Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Documents Histoire 2e : La place des populations de l'Europe dans le peuplement de la Terre 2

27 Septembre 2010 Publié dans #2e : Documents et exercices

 

 

3) Etude de courbes : Une crise démographique dans un village du bassin parisien.

 

 

Courbe population

 

Graphique construit à partir des registres paroissiaux de Corbeil (1660-1664)

1 : Qu’appelle-t-on déficit démographique ?

2 : Quel lien peut-on faire entre la mortalité et le prix du blé ? Pourquoi ?

 

La transition démographique (modèle théorique)

Au XVIII siècle la France, comme une grande partie de l’Europe, est entrée dans la seconde phase de la transition démographique, qui s’achève au XIX siècle.

 

Transition démographique

 

1. Qu’est-ce qui distingue la première phase de la deuxième ?

2. Quelles sont les conséquences démographiques de la baisse du taux de natalité à la fin du XVIII siècle ?

 

4) Etude de texte :

Les progrès du XVIII siècle vus par un démographe.

                Depuis 1715, jusqu’à nos jours, la France a respiré, et la population a dû prospérer. […] Les ennemis n’ont pénétré en France que dans quelques parties et pour quelques instants ; il n’y a eu aucune guerre intestine : ainsi, à ne consulter que les causes qui ont nécessairement influé sur l’augmentation ou sur le décroissement de la population, jamais elle n’a dû être plus florissante qu’à l’état actuel. […] La peste s’est fait sentir en France mais n’a attaqué qu’une faible portion du royaume ; une police attentive est parvenue à en arrêter le cours […]. Quand on pense que dans le XVII siècle, les plus grandes villes n’avaient point de rues pavées, que ces rues étaient étroites, et sans alignement, que les premiers ordres donnés pour leur nettoiement sont très modernes […]. Ainsi les maladies anciennement étaient plus nombreuses, plus mortelles, et l’art de guérir était moins connu et moins répandu. On a pu observer que dans plusieurs provinces ou contrées, dont les habitants se nourrissaient anciennement de pain de sarrasin, d’orge ou de seigle, l’espèce de pain est devenue meilleure : nous ne pourrions assumer s’il y a plus grand nombre d’hommes dans les aliments desquels entre la viande […]. Nous sommes bien éloignés de conclure de ces observations que l’état du peuple, en France, ne soit aussi heureux qu’il peut, mais nous croyons que la misère du peuple est de quelques degrés moindre qu’elle n’était autrefois.

                J.-B. Moheau, Recherches et considérations sur la population de la France, 1778.

Quelles pourraient être les causes de la transition démographique ?

Partager cet article

Commenter cet article