Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours géographie 1ère : Les territoires ultramarins de l'Union européenne (2)

2 Mai 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

II. Quels sont les caractéristiques et les défis des espaces ultramarins ?

 

            A. Quelles sont les caractéristiques majeures des territoires ultramarins ?

 

                        1. Quels sont les différents territoires et statuts des périphéries de l’Union Européenne ?

 

* Localisation :

 

ATLAS pp. 322-323

Où sont situés les territoires ultramarins de l’Union européenne ?

_ Les territoires d’outre-mer des Etats de l’Union européenne correspondent à 30 territoires regroupant 6 millions d’habitants. Ils sont dispersés dans l’Océan Indien, le Pacifique et l’Atlantique. Ils relèvent de 6 Etats européens : France et Royaume-Uni, Portugal (Açores, Madère) et Espagne (Canaries), Danemark (Groenland, îles Féroé) et Pays-Bas (Antilles néerlandaises).

_ Les territoires ultramarins sont présents à presque toutes les latitudes, même dans les mers froides (Groenland) et polaires (Terres antarctiques et australes françaises).

 

* Diversité des statuts :

 

Carte 8 page 212 : L’environnement régional de la Guadeloupe : des situations juridiques variées

Tableau 7 page 217 : La grande diversité des situations et des compositions territoriales (en 2010).

Schéma 4 page 215 : Une hiérarchie de statuts au sein de l’Union européenne

Quelle est la diversité des statuts des territoires ultramarins ?

_ Les relations de l’Union européenne et de sa périphérie peuvent être représentées avec un système de cercles concentriques :

1) Autour du cœur européen des 27 Etats membres se trouve un premier anneau constitué des neuf régions ultrapériphériques (depuis le traité de Lisbonne de 2007) regroupant 4,2 millions d’habitants : Acores et Madère pour le Portugal, Canaries pour l’Espagne, les DROM français (Guadeloupe, Réunion, Guyane, La Réunion, Mayotte en 2014…). Elles sont dans la zone euro et bénéficient de fonds structurels européens.

2) Un deuxième anneau regroupe les vingt et un Pays et territoires d’outre-mer ou PTOM. A l’exception de la Guyane ce sont des îles. Ils relèvent du Royaume-Uni, de la France, des Pays-Bas et du Danemark. Ils sont associés à l’Union européenne mais pas soumis aux lois de l’UE. Leurs habitants sont un million des citoyens européens, électeurs et éligibles pour le Parlement européen).

3) Le dernier anneau est l’ensemble des 79 pays ACP situés en Afrique, Caraïbes et Pacifique. Ils ont un partenariat privilégié avec l’Union européenne.

Région ultrapériphérique ou RUP (p. 214) : régions d’outre-mer intégrées à l’Union Européenne, qui bénéficient de mesures spécifiques pour favoriser leur développement depuis le traité d’Amsterdam, signé en 1997 et entré en vigueur en 1999.

Pays et territoires d’outre-mer ou PTOM (p. 214) : territoires d’outre-mer bénéficiant dun statut d’association à l’UE.

Pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) (p. 314) : par les accords de Cotonou (2000), 79 Etats ACP ont un partenariat avec l’UE (aide au développement) et une coopération économique et commerciale renforcée.

 

 

Schemas-Espaces-ultramarins.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Schema-les-aureoles-de-l-Europe.jpg

 

 

 

 

 

schema-hierarchie-de-statuts-au-sein-de-l-UE.jpg

2. Quelles sont les difficultés des territoires ultramarins ?

 

                                   a. Quelles sont les conséquences de l’éloignement (à différentes échelles) ? :

 

* Echelle internationale :

Tableau 7 page 217 : La grande diversité des situations et des compositions territoriales (en 2010). Ligne 2 : Distance Bruxelles (en km).

Quelles sont les distances entre la métropole européenne et les territoires ultramarins ?

_ L’éloignement des territoires ultramarins de la métropole est considérable : Madère est à 2566 km de Bruxelles, alors que la Réunion est située à 10 000 km de Bruxelles. La Nouvelle Calédonie est à 16 700 km de Paris. Malgré les moyens modernes de transport cette discontinuité territoriale est une contrainte en coût et en temps de déplacement pour relier la métropole : il faut 7 heures pour aller de Paris à Fort-de-France (Martinique) et 12 pour Saint-Denis de la Réunion. De plus le décalage horaire est source de gène pour le voyageur.

 

* Echelle régionale :

Texte 12 page 213 : Une ouverture limitée sur la Caraïbe

Pourquoi la Guadeloupe est-elle faiblement intégrée dans la Caraïbe ?

_ Les RUP et PTOM ont une ouverture limitée sur leur espace environnant. Par exemple la Guadeloupe est faiblement intégrée dans la Caraïbe pour des raisons économiques, culturelle, mais aussi à cause de la faiblesse des infrastructures de transport qui ne permettent pas d’importants échanges. Néanmoins le programme Interreg encourage les projets de coopération avec les Etats voisins pour la gestion des risques, les énergies renouvelables, le traitement des eaux, etc.

Programme Interreg (p. 216) : programme visant à favoriser le développement régional par la coopération transfrontalières (Interreg A) et transnationale (Interreg B)

 

* Echelle locale :

Carte 1 page 210 : La Guadeloupe, composer avec l’insularité (encart distance de Paris et de New York). + liaisons maritimes entre îles.

Quels sont les effets de l’insularité sur les relations entre l’île principale et les îles secondaires ?

_ L’émiettement insulaire des archipels renforce la discontinuité et explique un phénomène de « surinsularité » des îles secondaires. L’île principale abrite la capitale dotée de l’aéroport et du port, mais les îles secondaires en sont éloignées. Par exemple en Polynésie française les îles Marquises sont éloignées de 1 300 km de Tahiti.

 

                                   b. Quelles sont les conséquences de l’insularité ?

 

Texte 3 page 215 : Conséquences de l’insularité

Quelles sont les conséquences de l’insularité ?

_ A l’exception de la Guyane continentale et du Groenland, les RUP et PTOM sont des territoires insulaires de très petite taille. Les problèmes communs sont la faiblesse des relations avec l’extérieur, des coûts de transport élevés rendant la vie chère dans des zones où les produits sont souvent importés de métropole.

_ L’étroitesse du marché intérieur ne rendent pas rentable les besoins d’infrastructures (ports et aéroports, services de santé, etc.).

 

3. Quels sont les flux migratoires ?

 

Lien vidéo (4 min 22) :

 http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/les-outre-mer-francais/videos/article/guyane-bresil-un-voisinage-difficile.html

 

 

Carte 1 page 222 : Mayotte dans son environnement local et régional

Texte 3 page 223 : Mayotte, une terre d’immigration

Photographie 4 page 223 : Immigrants clandestins arrivant à Mayotte

Question 2 page 223 : Pourquoi Mayotte est-elle attractive pour les émigrants ?

Mayotte est attractive pour les émigrants, en particulier les Comoriens, du fait de sa proximité géographique et culturelle et à cause des écarts de richesse existant au sein de l’archipel. Elle constitue aussi une porte d’entrée en France et dans l’UE pour ces migrants.

 

_ Les territoires ultramarins connaissent des flux migratoires importants :

* Les RUP ont un niveau de vie élevé et sont attractifs pour les émigrants clandestins venus des pays pauvres voisins : Comoriens vers Mayotte, Africains aux Canaries (13% de la population), Surinamiens et Brésiliens en Guyane.

En effet les RUP sont des portes d’entrées vers l’Europe et apparaissent comme des îlots de prospérité comparés aux Etats voisins : par exemple l’île Maurice a l’image d’un succès économique (tourisme, canne à sucre, industrie) mais son PNB/hab. de 6 986 dollars en 2009 est très inférieur à celui de l’île voisine de La Réunion (25 857). De plus, grâce aux aides européennes et aux fonds européens les espaces ultramarins disposent d’infrastructures modernes (routes, hôpitaux).

Fonds européens (p. 313) : l’UE a multiplié les instruments financiers en faveur de la politique régionale : fonds structurels ; fonds de cohésion destinés à financer les infrastructures de transport, les missions centrées sur l’environnement ; fonds de solidarité pour les catastrophes naturelles…

 

Lien vidéo (5 min 27) : http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/les-outre-mer-francais/videos/article/futuna-une-ile-du-bout-du-monde.html

 

Quels sont les liens migratoires avec la métropole ?

* Les relations avec la métropole sont marquées par de nombreux échanges de populations : destination touristique (Réunion, Tahiti, Antilles), ce sont aussi des terres où les métropolitains s’installent comme fonctionnaires alors que des citoyens des territoires ultramarins vont étudier et travailler dans la métropole. Ces derniers forment des diasporas ultramarines. Les Antillais ou Açoriens installés en Europe créent des flux saisonniers (vacanciers, retraités revenant au « pays ») et investissent dans leurs territoires (construction, création de PME).

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

raqui rose lee 16/06/2012 13:51


Bonjour


Je vous remercie pour toutes ces informations


 


Rose lee RAQUI

raqui rose lee 26/05/2012 00:16


Bonjour


Je souhaiterai acheter le cours d'histoire sur la Guadeloupe qui semble si bien documenté


 


Merci de me fournir le cout et les moyens d'obtenir ce document

M. Martineau 13/06/2012 14:28



Bonjour,


les cours en ligne comme les liens sont libres de droit et destinés à la réussite des élèves, à l'enrichissement de la culture de tous ceux qui éprouveraient de l'intérêt pour eux.


Les documents cités sont ceux du manuel utilisé en classe et disponible auprès de l'éditeur. Il est possible de les commander ou bien de les acheter dans différentes enseignes. A Paris par
exemple auprès de Gibert scolaire.


Pour les documents vidéos illustrant le cours je vous donne un lien pour les commander : http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/les-outre-mer-francais.html


J'espère que ces informations peuvent satisfaire votre demande.

Cordialement


 


  M. Martineau