Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 2e Histoire : L'élargissement du monde (XV-XVI siècle) 1

25 Octobre 2012 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

L’ELARGISSEMENT DU MONDE (XV-XVI siècle)

 

 

Introduction : Une première mondialisation prend naissance aux XV et XVI siècle avec la multiplication des échanges entre les continents. En effet, les Européens créent un réseau d’échange à partir de la découverte de l’Amérique en 1492 puis de l’exploration de l’Asie et de l’Afrique. Des contacts s’opèrent entre des civilisations différentes : Européens avec les Empires aztèque et Inca en Amérique, avec la Chine des Ming en Asie.

            L’expansion européenne conduit à diffuser leurs valeurs et leurs cultures par l’émigration de colons européens et parfois la domination d’autres peuples. Les connaissances des autres peuples et de leurs territoires progressent cependant par les récits des explorateurs, l’établissement de cartes, etc.  

 

Problématiques :

 

1) Quels sont les différents aspects (économique, culturel et religieux, militaire…) de la première « mondialisation » constituée par la mise en contact d’hommes et de territoires différents et éloignés ?

2) Quelles sont les diverses formes de la modernité visibles dans les échanges et les contacts avec d’autres « humanités » ?

 

Diaporama en ligne : http://www.youtube.com/watch?v=qW7KvbOdx5Q

 

Découverte de l’Amérique par Christophe Colomb : http://www.dailymotion.com/video/x1iitj_christophe-colomb-1492_news?start=3

 

 

 

 

FIL CONDUCTEUR ENTRE LES DIFFERENTES ETUDES 

 

L’étude porte donc sur différents lieux où des contacts s’établissent entre civilisations différentes. Ces contacts produisent des effets sur les politiques et les peuples :

* L’Empire Ottoman tente d’étendre sa domination sur plusieurs continents : Afrique, Asie et Europe. L’exemple de la prise de Constantinople par les Ottomans puis de la coexistence entre les populations d’origine diverses témoigne de ce projet. Mais les échecs successifs du siège de Vienne montrent l’échec de la tentative ottomane de dominer le monde.

* Les Européens recherchant une autre voie vers les épices que celle passant par le Proche et Moyen Orient découvrent les Indes occidentales (l’Amérique) et explorent le monde, propageant leurs conceptions du monde et leur foi religieuse.

* Les Chinois disposent d’une civilisation brillante. Mais, alors que des expéditions maritimes permettent aux Chinois au XV siècle de parvenir jusqu’en Afrique ils choisissent de renoncer au monde par une fermeture politique les isolant des autres civilisations.  

 

 

 

I. Quel est le cadre chronologique et spatial ?

 

Question 1 page 157 : Quels sont les espaces connus des Européens au début du XV siècle et à la fin du XVI siècle ?

À la fin du XVIe, le monde entier est connu, sauf l’intérieur de l’Amérique du sud et de l’Afrique, la Sibérie orientale et l’Océanie.

 

Question 2 page 157 : Les Européens ont-ils une connaissance complète du monde à la fin du XVI siècle ?

Les contacts sont essentiellement militaires (caravelles et soldats de Colomb), religieux (la croix de Colomb, Sainte-Sophie devenue mosquée), culturels (Vasco de Gama en Inde).

 

Compléter le fond de carte (trace écrite) 

 

OU

 

Gravure 1 page 164 : La caravelle, navire des explorations lointaines

_ Les motivations et les techniques permettant les grandes découvertes : Au xve siècle, l'Europe catholique cherche de nouvelles routes commerciales contournant le monde musulman. Les royaumes ibériques d’Espagne et du Portugal ont plusieurs motivations : religieuse avec le but d’étendre la foi chrétienne, mais aussi économique. Le goût pour le sucre et les épices se répand et le besoin d'or grandit pour fabriquer de la monnaie.

_ Les découvertes sont favorisées par l’utilisation de bateaux de petit tonnage nommées caravelles associées au gouvernail d’étambot et à l’astrolabe.

Astrolabe (p. 164) : instrument d’origine grecque adoptée par les Arabes, puis les Portugais, permettant d’obtenir, pour une latitude donnée, une représentation plane simplifiée du ciel à une date précise. Cet instrument permet de se situer de façon sure en utilisant les étoiles.

 

Carte pages 156-157 

+ Carte 2 page 171 : La présence européenne dans le monde

Comment se manifeste la compétition entre Espagne et Portugal pour la découverte du monde ?

_ Les Portugais débutent les Grandes Découvertes : En 1487, Bartolomeu Dias passe le Cap de Bonne-Espérance. Les Portugais commercent directement l'or qui passait auparavant par le Sahara. En 1497-1499, Vasco da Gama va jusqu'en Inde. Les Portugais contrôlent le commerce des épices (poivre, cannelle, girofle, gingembre…) au détriment de l'alliance économique des Vénitiens et des Turcs. À partir des années 1570, ils fondent des plantations au Brésil et y cultivent la canne à sucre.

_ Pour l'Espagne le Génois Christophe Colomb atteint en 1492 les îles Bahamas, Cuba et Saint-Domingue (les « Indes » selon lui). Les conquistadores menés par exemple par Hernan Cortes imposent le pouvoir de l’Espagne aux Amérindiens. Les jésuites diffusent la foi catholique.

_ En 1494, le pape départage les deux grandes puissances maritimes et fixe la ligne délimitant les deux empires à 2000 km au large du cap Vert : c'est le traité de Tordesillas. La papauté voit dans les empires un moyen d'évangéliser les populations découvertes.

Christophe Colomb (p. 164) : (vers 1450-1506). Navigateur d'origine génoise, Christophe Colomb conçoit d'atteindre les Indes en traversant l'Atlantique. Econduit par le toi du Portugal qui contrôle déjà la route orientale des Indes, il est soutenu par les souverains d'Espagne, Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille. Il dirige quatre expéditions entre 1492 et 1504 et reste persuadé jusqu'à sa mort qu'il a accosté en Asie.

Hernan Cortes (p. 170) : (1485-1547) Conquistador espagnol parti à la conquête du Mexique, Cortès détruit l'Empire aztèque en 1521 et devient gouverneur de la Nouvelle-Espagne. Il connaît des démêlés avec la justice et tombe en disgrâce.

Conquistadores (p. 170) : mot espagnol, « conquérants » : soldats et aventuriers qui prennent possession de l'Amérique latine au nom de leur roi.

Jésuites (p. 170) : religieux appartenant à la Compagnie de Jésus. Cet ordre, fondé en 1534 par Ignace de Loyola (1491-1556), est le fer de lance des missions catholiques au service du pape et joue un rôle de premier plan dans la présence européenne en Asie.

 

HISTOIRE DES ARTS : les cartes

 

Carte 2 page 155 : L’élargissement des horizons géographiques

Question 1 page 155 : Comment la rencontre des Européens avec le Nouveau Monde est-elle figurée ?

Par leur attitude, les Amérindiens, vulnérables dans leur quasi-nudité, semblent accepter la conquête.

 

Question 2 page 155 : Comment ces artistes présentent-ils les Grandes Découvertes ?

Par leur disposition aux quatre coins du Nouveau Monde, les quatre explorateurs expriment la prise de contrôle, produit de la maîtrise des mers.

 

 

Diaporama : les cartes, expressions de l’imaginaire et de la connaissance géographique.

 

_ Les cartes européennes du Moyen Âge étaient parmi les moins complètes du monde. Les Européens voyaient la terre comme un espace fini avec des animaux mythologiques. Ils rêvaient de contrées mythiques. Avec les grandes découvertes ce regard est totalement dépassé : le monde et ses richesses (économiques, culturelles) s'ouvrent à eux.

_ Les Européens n'ont pas au début de l’époque moderne de cartes détaillées du monde : ils les dessinent au fur et à mesure de l'avancée de leurs explorations. Au Portugal, à Sagres, Henri le Navigateur fonde un véritable centre de recherche avec des savants et cartographes venus de toute l'Europe pour aider à la découverte de nouvelles routes maritimes.

 

 

 

 

TRANSITION / FIL CONDUCTEUR ENTRE LES ETUDES : L’époque moderne est donc celle de la mise en contact de plusieurs civilisations différentes. Ces contacts peuvent être pacifiques à travers le commerce (recherches des épices de l’Orient par les Européens), ou militaires comme en Europe avec la confrontation entre pays chrétiens et Empire Ottoman.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article