Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Tle Géographie : La Façade atlantique (2)

10 Janvier 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale

 

 

III. Quels sont les aspects de l’ouverture au monde des trois Etats de l’ALENA ?

 

Introduction : la façade atlantique est diversifiée sur les trois territoires nationaux.

 

            A. Quelles sont les ruptures dans l’organisation de la façade ? 

 

Croquis page 137 : L’organisation de la façade atlantique de l’Amérique du Nord

 

_ La façade se développe sur trois espaces nationaux, et même s’ils sont associés dans le cadre de l’ALENA, les distinctions nationales n’en restent pas moins pertinentes.

_ La frontière américano-canadienne ne constitue pas une coupure : les deux pays sont de culture anglo-saxonne dominante et appartiennent aux pays très développés du Nord. En revanche, la frontière américano-mexicaine, au-delà de la zone frontalière qui associe deux pays aux différences importantes en matière de développement au travers de ses maquiladoras, représente bel et bien une rupture entre un monde hispanique et un monde anglo-saxon, entre des pays du Nord et un pays du Sud où les niveaux de vie sont nettement moins élevés.

 

            B. Quelles sont les aires qui structurent la façade atlantique ?

 

                        1) Quelles sont les dynamismes de la façade mexicaine ?

Carte 1 page 126 : le golfe du Mexique

Schéma 4 page 133 : La région transfrontalière américano-mexicaine

Quelles sont les activités dans les zones d’interface entre Etats-Unis et Mexique ?

_ La façade mexicaine est une périphérie en cours de redynamisation par la mer.

Elle dispose d’une agriculture spécialisée de plantations (café, agrumes, canne à sucre, sisal dans le Yucatan [fibre servant à la fabrication de tissus]) avec industries agro-alimentaires et a une vocation exportatrice.

 

_ La façade mexicaine comporte des pôles urbains régionaux de 500 à 600 000 habitants qui profitent de la croissance des échanges avec les Etats-Unis :

* Avec des ports bien équipés : Tampico (minerais), Veracruz (terminaux pétroliers), Coatzalcoalcos (exportation de pétrole)

* Avec des ressources essentielles : pétrole et industries pétrochimiques. L’essentiel de ce pétrole mexicain est exporté vers les Etats-Unis, vers le reste de la façade Est et il garantit la dette mexicaine vis à vis des Etats-Unis. Il y a donc bien domination et intégration des économies.

 

_ Les Maquiladoras s’étalent le long de la frontière avec les Etats-Unis, mais la tendance est à l’essaimage au-delà de la frontière.

 

Photographie 7 page 128 : Cancun : grand pôle touristique mexicain

 

_ Le tourisme connaît un essor spectaculaire depuis une vingtaine d’années, surtout dans le Yucatan. En effet cette région bénéficie d’un riche patrimoine archéologique, de l’énorme complexe balnéaire de Cancun avec chaînes hôtelières mexicaines et internationales et est desservi par un aéroport international : 30 000 lits sont concentrés sur une seule avenue ! Le tourisme est encore favorisé par la fréquentation par les américains du Midwest et de la Megalopolis.

                       

2) Quelles sont les atouts de la façade canadienne ?

 

Introduction : La façade canadienne et le Saint-Laurent ont connu une Occupation et un développement précoces avec des conditions favorables à l’essor des activités maritimes et portuaires.

 

                                   a) En quoi la vallée du Saint Laurent est-elle une artère vitale du Canada atlantique ?

 

Texte 2 page 124 : La voie maritime du Saint-laurent

 

_ La vallée du Saint Laurent est une remarquable voie d’eau maritime. En effet le St Laurent est accessible aux navires de mer jusqu’à Montréal. Au-delà de Montréal et vers les grands lacs américains, la voie d’eau maritime (seaway) ouverte en 1959 et les « lakers » prennent le relais. L’aménagement du Saint-Laurent a facilité les relations avec les Etats-Unis et davantage favorisé les régions les plus méridionales proches des Etats-Unis, Toronto au détriment de Montréal.

 

_ Face à une intégration croissante avec le puissant voisin anglophone, les populations francophones du Québec s’efforcent de préserver leur culture française et leur identité, revendiquant une plus grande autonomie au sein de la fédération.

 

                                    b) Quelle est la situation démographique et économique ?

 

_ La façade atlantique canadienne est la partie la plus peuplée du Canada avec 60 % de la population canadienne soit 19 millions d’habitants pour seulement 2% du territoire. La façade comporte des densités aux alentours de 100 habitants au km2 contre 3 hab. /km² pour le reste du territoire.

 

Carte 3 page 125 : De Québec à Chicago : la « Grande Rue américaine »

Texte 5 page 125 : La « Main Street America » Une puissante région industrielle

 

_ La façade atlantique canadienne est une région très active avec une forte concentration des activités agricoles, industrielles et urbaines dans la « Grande rue » ou « Main Street America » entre Québec et Windsor.

* Toronto comporte 5 millions d’habitants (2006). Montréal avec 3,6 millions d’habitants est la capitale du Québec. Ces deux villes dominent le réseau urbain canadien. Elles disposent d’un fort dynamisme, d’industries de pointe : aéronautique, internet, fibres optique, mais aussi automobile. Montréal est un grand pôle universitaire alors que Toronto est un grand pôle financier.

* Ottawa  (1 million) est la capitale du Canada. Québec (600 000 habitants) est un port en eau profonde.

 

                                    c) Quelle est la situation des marges laurentiennes ?

 

_ Les marges continentales du Québec et de l’Ontario produisent 2/3 de la production hydroélectrique canadienne pour le seul Québec. Elles ont pour activités l’exploitation du bois, de minerais divers mais aussi des activités agricoles et industrielles diverses.

_ Les marges littorales des côtes du Nouveau Brunswick et de la Nouvelle-écosse sont libres de glace toute l’année. Leur économie est développée autour de la pêche et des activités maritimes.

                        3) Quelles sont les facteurs de prééminence de la façade américaine ?

 

Introduction : La façade se caractérise par une exceptionnelle concentration d’activités de haut niveau, mais aussi par la diversité des espaces qui la composent.

 

                                   a) Quel rôle la Mégalopolis exerce-t-elle dans la façade atlantique ?

 

Carte 7 page 123 : La Mégalopolis

 

_ L’hypercentre est formé de la Megalopolis américaine, de Boston à Washington. C’est  une mégalopole de première importance.

* La mégalopole comporte 60 millions d’habitants, soit 16 % de la population américaine sur 2 % de l’espace. Elle a une population multiethnique et pluriculturelle : 8 millions de noirs, 3,5 millions de latinos, 1,5 millions d’Asiatiques, New York est la première ville juive au monde. C’est la première région d’immigration du pays, hier comme aujourd’hui

* La mégalopole constitue un espace urbanisé polynucléaire et discontinu étiré sur près de 1000 Kms de long où s’interpénètrent des villes de différents gabarits, des banlieues qui s’étalent et où s’érigent de nouveaux centres, des campagnes rongées et marquées par la périurbanisation.

_ L’hypercentre dispose de toute la gamme des activités économiques et est surtout un centre de décision à l’échelle internationale, un centre du monde.

_ Cet ensemble s’étend sur 600 Km et comprend une très forte concentration de mégapoles : Boston (5,8 millions d’habitants), New York (20 millions d’habitants) : c’est le cœur de la Megalopolis, avec 150 Millions de tonnes de trafic portuaire annuel ; Philadelphie (5,9 millions d’habitants) ; Baltimore-Washington (7 millions d’habitants).

_ La mégalopole comprend une grande quantité de métropole secondaire aux fonctions variées : des bases navales comme New London et New Haven en Nouvelle Angleterre ; des pôles industriels : Morrisville, Sparrows Point ou Hampton Roads (pétrole) ; des ports de pêche : New Bedford (n°1 aux Etats-Unis) ; des stations balnéaires : Newport ou cap Cod.

 

Carte 1 page 116 : la façade atlantique : entre le Grand large et le continent nord-américain

 

_ La mégalopole dispose d’un très bon maillage par les transports. Les noyaux urbains qui composent la megalopolis sont reliés par des réseaux de communication particulièrement denses et des flux considérables de marchandises (pondéreux, houille, céréales notamment), d’hommes, d’informations et de capitaux entraînant une circulation intense.

_ Le cabotage national très important (52 Millions de tonnes pour New York ou 59 pour Philadelphie), supérieur même au trafic transocéanique : c’est un lien qui unit la façade.

 

                                   b) En quoi les périphéries sont-elles intégrées ?

 

                                               * Région des Grands Lacs et du Saint-Laurent

 

Tableau 4 page 125 : Les Etats-Unis, premiers importateurs de ressources naturelles canadiennes

Carte 3 page 125 : De Québec à Chicago : la « Grande Rue américaine »

 

_ Les Grands Lacs et le St Laurent forment la « main Street America » la « Grande Rue américaine », un axe majeur de l’économie nord américaine autour de trois pôles majeurs, Montréal, Toronto et Chicago. La seaway est la grande voie maritime du Saint-Laurent jusqu’aux Grands Lacs

_ Cette zone est celle de puissantes industries sidérurgiques (Cleveland) et automobiles (Detroit) en déclin et en restructuration sur la rive sud des grands lacs avec rénovation des centres-villes, diversification des activités et une légère croissance retrouvée sauf à Detroit.

_ La zone capte une partie du trafic des conteneurs en provenance de la côte ouest par le pont transcontinental ferroviaire.

Seaway (p. 120) : grande voie maritime du Saint-Laurent jusqu’aux Grands Lacs. Entre Montréal et le lac Erié, la voie maritime, complète en 1959, offre une profondeur de 8,2 mètres. Sept écluses donnent accès au lac Ontario ; huit autres, celles du canal Welland, permettent de franchir l‘escarpement du Niagara jusqu’au lac Erié.

Pont transcontinental (p. 120) : transport international reliant l’Asie à l’Europe en passant des ports de la côte ouest des Etats-Unis à ceux de la côte Est (Houston, Charleston, Savannah…) par la voie ferroviaire.

 

                                               * Le littoral du golfe du Mexique : Floride, Texas, Louisiane

 

_ Le littoral du golfe du Mexique est une nébuleuse urbaine, industrialo-portuaire et touristique.

_ La Floride : un espace dynamique du fait de sa croissance démographique exceptionnelle. C’est aussi une grande région agricole avec un  agrobusiness tourné vers l’exportation. Elle est aussi la première région touristique des Etats-Unis et même le  premier pôle touristique mondial. Elle bénéficie d’industries de pointe et est un centre financier majeur (Miami est le deuxième centre bancaire pour les transactions internationales après New York). Miami et Atlanta plus au nord (grâce à la qualité de ses liaisons aéroportuaires) se disputent le rôle de métropoles internationales, et sont des interfaces entre les Etats-Unis, les Caraïbes et l’Amérique latine.

 

_ La façade américaine du golfe comporte le Texas et la Louisiane. Ces deux Etats bénéficient de facilités de transport vers l’arrière-pays grâce au réseau fluvial. Ces facilités de transport permettent de remonter vers le nord et expliquent l’intensité des relations et le rôle fondamental de quelques ports devenus de grandes agglomérations (Houston, la Nouvelle Orléans au niveau du delta du Mississipi, débouché naturel des grandes plaines vers le sud). 

_ L’activité pétrolière (extraction, raffinage, pétrochimie) est primordiale et explique l’accumulation du capital. Les grands complexes sont parfois éloignés de la côte : Houston (80 Km) ou Bâton Rouge (237 Km). Le principal site pétrolier est celui de Corpus Cristi. Le Louisiana Off-shore Oil Port est un vaste terminal off shore accessibles aux plus gros pétroliers du monde à 31 Km de la côte. L’activité pétrolière provoque l’essor des industries de pointe par réinvestissement des bénéfices pétroliers (informatique, aérospatiale…) 

 

                                               * Le Vieux Sud

 

_ Le Vieux Sud en renouveau est une région intérieure en renouveau, en arrière pays d’un littoral très ponctuellement ouvert : Charleston, Savannah, Jacksonville. L’industrialisation est favorisée par les bas salaires, les avantages fiscaux et la faible syndicalisation. Le pôle dynamique d’Atlanta et Laurent, entre Charlotte et Norfolk, est comme un prolongement méridional de la Megalopolis.

 

Partager cet article

Commenter cet article