Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Articles avec #evaluations 2e tag

Devoir d'histoire 2e : La montée des idées de liberté Composition L'Ancien Régime contesté à la veille de la Révolution

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir d’histoire      2de             Date :                 Nom :

 

Chapitre : La montée des idées de liberté

 

COMPOSITION : L’Ancien Régime contesté à la veille de la Révolution.

 

 

Vous rédigerez une introduction avec présentation du sujet, problématique et courte annonce du plan. Puis vous répondrez à votre problématique en rédigeant deux ou trois parties comportant des sous-parties. Enfin vous élaborerez votre conclusion en établissant un bilan de votre démonstration puis une ouverture au devoir.

 

 

 

 

 

CORRECTION COMPOSITION : L’Ancien Régime contesté à la veille de la Révolution.

 

Méthode : construire un plan et rédiger une introduction.

 

Etape 1 : Définir les termes du sujet (au brouillon)

Afin de ne pas faire un hors-sujet, c’est-à-dire répondre avec des connaissances qui n’ont rien à voir avec la question posée, il faut prendre le temps d’analyser les termes du sujet.

Il faut absolument éviter de commencer immédiatement à rédiger sans avoir pris le temps de réfléchir à l’intitulé du sujet.

 

« L’Ancien Régime » est à la fois une organisation de la société et un type de régime politique.

1. Rappelez ce qu’est la société d’ordres.

2. Quelles sont les grandes notions que vous pouvez associer à l’absolutisme ?

 

« Contesté » : si vous hésitez sur le sens d’un mot, cherchez des synonymes : contesté signifie critiqué.

 

« à la veille de la Révolution » :

3. Sur quelle période porte le sujet et donc les connaissances que vous allez mobiliser ?

- L’année 1788 uniquement ?

- Tout l’Ancien Régime depuis e XIV siècle ?

- Les décennies qui précèdent la Révolution ?

 

Etape 2 : Reformuler le sujet

Pour comprendre ce qui vous est demandé, transformez le sujet en une question.

Pour cela, il faut trouver le mot-clé du sujet ; il s’agit ici du mot « contesté ».

4. Reformulez le sujet sous forme de question.

5. Listez ceux qui critiquent l’Ancien Régime et leurs idées.

6. Quels pays peuvent servir de contre-modèle pour critiquer l’Ancien Régime ?

7. Au nom de quels principes est contesté l’Ancien Régime ?

8. Quel contexte favorise cette contestation ?

 

Etape 3 : Elaborer un plan de réponse au sujet (au brouillon)

La réponse au sujet doit être organisée suivant un plan simple.

Pour cela, il faut classer ses idées en deux ou trois grands thèmes.

9. Choisissez le plan qui convient le mieux parmi les deux plans ci-dessous et justifiez votre choix.

 

Etape 4 : Rédiger une introduction

L’introduction annonce a réponse au sujet et en facilite la lecture. Pour cela elle comporte :

- une ou deux phrases qui situent le sujet : période traité, contexte 

- la question que pose le sujet, ce qu’on appelle la problématique ;

- l’annonce du plan sous forme de phrase.

10. Définissez en une ou deux phrases l’Ancien Régime.

11. Qualifiez sa situation dans les décennies qui précèdent la Révolution.

12. Rédigez à la suite la problématique et l’annonce du plan.

 


Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Rédiger une introduction en trois sous parties.

 

 

 

Elaborer une problématique pouvant servir de fil directeur au devoir.

 

 

 

Organiser le texte selon un plan simple et pertinent.

 

 

 

Rédiger une conclusion avec bilan et ouverture.

 

 

 

Mobiliser ses connaissances (cours et manuel)

 

 

 

Association idée, mot-clé et exemple. 

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

PLAN 1

I. L’Ancien Régime

II. Les contestations

III. Les conséquences de ces critiques.

PLAN 2

I. La naissance d’une opinion publique qui permet la contestation.

II. La contestation de la société d’Ancien Régime.

III. Les critiques de l’absolutisme.

Lire la suite

Devoir Histoire 2e : La montée des idées de liberté L'autorité politique selon Diderot

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir d’histoire      2de               Date :                 Nom :

                                        

Sujet : La montée des idées de liberté

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

 

_  Lumières                

           

_ Monarchie parlementaire


II. Commentaire d'un texte historique : (14  points)

 

L’autorité politique selon Diderot

« Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres. La liberté est un présent du ciel, et chaque individu de la même espèce a le droit d’en jouir aussitôt qu’il jouit de la raison. Si la nature a établi quelque autorité, c’est la puissance paternelle ; mais la puissance paternelle a ses bornes ; et dans l’état de nature, elle finirait aussitôt que les enfants seraient en état de se conduire. Toute autre autorité vient d’une origine autre que la nature. Qu’on examine bien, et on fera toujours remonter à l’une de ces deux sources : ou la force et la violence de celui qui s’en est emparé ; ou le consentement de ceux qui s’y sont soumis par un contrat fait ou supposé entre eux et celui à qui ils ont déféré l’autorité. La puissance qui s’acquiert par la violence n’est qu’une usurpation et ne dure qu’autant que la force de celui qui commande l’emporte sur celle de ceux qui obéissent ; en sorte que, si ces derniers deviennent à leur tour les plus forts et qu’ils secouent le joug, ils le font avec autant de droit et de justice que l’autre qui le leur avait imposé. La même loi qui fait l’autorité la défait alors : c’est la loi du plus fort. […]. Le prince ne peut donc pas disposer de son pouvoir et de ses sujets sans le consentement de la nation et indépendamment du choix marqué dans le contrat de soumission. »

            Diderot, article « Autorité politique » de l’Encyclopédie, 1751.

CONSIGNE : Présentez le document et le contexte politique et philosophique à sa parution. Puis indiquez pourquoi, selon Diderot, les hommes naissent libres. Vous expliquerez de qui le prince doit tenir son autorité. Vous montrerez en quoi ce texte est une critique de la monarchie absolue.

 

 

 

Présentation et orthographe : 2 points

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger un texte argumenté en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir Histoire 2e : Les hommes de la Renaissance : Compositions

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir d’histoire      2de             Date :                 Nom :

 

Chapitre : Les hommes de la Renaissance (XV-XVI siècle)

 

COMPOSITION : « Pourquoi et comment le christianisme se divise-t-il au XVI siècle ?»

 

OU

 

« Qu’est-ce que la Renaissance artistique et quelles transformations entraîne-t-elle dans le statut de l’artiste ? »

 

Vous rédigerez une introduction avec présentation du sujet, problématique et courte annonce du plan. Puis vous répondrez à votre problématique en rédigeant deux ou trois parties comportant des sous-parties. Enfin vous élaborerez votre conclusion en établissant un bilan de votre démonstration puis une ouverture au devoir.

 

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Rédiger une introduction en trois sous parties.

 

 

 

Elaborer une problématique pouvant servir de fil directeur au devoir.

 

 

 

Organiser le texte selon un plan simple et pertinent.

 

 

 

Rédiger une conclusion avec bilan et ouverture.

 

 

 

Mobiliser ses connaissances (cours et manuel)

 

 

 

Association idée, mot-clé et exemple. 

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir histoire 2e : L'élargissement du monde : Le contrat de Magellan avec le roi d'Espagne (1518)

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir d’histoire       2de               Date :                 Nom :

                                        

Sujet : L’élargissement du monde (XV – XVI siècles)

 

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

 

_  Grandes découvertes                                             

 

_ Astrolabe


II. Commentaire d'un texte historique : (14  points)

 

Le contrat de Magellan avec le roi d’Espagne (1518)

 

            « Attendu que vous, […] Fernand de Magellan, […] du royaume de Portugal, avez exprimé la volonté de nous rendre un service insigne en vous engageant à découvrir, dans les limites de la démarcation qui en la mer Océane revient à notre couronne, des îles, des terres fermes, de précieuses épices […] nous ordonnons qu’à cette fin soit conclu avec vous l’accord suivant :

             Considérant […] le prestige promis à notre couronne royale, les périls et les peines qu’il vous faudra endurer […], nous voulons vous accorder […]le vingtième de tous les bénéfices […] que produiraient les terres et les îles par vous découvertes […].

             Nous vous concédons également à titre perpétuel, les charges […] de gouverneurs de nos royaumes sur les dites terres et îles […].

            8° Je m’engage à faire arme pour vous cinq navires, deux de 130 tonneaux, deux de 90 et un de 60, tous équipés […] en artillerie, [en] vivres pour deux ans et 234 hommes […] ce qui sera exécuté sur notre ordre par nos officiers de la Casa de la Contratacion (institution espagnole qui contrôle le commerce avec les Indes) de Séville […]. Il vous reviendra de nommer […] un facteur, un trésorier, un secrétaire de l’armada et des écrivains, lesquels auront à charge de tout enregistrer […]. »

Contrat passé entre Magellan et le roi d’Espagne Charles Ier, 1518, trad. J. Hamon, Paris, Chandeigne, 2007.

 

CONSIGNE : Présentez le document et le navigateur Magellan. Indiquez quels sont les buts et les objectifs du voyage. Puis expliquez quel est l’intérêt de l’Espagne dans cette expédition. Montrez quels moyens sont mis à la disposition de Magellan et quels avantages il en retire. Vous conclurez en indiquant comment le voyage a été réalisé par la suite.

 

Présentation et orthographe : 2 points

 

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger un texte argumenté en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir histoire 2e : Société et culture médiévale "Comment s'affirme le monde et la culture de villes entre le XI et le XIII siècle ?"

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir d’histoire      2de             Date :                 Nom :

Chapitre : Société et culture médiévale

COMPOSITION : « Comment s’affirme le monde des villes entre le XI et le XIII siècle ? »

Vous rédigerez une introduction avec présentation du sujet, problématique et courte annonce du plan. Puis vous répondrez à votre problématique en rédigeant deux ou trois parties comportant des sous-parties. Enfin vous élaborerez votre conclusion en établissant un bilan de votre démonstration puis une ouverture au devoir.

 

 

 

 


CORRECTION  COMPOSITION : « Comment s’affirme le monde des villes entre le XI et le XIII siècle ? »

Vous rédigerez une introduction avec présentation du sujet, problématique et courte annonce du plan. Puis vous répondrez à votre problématique en rédigeant deux ou trois parties comportant des sous-parties. Enfin vous élaborerez votre conclusion en établissant un bilan de votre démonstration puis une ouverture au devoir.

 

I. Un essor urbain spectaculaire

- L’essor démographique et la création de marché accroissent la population urbaine.

- Les villes anciennes s’adaptent en élargissant leurs enceintes et en créant de nouveaux quartiers.

- Les seigneurs protègent leurs frontières en créant des villes nouvelles.

 

II. Les villes conquièrent leur liberté

- L’essor économique pousse les habitants des villes à exiger de se gouverner eux-mêmes.

- Face à ce mouvement, les seigneurs laïcs ou ecclésiastiques accordent des chartes aux villes de marché.

- Les villes affirment leur autonomie dans les maisons de ville et par les sceaux.

 

III. Des sociétés urbaines qui s’affirment

- Grâce à l’essor économique, les marchands et les corporations de métier prennent un poids plus important dans le gouvernement des villes.

- Les cultures peuvent parfois s’y mélanger et les savoirs s’échanger notamment grâce aux écoles.

- Pour répondre à la population urbaine, les ordres mendiants s’implantent au cœur des villes.

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Rédiger une introduction en trois sous parties.

 

 

 

Elaborer une problématique pouvant servir de fil directeur au devoir.

 

 

 

Organiser le texte selon un plan simple et pertinent.

 

 

 

Rédiger une conclusion avec bilan et ouverture.

 

 

 

Mobiliser ses connaissances (cours et manuel)

 

 

 

Association idée, mot-clé et exemple. 

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir histoire 2e La chrétienté médiévale Instauration du jour de défunts par Odilon, abbé de Cluny.

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir d’histoire       2de               Date :                 Nom :

                                       

Sujet : La chrétienté médiévale (XIe – XIII s. av. J.-C.)

 

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

_  Dogmes                                         

_ Péché


II. Commentaire d'un texte historique : (14  points)

 

L’Instauration du jour des défunts par Odilon, abbé de Cluny (vers 1030)

Jotsald, un moine de l’ordre de Cluny, disciple de l’abbé Odilon (994-1049), rédige une Vie de saint Odilon, après la mort de ce dernier. Odilon est l’instaurateur de la fête de tous les défunts, le 2 novembre, juste au lendemain de la Toussaint. Son initiative est progressivement adoptée par l’ensemble de la chrétienté latine.

            « Un jour […] un moine revenait de Jérusalem. Au beau milieu de la mer qui s’étend de la Sicile à Thessalonique, il rencontra un vent très violent, qui poussa son navire vers un îlot rocheux où demeurait un ermite, serviteur de Dieu. Lorsque notre homme vit la mer s’apaiser, il bavarda de choses et d’autres avec lui. L’homme de Dieu lui demanda de quelle nationalité il était et il répondit qu’il était Aquitain. Alors, l’homme de Dieu voulut savoir s’il connaissait un monastère qui porte le nom de Cluny, et l’abbé de ce lieu, Odilon. Il répondit : « Je l’ai connu et même bien connu, mais je voudrais savoir pourquoi tu me poses cette question. » Et l’autre : « Je vais te le dire, et je te conjure de te souvenir de ce que tu vas entendre. » Non loin de nous se trouvent des lieux qui, par la volonté de Dieu, crachent avec la plus grande violence un feu brûlant. Les âmes des pêcheurs, pendant un temps déterminé, s’y purgent dans des supplices variés. Une multitude de démons est chargée de renouveler sans cesse leurs tourments : ranimant les peines de jour en jour, rendant de plus en plus intolérables les douleurs. Souvent j’ai entendu les lamentations de ces hommes qui se plaignaient avec véhémence : la miséricorde de Dieu permet, en effet, aux âmes de ces condamnés d’être délivrées de leurs peines par les prières des moines et les aumônes faites aux pauvres, dans des lieux saints. Dans leurs plaintes, ils s’adressent surtout à la communauté de Cluny et à son abbé. Aussi je te le conjure par Dieu, si tu as le bonheur de revenir parmi les tiens, de faire connaître à cette communauté tout ce que tu as entendu de ma bouche et d’exhorter les moines à multiplier les prières […] pour le repos des âmes plongées dans les peines pour qu’il y ait ainsi plus de joie au ciel et que le diable soit vaincu et dépité. »

            Jotsald, Vie de saint Odilon, II, 13 (trad. J. Le Goff, La Naissance du Purgatoire, Gallimard, 1981).

 

CONSIGNE : Présentez le document et indiquez brièvement l’importance de Cluny dans l’Occident au XI siècle. Puis présentez les différents acteurs du récit, leur statut, leur place dans la société médiévale. Vous indiquerez quelle angoisse des chrétiens est évoquée par le texte et expliquerez en quoi elle consiste. Vous conclurez en montrant quel est le rôle d’un monastère comme Cluny au Moyen Age.

 

Présentation et orthographe : 2 points

 

 

 

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger un texte argumenté en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir Histoire 2e (modèle) : Citoyenneté et Empire à Rome « Qu’est-ce qu’être citoyen sous l’Empire romain ? »

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir d’histoire       2de               Date :                 Nom :

                                         

Sujet :  (Ier – III siècle)

 

 

COMPOSITION : « Qu’est-ce qu’être citoyen sous l’Empire romain ? »

 

Vous rédigerez une introduction avec présentation du sujet, problématique et courte annonce du plan. Puis vous répondrez à votre problématique en rédigeant deux ou trois parties comportant des sous-parties. Enfin vous élaborerez votre conclusion en établissant un bilan de votre démonstration puis une ouverture au devoir.

 


 

   

Lire la suite

Devoir Histoire 2e : Citoyenneté et Empire à Rome : un riche citoyen à Sébastopolis

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir d’histoire       2de               Date :                 Nom :

                                       

Sujet : Citoyenneté et Empire à Rome (Ier – III siècle)

 

Etude de texte

 

Un riche citoyen à Sébastopolis (Turquie, fin du II siècle)

 

« A Marcus Antonius Rufus, de la tribu Sergia, très illustre par ses ancêtres et très éclatant par les libéralités faites sur ses propres biens. […] Il a pris en charge la construction de nombreux et grands monuments et en a édifié d’encore plus nombreux à ses frais ; le premier il a ouvert le gymnase ; il a été grand prêtre à vie du divin empereur Hadrien avec sa très illustre épouse Antonia Stratonicé et a organisé des chasses et des combats de gladiateurs d’un éclat exceptionnel. Il a pris soin également des temps qui suivront sa mort ; il a laissé à vie des spectacles annuels et d’abondantes libéralités et, ce qui est plus grand, il a institué comme héritiers de sa lignée et de ses libéralités sa fille Antonia Maxima et son petit-fils homonyme, fils de celui qui tient le premier rang dans la métropole d’Amasia et chez nous, Cornelianus Capito. A plusieurs reprises de son vivant, et après sa mort, la cité de Sébastopolis l’a honoré de statues érigées par les tribus. Sa fille Antonia Maxima a fait ériger les statues à ses frais.

            Inscriptiones Graecae ad res romanas pertinentes, III, 173, trad. Agnès Bérenger.

 

 

Consigne :

Vous montrerez à partir du texte et de vos connaissances que Marcus Antonius Rufus est un citoyen romain.

Puis vous indiquerez les éléments du culte impérial présents dans le contexte en expliquant de quoi il s’agit.

Enfin, vous citerez les bienfaits distribués par Marcus Antonius Rufus et la raison de ses dons.

Vous conclurez en montrant que Marcus Antonius Rufus est un citoyen de la catégorie des honestiores

 

 

Présentation et orthographe : 2 points

 

     

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger des réponses argumentées en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir histoire 2e : Citoyenneté et Empire à Rome Discours d'un citoyen romain

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

 

Devoir d’histoire      2de               Date :                 Nom :

                                       

Sujet : Citoyenneté et Empire à Rome (Ier – III siècle)

 

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

                        

_ Pérégrins :                                                   _ Romanisation :

_ Droit latin :                                                  _ Culte impérial :


II. Commentaire d'un document historique : (14 points)

 

Discours d’un citoyen romain d’une cité grecque sous l’empereur Antonin (138-161 ap. J.-C.).

 

            Voici ce qui de beaucoup, entre toutes choses, mérite le plus d’être vu et admiré : c’est ce qui concerne le droit de cité. Quelle grandeur de conception ! Rien jamais n’a rassemblé à cela. En effet, vous avez séparé en deux groupes tous ceux qui étaient sous votre pouvoir – par ces mots, je désigne l’ensemble du monde civilisé ; à la partie qui avait la meilleure grâce, la noblesse et les capacités les plus grandes, vous avez donné la plénitude des droits politiques ou même la communauté de race (race ici signifie peuple) : pour le reste, vous l’avez soumis et réduit à l’obéissance. Ni la mer ni l’étendue d’un continent ne peuvent être un obstacle à l’accession à la citoyenneté ; dans ce domaine l’Asie n’est pas séparée de l’Europe. Tout se trouve ouvert à tous ; il n’est personne digne du pouvoir ou de la confiance qui reste un étranger […].

            Comme nous l’avons dit, vous avez, en hommes généreux, distribué à profusion la cité. Vous n’en avez pas fait un objet d’admiration en refusant de la partager avec quelqu’un d’autre ; au contraire, vous avez cherché à en rendre digne l’ensemble des habitants de l’Empire ; vous avez fait en sorte que le nom de Romain ne fût pas celui d’une cité, mais le nom d’un peuple unique […]. Vous avez fait passer la ligne de partage entre les Romains et les non-Romains. […] Depuis que ce partage est réalisé, nombreux sont ceux qui, dans chaque cité, sont les concitoyens de vous-mêmes autant que de ceux issus de leur propre race, bien que quelques-uns d’entre eux n’aient encore jamais vu votre cité. Il n’est pas besoin de garnisons dans leurs acropoles car, partout, les hommes les plus importants et les plus puissants gardent pour vous leur propre patrie.

 

            P. Aelius Aristide, Eloge de Rome (144 ap. J.-C.), traduction extraite de A. Michel, La philosophie politique à Rome d’Auguste à Marc Aurèle, Paris, A. Colin, 1969.

1. Présenter le document en insistant sur l’auteur et le contexte.

2. Quelles sont, d’après le texte, les différences entre les cités grecques et la cité romaine ?

3. Définir la nature de la citoyenneté romaine et expliquer le point de vue de l’auteur.

4. Quelles ont été les étapes de la diffusion de la citoyenneté romaine dans l’empire ?

5. Quel est l’intérêt de ce texte ? Quelle critique peut-on en faire ?

Les réponses aux questions doivent reposer sur de courtes citations du texte expliquées par des faits historiques précis tirés du cours ou du manuel.

 

Présentation et orthographe : 2 points

 

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger des réponses argumentées en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite

Devoir Histoire 2e Citoyenneté et démocratie à Athènes Aristote extrait de Politique

1 Novembre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Evaluations 2e

 

 

Devoir d’histoire      2de               Date :                 Nom :

                                       

Sujet : La démocratie à Athènes au Ve s. av. J.-C.

 

I. Donner la signification des mots suivants : (4 points)

 

_ Misthos :                  _ Magistrat :   

 

II. Explication d’un texte : (14 points)

 

Aristote (philosophe) décrit la situation  athénienne

 

            « Le principe fondamental du régime démocratique, c’est la liberté. […] Une des marques de la liberté, c’est d’être tour à tour gouverné et gouvernant.

            La justice démocratique consiste dans l’égalité selon le nombre, mais non selon le mérite : si la justice, c’est cela, le « souverain », c’est forcément la masse populaire […]. Chaque citoyen, dit-on, doit avoir une part égale : et la conséquence dans les démocraties, c’est que les pauvres sont plus puissants que les riches : ils sont plus nombreux et l’autorité souveraine, c’est la décision de la majorité.

            Ces principes de base une fois posés et telle étant la nature du pouvoir, voici les règles caractéristiques de la démocratie : élection des magistrats faite par tous et parmi tous, exercice du pouvoir par tous sur chacun, chacun à tour de rôle commandant à tous ; tirage au sort de toutes les magistratures ou du moins de toutes celles qui n’exigent ni expérience pratique ni connaissances techniques ; […] accès de tous aux fonctions judiciaires […].

            Ensuite, versement d’indemnités, de préférence pour toutes les fonctions, Assemblée, tribunaux, magistratures […].

            De plus, puisqu’une oligarchie (aristocratie) se définit par la naissance, la richesse et l’éducation, les marques de la démocratie sont, en général, opposées à celles-ci : basse naissance, pauvreté, vulgarité. »

Aristote (384-322 av. J.-C.), Politique. 

 

1. Présenter le document.

2. D’après l’auteur, quel est le principe fondamental de la démocratie ?

3. Qui est citoyen à Athènes ? A quelles conditions est-on citoyen ?

4. En vous appuyant sur le texte et sur vos connaissances, expliquez le fonctionnement de la démocratie athénienne. Quel est le rôle de l’ « indemnité » versée aux citoyens.

5. A quel autre type de régime politique Aristote oppose-t-il la démocratie ?

 

Présentation et orthographe : 2 points

      

 


2 points de présentation et d’orthographe

Objectifs à atteindre

Acquis

En voie d’acquisition

Non acquis

Maîtrise des notions du cours

 

 

 

Prélever des informations d’un document

 

 

 

Eclairer les informations d’un document par ses connaissances

 

 

 

Rédiger des réponses argumentées en mobilisant ses connaissances

 

 

 

Maîtrise de la langue

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>