Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire TL STG : Le Proche-Orient depuis 1945 (1)

7 Juin 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

 

LE PROCHE-ORIENT DEPUIS 1945

Livre : Belin programme 2007

Introduction : Le Proche-Orient est une zone de conflit. Les tensions sont fortes et anciennes pour des raisons politiques et économiques, pour des conflits de frontières, de contrôle de ressources comme le pétrole et l’eau, à cause aussi des tensions religieuses et nationales. La création depuis 1948 de l’Etat d’Israël, la révolution islamique en Iran en 1979, les guerres du Golfe (Iran-Irak, Irak –coalition mondiale, Irak/Etats-Unis) avivent encore les tensions.

 

Problématique : En quoi le Proche-Orient est-il un espace de crises ?

 

I. Quelles sont les caractéristiques du Proche-Orient ?

 

Qu’est-ce que le Proche-Orient (carte à faire remplir par les élèves) ?

 

Carte 1 page 32 : Une région d’instabilité

Question 1 page 33 : (   Quels pays forment le Proche-Orient ?)

 Pourquoi peut-on parler d’une mosaïque ethnique et religieuse ?

(    _ Les pays formant le Proche-Orient sont sur deux continents : africain avec l’Egypte, et asiatique avec les pays de la péninsule arabique : Arabie saoudite et les émirats, mais on compte aussi dans le Levant la Jordanie, la Syrie, le Liban, Israël. On compte aussi l’Irak et l’Iran, ainsi que deux peuples sans territoires : les Kurdes et les Palestiniens. )

 

_ Le Proche-Orient est une mosaïque d’ethnies parlant des langues différentes, même si parfois celles-ci appartiennent à la même famille :

* Les pays sont principalement arabophones en Afrique (Egypte), en Asie comme pour les pays de la péninsule arabe (Arabie saoudite, Emirats arabes Unis….), dans le Levant (Jordanie, Syrie, Liban) et en Irak. Une autre langue sémitique est pratiquée au Proche-Orient : l’hébreu.

* La Turquie est turcophone, une langue ouralo-altaïque. Deux populations parlent une langue indo-européenne : les Kurdes, et les Iraniens qui usent du persan.  

_ L’Islam est majoritaire au Proche-Orient. En effet, il est né dans la péninsule arabique ou se trouve ses deux principaux lieux saints : la Mecque et Médine. Mais l’Islam se divise en de nombreuses branches, les deux principales étant le sunnisme et le chiisme (présent de façon majoritaire en Iran, Irak, Bahreïn, et avec une forte minorité au Yémen et au Liban). Les lieux saints du chiisme sont les villes saintes de Qom en Iran, de Kerbala et Nadjaf en Irak.

* Les chrétiens sont présents mais minoritaires au Proche-Orient, installés en Egypte (Coptes), au Liban (Maronites), en Israël (une partie des Palestiniens).

* Une forte présence juive se retrouve en Israël. Dans ce pays se trouve Jérusalem, ville trois fois sainte car les trois monothéismes sont apparentés et honorent la ville de David et Salomon (mur du temple), de la crucifixion du Christ (église du saint Sépulcre), de la mort de Mahomet (dôme du rocher).

 

Quelle est la situation politique du Proche-Orient ?

_  Le Proche-Orient ne comporte que peu de démocraties stables : Israël et la Turquie. Les autres pays sont des monarchies absolues (Arabie saoudite), des dictatures (Syrie), une théocratie (Iran)… Le Liban et l’Irak sont des démocraties très instables et sous influence étrangère.

_ Les pays sont hostiles les uns aux autres pour des raisons religieuses (Arabie Saoudite/Iran ; Israël/ Iran), pour des questions de frontières (Irak/Koweït) et sont parfois en situation de guerre civile : Liban, Irak, Syrie.

 

Carte 1 page 32 : Une région d’instabilité

Quelle est la situation du peuple Kurde au niveau  des frontières ? Au niveau militaire ?

_ Le peuple kurde n’a pas d’Etat regroupant la totalité de sa population. Les Kurdes forment des minorités nationales dans plusieurs pays : Irak, Iran, Syrie et surtout Turquie.

_ La guérilla kurde opposent l’Etat central est les Kurdes dans les provinces frontières. Le PKK combat en Turquie. Les Kurdes irakiens ont été gazés (tuant hommes, femmes et enfants) par le frère du dictateur Saddam Hussein : Ali le chimique.

_ Les révolutions arabes de 2011 ont opposé les populations aux dirigeants dictatoriaux, provoquant la chute du dictateur Egyptien et une guerre civile en Syrie.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article