Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 2e Histoire : Citoyenneté et Empire à Rome (I-III siècle) (1)

5 Janvier 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

CITOYENNETE ET EMPIRE A ROME (I – III siècle)

(3 à 4 heures)                                                                                  Manuel Belin 2010

 

Introduction :

L’Empire romain assemble sur une immense étendue (plus de trois millions de km²) de nombreux peuples différents : des Celtes en Gaule, des Grecs en Asie et en Europe, des Berbères en Afrique du Nord. Ces peuples de cultures différentes finissent pourtant par s’intégrer à la civilisation romaine. 

L’extension progressive de la citoyenneté romaine du I au III siècle après J.-C. à contribué à cette intégration des peuples conquis dans l’Empire romain.

 

Problématique : Comment la citoyenneté romaine est-elle étendue progressivement aux peuples conquis ? Comment se modifie la conception de la citoyenneté du I au III siècle ap. J.-C. ?

 

I. Comment et pourquoi la citoyenneté romaine est-elle d’abord donnée à titre individuel ?

 (27 av. – 48 apr. J.-C.) ?

 

L’Empire est fondé par Auguste (27 av. – 14 apr. J.-C.). Durant cette période le statut de citoyen change car les citoyens perdent le pouvoir politique au profit de l’empereur.

 

A. A quoi correspond le statut de citoyen au début de l’Empire ?

 

Texte 2 page 63 : Un statut protecteur

1. Présenter le document.

Le texte est un extrait des Actes des Apôtres, c’est-à-dire du récit chrétien des actions des disciples du Christ, de leur prédication et de leurs persécutions. Le chapitre 22 concerne saint Paul et son arrestation par les Romains. Saint Paul étant citoyen romain, le texte montre le sort qui est réservé à un citoyen romain s’il est arrêté.

           

2. En quoi être citoyen représente un privilège au niveau judiciaire (cas de Paul) et au niveau social (cas du tribun) ?

Etre citoyen romain permet de bénéficier d’avantages au niveau judiciaire : ne pas être ligoté ni torturé «un citoyen romain, et qui n’a même pas été jugé, vous est-il permis de lui appliquer le fouet ? »(l. 3-5). Le citoyen romain a le droit d’être jugé, et peut faire appel directement auprès de l’empereur. Il bénéficie donc d’un grand prestige social même auprès des magistrats et des dirigeants de l’Empire.

 

_ Etre citoyen romain est un statut privilégié. Ce statut personnel héréditaire permet de bénéficier d’un grand prestige social dans l’Empire mais aussi d’une protection juridique avec l’interdiction de torturer un citoyen, et la possibilité pour ce dernier de faire directement appel à l’Empereur.

_ Les citoyens sont une minorité dans l’Empire. Sous l’empereur Claude (41-54) ils sont six millions, c’est-à-dire un dixième de la population dans l’Empire.

 

A quoi correspond le droit de cité évoqué par le tribun ?

 

_ Le droit de cité correspond à l’ensemble des droits du citoyen romain : exemptions fiscales,  participation à la vie politique, protection judiciaire, etc…

 

B. Quels sont les processus d’acquisition de la citoyenneté ?

 

Texte 2 page 63 : Un statut protecteur

3. Comment Paul a-t-il reçu la citoyenneté ? Comment le tribun a-t-il acquis la citoyenneté ?

* Paul est citoyen romain par hérédité : « Et moi, dit Paul, je l’ai de naissance » (l. 9-10).

* Le tribun par contre a obtenu la citoyenneté romaine par une procédure administrative où il a dû verser de l’argent : « Le tribun reprit : « Moi, il m’a fallu une forte somme pour acheter ce droit de cité. » (l. 8-9). En effet le droit latin donne la possibilité aux personnes exerçant une magistrature de recevoir la citoyenneté romaine. Pour devenir magistrat il faut souvent faire des dons à la cité (évergétisme).

 

_ Les possibilités pour obtenir la citoyenneté romaine sont multiples :

* Par la naissance, un enfant issu d’un mariage légitime entre des parents citoyens devient citoyen.

* L’exercice d’une magistrature dans les cités de droit latin donne automatiquement le droit de cité à la fin de la magistrature. Pour devenir magistrat il faut souvent réaliser des dons pour la cité (construction de bâtiments, organisation de spectacles) : c’est ce qu’on appelle l’évergétisme.

Droit latin (p. 62) : Statut conféré à une cité (où à une communauté), par lequel les personnes exerçant une magistrature ou une cité dans cette cité (l’élite locale) deviennent ensuite citoyens romains.

 

Connaissez-vous d’autres moyens pour devenir citoyens?

_ D’autres moyens existent pour devenir citoyens :

* L’empereur peut accorder la citoyenneté complète à des étrangers (les pérégrins).

* Les esclaves libérés obtiennent lors de leur affranchissement la citoyenneté de leur ancien maître. L’affranchi devient citoyen si son ancien maître était citoyen.

Pérégrins (p. 68) : désigne tout individu qui est sujet de l’Empire, mais n’a pas la citoyenneté. On parle de cité pérégrine pour désigner une communauté qui n’a reçu aucun statut « romain » (municipe, colonie…).

 

                Les différentes cités

Colonies romaines

Cités de droit romain

Colonies latines

Cités de droit latin

Cités pérégrines

- Citoyenneté romaine entière

 

- Accès possible au Sénat de Rome

- Citoyenneté romaine partielle

- Pas de citoyenneté romaine

 

Partager cet article

Commenter cet article

Moi 16/10/2016 12:25

Merci ça m'a beaucoup aidé !!!!!!!

aboubaker 04/11/2015 10:15

merci beaucoup maintenant j ai tous compris

Mathieu 09/10/2015 20:40

Merci beaucoup ! sa ma beaucoup aidé alors que j'avais rien compris sur tous sa

Lycéenne 10/12/2012 17:19


Vos cours m'ont été très utile, je n'avais pas très bien compris ma leçon et grâce à vous tout est clair dans ma tête.


Merci beaucou 

M. Martineau 15/12/2012 15:01



Merci de ce témoignage encourageant