Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 2e histoire : Sociétés et cultures urbaines (2)

11 Avril 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

III. Comment s’organise une ville…

 

A. Au niveau juridique… ?

 

Texte 3 page 139 : La naissance du consulat d’Arles

Question 1 page 139 : Comment est gouvernée la ville d’Arles ?

 

Arles, tout en gardant des obligations envers son seigneur (l’archevêque) est une commune. C’est-à-dire que les bourgeois de la ville ont obtenu du seigneur une autonomie politique (le consul est « élu » l. 11, 19) et juridique (l. 8 -9).

 

_ Le mouvement des communes permet de créer grâce à une charte de franchise une administration de la ville indépendante du seigneur. En effet dans les années 1070-1130 dans le nord de la France, en Flandre et en Italie du Nord surtout le pouvoir seigneurial est contesté et donne naissance à des communes.

_ Les habitants font un serment en commun (la conjuration). Par ce serment la ville devient une seigneurie collective (la ville exerce son pouvoir (le ban) sur le territoire qui l’entoure : la banlieue).  

_ Les magistrats municipaux sont appelés au nord de l’Europe des échevins, et au sud des consuls.

Mouvement des communes(p. 138) : mouvement de contestation des seigneurs urbains, reposant sur la constitution d’une commune, c’est-à-dire une association de citadins liés par serment.  

 

Charte-de-franchise-de-commune-medievale.jpg

 

 

B. Au niveau social et économique ?

 

                        1. Comment est organisé l’espace urbain ?

 

LIEN TDC (7min02) La ville de Provins au Moyen Age : http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/la-feodalite/videos/article/le-pouvoir-des-villes.html

 

Plan 2 page 139 : Le bourg Saint Vaast d’Arras au XII siècle

Question 1 page 139 : Comment se répartissent les métiers dans ce bourg proche de la ville d’Arras ?

Les artisans d’un même métier se regroupent dans une rue – une rue spécialisée - autour du marché.  

 

Question 2 page 139 : Quelle en est la conséquence pour l’organisation de l’espace urbain ?

Le bourg Saint-Vaast d’Arras montre la nouvelle structuration de l’espace urbain : des quartiers sont définis par leurs activités.

 

_ La ville est organisée au niveau social et économique en quartiers spécialisés dans une activité. En effet les artisans d’un même métier se regroupent dans une rue autour du marché.

_ Des métiers sont au cœur de la vie de la cité, mais sont distingués en fonction de leur statut et de leur richesse :

* Les orfèvres et les métiers d’art (enlumineurs, ivoiriers…), les fourreurs et pelletiers (artisans qui préparent et vendent les peaux) alimentent les marchés de luxe.

* Au contraire les couteliers, tanneurs, les grolliers (qui recyclent les vieux souliers) produisent des objets de la vie courante. 

* les métiers de bouche ou « victuaillers » doivent nourrir les citadins. Ils travaillent dans des boutiques situées dans les rues marchandes.

 

                        2. Quelle est la hiérarchie urbaine ?

 

Texte 3 page 139 : La naissance du consulat d’Arles

Question 2 page 139 : Quelles sont les composantes sociales de l’élite politique arlésienne ?

_ L’élite politique de la Commune est composée de nobles (chevaliers) et de bourgeois, c’est-à-dire de l’habitant d’un bourg ou d’une cité détenant des privilèges. Cette élite s’occupe de la gestion des affaires de la Commune et se nomme le patriciat.

_ Les plus pauvres, brassiers ou manouvriers, forment une part importante de la population : 40% de la population à Albi au XIII siècle.

Patriciat (p. 138) : élite de la ville, qui tend à monopoliser l’exercice des fonctions politiques.

 

Hiérarchie sociale urbaine 

 

3. Quelles sont les tensions urbaines ?

 

Texte 5 page 139 : Des tensions urbaines

Question 1 page 139 : Par quel moyen les administrateurs de la ville assurent-ils leur emprise sur celle-ci ?

Les dirigeants de la ville forment le patriciat urbain et se donnent des avantages au détriment des plus pauvres. Par exemple les dépenses de la ville (entretien des remparts, etc…) retombent sur les plus pauvres.

 

Question 2 page 139 : Quelles sont les réponses possibles à cette domination de la part des autres habitants ?

Les habitants de la ville se révoltent parfois contre le patriciat urbain.

 

_ Dans les communes le pouvoir politique et économique est détenu par le patriciat (nobles et marchands) représentant les plus aisés.

_ Les premiers conflits qui opposent les élites et le peuple surviennent en Italie et en Flandre dès la fin du XIII siècle pour des questions économiques et financières (taxes, travail…). Les émeutes populaires affaiblissent les communes.

 

Partager cet article

Commenter cet article