Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire TL STG : Le Proche-Orient depuis 1945 (3)

7 Juin 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

 

 

III. Quels sont les conflits politiques majeurs au Proche-Orient ?

 

Quels sont les affrontements actuels dans le Proche-Orient ?

 

            A. En quoi la crise de Suez est-elle à la fois une crise de décolonisation et de guerre froide ?

 

Dessin 2 page 32 : La nationalisation du canal de Suez par le président égyptien Nasser

Carte 15 page 36 : Les enjeux de l’eau, du pétrole et du nucléaire

Question 3 page 33 : Montrer l’importance stratégique du canal de Suez.

_ Le Proche-Orient est une région stratégique pour plusieurs raisons par sa production de pétrole et les routes maritimes qui permettent d’évacuer ce pétrole, de relier les pays d’Asie, d’Afrique et les pays méditerranéens. Le canal de Suez est particulièrement important car il permet d’éviter de contourner l’Afrique pour aller d’Europe ou d’Afrique du Nord en Asie et Océanie, et d’acheminer le pétrole depuis les pays producteurs vers les pays développés consommateurs.

 

Dessin 2 page 32 : La nationalisation du canal de Suez par le président égyptien Nasser

Texte 3 page 32 : Les interférences de la guerre froide au Proche-Orient

Question 4 page 33 : Quelles sont les répercussions internationales de la décision de Nasser en 1956 ?

_ Le président égyptien Gamal Abdel Nasser (1918-1970) décide pour financer des grands travaux (construction du barrage d’Assouan) de nationaliser le canal de Suez (26 juillet 1956), au détriment de la compagnie franco-anglaise propriétaire. Mais les gouvernements anglais et français réagissent par une intervention militaire (31 octobre 1956) avec l’aide d’Israël qui envahit le désert du Sinaï (dès le 29 octobre 1956). 

* Mais, l’opinion mondiale est hostile à l’intervention franco-anglaise considérée comme une opération coloniale. Aussi, dès le 2 novembre 1956 l’ONU exige le retrait des troupes militaires. L’URSS menace les franco-britanniques. Les Etats-Unis ne soutiennent pas les occidentaux. Aussi Français et Britanniques sont obligés de se retirer (dès le 7 novembre 1956 (jusqu’au 24). Les Israéliens le 7 mars 1957.).

* Les conséquences internationales de la crise de Suez sont nombreuses. Dans le cadre de la Guerre froide l’URSS renforce son prestige dans le Proche-Orient. Les anciennes puissances coloniales par contre perdent leur influence.

 

 

 

            B. Quelles sont les tensions du « gendarme du monde » américain contre l’Irak et l’Iran ?

 

Texte 4 page 33 : La guerre Iran-Irak (1980-1988)

Question 2 page 33 : Expliquer les origines de la guerre entre l’Iran et l’Irak dans les années 1980.

_ Le 22 septembre 1980 le dictateur irakien Saddam Hussein envahit l’Iran. La guerre (1980-1988) provoque environ un million de morts. Elle a plusieurs origines :

* Le nouveau régime politique en Iran inquiète l’Irak. En effet, en 1979 éclate en Iran la révolution islamique.  L’ayatollah Khomeiny établit une dictature religieuse, une théocratie dirigée par le clergé chiite. L’Irak comporte 60% de chiites, Saddam Hussein veut diminuer l’influence de l’Iran sur sa population par cette guerre et pense l’emporter facilement sur un régime récent. Les Etats-Unis soutiennent l’Irak contre l’Iran islamiste.

* Le dictateur irakien souhaitait également accroître l’étendue de son débouché maritime sur le golfe persique au détriment de l’Iran.

HUSSEIN Saddam (p. 265) : (1937-2006)

KHOMEINY Rouhalla Moussvi (1900-1989) : Professeur de théologie, membre du haut clergé chiite, il s’oppose aux mesure de modernisation, de laïcisation et d’occidentalisation prises par le shah d’Iran. Arrêté en 1963, il part en exil. En 1979, la révolution menée par ses partisans renverse le shah d’Iran. Il rentre à Téhéran et instaure une République islamique. Il appelle les musulmans du monde entier à provoquer d’autres révolutions islamiques. Il élimine ses adversaires et impose un ordre islamique rigoureux.

 

Carte 1 page 32 : Une région d’instabilité

Photographie 5 page 33 : « Une » de Libération, 9 août 1990

Texte 6 page 33 : « L’échec de Bush au Moyen-Orient »

Question  5 page 33 : Comment les Etats-Unis s’impliquent-ils directement au Proche-Orient ?

_ Les Etats-Unis interviennent dans la région stratégique du Proche-Orient par des négociations politiques (accord de paix de Washington entre Israël et l’OLP en 1993), par des pressions diplomatiques (envers l’Iran pour faire cesser son programme nucléaire). Les présidents George Bush père et fils sont intervenus militairement en Irak pour lutter contre Saddam Hussein lors de la guerre du Golfe en 1991, lors de la guerre en Irak en 2003.

_ L’influence des Etats-Unis au Proche-Orient recule, ainsi que les espoirs de paix :

* Les attentats suicides et la guerre civile transforme l’occupation de l’Irak en « bourbier irakien ».

* Les iraniens multiplient des provocations (menace d’extermination d’Israël par la bombe nucléaire) sous la présidence d’Ahmaninedjad. Depuis 2006, la relance du programme nucléaire iranien provoque de fortes tensions internationales.

 

Texte 6 page 33 : « L’échec de Bush au Moyen-Orient »

Photographie 7 page 33 : Manifestation du partis islamiste du Hezbollah au Liban

Question 6 page 33 : En quoi l’affirmation de l’islamisme est-elle un facteur de tensions ?

_ L’islamisme progresse dans le Proche-Orient comme l’indique leurs victoires électorales (victoire législative du Hamas en dans les territoires palestiniens le 25 janvier 2006 ; élection du président de la république turque Abdullah Gül le 28 août 2007…).

_ La poussée de l’islamisme pousse à l’affrontement interne comme au Liban entre le Hezbollah chiite et d’autres factions, dans la bande de Gaza entre Hamas et Fatah. Les violences se multiplient par exemple les attentats terroristes d’Al Qaida Maghreb en Algérie (à Batna le 6 septembre 2007 avec 22 morts).

_ Au niveau extérieur les islamistes multiplient les provocations et les affrontements par exemple en envoyant des missiles sur les villes israéliennes depuis la frontière du sud Liban, ce qui a provoqué en retour un affrontement au sud Liban entre Israël et le Hezbollah

 

 

Partager cet article

Commenter cet article