Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire 1ère : Quels sont les nouveaux conflits après 1991 ? (2)

22 Janvier 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

 

II. Pourquoi la guerre est-elle revenue au cœur de l’Europe, à Sarajevo ?

 

Pourquoi le martyre de Sarajevo (1992-1995) montre-t-il l’impuissance de la communauté internationale dans une guerre civile ?

 

            A. En quoi l’ex Yougoslavie pluriethnique est-elle une « poudrière balkanique » ?

 

CONTEXTE

Site INA 3min 32

http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/CAB99015905/historique-balkans.fr.html

Origines historiques : http://www.dailymotion.com/video/xpb9b_dessous-des-carte-ex-yougoslavie-bo_news

 

 

Tableau-d-une-ville-multinationale-a-une-ville-bosniaque.jpg

 

Site INA : Le drame de Sarajevo (2 min 23)  http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/autres-conflits/dossier/178/la-guerre-en-bosnie.20090331.CAB95064463.non.fr.html

 

 

TP pages 176-177 Sarajevo, le drame yougoslave (1992-1995)

 

Carte 1 page 176 : L’éclatement de la Yougoslavie depuis 1991

Texte 2 page 176 : Sarajevo, un symbole qui s’effondre

Question 1 page 177 : Quelle était la situation de la Bosnie au temps de la Yougoslavie ?

 

 

_  L’ex Yougoslavie était un Etat fédéral regroupant une mosaïque de  peuples par sa diversité linguistique et religieuse

_ La population de la République de Bosnie-Herzégovine reflète cette diversité ethnique : 44% de musulmans, 31% de Serbes et 17% de Croates

_ La capitale de la Bosnie-Herzégovine est Sarajevo : En 1991 la ville comporte une population d’environ 400 000 habitants composée à 50% de Bosniaques et de 25% de Serbes.

 

Qu’est-ce qui explique le déclenchement du conflit ?

_ La guerre civile en ex Yougoslavie s’explique par l’existence de deux crises simultanées :

* Une crise politique : les nationalismes étaient « verrouillées » par le dictateur communiste Tito. Sa mort en 1980 et la fin du modèle communiste en URSS provoquent le déchaînement des nationalismes.

* Une crise de l’Etat multinational : Lors des élections de 1991 des affrontements interethniques éclatent.  La Slovénie et la Croatie déclarent leur indépendance en juin 1991, la Macédoine en septembre 1991, la Bosnie le 5 avril 1992.

 

B. Quelles sont les formes de violences pendant le conflit yougoslave ?

 

TP pages 176-177 Sarajevo, le drame yougoslave (1992-1995)

 

Texte 2 page 176 : Sarajevo, un symbole qui s’effondre

Texte 3 page 177 : La terreur dans Sarajevo assiégée

Photographie 5 page 177 : L’intervention des Nations Unies

Question 2 page 177 : Quelles formes prend la guerre à Sarajevo ? Pourquoi les civils sont-ils les principales victimes du conflit ?

Le texte 2 indique que le siège de Sarajevo est marqué par des violences meurtrières : « quelques villes, assiégées, bombardées, asphyxiées, dont Sarajevo » (texte 2, l. 10-11). L’asphyxie désigne le blocus privant de ravitaillement la population. Le siège se caractérise aussi par la présence de snipers tirant sur des civils (dont des enfants) pour terroriser la population.

 

_ Le conflit est une guerre civile (1992-1995) opposant les trois communautés de Bosnie (Serbes soutenus par Belgrade, Croates et musulmans). La ville de Sarajevo est assiégée par les Serbes (milices bosno-serbes et armée fédérale yougoslave) à partir du 5 avril 1992. Le siège de Sarajevo prend fin officiellement le 29 février 1996.

* Le blocus empêche le ravitaillement ; l’eau, l’électricité et le chauffage sont coupés.

* La ville est bombardée par des mortiers. Par exemple le marché de Markale fut frappé à deux reprises : le 5 février 1994 (68 morts et 144 blessés) et le 28 août 1995 (37 morts et 90 blessés).

* Les tireurs embusqués (snipers) tuent des civils (dont les enfants). L’avenue principale de Sarajevo est surnommée Sniper Alley (« Avenue des tireurs embusqués »). Le bilan est de 10 000 morts et 50 000 blessés.

 

Site INA (1 min 32) Interview de Simone Veil : http://www.live2times.com/1992-epuration-ethnique-en-bosnie-herzegovine-e--6690/

Quelle est la personne s’exprimant ?

Simone Veil est une femme politique française qui a été marquée dans sa jeunesse par la déportation dans les camps d’extermination.

 

Quelles sont les personnes visées systématiquement par les atrocités de guerre ? Pourquoi ?

Les femmes sont victimes de viols collectifs et organisées. Le but est de terroriser la population (par des arrestations, violences et viols des femmes) et de la forcer à prendre la fuite dans le cadre de la purification ethnique.

 

Quel est le risque pour la région ?

Le risque est que le conflit s’étende à toute la région à moins d’une intervention militaire.

 

_ La guerre en Bosnie et à Sarajevo est marquée par de crimes de guerre et des crimes contre l’humanité : Les femmes sont victimes de viols collectifs et organisées, arrestations et violences envers les hommes. Le but est de terroriser la population pour la chasser et réaliser une « purification ethnique » (entreprise violente menée par un groupe ethnique pour chasser d’un territoire les populations « étrangères ». Les moyens utilisés sont les massacres, les viols, les pillages, etc.).

 

            C. Pourquoi la communauté internationale est-elle d’abord impuissante face à la barbarie ?

 

Texte 4 page 177 : L’impuissance de l’Europe

Photographie 5 page 177 : L’intervention des Nations Unies

Question 5 page 177 : Comment réagissent l’Union européenne et les Nations unies ? Pourquoi peut-on parler dans les deux cas d’une impuissance ?

_ Face à la barbarie la communauté internationale ne parient pas à imposer la paix. Le conflit yougoslave a lieu sur le sol européen mais les divisions entre les membres de l’Union européenne sont fortes et rendent inefficaces les actions à mener (le Royaume-Uni refuse d’envoyer une force d’interposition). 

_ L’ONU envoie une force d’interposition nommée FORPRONU et composée de 45 000 casques bleus. Elle doit protéger la population sans prendre parti dans la guerre civile. Les casques bleus sont dépassés par les violences et même pris en otage par les milices serbes

Casques bleus (p. 172) : Soldats de l’Onu dont la mission, pacifique, consiste à s’interposer entre deux parties, à faire respecter un cessez-le-feu ou à venir en aide aux populations civiles. Les contingents sont fournis par des Etats membres volontaires.

 

 ( Site INA L’ONU est débordée, libération de 42 à 64 casques bleus (sur 400) pris en otage lors de l’attaque serbe contre Srebrenica (1 min )  : http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/autres-conflits/video/CAB95040416/liberation-casques-bleus.fr.html  )

 

 

(   SITE INA : Accords de paix de Dayton (1 min 40) http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/CAB95064002/bosnie-les-accords.fr.html    )

 

Question 6 page 177 : Qui intervient finalement pour mettre fin au conflit ?

_ Les Etats-Unis interviennent à partir de 1995 dans le cadre de l’OTAN. Les casques bleus sont soutenus par l’aviation de l’OTAN et par la FFR  (Force de Réaction Rapide) créée en juin 1995.

_ Les accords de paix de Dayton (21 novembre 1995) sont élaborés sous la direction du président américain Bill Clinton. Ils parviennent à rétablir la paix en créant l’Etat de Bosnie Herzégovine regroupant une « République serbe de Bosnie » et une « Fédération croato-musulmane ».

 

Site TV5 (2 min) : Résumé de la guerre de Bosnie

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/bosnie-proces-karadzic-octobre-2009/p-5674-La-guerre-de-Bosnie-1992-95-.htm

Lors de la prise de Srebrenica par les Serbes comment ont réagi les casques bleus ?

Lors de la prise de l’enclave musulmane de Srebrenica en juillet 1995 par les Bosno-Serbes, 7000 musulmans sont massacrés. Les soldats de l’ONU ont abandonnés les civils à leur sort. 

 

13 ans après le conflit, les coupables sont-ils poursuivis par la justice internationale ?

Le tribunal pénal international pour l’ex Yougoslavie tente toujours de faire arrêter les principaux inculpés. (C’est chose faite en 2011 avec l’arrestation de Ratko Mladic).

 

_ Le droit international se renforce après la guerre de Bosnie. L’ONU crée le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie en 1993.  Il doit juger les responsables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. 161 personnes ont été accusées et toutes ont finalement été arrêtées en 2011.

 

Histoire de l’art : Chanson La Geste de Sarajevo

 

Chanson de Tri Yann, la geste de Sarajevo, racontant la mort d’un casque bleu français tués par un sniper : http://www.youtube.com/watch?v=Zsu8iLznAUU

 

 

 

 Evolution de la population de Sarajevo 1

 

 

 

 

 Sarajevo ville carrefour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article