Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Terminale STG Histoire : Décolonisation et construction de nouveaux Etats (4)

16 Décembre 2010 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

 

IV. Quel est le nouveau rôle international des pays décolonisés ?  

 

A. Qu’est-ce que le non alignement ?

 

Carte 2 page 59 : L’affirmation du tiers-monde

Question 1 page 73 : A quels continents appartiennent les pays participant à la conférence de Bandung en 1955 ? Qu’ont-ils presque tous en commun dans leur histoire ?

_ Les pays participant à la conférence de Bandung (Indonésie) en 1955 sont des pays afro-asiatiques, (23 pays d’Asie et 6 d’Afrique). Ce sont essentiellement d’anciennes colonies. Cette conférence est l’acte de naissance politique du Tiers-monde.

 

Texte 1 page 72 : Le réveil de l’Asie et de l’Afrique

Question 2 page 73 : Quels sont les grands thèmes du discours de Nehru ?

Nehru, dans son discours de clôture de la conférence de Bandung, indique plusieurs grands thèmes : la solidarité des Pays en Développement (l. 1 à  5), la volonté de rattrapage économique  (l. 5 à 9), l’indépendance des pays face aux anciennes métropoles mais aussi face aux deux Grands (l. 9 à 15), condamnation du colonialisme et de la volonté de domination de l’URSS et des Etats-Unis (l. 15 jusqu’à la fin). Ce dernier point est fondateur du neutralisme politique, du non alignement.

_ La conférence de Bandung condamne le colonialisme. Les participants veulent une coopération mondiale pour lutter contre le sous-développement.

 

Carte 2 page 59 : L’affirmation du tiers-monde

Quelles sont les particularités de la conférence de Belgrade de 1961 ?

_ La conférence de Belgrade (Yougoslavie) de 1961 est la première conférence des non-alignés. Elle se tient dans un pays communiste mais indépendant de l’URSS. La Yougoslavie n’est pas une ancienne colonie mais un pays dont le chef Tito, est l’un des dirigeants les plus en vue du Tiers-monde. Avec l’Egyptien Nasser et l’Indien Nehru, Tito propose pour le Tiers-monde la voie du non-alignement. Ils refusent la bipolarisation du monde entre deux blocs opposés.

NON-ALIGNEMENT (p. 269): mouvement apparu en 1961, qui regroupe des Etats refusant la bipolarisation du monde entre deux blocs antagonistes

 

B. Quelles divergences politiques et économiques apparaissent entre les anciennes colonies ?

 

                        1) Les divergences politiques

 

Texte 1 page 72 : Le réveil de l’Asie et de l’Afrique

Affiche 2 page 72 : « Créer deux, trois, plusieurs Vietnam, voilà le mot d’ordre »

Question 4 page 73 : La voie révolutionnaire et socialiste est-elle compatible avec le non-alignement ?

_ Plusieurs pays du Sud comme en Asie la Chine, la Corée du Nord puis le Vietnam, d’Amérique comme Cuba sous Fidel Castro, mais aussi d’Afrique comme l’Ethiopie deviennent communiste. Le guérillero Che Guevara cherche à propager le communisme en Afrique (Angola) et en Amérique latine (Bolivie). Pour les communistes le développement passe par la voie révolutionnaire et socialiste. Mais, cet engagement communiste revient à se lier avec l’URSS et n’est compatible avec le non-alignement.

_  Les divergences politiques entre pays se creusent, entre les Etats alliés aux Etats-Unis et ceux alliés à l’URSS. Le mouvement né à Belgrade prend fin en 1970 avec la fin du rêve d’unité politique du tiers-monde.

 

                        2) Les divergences économiques

 

Carte 3 page 59 : Le tiers monde à la fin des années 1970

Le tiers-monde est-il dans la même situation de développement en 1970 qu’en 1950 ? Quel classement peut-on établir entre les pays ?

_ Une grande diversité dans la situation économique et du développement existe dans le  Tiers-monde :

* Les pays les plus en difficulté sont les PMA (Pays les Moins Avancés) principalement situés en Afrique subsaharienne, mais aussi en Asie.

* Des pays pauvres connaissent des difficultés économiques : Amérique centrale et du sud, Afrique australe.

* Plusieurs pays vivent de la rente pétrolière, principalement les monarchies pétrolières de la péninsule arabique.

* Il existe des pays émergents comme le Brésil, l’Argentine et le Mexique ; l’Afrique du Sud ; l’Inde et la Chine.

* Les quatre « dragons » ont une forte croissance économique et rejoignent les pays du Nord : Corée du sud, Taiwan, Singapour et Hong-Kong. Ce sont les NPI : Nouveaux Pays Industrialisés.

PMA (p. 73) : Pays les moins avancés, selon la définition donnée par la CNUCED (ONU).

 

C. Quels sont les nouveaux acteurs économiques influant sur les PED ? 

 

Texte 4 page 72 : L’appel à la communauté internationale

Graphiques 5 page 73 : Les Etats africains et asiatiques à l’ONU

Texte 6 page 73 : Pour un nouvel ordre économique international

Question 5 page 73 : Comment évolue le poids du tiers-monde à l’ONU ? Quel rôle veut-il faire jouer à cette organisation ? Dans quel but ?

_ Avec l’accession à l’indépendance le nombre d’Etats asiatiques et africains présents à l’Onu augmente fortement : 13 sur 51 Etats membres en 1945, 72 sur 129 en 1972.

_ Nombreux au sein de l’ONU, les pays en développement font de l’ONU une tribune contre le colonialisme mais aussi pour promouvoir le développement économique. Ainsi, en 1964, une conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED) est réuni pour la première fois à Genève. 120 Etats sont représentés dont 77 en voie de développement.

_ En 1967, dans la Charte d’Alger, le « groupe des 77 » définit ses buts : redonner au Sud une place satisfaisante  dans le commerce mondial en rééquilibrant les termes de l’échange ; favoriser le contrôle par chaque Etat de ses ressources  souvent aux mains des firmes multinationales.

 

Quels sont les résultats de cette politique ?

_ Les résultats de cette politique sont inégaux :

* les pays pétroliers s’organisent en fondant l’OPEP en 1960. Ils nationalisent et contrôlent leurs ressources.

* Malgré des tentatives d’organisations comme la fondation de l’OUA par Nkrumah en 1963, les Etats africains restent divisés et instables.

OPEP (p. 269) : Organisation des pays exportateurs de pétrole, fondée en 1960.

 

Quels sont les autres acteurs intervenant dans l’économie et le développement ?

_ D’autres acteurs économiques interviennent pour aider les PED (le FMI, la Banque Mondiale) mais aussi pour contrôler le commerce et les termes de l’échange (l’OMC).

_ De nombreuses organisations de l’ONU interviennent pour aider les PED : le FAO, l’UNESCO, l’OMS. Dès 1950 des actions contre la faim et pour le développement sont menées, ainsi que des conférences internationales.

_ Aujourd’hui, la lutte contre les inégalités causées par la mondialisation et pour une redéfinition plus équitables des rapports entre Nord et Sud est menée par le mouvement altermondialiste. C’est le cas par exemple lors des forums sociaux de Porto Alegre en 2000, comme celui de Nairobi en 2007.

FMI (p. 267) : Fonds monétaire international. Il veille à la régularité des transactions financières entre Etats, conseille et prête aux Etats en difficulté.

Banque mondiale (p. 266) : institution qui prête aux pays du Sud sous condition d’un contrôle de leurs choix économique.

OMC (p. 269) : Organisation mondiale qui succède au GATT en 1995. Organisme intergouvernemental chargé de réglementer les relations commerciales entre ses Etats membres, au moyen d’accords multilatéraux.

FAO (p. 267) : (Food and Agricultural Organization) : Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, créée en 1945 dans le but d’améliorer l’état nutritionnel, le niveau de vie, la productivité agricole et le sort des populations rurales en général.   

UNESCO (p. 271) : Organisations des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

OMS (p. 269) : Organisation mondiale de la santé, rattaché à l’ONU.

 

FICHE REVISION TSTG HISTOIRE : Décolonisation et construction de nouveaux Etats

 

NOTIONS DU PROGRAMME :

Décolonisation (p. 267): processus par lequel les puissances coloniales se retirent de leurs colonies.

Anticolonialisme (p. 266): courant politique visant à remettre en cause la colonisation. Il caractérise les mouvements de libération des peuples colonisés ainsi que les mouvements qui, à l’intérieur des métropoles, les soutiennent.

Tiers-monde (p. 271): l’expression fait référence au tiers état de l’Ancien régime. Comme lui, le Tiers-monde « n’est rien » dans l’ordre mondial et demande à y « devenir quelque chose ». A partir des années 1960, le Tiers-monde regroupe l’ensemble des pays pauvres, africaines, asiatiques et latino-américains.

Nationalisme (p. 269): mouvement politique constitué de personnes qui, ayant conscience de former une communauté nationale, veulent créer un Etat souverain.

Non-alignement (p. 269): mouvement apparu en 1961, qui regroupe des Etats refusant la bipolarisation du monde entre deux blocs antagonistes.

 

BIOGRAPHIES :

NASSER Gamal Abdel (p. 265) : (1918-1970) Premier ministre, puis président de la République égyptienne de 1956 à sa mort. Il acquiert un prestige considérable comme leader de la nation arabe et du non-alignement.

HÖ CHI MINH (p. 264) : (1890-1969) Fondateur du Parti Communiste Indochinois, il proclame l’indépendance du Vietnam. Il est président du Nord-Vietnam de 1954 à 1969.

SENGHOR Léopold Sédar (p. 265) : (1906-2001) Député du Sénégal à l’Assemblée nationale de 1945 à 1958, il souhaite l’émancipation de l’Afrique. Il devient le premier président élu de la République du Sénégal en 1961.

NEHRU Jawaharlal (1889-1964) (p. 265) : Militant dès 1920 aux côtés de Gandhi, il participe aux négociations de partition qui créent l’Union indienne et le Pakistan. Premier ministre de 1947 à sa mort, il s’engage pour le non-alignement dès la conférence de Bandung.

MANDELA Nelson : né en 1918, chef historique de l’ANC, il est condamné en 1964 à la réclusion à perpétuité. Libéré en 1990, il participe aux travaux pour une Afrique du Sud démocratique et devient président de la République en 1994.

NKRUMAH Kwame : (p. 265)

BOURGUIBA Habib : (p. 264)

SUKARNO Achmed ((p. 265) : (1901-1970) Fondateur du pari national indonésien, il prépare l’indépendance indonésienne, proclamée en 1945. Président de la République en 1949, il organise a conférence de Bandung en 1955.

DATES :

1947 : indépendance des Indes britanniques et partition entre Union indienne et Pakistan

1946-1954 : Guerre d’Indochine

1954-1962 : Guerre d’Algérie

1955 : Conférence de Bandung et naissance politique du Tiers-monde.

1957 : Indépendance du Ghana

1960 : Indépendances en Afrique noire française

1961 : Conférence de non-alignés à Belgrade

1964 : 1ère CNUCED

1973 : premier choc pétrolier

1982 : début de la crise de la dette

1994 : génocide des Tutsis au Rwanda

1994 : Nelson Mandela président de la République en Afrique du Sud.

 

Tle Fiche d’objectifs Histoire n°4

DECOLONISATION ET CONSTRUCTION DE NOUVEAUX ETATS

   SAVOIR   

1/ JE SAIS REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES :

 I. Comment et par quelles étapes se sont déroulées les décolonisations ?

                A. Quel tableau dresser de l’état des lieux au moment de l’indépendance ?

                               1. Où sont localisés les grands empires coloniaux ?

                               2. Quelles sont les origines de la décolonisation ?

                                               * Un contexte international anticolonialiste

* Des mouvements nationalistes hostiles au colonialisme.

                B. Comment les Etats parviennent-ils à l’indépendance ?

                               1) Quelles sont les différentes vagues d’accession à l’indépendance ?

2) Comment des négociations permettent à des colonies à parvenir à l’indépendance ?

                                               * Dans les colonies françaises

* Dans les colonies anglaises

3) Comment se déroulent les guerres d’indépendance ?

C. Quels sont les héritages de la colonisation ?                              

                               1) Quels liens subsistent entre les anciennes colonies et les anciennes métropoles ?

                               2. Quels problèmes sont liés aux frontières issues de la décolonisation ?

II. Quelle construction nationale pour les nouveaux Etats indépendants ?

III. En quoi consiste le défi du développement ?

                A. Quelles sont les difficultés des nouveaux Etats ?

B. Quelles sont les causes de la fragilité économiques des nouveaux Etats ?

C. Quelles sont les différentes stratégies de développement et leurs résultats ?

 

2/ JE SAIS DEFINIR :

ANTICOLONIALISME (p. 266): courant politique visant à remettre en cause la colonisation. Il caractérise les mouvements de libération des peuples colonisés ainsi que les mouvements qui, à l’intérieur des métropoles, les soutiennent.                                           

NATIONALISME (p. 269): mouvement politique constitué de personnes qui, ayant conscience de former une communauté nationale, veulent créer un Etat souverain.

DECOLONISATION (p. 267): processus par lequel les puissances coloniales se retirent de leurs colonies.

Mouvement nationaliste (p. 61) : organisation politique réclamant l’indépendance d’une colonie qui veut devenir une nation.

Autonomie (p. 65) : situation d’une colonie qui s’administre elle-même tout en restant sous la souveraineté de la métropole.

Union française (p. 65) : en 1946, ensemble formé par la France métropolitaine et les territoires dépendants d’elle.

Communauté française (p. 65) : ensemble formé en 1958 par la France métropolitaine, les Dom et TOM, les colonies autonomes d’Afrique noire.

Coopération (p. 65) : politique de soutien au développement économique, social et culturel des anciennes colonies.

Commonwealth (p. 65) : organisation maintenant des liens de solidarité entre le Royaume-Uni et ses anciennes colonies devenues Etats souverains.

Guérilla (p. 268) : guerre de harcèlement et d’embuscades menée par des troupes non régulières.

Viêt-minh (p.67) : Ligue révolutionnaire pour l’indépendance du Vietnam, fondée en 1941 par Hô Chi Minh

Harkis (p. 81) : soldats algériens combattant dans l’armée française ou dans des unités auxiliaires.

OUA (p. 68) : Organisation de l’unité africaine, fondée en 1963 par trente pays indépendants d’Afrique. Elle se donnait pour but d’encourager l’unité et la solidarité de l’Afrique et d’éliminer toute forme de colonialisme.         

Etat-nation (p. 69) : Etat indépendant qui sur un territoire reconnu rassemble des populations se reconnaissant toutes comme appartenant à une même nation.

TIERS-MONDE (p. 271): l’expression fait référence au tiers état de l’Ancien régime. Comme lui, le Tiers-monde « n’est rien » dans l’ordre mondial et demande à y « devenir quelque chose ». A partir des années 1960, le Tiers-monde regroupe l’ensemble des pays pauvres, africaines, asiatiques et latino-américains.

IDH (p. 268) : indicateur du développement humain calculé par l’ONU. Il est compris entre 0 et 1. La moyenne mondiale est de l’ordre de 0,740.

Pays sous-développé (p. 71) : pays qui ne parviennent pas à satisfaire les besoins essentiels de sa population.

Termes de l’échange (p. 71) : rapport entre les prix moyens à l’exportation et les prix moyens à l’importation. Cet indicateur permet de mesurer le « pouvoir d’achat » e’un pays dans le commerce mondial.

Néocolonialisme (p. 71) : domination indirecte, de nature économique ou culturelle, d’un pays sous-développé par un pays développé.

OPEP (p. 269) : Organisation des pays exportateurs de pétrole, fondée en 1960.

FMI (p. 267) : Fonds monétaire international. Il veille à la régularité des transactions financières entre Etats, conseille et prête aux Etats en difficulté.

Banque mondiale (p. 266) : institution qui prête aux pays du Sud sous condition d’un contrôle de leurs choix économique.

OMC (p. 269) : Organisation mondiale qui succède au GATT en 1995. Organisme intergouvernemental chargé de réglementer les relations commerciales entre ses Etats membres, au moyen d’accords multilatéraux.

FAO (p. 267) : (Food and Agricultural Organization) : Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, créée en 1945 dans le but d’améliorer l’état nutritionnel, le niveau de vie, la productivité agricole et le sort des populations rurales en général.  

UNESCO (p. 271) : Organisations des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

OMS (p. 269) : Organisation mondiale de la santé, rattaché à l’ONU.

3/ JE CONNAIS LES BIOGRAPHIES DE :

GANDHI (p. 264) : 1869-1948

NEHRU (p. 265) : 1889-1964

HÖ CHI MINH (p. 264) : (1890-1969) Fondateur du Parti Communiste Indochinois, il proclame l’indépendance du Vietnam. Il est président du Nord-Vietnam de 1954 à 1969.

SENGHOR Léopold Sédar (p. 265) : (1906-2001) Député du Sénégal à l’Assemblée nationale de 1945 à 1958, il souhaite l’émancipation de l’Afrique. Il devient le premier président élu de la République du Sénégal en 1961.

NKRUMAH (p. 265) : (1909-1972) En 1949, il fonde le Parti de la Convention du peuple et milite pour l’indépendance de la Gold Coast (Côte-de-l’Or) en préconisant des méthodes non violentes d’émancipation, à l’exemple de Gandhi. Il obtient des Britanniques l’autonomie interne en 1951 et en 1957, l’indépendance du Ghana. Il tente de constituer l’Afrique en grand ensemble politique unifié. Il est renversé par un coup d’Etat militaire en 1966.

SUKARNO  Achmed (p. 265) : Fondateur du Parti national indonésien en 1927, il proclame l’indépendance de l’Indonésie en 1945. Sorti vainqueur de la guerre de décolonisation qui l’oppose aux Pays-Bas jusqu’en 1949, il devient président des Etats-Unis d’Indonésie et l’une des figures de l’émergence du tiers-monde en organisant la conférence de Bandung en 1955. Il est renversé par un coup d’Etat militaire en 1966.

SAVOIR FAIRE

5/ JE SAIS ANALYSER UNE CARTE

6/JE SAIS ANALYSER UN TEXTE

7/JE SAIS CONFRONTER PLUSIEURS DOCUMENTS

8/JE SAIS ANALYSER DES GRAPHIQUES

 

Partager cet article

Commenter cet article

Laura Coffinet 16/02/2011 15:30



Bonjour 


Je suis en train de préparé ma fiche de révision sur ce chapitre et je voulais vous demandé si il était indispensable de connaitre les organismes des nations unies tel que la Banque Mondiale,
FAO, FMI etc.... ? 



M. Martineau 17/02/2011 23:56



Bonsoir,


sage préparation que celle de réaliser des fiches de révision   Pour répondre à ta question : il est
indispensable de maîtriser totalement les notions (figurant comme telles dans les cours et dans les fiches) ; ensuite, les définitions sont là pour faciliter la compréhension du cours puis la
formulation des réponses aux contrôles en donnant un vocabulaire approprié aux situations historiques et géographiques. Les sigles d'organismes comme le FMI, FAO, rentrent dans ce cadre : il faut
les connaître et savoir les manipuler, mais sans le degré impératif qui est celui des notions.


N'hésites pas à reposer la question en début de cours en cas de besoin.



Laura Coffinet 05/01/2011 13:03



Bonjour Monsieur, pour la synthèse qu'on doit rendre, Gwénaëlle et moi rencontrons un souci, Ysabeau est malade depuis la rentrée, donc on à pas pu faire la synthèse toutes les trois, est ce que
Gwénaëlle et moi pouvons rendre une synthèse qu'on à fait toutes les deux ?



M. Martineau 05/01/2011 21:22



Bonsoir,


          au regard du problème et d'autres qui m'ont été signalés, je crois qu'il est préférable de vous laisser encore un peu de temps avant de
rendre la synthèse. Ainsi, Ysabeau retrouvera ses forces et le chemin du lycée, et vous pourrez finaliser le travail à rendre ensemble.


          Je vous souhaite un bonne année, et plus particulièrement bonne santé et la réussite pour couronner de succès l'année de Terminale.




Espire Marina 28/12/2010 17:27



Bonjour Monsieur, 


J'ai un problème avec ce que l'on doit rentre en histoire. Je travail sur le Salvador et je n'ai trouvé que deux idées et pour la question 2 je n'ai rien trouvé. 



M. Martineau 05/01/2011 00:50



Bonsoir Marina,


La question est importante mais om aurait fallu la poser durant la deuxième séance du CDI, lorsque les livres et les outils étaient aisement accessibles.


Pour réaliser le travail il faut suivre la démarche classique vue en classe pour analyser un sujet et structurer une réponse. Il faut à partir des mots du sujet, sélectionner des mots-clés,
et utiliser ces mots-clés pour développer des idées et trouver des exemples. Le tout doit être ensuite structuré en une réponse mettant en évidence les enchaînements logiques entre les
différentes idées.


Dans le cas du Salvador il faut se poser plusieurs questions : quelle est l'influence des Etats-Unis sur l'Amérique latine et le Salvador en particulier ? Comment et par quels évènements cette
influence est-elle visible ? Quelles sont les conséquences et les limites de cette influence ? Ces questions et l'établissement d'une chronologie te donnent la première structure de ta recherche.


Les mots-clés de l'analyse sont à déduire du sujet de l'analyse en regardant les bornes chronologiques du sujet. Un regard sur le manuel (pages de cours, documents) et sur les fiches distribuées
donnaient quelques pistes, à compléter avec Internet et d'autres manuels...


En pratique les mots Salvador et CIA donnaient après une recherche rapide : "escadron de la mort", etc... Un article sur Internet pouvait vous aider pour réaliser la synthèse en abordant
plusieurs pays d'Amérique à travers les actions de la CIA, des escadrons de la mort, etc... http://www.monde-diplomatique.fr/2001/05/ABRAMOVICI/15179