Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire 2e : La montée des idées de liberté 1

6 Juin 2013 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

 

LA MONTEE DES IDEES DE LIBERTE 

Manuel Belin 2010

 

  Frise chronologique 1680-1789

 

 

Introduction : Comment naît la Révolution française ? La Révolution française est une rupture radicale avec la société d’Ancien Régime. Sa naissance ne peut s’expliquer que par un contexte marqué par des crises profondes du système politique et social. La Révolution française correspond aussi à remise en cause des fondements du régime par de nouvelles conceptions philosophiques (Les Lumières) et politique (Révolutions anglaises et guerre d’indépendance des Etats-Unis).

            La France adopte un nouvel univers politique et social. Les Français ne sont plus des sujets mais des citoyens. Mais les divisions sont fortes entre les Français sur le système politique à adopter.

 

Problématique :

1) Comment les idées nouvelles remettent-elles en cause l’ordre ancien à la veille de la Révolution ?

 

2) Quel est le cycle de contestations qui préparent la Révolution française ?

Quelles sont la dynamique et la profondeur de la rupture révolutionnaire ?

 

 

Lien Société d’Ancien Régime en crise (2 min 19) : http://www.dailymotion.com/video/xba6sp_la-societe-d-ancien-regime-en-crise_news

 

 

 

 

I. Quels sont les contre-modèles britanniques et américains s’opposant au modèle absolutiste français ?

 

            A. Quels textes fondamentaux affirment une monarchie parlementaire en Angleterre ?

 

Textes 2 page 235 : Les libertés en Grande-Bretagne

Question 1 page 235 : Quelles garanties donne l’Habeas Corpus ?

L’Habeas Corpus est une déclaration de 1679 apportant aux Anglais des garanties juridiques contre les abus du pouvoir royal. Le roi dispose du pouvoir exécutif d’appliquer les lois par les « shérifs » mais les personnes accusées d’avoir désobéi aux lois doivent connaître « les vrais causes de sa détention ou de son emprisonnement ».

 

Quel abus veut empêcher la loi d’Habeas Corpus ?

Les arrestations arbitraires (sans raisons valables).

 

Qui est visée par cette loi ?

Le roi. Le roi ne peut plus emprisonner sans motif comme en France avec la lettre de cachet.

 

_ Au XVII siècle la Grande Bretagne a connu deux révolutions aboutissant à affirmer les libertés individuelles dans des textes politiques fondateurs :

* L’Habeas Corpus est une déclaration de 1679. C’est l’abréviation d’une expression latine qui signifie : « Que tu aies ton corps pour te présenter devant le juge. ». Le texte cherche à rendre impossible les arrestations arbitraires (sans raisons valables) par le roi. La personne arrêtée doit connaître le motif de son emprisonnement et dispose d’un droit d’appel dans les cinq jours. Ce texte s’oppose à la pratique du roi de France qui peut emprisonner selon sa simple volonté avec l’utilisation d’une lettre de cachet.

 

Question 2 page 235 : En quoi le Bill of Rights limite-t-il les pouvoirs du roi ?

Le Bill of Rights est un texte de loi limitant le pouvoir du roi en donnant un pouvoir politique au Parlement. En effet  le Parlement doit donner son « consentement » (autoriser par un vote) les impôts. La liberté d’expression (« liberté de parole ») est garantie pour le Parlement.

 

* Le Bill of Rights de 1689 établit une monarchie parlementaire en Grande-Bretagne. En effet, ce texte de loi établit le rôle politique du Parlement et limite les pouvoirs du roi. La liberté d’expression et la liberté politique sont garanties dans ce texte. Cela contraste avec la monarchie française où le roi concentre tous les pouvoirs.

Monarchie parlementaire (p. 234) : Système politique dans lequel le pouvoir exécutif est limité par celui d’un Parlement. Le modèle en est la Grande-Bretagne, où deux assemblées, la Chambre des lords et la Chambre des communes, votent des lois.

 

(   _ En 1679 l’Habéas Corpus garantit les libertés individuelles. Jacques II le successeur de Charles II est impopulaire. En 1689 le Parlement appelle un prince hollandais pour diriger le pays : Guillaume d’Orange. La Déclaration des Droits limite le pouvoir royal à celui du Parlement. Cette révolution s’est faite pacifiquement.

_ La monarchie est limitée par le Parlement : les droits essentiels comme la liberté d’expression sont garantis, de plus le Parlement détient le pouvoir législatif.

_ Mais, si les libertés anglaises sont admirées par les philosophes français, seule une petite partie de la population peut élire les députés du Parlement.

L’Angleterre est une monarchie parlementaire mais pas une démocratie.  )

 

 

 

B. En quoi les Etats-Unis proposent un modèle démocratique ?

 

Exercice 1 page 248 : Confronter deux situations historiques

Question 1 page 248 : Décrivez les scènes. Qui y assiste et à quoi renvoient les éléments des cérémonies représentées ?

Louis XV, monarque absolu sacré et George Washington, premier président des États-Unis.

 

Question 2 page 248 : Pourquoi peut-on dire que ces tableaux témoignent de conceptions radicalement différentes du pouvoir ?

Sur le premier tableau, le pouvoir est d’origine divine (le sacre). Sur le second tableau, le pouvoir émane du peuple et du contrat (serment) ; les personnages du tableau sont mis sur un pied d’égalité.

 

Question 3 page 248 : Qu’est-ce que ces images révèlent de la difficulté de réformer en France au XVIII siècle, et de la grande popularité de la Révolution américaine avant la Révolution française de 1789 ?

La monarchie française est fondée sur la tradition et le sacré. La démocratie américaine est l’expression parfaite des idées nouvelles.

 

_ De 1773 à 1776 se déroule la révolution américaine opposant les colons américains aidés par les Français face aux Anglais. L’indépendance des Etats-Unis est votée le 4 juillet 1776 et reconnue par l’Angleterre en 1783.

_ Le 13 septembre 1787 la constitution des Etats-Unis est rédigée. Les 13 Etats sont réunis dans un Etat fédéral. Les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont séparés. En avril 1789 Georges Washington est élu 1er président des Etats-Unis.

Constitution (p. 234) : texte de loi fondamentale qui définit la nature et les institutions d’un Etat, la Constitution établit la répartition des différents pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) ainsi que les rapports entre ceux-ci.

 

_ La Déclaration d’Indépendance rédigée par Thomas Jefferson est une déclaration officielle destinée à l’Angleterre, mais au-delà à tous les hommes. Elle énonce en effet des principes à portée universelle : l’égalité des hommes ; l’être humain dispose de droits inaliénables : vie, liberté, recherche du bonheur ; souveraineté de la nation : le pouvoir des gouvernants émane des gouvernés ; les gouvernés ont le droit de renverser un gouvernement injuste.

_ Cependant, la constitution ne permet pas aux blancs non propriétaires, aux Noirs et aux femmes de voter. Cette démocratie est imparfaite.

Jefferson, Thomas (p. 315) : (1743-1826) : rédacteur en 1776 de la déclaration d’indépendance, ambassadeur à Paris (1785-1789), il est l’un des « Pères fondateurs » des Etats-Unis d’Amérique, dont il devient le 3e président en 1801. Grand démocrate influencé par les Lumières, il est connu pour ses positions favorables à l’émancipation des esclaves.

 

+ Statue 1 page 234 : George Washington, un héros des Lumières

 

(  De 1773 à 1776 se déroule la révolution américaine. L’Angleterre possède 13 colonies en Amérique. Les colons appliquent les lois anglaises. En 1763 les colons s’opposent au gouvernement anglais qui augmente les impôts sans les consulter. Aussi, en 1773, se déroule la Boston tea party : des colons jettent à la mer les cargaisons de thé qui se trouvent sur des bateaux anglais dans le port de Boston. Le port est fermé en représailles. Les colons se révoltent alors et organisent des milices. En 1774 les colons se réunissent en congrès à Philadelphie. Et, le 4 juillet 1776 ce congrès vote l’indépendance des colonies qui deviennent les Etats-Unis. En 1778 la France envoie des troupes lutter aux côtés des Américains. C’est l’aide apportée par Lafayette. En 1783 l’Angleterre reconnaît l’indépendance des Etats-Unis. )

 

 

  Les modèles politiques britannique et américain 1689 1783

 

 

Partager cet article

Commenter cet article