Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

TEXTE DE SYNTHESE SUR MAUS : LE ZOOMORPHISME

16 Février 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Histoire des arts

 

 

TEXTE DE SYNTHESE SUR MAUS : LE ZOOMORPHISME

 

Correction fiches sur comparaison Maus d'Art Spiegelmann, la Bête est morte d'Italo Calvo et Auschwitz de Pascal Croci.

 

(Travail préparatoire à l’écriture de scénario)

 

* Permet une narration « apaisée », sans qu’elle soit choquante (à la différence d’Auschwitz de Pascal Croci).

* Tradition d’utilisation des animaux dans la littérature française : Roman de Renard au Moyen Age, fables de La Fontaine, et finalement La Bête est morte en BD.

* Maus est singulier avec une noirceur pour adultes qui le différencie des BD pour enfants ou des comics américains.

L’intérêt graphique du zoomorphisme est donc ici d’effectuer un contraste entre les personnages représentés avec une douceur dédramatisant, mais qui souligne la violence de l’action vécue par les souris juives.

L’intérêt intellectuel est de créer une démonstration de la logique de haine nazie par l’utilisation de la chaîne alimentaire. La souris (juif) est mangé par le chat (nazi) lui-même pourchassé par le chien (américain démocrate donc antinazi). Les cochons (Polonais) sont en dehors de cette chaîne alimentaire, car ils ne sont pas ciblés par l’antisémitisme nazi mais la Pologne est occupée par l’Allemagne.

 

 

Cependant, il y a des remarques et des limites :

* Le rôle des masques permettant aux juifs de dissimuler leur identité.

* la question de la double appartenance : le chien noir américain peut-être victime de racisme aux Etats-Unis à cette époque… L’amie de cœur d’Art Spiegelmann est une juive française. La question se pose doit-elle être représentée en grenouille ou en souris ?

 

 

Partager cet article

Commenter cet article