Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Terminale STG Histoire : Décolonisation et construction de nouveaux Etats (2)

16 Décembre 2010 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

C. Quels sont les héritages de la colonisation ?

                       

                        1) Quels liens subsistent entre les anciennes colonies et les anciennes métropoles ?

 

 

Photographie 21 page 79 : Les présidents Bouteflika et Chirac

Pourquoi les relations entre Algérie et France sont-elles fortes ? Quelles sont les formes de ces relations ?

_ Les relations entre Algérie et France sont fortes à cause de l’héritage colonial. Celui-ci  prend plusieurs formes pour les anciennes colonies :

* une influence culturelle à travers la francophonie.

* des liens économiques à travers la coopération,

* des accords de solidarité comme la Convention de Lomé entre Union européenne et pays de l’ACP (Afrique, Caraïbe, Pacifique) signée en 1975, ou encore le Commonwealth.

* des liens migratoires à travers les Européens expatriés (« Pieds noirs ») et les émigrés.

 

                        2. Quels problèmes sont liés aux frontières issues de la décolonisation ?

 

Texte 2 page 68 : La question des frontières

Qui a tracé les frontières héritées par les anciennes colonies ? Sont-elles adaptées aux nouveaux pays indépendants ?

_ La décolonisation donne naissance à de nombreux nouveaux pays. Mais les frontières des nouveaux Etats ont été tracées par les colonisateurs. Elles posent problèmes car elles peuvent séparer une même population entre plusieurs pays.

 

Ces frontières sont-elles généralement remises en causes ?

_ Pour éviter des conflits les Etats issus de la décolonisation ont décidés de ne pas modifier les frontières héritées de la colonisation. L’Organisation de l’Unité africaine (OUA) a déclaré les frontières intangibles. 

_ Pour éviter ces conflits l’ONU incite à conserver les mêmes frontières et s’oppose aux sécessions (par exemple au Congo-Kinshasa, au Nigeria).

OUA (p. 68) : Organisation de l’unité africaine, fondée en 1963 par trente pays indépendants d’Afrique. Elle se donnait pour but d’encourager l’unité et la solidarité de l’Afrique et d’éliminer toute forme de colonialisme.

 

Quels pays ont remis les causes les frontières ? Avec quels résultats ?

_ Plusieurs pays ont remis en cause les frontières. Cela a causé des conflits (comme entre le Maroc et l’Algérie en 1963-1964). En Asie des guerres ont éclaté entre l’Inde et le Pakistan pour la possession du Cachemire, mais aussi entre le Pakistan occidental et oriental. Cette guerre a abouti à la création du Bangladesh. En Afrique une guerre civile en Ethiopie a conduit à l’indépendance de l’Erythrée.

 

OU

Cartes 5 page 83 : L’Inde indépendante

Carte 14 page 85 : L’Inde et la question du Cachemire.

 

 II. Quelle construction nationale pour les nouveaux Etats indépendants ?

           

Texte 1 page 68 : Construire un Etat-Nation

Question 1 page 68 : Qu’est-ce qui rend difficile la construction des Etats-Nations en Afrique ?

_ La construction d’Etats-nations est difficile.

* En effet les nouveaux pays doivent construire un sentiment national au sein de leurs populations. Mais les Etats regroupent souvent des ethnies différentes, présentes parfois dans d’autres pays voisins. Des violences peuvent éclater comme au Nigeria entre les Ibos chrétiens du Biafra face aux Haoussas musulmans entre 1967 et 1970.

* Des dictatures s’installent. Des régimes autoritaires mettent l’Etat au service d’un groupe et de son chef (Etat patrimonial). C’est le cas en 1965 au Zaïre ou le chef de l’armée le général Mobutu prend le pouvoir et pille les richesses du pays, ou Bokassa qui devient empereur de Centrafrique.

Etat-nation (p. 69) : Etat indépendant qui sur un territoire reconnu rassemble des populations se reconnaissant toutes comme appartenant à une même nation.

 

Carte 3 page 68 : Les libertés publiques dans les pays en développement en 2006.

+ Texte 5 page 69 : Bénin et le « renouveau démocratique »

Question 4 page 69 : Quelle est la situation dominante dans le domaine des libertés publiques ? En quoi le Bénin apparaît-il comme une exception ?

_ La plupart des pays qui accèdent à l’indépendance deviennent des dictatures qui ne respectent pas les libertés individuelles : dictatures communistes de Chine, Vietnam dirigées par un parti unique, monarchies absolues d’Arabie saoudite, dictatures militaires de Birmanie ou l’armée dirige le pays.

* Il existe aussi des régimes parlementaires dénaturés avec des élections truquées, de la corruption et des présidents élus à vie comme en Egypte et la plupart des pays africains.

* Les démocraties sont rares : Inde et Sénégal grâce aux actions de leurs leaders démocrates dans la décolonisation En 1994 Nelson Mandela devient président de la République en Afrique du Sud. C’est la fin de l’apartheid, c’est-à-dire de la ségrégation raciale.

_ Le Bénin en 2006 constitue une exception au sein des pays africains car c’est une démocratie. En effet le continent africain a connu de nombreux coups d’Etats (21dans les années 1960, 16 dans les années 1970, 18 dans les années 1980).

 

Texte 5 page 69 : Le Bénin et le « renouveau démocratique »

Quels sont les facteurs qui expliquent l’arrivée de la démocratie au Bénin ?

_ La population aspire à la démocratie après les nombreuses années de dictature. La société civile est active en faveur de la démocratie : ONG de défense des droits de l’Homme, médias indépendants…

 

Qu’est-ce qui menace la démocratie ?

_ La démocratie reste fragile à cause du sous-développement. Ainsi, l’analphabétisme complique la participation à la vie politique : comment voter et s’informer quand on a pas accès à l’écrit ? De plus, les inégalités et les divisions sociales, ethniques et religieuses entretiennent l’instabilité.

 

Carte 3 page 68 : Les libertés publiques dans les pays en développement en 2006.

_ Les mouvements pour la démocratie s’amplifient en 1980 et débouchent vers 1990 sur les progrès du pluralisme politique (existence de plusieurs partis politiques) et sur la démocratisation en Afrique noire, en Corée du Sud et en Indonésie.  

 

Partager cet article

Commenter cet article