Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours Histoire 1ère : La République et la question ouvrière Le Front Populaire (2)

30 Mai 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

II. En quoi les grèves des mois de mai et de juin 1936 ont enfin favorisé l’affirmation de l’identité ouvrière ?

 

A. Dans quelle mesure les grèves révèlent les mutations du travail des ouvriers ?

 

Texte 1page 360 : Les cadences infernales

Question 1 page 361 : Comment le travail est-il organisé ?

 

Question 2 page 361 : Pourquoi ce système est-il particulièrement oppressant pour les ouvriers ?

 

_ Les grèves avec occupations d’usine sont révélatrices des mutations d’une classe ouvrière, désormais dominée par la masse des travailleurs de la grande usine soumis aux méthodes de l’organisation scientifique du travail (taylorisme et fordisme). Les ouvriers forment la majorité de la population active et peuvent organiser des manifestations de masse.

OST (p. 27) : (organisation scientifique du travail) Ensemble des moyens et des procédés mis en œuvre dans les usines afin d’augmenter la production et la productivité. L’OST est née dans l’industrie automobile américaine au tout début du XX siècle, avant de connaître un large succès durant tout le siècle.

 

            B. En quoi les grèves de 1936 expriment le sentiment de fierté d’être ouvrier ?

 

Texte 7 page 362 : Les grèves de la joie

Question 10 page 363 : Quels sont, d’après Simone Weil, les sentiments des ouvriers ?

 

_ Un immense espoir naît chez les ouvriers : deux millions de grévistes cessent le travail et occupent les usines, dans une atmosphère de fête, pour soutenir le gouvernement face aux patrons.

_ Les grèves et manifestations ouvrières entraînent une transformation de l’image de la classe ouvrière : elle apparaît comme une catégorie sociale homogène formée des travailleurs dans de grandes usines, ils disposent de valeurs communes républicaines et sociales, défendues par des syndicats puissants comme la CGT.

 

 

III. En quoi le Front populaire montre le renouveau du mouvement ouvrier ?

 

Texte 9 page 363 : Les accords de Matignon (7 juin 1936) : préambule

+ Photographie 7 page 364 : Arrestation d’un manifestant lors d’une grève au Havre en juin 1907

Par qui sont négociés et signés les accords de Matignon ? Qu’est-ce que cela change dans la pratique des luttes sociales ?

_ Les accords de Matignon sont signés par les syndicats et le patronat, et négociés avec l’aide de l’Etat. L’intervention de l’Etat permet de nouvelles pratiques dans les luttes sociales. Les gouvernements n’envoient plus la police ou l’armée pour réprimer les grèves (avec parfois des morts d’ouvriers) comme à l’époque du gouvernement Clémenceau (1906-1909) surnommé le « briseur de grèves ». Les négociations et les grèves sans violences sont compatibles avec les valeurs républicaines.

 

Texte 9 page 363 : Les accords de Matignon (7 juin 1936) : article 5

Dans quelle mesure cet article facilite le développement du mouvement syndical ?

_ Les accords de Matignon permettent la création de syndicats au sein des entreprises et reconnaissent le droit d’adhérer à un syndicat. Cela facilite l’augmentation des effectifs des mouvements ouvriers.

 

Affiche 2 page 365 : Le 1er mai 1936

Quelles organisations représentent les ouvriers ? Quelles sont leurs sensibilités politiques ?

_ Le mouvement ouvrier est représenté par des syndicats et des partis, principalement la CGT (Confédération Générale du Travail, proche du parti communiste) et la CGTU (Confédération Générale du Travail Unitaire, proche des socialistes réformistes de la SFIO).

_ Le PCF a été jusqu’en 1934 hostile aux « partis bourgeois » et à la SFIO réformiste. Le Front populaire permet le renouveau du mouvement ouvrier avec le rapprochement des syndicats et des partis divisés depuis 1920 et facilite le ralliement des ouvriers à la République. L’union des partis de gauche au sein du Front populaire reste une référence majeure dans le mouvement ouvrier français.

 

 

 

 

Conclusion : L’héritage social du Front populaire

« Le Front populaire inscrit sur le long terme la question sociale dans la problématique républicaine. Après la Seconde Guerre mondiale, cet héritage sera repris pendant la période de reconstruction, avec le projet du Conseil national de la résistance, les nationalisations de 1945, la mise en place de la Sécurité sociale, celle des Comités d’entreprises, ou la mise en place d’un SMIG en 1950. L’Etat providence mis en place en France après la guerre est largement inspiré par la période du Front populaire.

 

Les mesures emblématiques du Front populaire, congés payés et semaine de 40 heures, continuent de servir de référence à la gauche française, sur le plan social comme dans le domaine économique. »

 

 

Schéma synthèse Front populaire 0002

 

 

 

1ère Fiche d’objectifs histoire

 

LA REPUBLIQUE ET LA QUESTION OUVRIERE : LE FRONT POPULAIRE

 

SAVOIR   

 

1/ JE SAIS REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES :

 

I. Comment les ouvriers obtiennent-ils une reconnaissance de l’Etat avec la formation du Front populaire ?

A. En quoi le monde ouvrier est-il marginalisé avant le Front populaire ?

            B. En quoi les réformes du Front populaires intègrent les ouvriers dans le monde républicain ?

                        1. Comment le premier gouvernement avec un socialiste à sa tête parvient-il au pouvoir ?

                        2. Quelles sont les réformes adoptées par le Front populaire ?

II. En quoi les grèves des mois de mai et de juin 1936 ont enfin favorisé l’affirmation de l’identité ouvrière ?

A. Dans quelle mesure les grèves révèlent les mutations du travail des ouvriers ?

            B. En quoi les grèves de 1936 expriment le sentiment de fierté d’être ouvrier ?

III. En quoi le Front populaire montre le renouveau du mouvement ouvrier ?

 

2/ JE SAIS DEFINIR :

 

Front populaire (p. 364) : alliance des partis de gauche (communistes, socialistes et radicaux) aux élections législatives de 1936. Par extension, désigne la périodes ou cette coalition gouverne et réalise des réformes sociales d’ampleur (40h, congés payés…).

Syndicat (p. 364) : association de personnes ayant pour but la défense d’intérêts communs, matériels ou moraux, spécialement dans le domaine professionnel.

Convention collective (p. 364) : Contrat conclu entre des représentants du patronat et des salariés d’une branche professionnelle sur les conditions de travail et de rémunération.

OST (p. 27) : (organisation scientifique du travail) Ensemble des moyens et des procédés mis en œuvre dans les usines afin d’augmenter la production et la productivité. L’OST est née dans l’industrie automobile américaine au tout début du XX siècle, avant de connaître un large succès durant tout le siècle.

 

3/ JE CONNAIS LES BIOGRAPHIES DE :

 

Léon Blum (p. 365) : (1872-1950) Homme politique français, il est l’un des principaux dirigeants de la SFIO. Les réformes qu’il fait adopter quand il dirige le gouvernement du Front populaire marquent de réelles avancées sociales. Arrêté en 1940, il est jugé par le régime de Vichy lors du procès de Riom et livré aux nazis pour être déporté en Allemagne.

 

 

SAVOIR FAIRE

 

4/ JE SAIS ETUDIER UN TEXTE

5/ JE SAIS ETUDIER UNE AFFICHE

6/ JE SAIS METTRE EN RELATION DES PHOTOGRAPHIES

7/ JE SAIS ETUDIER UNE PHOTOGRAPHIE

8/ JE SAIS ETUDIER UN TABLEAU STATISTIQUE

9/ JE SAIS METTRE EN RELATION TEXTE ET PHOTOGRAPHIE

 

 

1ère Fiche programmation Histoire

 

LA REPUBLIQUE ET LA QUESTION OUVRIERE : LE FRONT POPULAIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                  SAVOIR

notions

méthodes

Problématique : En quoi le Front populaire marque un tournant dans les relations entre la République et les ouvriers ?

 

I. Comment les ouvriers obtiennent-ils une reconnaissance de l’Etat avec la formation du Front populaire ?

 

A. En quoi le monde ouvrier est-il marginalisé avant le Front populaire ?

 

 

            B. En quoi les réformes du Front populaires intègrent les ouvriers dans le monde républicain ?

 

                        1. Comment le premier gouvernement avec un socialiste à sa tête parvient-il au pouvoir ?

 

                        2. Quelles sont les réformes adoptées par le Front populaire ?

 

 

 

II. En quoi les grèves des mois de mai et de juin 1936 ont enfin favorisé l’affirmation de l’identité ouvrière ?

 

A. Dans quelle mesure les grèves révèlent les mutations du travail des ouvriers ?

 

            B. En quoi les grèves de 1936 expriment le sentiment de fierté d’être ouvrier ?

 

III. En quoi le Front populaire montre le renouveau du mouvement ouvrier ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Front populaire (IB1)

Léon Blum (IB1)

 

Syndicat (IB2)

Convention collective (IB2)

 

 

OST (IIA)

 

 

 

 

Etude de texte (IA)

Etude d’affiche (IA)

 

 

 

 

 

 

 

Mise en relation de photographies (IB1)

 

Etude de photographie (IB2)

Etude de tableau statistique (IB2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise en relation texte et photographie (III)

Partager cet article

Commenter cet article