Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire Tle STMG : Décolonisation et construction de nouveaux Etats 1/3

12 Octobre 2014 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

 

 

 

DECOLONISATION ET CONSTRUCTION DE NOUVEAUX ETATS

Manuel Hachette 2013                                                                               4 heures

 

Programme : http://cache.media.education.gouv.fr/file/33/80/0/STMG_hist_geo_225800.pdf

 

Introduction : La décolonisation peut se définir comme étant le processus par lequel des territoires dominés par d’autres pays parviennent à l’indépendance. Or, au XIX siècle, les Etats européens ont acquis de vastes empires en Afrique et en Asie.

Problématique : Comment les anciennes colonies parviennent-elles à l’indépendance ? Comment les peuples s’organisent-ils pour construire un Etat une fois indépendant ?

 

I. Comment et par quelles étapes se sont déroulées les décolonisations ?

 

            A. Quel tableau dresser de l’état des lieux au moment de l’indépendance ?

 

                       1. Où sont localisés les grands empires coloniaux ?

 

Carte 1 page 60 : Des Empires coloniaux aux indépendances

Question 1 page 60 : Quelle est la situation coloniale dans le monde en 1945 ?

_ Au sortir de la seconde guerre mondiale plusieurs pays européens disposent d’Empires coloniaux s’étendant sur la presque totalité du continent africain et sur une grande partie de l’Asie. Les principaux en taille sont les empires coloniaux anglais avec 30 millions de km² (Empire des Indes,  Afrique noire…) et français avec 11 millions de km² (Afrique du Nord et Afrique noire, Indochine…). Les Pays-Bas dominent l’Indonésie ; la Belgique maîtrise le Congo (mesurant plusieurs fois la taille de la Belgique).

(     _ Les Italiens (Libye, Somalie…), les Portugais (Angola, Mozambique…) mais aussi les Japonais (Corée depuis 1910) maîtrisaient des colonies.

_ La Chine n’était pas une colonie, cependant elle a été victime de « traités inégaux » la soumettant au pouvoir économique des puissances européenne et américaine. Par exemple la concession de Shanghai échappe aux lois de la Chine.   )

 

 

                        2. Quelles sont les origines de la décolonisation ?

 

Affiche 1 page 63 : Affiche de la Ligue pour l’indépendance du Vietnam (Viêt-minh)

Pourquoi le contexte international après 1945 est-il particulièrement favorable à la décolonisation ?

_ La 2e Guerre Mondiale prend fin en Europe le 8 mai 1945 et en Asie le 2 septembre 1945. L’Europe est ruinée et dévastée par la 2e guerre mondiale, elle n’a plus les moyens de conserver des colonies. Le contexte international est favorable à l’anticolonialisme :

* La lutte contre le nazisme s’est faite au nom de la liberté. Les idéaux inspirés des droits de l’Homme comme la liberté et l’égalité sont revendiqués par les élites colonisées formées dans les métropoles comme Gandhi ou Hô Chi Minh.

* Les deux grandes puissances sorties vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale sont hostiles au colonialisme. En effet les Etats-Unis sont une ancienne colonie britannique, l’URSS a une idéologie marxiste dénonçant l’exploitation de l’homme par l’homme, des colonies par la métropole. Les communistes soutiennent les guérillas pour l’indépendance (Indochine…).

Anticolonialisme (p. 62) : hostilité au système de domination coloniale fondée sur des idées humanistes qui engendre la création de mouvements politiques, dans les métropoles ou les colonies, favorables à l’indépendance des peuples colonisés.

 

Graphique 2 page 63 : L’évolution du nombre d’Etats siégeant à l’ONU

En quoi les organisations internationales peuvent-elles aider à l’accession à l’indépendance de nouveaux pays ?

_ Avec l’accession à l’indépendance le nombre d’Etats asiatiques et africains présents à l’Onu augmente fortement : 13 sur 51 Etats membres en 1945, 72 sur 129 en 1972.

_ La charte de l’ONU rappelle le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. L’ONU offre une tribune aux pays nouvellement indépendants pour condamner la colonisation. Ils revendiquent le « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. »

 

 

 

            B. Comment les Etats parviennent-ils à l’indépendance ?

 

                        1) Quelles sont les différentes vagues d’accession à l’indépendance ?

 

Carte 1 page 60 : Des Empires coloniaux aux indépendances

Question 2 page 60 : A quelle région du monde la première étape de la décolonisation correspond-elle principalement ?

_ La décolonisation débute en Asie dès la fin de la Seconde guerre mondiale, alors que les Japonais ont perdu la guerre et que les troupes des métropoles coloniales ne sont pas encore là comme pour l’Indochine, l’Indonésie. Elle se poursuit ensuite en Afrique en profitant du processus de décolonisation.

* En Asie (1945-1954) la décolonisation permet l’accès à l’indépendance de l’Empire des Indes en 1947, avec la naissance de l’Union indienne, du Pakistan, de la Birmanie, etc… Mais, les Pays-Bas et la France refusent de perdre leurs colonies. Des guerres de décolonisation se déroulent en Indonésie hollandaise (indépendance en 1949) et en Indochine française (de 1946 à 1954).

Décolonisation (p. 62) : processus politique par lequel un peuple colonisé devient indépendant. Elle peut être négociée entre la métropole et les nationalistes, violente en étant obtenue par une « guerre de libération », mixte lorsque l’indépendance est négociée à la suite de troubles sociaux (grèves, manifestations, émeutes).

 

Carte 1 page 60 : Des Empires coloniaux aux indépendances

+ Chronologie Indépendances, guerres, tiers monde page 59 + dates clés page 72

Quelles sont les différentes vagues de décolonisation (dans quels lieux ? Pour quelles périodes) ?

* En Afrique du Nord (1956-1962) les protectorats français de Tunisie et du Maroc parviennent pacifiquement à l’indépendance en 1956. Mais l’Algérie, colonie de peuplement, est le lieu d’une guerre de 1954 à 1962.

* En Afrique centrale, occidentale et orientale (années 1960) les colonies parviennent par la négociation à l’indépendance. Dès 1957 pour le Ghana de Nkrumah, en 1960 pour l’Afrique noire française.

* En Afrique australe et en Océanie (1970-1980) la décolonisation est plus tardive. En effet le dictateur du Portugal désire conserver ses colonies. L’affrontement en Angola et au Mozambique dure jusqu’au renversement de la dictature au Portugal. En 1975 les colonies portugaises d’Afrique et d’Océanie (Timor oriental) parviennent enfin à l’indépendance. La fin de la guerre froide permet aussi la fin du régime d’apartheid en Afrique australe (1991) et la fin de sa domination sur la Namibie. 

Kwame NKRUMAH (p. 62) : (1909-1972) Après des études aux Etats-Unis, il milite pour l’indépendance de la Côte-de-l’Or (Ghana) à la tête du parti nationaliste qu’il a fondé en 1949. Premier ministre en 1952 puis président du Ghana, devenu indépendant en 1957, il dirige le pays jusqu’au coup d’Etat qui le renverse en 1966. Il est l’un des fondateurs de l’OUA (Organisation de l’unité africaine).

 

 

             2) Quelles colonies à parviennent à l’indépendance par la négociation ?

                                  

                                   * Dans les colonies françaises

 

Photographie 3 page 63 : La campagne pour le référendum du 28 septembre 1958

Question 2 page 63 : Quel compromis le général de Gaulle cherche-t-il en instituant la Communauté franco-africaine ?

Le général de Gaulle cherche à établir des liens durables entre la France et les colonies à travers une Communauté franco-africaine et ses liens politiques, culturels et économiques.

 

Question 3 page 63 : Quelle est la réponse de la Guinée ? Que devient la Communauté franco-africaine ?

La Guinée refuse d’intégrer la Communauté africaine sous l’influence du dirigeant nationaliste Sékou Touré et accède immédiatement à l’indépendance. La Communauté franco-africaine prépare l’accès des pays d’Afrique noire française à l’indépendance tout en conservant des liens avec la France.

 

OU

 

Lien  (1min 15) L’autonomie interne en Tunisie 31 juillet 1954 http://education.francetv.fr/videos/31-juillet-1954-la-tunisie-obtient-l-autonomie-interne-v112462

 

Pourquoi la France accorde-t-elle l’autonomie interne à la Tunisie ? Quel évènement cette autonomie prépare-t-elle ?

La France accorde l’autonomie interne à la Tunisie le 31 juillet 1954 dans le but d’apaiser les tensions nationalistes en Tunisie. L’évènement prépare l’accès à l’indépendance de la Tunisie.

_ La France donne davantage d’autonomie et de liberté interne aux colonies d’Afrique noire, de Tunisie et du Maroc (indépendantes en 1956). Cela se réalise par étapes :

* En 1946 la IV République établit l’Union française entre la métropole et les territoires dépendants de la France. Les autochtones reçoivent la citoyenneté française et le droit de vote pour les élections au Parlement de la métropole. Deux africains deviennent députés et même ministres : Félix Houphouët-Boigny et Léopold Sédar Senghor.

* En 1956 la loi Gaston Defferre accorde aux territoires africains une large autonomie interne.

* La Communauté franço-africaine est créée en 1958. Elle permet un passage progressif et pacifique de l’Afrique noire vers l’indépendance en 1960. Les liens entre France et Afrique continuent après l’indépendance à travers un soutien économique et social nommé coopération.

 

* Dans les colonies anglaises

 

_ Les colonies britanniques passent progressivement de la domination britannique à l’indépendance. Ce passage est pacifique malgré des épisodes violents comme celui de la révolte des Mau Mau au Kenya de 1952 à 1956. Les pays d’Afrique noire obtiennent leur indépendance par étapes : par exemple la Côte-de-l’Or devient autonome en 1951, puis indépendante en 1957 sous le nom de Ghana.

_ Les nouveaux Etats indépendants s’associent au Royaume-Uni par le Commonwealth. Les pays membres sont passés de 6 en 1945 à 52 en 2006.

Commonwealth (p. 66) : communauté des anciennes colonies britanniques conservant entre elles des liens de nature essentiellement économique.

 

 

3) Quelles colonies à parviennent à l’indépendance par la guerre ?

 

                        * La guerre d’Indochine (1945-1954)

 

Carte 1 page 60 : Des Empires coloniaux aux indépendances

Question 3 page 60 : Dans quelles conditions la décolonisation française s’est-elle déroulée en Asie et en Afrique ?

_ L’accès à l’indépendance des colonies est le résultat de négociations dans la plupart des pays, cependant des guerres d’indépendances ont été menées en Indochine (1945-1954) et en Algérie (1954-1962). 

 

Affiche 1 page 63 : Affiche de la Ligue pour l’indépendance du Vietnam (Viêt-minh), 1945

Question 1 page 63 : Comment cette affiche présente-t-elle l’avenir de l’Indochine française ?

Les auteurs de l’affiche présente l’avenir pour l’Indochine en montrant la victoire du Viêt-minh.

_ La guerre d’indépendance de l’Indochine dure de 1945 à 1954. Le Viêt-minh est un mouvement communiste créé par Hô Chi Minh. Il lutte contre l’armée française depuis 1946 pour obtenir l’indépendance par une guérilla soutenue par les communistes chinois.

_ L’armée française a subie plusieurs défaites, dont celle majeure de Diên Biên Phu en 1954. _ La conséquence de cette défaite est la signature des accords de Genève en 1954 qui reconnaissent l’indépendance de l’Indochine.

Hô Chi Minh (p. 72) : (1890-1969) Fils d’un fonctionnaire vietnamien, il vient travailler en France et adhère au Parti communiste en 1920. Revenu en Indochine, il fonde le Parti communiste indochinois, puis le Viêt-minh et prend alors le surnom de Hô Chi Minh (« Celui qui éclaire »). Il proclame la République démocratique du Vietnam en 1945, organise la lutte contre la France jusqu’en 1954. Président du Nord-Vietnam, il combat le Sud-Vietnam soutenu par les Etats-Unis afin de réunifier les deux Etats.

 

* La guerre d’Algérie (1954-1962)

 

Repères page 78

Question  12 page 79 : En quoi le bilan de la guerre illustre-t-il la violence du conflit ?

_ La guerre d’Algérie débute en 1954 et s’achève avec les accords d’Evian en 1962. La guerre est meurtrière avec plus de 200 000 morts aussi bien civils que militaires. Parmi les morts se trouvent les victimes des règlements de compte entre nationalistes car la guerre d’Algérie a aussi été une guerre civile entre nationalistes du MLN et du FLN.

 

Pourquoi trouve-t-on des militaires algériens morts du côté français ?

_ Parmi les victimes se trouvent des harkis (soldats algériens combattant dans l’armée française). Ils ont été tués pendant la guerre, eux-mêmes et leur famille victimes des règlements de comptes après la guerre sauf s’ils se sont exilés en France.

 

Photographies 6 page 76 : Le massacre de Melouza, mai 1957

+ Photographies 8 page 77 : L’armée française et la torture, 1957

En quoi ces photographies montrent l’existence d’une « guerre sale » ?

_ La guerre d’Algérie est qualifiée de « guerre sale » à cause des massacres mutuels : les attentats du FLN (Front de Libération National) tuent des Européens mais aussi des Algériens favorables à la présence française et des Harkis ; l’armée française pratique la torture et des exécutions sommaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article