Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

L'aventure de l'écrit : des tablettes d'argile aux tables numériques (2)

13 Septembre 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Enseignement d'exploration Littérature et société

 

B. En quoi les hiéroglyphes forment-ils une langue sacrée réservée aux spécialistes ?

 

                        1. Quelles sont les significations d’un hiéroglyphe ?

 

Le mot hiéroglyphe signifie écriture sacrée. En effet pour les Egyptiens le dieu Thot aurait créé l’écriture avant d’en faire don aux hommes. Leur beauté en fait des poèmes visuels.

 

TRAVAUX POUR LES ELEVES :

Ecrire une série de questions sur les hiéroglyphes.

 

Quand sont apparus les hiéroglyphes ? Combien existe-t-il de hiéroglyphes ?

* Les premiers hiéroglyphes remontent au III millénaire av. J.-C. mais l’écriture est sans doute apparue avant. Elle n’a pas changé depuis son apparition jusqu’en 390 ap. J.-C.

* Mais le nombre de hiéroglyphes a augmenté au cours des millénaires : passant de 700 à 5000 à l’époque de la domination romaine.

 

En quoi l’écriture des hiéroglyphes est-elle différente de l’écriture cunéiforme ?

* La langue égyptienne est différente de l’écriture apparue en Mésopotamie car elle est dès son origine une langue complète, sans passer par le stade des « aides mémoires ».

* Le cunéiforme a une écriture austère, géométrique et abstraite. Au contraire les hiéroglyphes sont poétiques et vivants à cause de leur beauté graphique.

 

Comment lit-on un hiéroglyphe ?

* Les hiéroglyphes se lisent dans le sens de lecture indiqué par l’orientation des têtes humaines ou des oiseaux : le lecteur doit lire en allant vers la face ou le bec. L’écriture peut aussi se lire de bas en haut et même en boustrophédon.

* L’écriture égyptienne est composée de trois sortes de signes : 1) des pictogrammes ;

2) des dessins stylisés représentant les choses ou les êtres (avec des combinaisons de signes pour exprimer les idées) ;

3) des phonogrammes (les mêmes dessins mais qui représentent des sons).

 

Qu’est-ce qui est raconté par les hiéroglyphes ?

Les hiéroglyphes ont servi aux Egyptiens à écrire leur histoire (listes de souverains, événements importants comme des batailles…), à faire leur comptabilité, à établir des règles juridiques, ou encore pour leur littérature (hymnes aux dieux et aux rois, contes historiques, chants d’amour, romans d’aventures, traité de magie ou de médecine, d’astronomie ou de cuisine…). L’œuvre littéraire la plus connue est le Livre des morts écrit au XIII s. av. J.-C.

 

EXTRAIT DU LIVRE DES MORTS : (prendre la vidéo à 2min 33 jusqu'à 4min 30) : http://video.google.com/videoplay?docid=-4655384625400717365#docid=-9162413275913123521

 

Comment écrit-on les hiéroglyphes ?

Un scribe, après une longue formation, peut lire et écrire des hiéroglyphes. Il utilise pour cela des calames taillés en pointe d’une vingtaine de centimètres ; une plaque sur laquelle il « lissait » le papyrus et s’appuyait pour écrire ; des godets remplis d’encre noire (un mélange de poudre de suie et d’eau) et rouge (le rouge pour écrire le nom des dieux).

 

Comment devient-on scribe ?

L’apprentissage pour devenir scribe est difficile : l’élève entre à l’école vers dix ans. Les plus doués poursuivent leurs études jusqu’à l’âge adulte. La méthode des maîtres égyptiens consistent en exercices de mémoires et de lectures.        Les écoliers passent de longues heures à psalmodier en chœur. L’art d’écrire est acquis à force de copies et de dictées. Les sanctions corporelles étaient présentes comme l’indique ce précepte égyptien : « L’oreille du garçon est sur son dos, il écoute quand on le bat ! ». Les cancres pouvaient même être emprisonnés.

L’aventure de l’écrit : les hiéroglyphes

 

2. Comment le papyrus permet la multiplication des écrits ?

 

FICHE 2 : L’aventure de l’écrit : les hiéroglyphes.

 

Comment est fabriqué le papyrus ?

Le papyrus suit des méthodes de fabrication précises. Il est confectionné à partir de la tige de la plante 1) découpé en fines lamelles. Puis ces lamelles sont 2) assemblées et collée perpendiculairement sur les autres. Enfin, le papyrus est 3) lissé et émincé.

 

Quelle est la forme finale donnée au papyrus pour l’écriture ou la lecture ?

Le procédé donne naissance à des feuilles de papyrus qui sont collées les unes aux autres pour former de vastes rouleaux pouvant aller jusqu’à 40 mètres.

 

Dans quelle position travaille le scribe ?

            Aussi, le scribe travaille en tailleur, dévidant le rouleau de la main gauche et l’enroulant de la main droite. Le papyrus est calé entre ses genoux, reposant sur son pagne.

 

Quels sont les désavantages de l’utilisation de rouleaux ?

_ Le scribe ne peut écrire que d’un seul côté du rouleau qu’il dévide. De plus, les feuilles de papyrus résistent mal au pliage en cahiers.

_ Le papyrus coûte cher, aussi écrit-on sur d’autres supports : poteries cassées, pierre calcaire… Parfois, le texte initial est gratté pour pouvoir réutiliser le papyrus (palimpseste).

_ L’écriture des hiéroglyphes est longue et inadaptée à la vie courante. Alors naissent deux autres écritures plus rapides: le hiératique puis le démotique.

 

Vidéo : le déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion :

  http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/25-histoire-geoetcivilisations/106808-reportage-champollion-et-le-dechiffrement-des-hieroglyphes

 

 

C. En quoi la révolution de l’alphabet phénicien permet-elle la généralisation de l’écriture ?

 

Document : Tableau de l’évolution de l’alphabet.

 

En quoi l’apparition de l’alphabet constitue une révolution ?

En Phénicie entre les XIII et XI siècles avant J.-C. apparaît une nouvelle façon d’écrire : l’alphabet. C’est une révolution dans l’histoire de l’écriture. En effet c’est une écriture exclusivement phonétique : chaque signe représente un son. Il n’est plus réservé à une élite car il comporte en moyenne une trentaine de signes, son apprentissage est donc à la portée de tous. Aucune caste de scribe ne monopolise le savoir et donc le pouvoir.

 

Quelle est la particularité de l’alphabet phénicien par rapport à l’alphabet grec ?

L’alphabet phénicien, comme encore aujourd’hui l’hébreu et l’arabe, ne note que les consonnes. Une langue comme le grec avait besoin des voyelles et a utilisé des signes de consonnes phéniciennes pour noter des voyelles.

 

Quelle est la postérité de l’alphabet phénicien ?

L’alphabet phénicien est emprunté par les Grecs – qui rajoutent des voyelles. L’alphabet grec donne ensuite naissance - via l’alphabet étrusque  - à l’alphabet latin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au début les mots étaient écrits sans séparation; plus tard on les sépara les uns des autres.

 

Dans le même ordre d'idée, les accents apparurent progressivement dans l'alphabet grec.

 

Les Grecs écrivirent également dans un premier temps en boustrophédon. Dans ce système, le sens de lecture progressait à l'horizontale, alternativement dans un sens et dans le sens opposé, à la manière des bœufs au labour, revenant sur leurs pas à la fin de chaque sillon. Le boustrophédon constitue peut-être l'intermédiaire entre le sens phénicien, de droite à gauche, que les Grecs adoptèrent dans un premier temps et le sens ionien de gauche à droite.

 

TRAVAUX D’ELEVES

 

Ecrire avec les trois écritures leur prénom tout en étant minuté par son voisin pour chacune des inscriptions.

Dire quelle écriture est la plus difficile, quelle est la plus longue à écrire, pourquoi.

 

  L-aventure-de-l-ecrit-les-hieroglyphes.jpg

  QUESTIONS DE LA FEUILLE CI-DESSUS

 

1. Décrire les étapes de la fabrication du papyrus.

 

Le livre des morts : la pesée des âmes.

1) Quels sont les personnages présents ? Que font-ils ?

2) Décrire le dieu écrivant : qui est-il ? Pourquoi écrit-il ?

3) Quel est le rôle de l’écriture dans l’au-delà ?

 

4) Pourquoi le défunt doit-il avoir le Livre des morts avec lui lors de son passage dans l’au-delà ?

 

1. Comment se présentent les feuilles de papyrus ?

2. Quels sont les avantages et les inconvénients d’une lecture avec des rouleaux ?

 

1. Quels sont les instruments utilisés par le scribe ? A quoi servent-ils ?

2. Pourquoi l’encrier contient-il deux encres ?

 

Musée du Louvre (AE/E 11154). Le dieu Thot protégeant le scribe Nebmertouf.

 

Elèves scribes écrivant sous la dictée.

 

1. Doc ci-contre : Comment est représenté Thot ?

2. Doc. Ci-dessus : Décrire la scène

   

La diffusion de l’alphabet

 

L’alphabet proto-cananéen, découvert sur des sites comme Sérabit al-Khadim dans le Sinaï, est à la base des alphabets sémitiques qui servirent à noter le phénicien, l’araméen, et plus tard l’hébreu et l’arabe.

Il fut adopté par les Grecs et transmis à l’Europe.

En fait, presque tous les alphabets en usage aujourd’hui dérivent de ce prototype proche-oriental.

Partager cet article

Commenter cet article