Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Images Aléatoires

  • Club histoire 2011 Dossier procès fictif contre persécuteurs de résistants 4
  • Exposition-CNRD-au-CDI-2012 4689
  • Club histoire 2011 Dossier procès fictif contre persécuteurs de résistants Anthony
  • Exposition-CNRD-au-CDI-2012 4687
  • Expo club histoire 2010 10
  • Expo club histoire 2010 12
Dimanche 3 octobre 2010 7 03 /10 /Oct /2010 20:06

 

 

II. Quels sont les débats des Athéniens au sujet de la démocratie ?

 

Pages 50-51

 

A l'aide de la frise chronologique, indiquez les événements ayant marqué la démocratie athénienne.

 

_ La démocratie athénienne connaît plusieurs phases :

* Elle naît avec les réformes de Clisthène en -508/-507.

* Elle connaît son apogée sous les stratégies de Périclès de -443 à -429 avec par exemple la construction du Parthénon.

* Des troubles intérieurs menacent la démocratie de 411 à 404 (période l'Oligarchie).

* Puis, malgré l'action de Démosthène, Athènes est vaincue par le roi Philippe de Macédoine en -338. Athènes est sous domination athénienne et la démocratie finit par être abolie en -322.

 

 

 

  HISTOIRE DES ARTS : Parthénon en 3D : http://www.youtube.com/watch?v=ASdYVEIDXnM&feature=player_embedded

 

 

 

 

LA DEMOCRATIE ATHENIENNE JUGEE PAR SES ECRIVAINS : Auteurs de théâtre et philosophe

 

_ La démocratie est critiquée dès la fin du V siècle par les écrivains.

* Les pièces de Comédie d’Aristophane dénoncent les démagogues dans Les Nuées et raillent l’incompétence et la corruption des magistrats et des juges dans Les Guêpes.

* Au IV siècle les débats se multiplient sur le meilleur régime possible dans les écoles de philosophie (Académie de Platon et Lycée d’Aristote). Par exemple Platon est un adversaire résolu de la démocratie. Dans La République, il imagine un système politique où les laboureurs et les artisans n’ont aucun droit politique et où le commandement est dans les mains des philosophes.

  

 

LA DEMOCRATIE ATHENIENNE JUGEE PAR SES ECRIVAINS : Auteurs de théâtre et philosophe

 

 Même si ces textes sont partiaux, ils nous renseignent sur le fonctionnement de la démocratie athénienne :

1. Les grands principes : Soulignez dans le texte d’Euripide ce qui concerne la liberté et l’égalité, puis expliquez l’idée que s’en faisaient les Athéniens.

2. Les principaux organes de la démocratie athénienne sont évoqués par Aristote. Citez-les tous les trois et dites sous quels noms ils sont connus et quelles sont leurs fonctions.

3. La rétribution des citoyens. Quels en sont les inconvénients d’après Aristophane ?

4. Réfléchissez aux avantages de ce système sachant qu’aujourd’hui aussi les élus qui ont une charge importante sont rétribués.

5. Les écrivains ou auteurs dramatiques athéniens ont tous beaucoup réfléchi et écrit sur la Démocratie. A votre avis, pourquoi ?

Lexique :

Cité : Une communauté d’hommes libres dont l’autorité s’exerce sur une ville et son territoire.

Démocratie : système politique où le peuple exerce le pouvoir directement ou par l’intermédiaire de ses représentants.

Magistrat : Représentants des citoyens ; ils sont choisis pour une période déterminée et doivent rendre régulièrement des comptes aux citoyens.

Misthos : Indemnité journalière accordé au citoyen pour l’aider à participer à la vie politique. Ecclésia : Assemblée politique des citoyens.

Boulé : Conseil de la cité siégeant en permanence où 500 bouleutes préparent le travail de l’Ecclésia.

Héliée : Tribunal de 6000 héliastes qui rend la justice civile après avoir écouté accusation et défense.

Aéropage : Tribunal composé des anciens présidents des tribunaux (archontes) jugeant les meurtres.

Stratèges : 10 magistrats élus commandant l’armée et appliquant les lois.

CORRECTION LA DEMOCRATIE ATHENIENNE JUGEE PAR SES ECRIVAINS : Auteurs de théâtre et philosophe

 

1. Parmi ces trois documents, quel est celui ou ceux qui sont favorables à la démocratie ?

Les documents 2 (Aristote) et 3 (Euripide : Thésée)

 

2. Citez quelques passages qui montrent cette opinion favorable.

« La plus haute souveraineté revient de façon juste au plus grand nombre » ; notre ville […] est libre ; son peuple la gouverne ».

 

3. Quels sont les textes hostiles à la démocratie ?

Les documents 1 (Aristophane) et 2 (Euripide : le Thébain).

 

4. Citez quelques passages significatifs de cette hostilité.

« Quand on s’occupe des affaires publiques, c’est le triobole qu’on vient chercher » ; « comment la masse incapable d’un raisonnement droit, pourrait-elle conduire la cité dans le droit chemin ? ».

 

5. Quel est le texte le plus impartial ? Pourquoi ?

Le document 2 (Euripide) car il présente deux opinions opposées.

 

6. Complétez le tableau à l’aide de la frise chronologique.

 Même si ces textes sont partiaux, ils nous renseignent sur le fonctionnement de la démocratie athénienne :

7. Les grands principes : Soulignez dans le texte d’Euripide ce qui concerne la liberté et l’égalité, puis expliquez l’idée que s’en faisaient les Athéniens.

La liberté s’oppose à la tyrannie, c’est la possibilité de participer à la vie politique de la cité. C’est aussi la liberté d’expression.

L’égalité signifie que la loi est la même pour tous les citoyens.

 

8. Les principaux organes de la démocratie athénienne sont évoqués par Aristote. Citez-les tous les trois et dites sous quels noms ils sont connus et quelles sont leurs fonctions.

Tribunal (Héliée) : assure la justice

Conseil (Boulé) : prépare les lois

Assemblée (Ecclésia) : vote les lois, décide de la paix et de la guerre, élit les stratèges et désigne le Tribunal et le Conseil.

 

9. La rétribution des citoyens. Quels en sont les inconvénients d’après Aristophane ?

Le risque est de développer la cupidité, l’intérêt pour l’argent et non pour la chose publique, le primat de l’intérêt individuel sur l’intérêt collectif.

 

 

10. Réfléchissez aux avantages de ce système sachant qu’aujourd’hui aussi les élus qui ont une charge importante sont rétribués.

La rétribution pour un service rendu favorise la participation à la vie politique du plus grand nombre (même les moins fortunés).

 

11. Les écrivains ou auteurs dramatiques athéniens ont tous beaucoup réfléchi et écrit sur la Démocratie. A votre avis, pourquoi ?

C’est un sujet qui passionne car la démocratie est alors un régime rare qui étonne. Les intellectuels, par exemple, n’arrive pas tous à concevoir qu’on confie le pouvoir au peuple qui est, pour la plupart, illettré.

 

Cité : Une communauté d’hommes libres dont l’autorité s’exerce sur une ville et son territoire.

Démocratie : système politique où le peuple exerce le pouvoir directement ou par l’intermédiaire de ses représentants.

Citoyens : Membres de la communauté politique.

Magistrat : Représentants des citoyens ; ils sont choisis pour une période déterminée et doivent rendre régulièrement des comptes aux citoyens.

Misthos : Indemnité journalière accordé au citoyen pour l’aider à participer à la vie politique.

Ecclésia : Assemblée politique des citoyens.

Boulé : Conseil de la cité siégeant en permanence où 500 bouleutes préparent le travail de l’Ecclésia.

Héliée : Tribunal de 6000 héliastes qui rend la justice civile après avoir écouté accusation et défense.

Aéropage : Tribunal composé des anciens présidents des tribunaux (archontes) jugeant les meurtres.

Stratèges : 10 magistrats élus commandant l’armée et appliquant les lois.

 

 

 

1. Théâtre : Comédie

Le Chœur (composé de femmes d’Athènes qui veulent prendre la place des hommes à l’assemblée) :

- Allons à l’Assemblée, ô hommes, car celui qui ne sera pas arrivé très tôt, encore couvert de poussière, nourri d’un brouet d’ail et de jus d’herbes pilées, celui-là ne recevra pas la triobole. Lorsque nous aurons touché notre jeton, nous nous assoirons les unes à côté des autres, afin de voter à mains levées tout ce que proposerons nos amies. Mais qu’ai-je dit là ? C’est « amis » qu’il fallait dire.

       Voyez comment nous repousserons ces gens de ville, ceux qui restaient à bavarder sur le marché quand on ne recevait qu’une seule obole, et qui maintenant reviennent en foule. A c’était différent quand le bon Myronidès était archonte ! Personne alors ne songeait à administrer les affaires de la cité pour de l’argent. Mais aujourd’hui, quand on s’occupe des affaires publiques, c’est la triobole qu’on vient chercher.

          Aristophane (-450/-386), Assemblée des femmes.

2. Théâtre : Tragédie

Euripide, poète tragique, fait débattre dans une de ses tragédies deux personnages qui défendent des opinions différentes.

Thésée : « Notre cité n'est pas au pouvoir d'un seul homme: elle est libre. Son peuple la gouverne: tour à tour, les citoyens reçoivent le pouvoir, pour un an. Elle n'accorde aucun privilège à la fortune. Le pauvre et le riche y ont des droits égaux.

L’envoyé (héraut) de Thèbes : « La ville dont je viens est gouvernée par un seul homme, et non par la foule. Personne ne la flatte ou ne l'exalte par son éloquence, personne ne la tourne ou la retourne selon son seul intérêt particulier […] D'ailleurs comment le peuple, qui n'est pas capable de raisonnements droits, pourrait-il mener une cité sur le droit chemin? Un pauvre paysan, même instruit, en raison de son travail, ne peut consacrer son attention aux affaires publiques. »

Thésée : « […] Pour une cité, rien n'est pire qu'un tyran. Sous la tyrannie, les lois ne sont pas les mêmes pour tous […] l'égalité n'existe plus. Au contraire, sous le règne des lois écrites, pauvres et riches ont les mêmes droits. Le faible peut répondre à l'insulte du fort, et le petit, s'il a le droit pour lui, peut l'emporter sur le grand. La liberté, elle est dans ces paroles: « Qui veut donner à l'assemblée un sage avis pour le bien de la cité ? ». Qui veut parler se met en avant, qui n'a rien à dire se tait. Peut-on imaginer plus belle égalité entre les citoyens? »

 

Euripide (-480/-406), Les Suppliantes.

 

3. Philosophie : réflexion politique.

« La masse quoique formée d’individus qui, pris isolément, sont sans grand mérite, peut, une fois réunie, se montrer supérieure à ceux qui en ont. Tout comme les repas où l’on se cotise sont supérieurs à ceux dont un seul homme fait les frais. Car, comme ils sont nombreux, chacun a sa part de vertu et de sagesse, et leur réunion fait de la masse comme un être unique […] riche en formes de caractère et d’intelligence. […] En effet ce n’est pas le membre du Tribunal, du Conseil ou de l’Assemblée qui remplit seul son rôle, mais le Tribunal, le Conseil, le peuple, si bien que la haute souveraineté revient de façon juste au plus grand nombre.

         Aristote (-384/ -322), Politique, III

1. Parmi ces trois documents, quel est celui ou ceux qui sont favorables à la démocratie ?

2. Citez quelques passages qui montrent cette opinion favorable

3. Quels sont les textes hostiles à la démocratie ?

4. Citez quelques passages significatifs de cette hostilité.

5. Quel est le texte le plus impartial ? Pourquoi ?

L’auteur

La phase de la démocratie qu’il a connue

Son opinion sur la démocratie (si possible)

La nature du texte

Les intérêts ou les inconvénients du texte pour connaître la démocratie

Aristote

(-384/-322)

Philosophe

4e phase

(réinstallation de la démocratie)

Favorable

Traité de philosophie politique

-L’auteur est témoin direct qui a participé à la vie démocratique

- C’est aussi un philosophe qui a réfléchi à ce sujet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’auteur

La phase de la démocratie qu’il a connue

Son opinion sur la démocratie (si possible)

La nature du texte

Les intérêts ou les inconvénients du texte pour connaître la démocratie

Aristote

(-384/-322)

Philosophe

4e phase

(réinstallation de la démocratie)

Favorable

Traité de philosophie politique

-L’auteur est témoin direct qui a participé à la vie démocratique

- C’est aussi un philosophe qui a réfléchi à ce sujet.

Aristophane

(-450/-386)

Ecrivain, auteur dramatique

3e et 4e phase

- Oligarchie

- Retour à la démocratie

Défavorable

Comédie (théâtre)

Risque de démagogie : « plaire au public », faire rire (comique de situation).

Euripide

(-480/-406)

Ecrivain, auteur dramatique

2e et 3e phase

Crise athénienne

Chaque personnage soutient un point de vue

Tragédie (théâtre)

Les personnages sont inventés (fiction), mais sont révélateurs des problèmes de l’époque (témoignages).

Par M. Martineau - Publié dans : Cours 2e
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés