Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire 2e : L'essor d'un nouvel esprit scientifique et technique (XVI- XVIII) 1

26 Avril 2013 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

L’ESSOR D’UN NOUVEL ESPRIT SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE (XVI- XVIII)

Manuel Belin 2010

 

 

Chronologie-essor-scientifique.jpg

+ Chronologie page 203

 

Introduction :

Du XVIe au XVIIIe siècle de profondes modifications du cadre de pensée des sciences et techniques s’opèrent. Une nouvelle conception rationnelle du monde se met en place (et remplace le spiritualisme médiéval). De nouvelles pratiques savantes émergent et des changements techniques se diffusent. Mais ces changements se sont heurtés largement aux convictions fondées par la tradition chrétienne.

 

Problématique : Comment du XVI au XVIII siècle les progrès dans la pensée scientifique et techniques transforment-ils les sociétés européennes ?

 

 

 

I. Quel est le cadre spatial et chronologique ?

 

Chronologie page 203

Grand angle TP pages 204-205

 

Question 1 page 205 : Comment se forme puis se transmet la connaissance scientifique ?

La science se forme par la mise en commun de savoirs (réseaux, institutions), par l’imprimé et des expériences publiques.

 

Question 2 page 205 : Pourquoi ces hommes ont-ils voulu mieux connaître leur univers ?

Le triomphe de la raison et des méthodes d’expérimentation relancent les spéculations intellectuelles, ouvrant de nouveaux domaines (l’infiniment petit comme l’infiniment grand, les origines de l’Homme et de l’Univers).

 

 

A l’aide de la chronologie et des documents (pp. 204 à 206) rédigez un texte indiquant les étapes de l’essor scientifique.

 

_ La connaissance scientifique progresse fortement du XVI au XVIII siècle. De nombreux savants illustrent ces progrès dans les sciences :

* Le temps des humanistes se caractérise par une renaissance scientifique.  Par exemple au XV siècle le franciscain Luca Pacioli est l’auteur de plusieurs traités de mathématiques. Mais il va au-delà de la théorie en pratiquant des démonstrations en géométrie.

Le XVI siècle est marqué par des avancées dans la médecine et l’anatomie grâce aux premières dissections permettant l’ouvrage de Vésale La Fabrique du corps humain, en astronomie par la théorie copernicienne.

* Les fondements de la science moderne sont posés au cours du XVII siècle grâce aux travaux de Galilée, au Discours de la méthode (1637) de Descartes et aux Principes mathématiques (1687) d’Isaac Newton. La théorie de la gravitation universelle de ce dernier permet d’expliquer le mouvement des astres et celui des marées.

* Le XVIII siècle est une période marquée par l’essor et la spécialisation des techniques. L’intérêt se porte sur l’étude des sources d’énergie comme la vapeur et l’électricité par Benjamin Franklin. Le Français Antoine de Lavoisier fonde la chimie moderne en révélant la composition chimique de l’eau.

Isaac Newton (p. 206) : (1642-1727), savant anglais, est surtout connu pour ses Principes mathématiques, dans lesquels il applique les mathématiques à l’étude des phénomènes naturels, en particulier du mouvement, ce qui le conduit à formuler la loi de la gravitation universelle.

Benjamin Franklin (p. 212) : (1706-1790) est un écrivain, physicien et homme politique américain. Il découvre la nature électrique de l’éclair, ce qui le conduit en 1752 à l’invention du paratonnerre. Il se fait en Europe l’ambassadeur de la cause de l’indépendance des Etats-Unis.

 

 

Histoire des arts : Les ambassadeurs de Hans Holbein (8 min 57) : http://www.youtube.com/watch?v=eqBmn7kMYmU

+ page 223 tableau de Hans Holbein

 

 

Partager cet article

Commenter cet article