Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 2e Histoire : Les Hommes de la Renaissance 1

9 Novembre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

LES HOMMES DE LA RENAISSANCE

 

 

 

frise-chronologie-Renaissance.jpg

 

 

DIAPORAMA EN LIGNE LES HOMMES DE LA RENAISSANCE : http://www.youtube.com/watch?v=UJUg4oweOkQ&feature=related

 

Introduction : La Renaissance est une époque où l’individu place l’homme au centre de la connaissance et non plus Dieu. « L’homme de la Renaissance » se définit ainsi lui-même comme étant en rupture avec la civilisation médiévale. Les artistes et penseurs de la Renaissance sont tournés à la fois vers le passé de l’Antiquité pris comme modèle et vers le futur car ils espèrent dans le progrès humain. La Renaissance est donc une époque de bouleversement nombreux dans tous les domaines.

 

Problématique :           

1) Comment les hommes de la Renaissance ont-ils profondément bouleversé la vie intellectuelle, artistique et religieuse de leur époque ?

 

OU

2) Comment la redécouverte de l’Antiquité et la soif de connaître et de comprendre conduisent-elles à une nouvelle vision de l’homme au XVI siècle ?

 

I. Quel est le cadre chronologique et spatial ?

 

Lien TDC Florence ( 5 min 54) : http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/humanisme-et-renaissance/videos/article/florence-les-racines-de-la-renaissance.html

 

Carte à remplir :

 

 

OU

 

Question 1 page 185 : Comparez les foyers de l’humanisme et de la Renaissance. Qu’en déduisez-vous ?

Ce sont souvent les mêmes foyers (Italie, France, Allemagne) : ils se soutiennent mutuellement.

 

_ Les foyers de l’humanisme et de la Renaissance sont principalement situés en Italie avec  Florence puis au XVI siècle Rome et Venise.

_ La Renaissance française est influencée par l’art italien. Elle est caractérisée par un nouveau style de château mélangeant le style italien (esthétisme et confort) et le style français. C’est l’époque des châteaux de la Loire : Blois, Chenonceaux, et surtout Chambord construit en 1526 d’après les plans de léonard de Vinci. 

_ La Renaissance flamande est favorisée par les commerçants de cette région riche. Les peintres flamands ont un grand sens du détail, ils perfectionnent aussi la peinture à l’huile. Ils mettent au point des couleurs d’une exceptionnelle qualité (Jérôme Bosch, Bruegel).

_ L’Allemagne connaît de nombreux foyers où se développent l’humanisme comme Heidelberg ou Tübingen. Des artistes comme le graveur Albrecht Dürer se déplace dans toute l’Europe : Flandre et Strasbourg, Venise, Florence et Rome. 

Humanisme (p. 186) : mouvement culturel qui se caractérise par une étude des sources écrites de l’Antiquité et qui considère que l’homme doit s’efforcer de mieux comprendre et maîtriser le monde.

 

Question 2 page 185 : Qu’est-ce qui permet la diffusion de l’humanisme et de la Renaissance en Europe ?

L’imprimerie, la correspondance et les voyages permettent la diffusion de l’humanisme et de la Renaissance.

 

 

 

_ La diffusion de l’humanisme et de la Renaissance en Europe s’explique par plusieurs facteurs :

* par les voyages et la correspondance. Les savants de la Renaissance échangent des idées grâce à leur correspondance. Erasme le « prince de l’humanisme » envoie plus de 20 000 lettres à 200 correspondants de 1489 à 1535 Il écrit parfois 40 lettres par jour.

* par la révolution de l’imprimerie. L’invention de Gutenberg (entre 1438 et 1448) permet le passage de la production de livre écrit à la main (les manuscrits) à l’impression. (Au Moyen Age le moine copie un manuscrit dans un scriptorium. L’invention de Gutenberg consiste à appliquer sur du papier de plaques de plomb dans lesquelles des lettres sont découpées, puis les lettres mobiles sont appliquées sur du papier à l’aide d’une presse. ) Les livres sont davantage diffusés plus  car imprimer un livre est plus rapide et moins cher que de le copier.

_ On nomme « République des lettres » les relations nouées entre les humanistes grâce aux échanges de lettres et à la diffusion de leurs idées par l’imprimerie.

Erasme (p. 186) : (vers 1469-1536) : Moine humaniste hollandais formé à Paris et en Angleterre, ami de Thomas More, Erasme renonce à la carrière ecclésiastique pour se consacrer aux études et multiplie les enseignements dans les universités européennes. Il est souvent considéré comme le prince des humanistes.

Gutenberg (p. 315) : (v. 1400-1468) : imprimeur allemand, qui travaille à Strasbourg, à Mayence et à Bamberg, il invente la presse à imprimer, met au point les caractères mobiles métalliques, et imprime la première Bible en 1455.

 

 

L’INVENTION DE L’IMPRIMERIE : http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/la-renaissance-a-venise/videos/article/la-renaissance-et-linvention-de-limprimerie.html

 

Lien TDC Imprimerie (6 min 05) : http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/humanisme-et-renaissance/videos/article/limprimerie-et-la-diffusion-des-idees.html

 

Question 3 page 185 : Quels liens unissent les humanistes et les artistes de la Renaissance ? Comment se manifestent-ils ?

Les uns et les autres se veulent des théoriciens autant que des praticiens. Le mécénat les unit dans un même milieu.

 

_ Le mécénat consiste à s’entourer d’humanistes et d’artistes et de financer leurs projets. Les princes retirent un grand prestige de leurs activités de mécène.

* Au XV siècle le mécénat est surtout italien, comme celui de Laurent de Médicis (règne de 1469-1492) à Florence qui protège Fra Angelico, Botticelli ou encore jean Pic de la Mirandole. A Rome les Papes comme Jules II sont de grands mécènes. Ils font reconstruire la basilique Saint Pierre et notamment la chapelle Sixtine et font appel aux artistes Raphaël, Michel Ange. A Venise les grandes familles des patriciens jouent le rôle de mécènes pour les peintres comme Veronèse ou le Titien. A Padoue Isabelle d’Este est surnommée « la première dame de la Renaissance » car elle est entourée d’une cour d’humanistes et d’artistes et aide à diffuser leurs œuvres.

* Au XVI siècle le mécénat se diffuse dans toute l’Europe : François Ier en France protège léonard de Vinci et finance la fondation du collège royal.

 

Mécénat (p. 186) : protection accordée par un puissant à des artistes ou des lettrés qui doivent en retour honorer leur bienfaiteur.  

 

 

 

 Schema-revolution-intellectuelle-de-l-humanisme.jpg

 

 

Partager cet article

Commenter cet article