tentative irakienne pour s’emparer du Koweït date de 1961).

* de la volonté de s’emparer des richesses du Koweït : L’Irak est fortement endetté depuis la guerre entre l’Irak et l’Iran et doit quinze milliards de dollars au Koweït. La production élevée du pétrole koweitiens entraîne la diminution du prix du pétrole ce qui désavantage l’Irak.

 

 

 

Carte 1 page 174 : Une guerre au Moyen-Orient

Texte 5 page 175 : « Le creuset du nouvel ordre mondial »

Question 3 page 175 : Quels sont les enjeux de la guerre pour les Etats-Unis ?

_ Les Etats-Unis ont des intérêts stratégiques au Moyen-Orient à préserver mais aussi l’occasion de réaliser un nouvel ordre mondial à travers cette crise :

* Le pétrole est devenue une ressource stratégique dont les Etats-Unis cherchent à sécuriser l’approvisionnement à travers des liens privilégiés avec le principal producteur : l’Arabie saoudite. Dès 1945, les Etats-Unis  garantissent la sécurité militaire de l’Arabie saoudite en échange de la sécurité des approvisionnements de l’ « or noir » à destination des Etats-Unis. Lorsque l’Irak a envahi le Koweït le 2 août 1990, l’Arabie saoudite se sent menacée. L’émir du Koweït réfugié en Arabie Saoudite demande l’aide internationale.

 * L’espoir de réaliser un nouvel ordre mondial s’exprime à travers l’action de la coalition menée par les Etats-Unis. G. H Bush considère que les grands enjeux du monde doivent être gérés collectivement (multilatéralisme) même s’il considère que les Etats-Unis doivent avoir un rôle majeur.

George BUSH (p. 388) : (né en 1924) Vice-président des Etats-Unis de 1981 à 1989, il est élu président de 1989 à 1993. Il négocie le tournant de la fin de la Guerre froide et soutient la réunification allemande. Il annonce un « nouvel ordre mondial » après la victoire de l’opération « Tempête du désert » en Irak en 1990-1991. Il est le père de George W. Bush, président des Etats-Unis de 2001 à 2008.

 

Site INA : condamnation par l’ONU (30 s) : http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/proche-et-moyen-orient/dossier/1777/premiere-guerre-du-golfe.20090331.CAC96052429.non.fr.html

Site INA : Opérations de guerre (3 min): http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/seconde-guerre-mondiale/video/CAB91010840/3-jours-de-guerre.fr.html

 

Carte 1 page 174 : Une guerre au Moyen-Orient

Texte 3 page 175 : Les réactions du Conseil de sécurité de l’ONU

Texte 4 page 175 : Le déploiement des troupes de la coalition 

Question 5 page 175 : Quelles formes prend ce conflit ?

Question 6 page 175 : Quelles sont les grandes phases de la guerre ?

_ La Guerre du Golfe a deux formes :

*  l’une diplomatique avec la condamnation par l’Assemblée générale des Nations Unies de l’annexion du Koweït par l’Irak conformément à la Charte des Nations Unies et avec le vote de résolutions 660 et 678 permettant l’entrée en guerre d’une coalition contre l’Irak.

* l’autre militaire menée par une coalition de 34 Etats menée par les Etats-Unis.

_ Les deux grandes phases de l’opération militaire « Tempête du désert » sont :

* une offensive aérienne par l’aviation et les missiles américains pilonnant jusqu’à la quasi destruction les forces armées irakiennes du 17 janvier au 24 février 1991.

* une offensive terrestre menée par la coalition du 24 au 28 février 1991 permettant la libération du Koweït. Les forces alliées n’envahissent pas l’Irak.

 

Quel est le bilan de la guerre du Golfe ?

_ Le bilan de la guerre du Golfe est multiple :

* Humain : De nombreuses morts ont endeuillées ce conflit : plus de 1000 morts Koweitiens et des milliers de disparus (et un déminage estimé à 20 ans), 150 000 militaires Irakiens et 240 militaires de la coalition.

* Moral et politique : L’Irak est discrédité pour son agression et l’usage de « boucliers humains », des civils utilisés pour protéger les cibles militaires.

* Médiatique : Le prestige des Etats et de son armée dotée d’équipement de haute technologie est important. Cette dernière semble avoir menée une « guerre propre » grâce à des « frappes chirurgicales ». Ce contrôle des images données aux médias est une revanche sur la guerre du Vietnam.

 

 

 

Texte 5 page 175 : « Le creuset du nouvel ordre mondial »

Question 7 page 175 : En quoi consiste le nouvel ordre mondial décrit par George Bush ?

_ De la fin de l’URSS en 1991 aux attentats du 11 septembre 2001 le monde est selon l’expression du président G. H. Bush devenu « unipolaire ». L’hyperpuissance américaine dispose d’une supériorité militaire, technologique, économique et médiatique lui permettant d’être le « gendarme du monde » comme le montre la guerre du Golfe en 1991.

 

(    Texte 3 page 175 : Les réactions du Conseil de sécurité de l’ONU

Question 4 page 174 : Quel rôle joue l’ONU dans la guerre ? Pourquoi est-il si important que la coalition alliée agisse en son nom ?

_ La coalition de 34 Etats agissant au nom de l’ONU a légitimé l’action des Etats-Unis au Moyen-Orient et la guerre du Golfe. Grâce aux votes de l’ONU l’hyperpuissance américaine peut se déployer dans le cadre du multilatéralisme et non avec un unilatéralisme suscitant l’opposition de la communauté internationale.

Unilatéralisme (p. 173) : attitude consistant à agir sans concertation avec les autres acteurs des relations internationales (par opposition au multilatéralisme).        )

 

 

 Le-role-de-l-ONU-pour-prevenir-les-conflits.jpg

 

Qu’est-ce qui freine l’action de l’ONU pendant la Guerre froide ?

 

 

 

 

En quoi la guerre du Golfe a-t-elle modifiée le rôle de l’ONU ?

_ Le conflit a permis le renouveau de l’ONU qui n’est plus paralysée par l’usage du droit de veto des deux Grands pendant la Guerre Froide.

_ L’ONU forge le principe du droit d’ingérence, et intervient plus pour le maintien de la paix entre 1989 et 2001 que durant toute la Guerre froide. Les nombreux accords de paix et les avancées démocratiques (abandon de l’apartheid par l’Afrique du Sud en 1992, accords d’Oslo en 1993 entre Israël et Palestiniens, avancées démocratiques en Europe de l’Est et Amérique latine) conduit le philosophe américain Francis Fukuyama à annoncer la « fin de l’histoire » c’est-à-dire la disparition des conflits.

Droit d’ingérence (p. 395) : principe légitimant l’intervention dans les affaires intérieures d’un

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article