Présentation

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Images Aléatoires

  • Club histoire 2011 Dossier procès fictif contre persécuteurs de résistants Anthony
  • Exposition-CNRD-au-CDI-2012 4688r
  • Exposition-CNRD-au-CDI-2012 4690
  • Expo club histoire 2010 2
  • Expo club histoire 2010 7
  • Club histoire 2011 Dossier procès fictif contre persécuteurs de résistants 5
Mercredi 31 août 3 31 /08 /Août 13:27

 

 

III. Quels sont les résultats de la politique d’extermination décidée par les nazis ?

 

            A. Quelles sont les formes des génocides ?                 

 

                        1. Quelles sont les personnes visées par les persécutions nazies ?

 

Chronologie page 108  + Carte page 109 : L’Europe des camps (1933-1945)

Question 1 page 108 : A quelle date est décidée l’extermination des Juifs et des Tziganes ?

_ Les génocides des Juifs et des Tziganes sont un phénomène particulièrement révélateur de la dimension d’anéantissement de la guerre au XXe siècle. Ils sont décidés en janvier 1942 lors de la conférence de Wannsee officialisant la « solution finale », même si les persécutions et les massacres ont débuté dès la mise en place du régime nazi (1935 : lois de Nuremberg ; 1938 : pogrom de la nuit de Cristal…).

Génocide (p. 116) : Destruction physique, intentionnelle, systématique et programmée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe en raison de ses origines ethniques ou religieuses.

Pogrom (p. 108) : Terme russe désignant à l’origine un assaut, avec pillage et meurtres, d’une partie de la population contre une autre, et entré dans le langage international pour caractériser un massacre de Juifs.

 

Texte 4 page 111 : L’extermination des Tziganes

Quelles sont les personnes visées par le génocide (sexe, âge, nationalité, religion…) ? Pour quelles raisons ?

Les personnes visées par les génocides sont les juifs mais aussi les Tziganes. La famille de Karl Stojka, un tzigane, est ainsi déportée malgré leur religion catholique et la présence parmi eux de femmes et d’enfants. Et cela même s’ils sont germanophones et de nationalité autrichienne ou allemande.

_ Les Nazis désirent détruire des populations entières en raison de leurs liens avec une religion (antisémitisme) ou de leur origine ethnique (Tziganes) :

Dès décembre 1938 les familles tziganes d’Allemagne sont internées. En décembre 1942 est pris un décret sur la déportation de tous les tziganes vers le camp d’extermination d’Auschwitz. En août 1944, 2897 tziganes sont gazés à Auschwitz en une seule journée. Les Tziganes subissent des expériences médicales par les médecins de la mort (Joseph Mengele), sont victimes de maladies comme le typhus.

Antisémitisme (p. 110) : Haine à l’égard des Juifs, considérés comme une race ou un groupe distinct de la société.

 

Quelles sont les autres catégories de personnes persécutées par les Nazis ?

_ Plusieurs catégories de personnes ont été persécutes par les nazis (comme l’indique le poème du pasteur Martin Niemoller  Lorsque les nazis sont venus http://www.mondeentete.net/pdf/poesiepourresister_eleve.pdf   ):

* Hitler ordonne en octobre 1939 l’« Aktion T4 », c’est-à-dire l’assassinat planifié de 70 000 malades mentaux allemands, handicapés et épileptiques dans des chambres à gaz maquillées en salles de douche. Cette opération a servi de modèle pour le meurtre de masse.

* Les personnes persécutées le sont pour des motifs politiques : résistants, anarchistes, communistes…. Pour des raisons religieuses : témoins de Jéhovah… Pour des considérations raciales : 10 000 homosexuels (les triangles roses « souilleurs de race » comme Rudolf Brazda), juifs (étoile jaune), tziganes.

Système de marquage nazi :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_marquage_nazi_des_prisonniers

 

 

                                   2. Quelles sont les formes des génocides ?

 

_ Les génocides prennent plusieurs formes :

 

                                               a. Mourir de faim :

 

Photographie 1 page 110 : Le regroupement des Juifs dans des ghettos

+ Texte 4 page 111 : L’extermination des Tziganes

Question 1 page 111 : Quel est l’objectif des mesures de regroupement ?

_ Les mesures de regroupement édictées par les nazis visent :

* A établir une séparation physique entre les « aryens » et ceux qui sont considérées comme appartenant à des races inférieures : Juifs, Tziganes… Cela prolonge la séparation symbolique visible avec le port obligatoire de l’étoile jaune par les Juifs. Dans les ghettos les juifs portaient un brassard blanc avec une étoile bleue.

* A réaliser l’extermination des Juifs des ghettos par un ravitaillement insuffisant en nourriture entraînant avec l’entassement des personnes et des conditions d’hygiène déplorables une diffusion des maladies et une très forte mortalité. La population juive regroupée est ensuite déportée vers des camps de la mort.

Ghetto (p. 110) : Quartiers isolés du reste de la ville par des barbelés ou un mur dans lesquels les Allemands forcent la population juive à vivre dans des conditions misérables.

 

Carte page 109 : L’Europe des camps (1933-1945)

Dans quels pays se retrouvent les ghettos ? Pourquoi ? Que se passent-ils dans les pays occidentaux pour les juifs ?

_ L’enfermement des juifs dans des quartiers réservés, parfois clos par des murs, se réalise à partir de l’invasion des pays de l’Est parles nazis. En 1939 le ghetto de Varsovie regroupe 380 000 juifs (29% de la population).  Fin 1941 ils sont 445 000. La population rassemblée meurt lentement de faim…

_ Dans les pays occidentaux les juifs entrent en clandestinité comme Anne Franck où sont déportés vers des camps de la mort. Anne Frank (1929-1945) est une adolescente juive allemande morte en déportation, auteur d’une Journal décrivant sa vie clandestine aux Pays-Bas.

 

 

 

                                               b. Shoah par balles

 

Texte 3 page 111 : Le génocide par balle

Question 8 page 111 : Montrez le caractère systématique et organisé de ces exécutions de masse.

_ Les exécutions de masse de la Shoah par balles sont organisées avec méthode :

* Préparation du massacre : repérage des lieux à choisir pour l’exécution (l. 7-8), enseignement des méthodes d’exécution aux policiers (l. 12-14).   

* Acheminement des Juifs : réception des Juifs (l. 1) et conduite de ceux-ci vers les lieux d’exécution (l .4-8).

* Tuerie : ordres précis aux Juifs (l. 9-10), meurtres (l. 10 à 14), mais aussi surveillance du lieu de massacre (l. 18-19),

_ La Shoah par balle désigne l’entreprise d’extermination des Juifs par fusillades. Elle commence avec l’invasion de l’URSS où résident de nombreux Juifs le 22 juin 1941. Les Einsatzgruppen conduisent des opérations mobiles de tueries à la suite des armées. La Shoah par balles représente 1 300 000 victimes (à cela il faut ajouter les communistes, tziganes et handicapés mentaux).

_ A Babi Yar, un ravin situé près de Kiev, les SS de l’einsatzgruppe C exécutent 33 771 Juifs en deux jours (29-30 septembre 1941).  

Shoah (p. 114) : Mot hébreu qui signifie « catastrophe » et qui désigne l’extermination des Juifs par les nazis.

Einsatszgruppen (p. 108) : (« groupes spéciaux » en allemand) Unités mobiles nazies formées de policiers et de SS. Lors de l’invasion de la Pologne, elles enferment la population juive dans des ghettos et les soumettent au travail forcé. A partir de l’invasion de l’URSS en 1941, elles sont chargées de fusiller les Juifs et les responsables politiques soviétiques.

 

 

 

            B. Comment est mis en œuvre l’extermination de masse dans les camps de la mort ?

 

Extraits de témoignages sur les camps lors du procès contre Eichmann  http://www.vodeo.tv/documentaire/k-a-p-o

Extrait docu fiction (1 min sur 2) sur Auschwitz :  http://www.vodeo.tv/documentaire/les-nazis-et-la-solution-finale-5-6

 

Photographie 3 page 113 : La sélection à l’arrivée des convois

+ Texte 5 page 113 : Le destin des détenus

Question 8 page 112 : Quel est le sort des détenus qui ne sont pas immédiatement envoyés à  la cambre à gaz ? 

_ Les détenus qui ne sont pas envoyés dans des chambres à gaz sont condamnés à exercer des travaux forcés jusqu’à épuisement de leurs forces, alors qu’ils sont sous-alimentés. C’est une mort lente par épuisement et famine.  L’expérience concentrationnaire est racontée par Primo Levi dans Si c’est un homme. La brutalité des kapos (souvent des prisonniers de droit commun pour vols et crimes) est forte contre les prisonniers politiques, etc.

 

_ La vision raciste du conflit des nazis provoque la décision d’exterminer des populations entières : la Shoah contre les Juifs fait entre 5 et 6 millions de victimes, le samudaripen contre les Tziganes environ 227 000.

_ Les déportés dans les camps de la mort ont connu deux types de camps : camp de concentration de mort lente par épuisement et manque de nourriture (Dachau dès 1933), camp d’extermination où la mort de masse est industrialisée (gazage et four crématoire dès l’arrivée des victimes au camp) comme à Auschwitz-Birkenau. Certains camps sont réservés aux femmes comme Ravensbrück.

Samudaripen : mot tzigane dignifiant génocide. Il désigne le génocide des Tziganes entre 1939 et 1945.

Camp de concentration (p. 108) : lieu de détention où l’on enferme les populations considérées comme ennemies de l’Etat. Ce sont en général des camps de travail forcé.

Camp d’extermination (p. 108) : Camp de concentration où la mort est programmée et organisée de façon industrielle.

 

Photographie 3 page 113 : La sélection à l’arrivée des convois

Texte 4 page 113 : La mort de masse : le gazage

Question 6 page 113 : Quelles sont les différentes étapes du processus de mise à mort ? Montrez que ce processus s’apparente à un travail à la chaîne.

_ Les déportés après un voyage parfois mortel en train (promiscuité, entassement, mauvaises conditions d’hygiène, faim et soif) arrivent dans les camps de la mort.

* A leur arrivée la sélection sépare les personnes aptes à travailler et ceux qui sont destinés à être gazés.

* La mise en scène destinée à tromper les victimes : une simulation de douches est faite pour leurrer les Juifs et empêcher une révolte désespérée.

* La mise à mort par des SS avec le gaz Cyclon B.

* La remise en état de fonctionnement de la chambre à gaz.

* L’évacuation des corps des victimes par des sonderkommandos vers les fours crématoires.

* L’incinération des corps. 

Les sonderkommandos sont des groupes de déportés spécialement chargés d’incinérer le corps gazés dans les fours crématoires.

 

_ La mort dans les camps d’extermination est organisée de manière industrielle : Les populations venues de toute l’Europe sont déportées dans des wagons à bestiaux où la mortalité est présente. A l’arrivée au camp une sélection sépare ceux qui peuvent travailler et ceux (femmes, vieillards, enfants) qui sont conduits directement à la chambre à gaz dans de fausses douches. Les cadavres sont brûlés dans des fours crématoires par les sonderkommandos.

 

 

Guerre-d-aneantissement-et-genocide-des-juifs-et-Tsiganes.jpg

 

 

Guerre-totale--guerre-d-aneantissement_0002.jpg

 

 

 

 

 

Par M. Martineau - Publié dans : Cours 1ère
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés