Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Extrait de livre : Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

25 Février 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Enseignement d'exploration Littérature et société

 

 

Mary Ann SHAFFER et Annie BARROWS ; Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ; Nil éditions, Paris ; 2009.

 

Extrait des pages 28-29

 

            « J’adore faire les librairies et rencontrer les librairies. C’est vraiment une espèce à part. Aucun être doué de raison ne deviendrait vendeur en librairie pour l’argent, et aucun commerçant doué de raison ne voudrait en posséder une, la marge de profit et trop faible. Il ne reste donc plus que l’amour des lecteurs et de la lecture pour les y pousser. Et l’idée d’avoir la primeur des nouveaux livres.

Tu te souviens de notre premier emploi à Londres à ta soeur et à moi ? Chez Mr. Hawke, ce bouquiniste grincheux ? Je l’adorais. Il ouvrait un carton de livres, nous en tendait un ou deux, et disait : « Pas de cendre de cigarette, mains propres et, pour l’amour de Dieu, Juliet, épargnez-nous vos notes dans les marges ! Sophie, très chère, ne la laissez pas boire de café quand elle lit. » Et nous disparaissions avec nos nouvelles lectures.

            Je trouvais incroyable à l’époque – et encore aujourd’hui – qu’une si grande partie de la clientèle qui traîne dans les librairies ne sache pas vraiment ce qu’elle cherche, mais vienne juste jeter un œil aux étagères avec l’espoir de tomber sur un livre qui répondra à son attente. Puis, quand ils sont assez futés pour ne pas croire au baratin de l’éditeur, ils vous posent les fameuses trois questions : 1. De quoi ça parle ? 2. Vous l’avez lu ? 3. C’est bien ?

            Les vendeurs bibliophiles pur jus – comme Sophie et moi l’étions – sont incapables de mentir. Nos visages nous trahissent immédiatement. Un sourcil arqué ou un coin de lèvre relevé suffit à trahir le livre honteux, et incite les clients futés à demander autre chose. Nous les conduisons alors de force vers un opus précis que nous leur ordonnons de lire. S’il leur déplaît, ils ne reviendront jamais ; mais, s’ils l’apprécient, ils seront clients à vie. »

 

 

Lire le texte

 

Rédiger un texte où vous expliquez votre rapport à la lecture ou aux livres (amour ? haine ? Désir de devenir libraire ou journaliste, écrivain ou critique…). Autant que possible introduire de l’humour, de la passion…

 

Partager cet article

Commenter cet article