Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 2e géographie : Ville et développement durable (1)

3 Mai 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

 

VILLE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

9 à 10 heures              Manuel Magnard 2010

 

Graphique 1 page 182 : croissance de la population urbaine

Que peut-on dire de la croissance urbaine mondiale ?

 

Introduction :

Aujourd’hui plus de 50% de la population mondiale vit en ville, contre 2% au début de l’ère industrielle ; les estimations actuelles prévoient près de 25 aires urbaines de plus de 10 millions d’habitants en 2025 pour seulement 2 en 1950. Les pays en développement rassemblent dorénavant la majorité des villes du monde, avec des taux de croissance nettement supérieurs (4 à 5% en Asie et Afrique) à ceux de l’Europe (1%).

Ce thème occupe donc une place particulière dans le programme puisqu’il concerne les conditions de vie d’une majorité de l’humanité.

Problématique : Quels sont les défis urbains des villes du Nord et du Sud ?

 

I. Quelles sont les caractéristiques de l’urbanisation dans le monde ?

 

            A. Quels sont les aspects de l’urbanisation d’une mégapole du Sud ? Le cas de Mexico.

 

Lien vidéo TDC (12min38) : bidonville de Mexico Iztapalapa : http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/le-mexique/videos/article/iztapalapa-un-quartier-sur-le-volcan.html

 

Pages 152-153 : Mexico, un géant qui dévore l’espace

 

1. Présentez et décrivez la croissance de Mexico : populations, évolution spatiale, paysages (doc. 1, 2, 3, 4, photo p. 144).

 

2. Quelles contraintes et quels risques le site de Mexico présente-t-il (doc 5, 6) ?

 

3. D’après l’ensemble des documents de la double page, quels problèmes majeurs de développement se posent à la mégapole ?

 

 

 

_ Mexico est une mégapole du Sud de 19 millions d’habitants. La ville a connue une forte croissance jusque dans les années 1980 (+ 50 % en 20 ans). La ville est attractive grâce à ses activités industrielles et tertiaires, mais cette ville étalée connaît de forts contrastes entre des quartiers défavorisés et des CBD aisés.

_ Mexico est aussi une ville où l’urbanisation mal maîtrisée renforce les risques naturels (inondations, glissements de terrains) et industriels du site.

Mégapole (p. 266) : agglomération de plusieurs millions d’habitants. L’ONU retient le seuil de 8 millions d’habitants.

 

B. Quels sont  les défis urbains d’une ville mondiale du Nord ?

 

ETUDE DE CAS LONDRES : pages 146 à 151. Questions page 151

 

Question 1 page 151 : De quelle façon s’est faite la croissance de l’agglomération londonienne entre la Seconde Guerre mondiale et les années 1990 ? (doc. 2, 3, 4, 6)

 

Question 2 page 151 : Quel a été le changement de cap dans la politique de développement spatial de la métropole depuis les années 2000 (doc. 1, 2, 3, 6) ? Comment s’explique t-il ?

 

Question 3 page 151 : A quel défi social la métropole londonienne doit-elle faire face (doc.5)?

 

Lien vidéo Figaro : émeutes à Londres (1 min 42) : http://www.youtube.com/watch?v=bd_w-QwBiQw&feature=relmfu

 

 

_ Londres est une métropole du Nord. La croissance urbaine a été maîtrisée grâce à des plans d’aménagement prévoyant des villes nouvelles et des ceintures vertes pour Londres. Après une croissance de la population dans les périphéries, le centre-ville rénové et mieux desservi par les transports voit depuis les années 2000 une augmentation de sa densification.

_ Londres est aussi une métropole où existe une ségrégation socio-ethnique avec des conditions de vie difficiles pour les minorités dans les quartiers pauvres du centre (Newham).

Métropole (p. 266) : ville qui exerce son influence sur un territoire très étendu : régional, national ou mondial.

  

            C. Quels défis posent la croissance et l’étalement des villes ?

 

                        1. Quelles sont les formes de la croissance urbaine à l’échelle mondiale ?

 

Cartes pages 158-159 : Urbanisation et grandes villes du monde

Graphiques 1 page 161 : La croissance urbaine dans le monde

Photographie 4 page 161 : La ville, phénomène majeur du monde d’aujourd’hui

Comment se traduit le processus d’urbanisation dans le monde ?

Depuis 2007 un habitant de la Terre sur deux habite dans une ville (cf légende sur la population urbaine en pourcentage). Mais l’urbanisation est très inégale au Nord et au Sud.

* Au Nord et en Amérique latine le taux d’urbanisation dépasse souvent 75% des habitants. L’étalement urbain a parfois fait se rejoindre des grandes agglomérations pour former des mégalopoles comme au Japon et aux Etats-Unis, dans une moindre mesure en Europe.

* Au Sud de nombreux pays en particulier en Asie et en Afrique (dans les PMA) ont un taux d’urbanisation inférieur à 50%. Cependant, plusieurs des villes du Sud sont des géantes urbaines comme Mexico en Amérique latine ou encore en Inde Bombay, Delhi et Calcutta. L’étalement urbain n’est parfois pas maîtrisé ce qui donne naissance à des bidonvilles.

 

_ Depuis 2007 un habitant de la planète sur deux est citadin à cause de la croissance naturelle et de l’exode rural. En 2010 on compte 3,5 milliards d’urbains en 2010 : 2,5 milliards d’urbains dans les pays en développement, 1 milliard d’urbains dans les pays développés. Mais 1 milliard d’urbains vivent dans des bidonvilles !

_ Les villes très peuplées sont nombreuses : Près de 500 villes ont plus d’un million d’habitants. De plus, de gigantesques agglomérations de plus de 10 millions d‘habitants existent : les mégapoles. Parmi les 20 mégapoles les plus peuplées, 15 se trouvent dans les pays en développement.

_ Parfois, l’étalement urbain des grandes agglomérations provoque la formation d’une seule immense zone urbaine : les mégalopoles comme aux Etats-Unis, au Japon ou encore en Europe.

Bidonvilles (p. 264) : habitat de petite taille construit avec des matériaux de récupération, très souvent établi de manière illégale.

Mégalopole (p. 266) : grande région urbaine formée par un tissu urbain continu de plusieurs métropoles qui se rejoignent ; le terme a été utilisé initialement pour qualifier le littoral du Nord-Est des Etats-Unis.

 

                        2. Quelles sont les causes de l’étalement urbain à l’échelle locale?

 

Photographie page 145 : Une étalement urbain incontrôlé : quartier périphérique d’habitat précaire de Mexico, en 2006

Décrire l’étalement urbain visible sur la photographie.

L’étalement urbain a pris tout l’espace disponible, même mes terrains instables et les pentes de volcans. La mégapole de Mexico a en effet doublé sa superficie entre 1970 et 2000.

 

Quelles peuvent être les raisons de l’étalement urbain ?

_ L’étalement urbain a plusieurs causes.

* Dans les pays du Sud : L’exode rural et la forte croissance naturelle alimentent l’étalement urbain. L’occupation illégale de terrain pour construire des taudis est à l’origine d’immenses bidonvilles dans des villes du sud : slums en Inde, etc…

* Dans les pays du Nord : l’idéologie du pavillonnaire, c’est à dire le désir de loger dans une maison éloignée des nuisances urbaines,  avec un cadre de vie verdoyant, explique en partie l’étalement urbain. L’automobile, permettant de relier les lieux de travail en ville et de résidence dans l’espace périurbain, renforce l’étalement. La fragmentation urbaine entre zones de travail et de résidence renforce l’étalement. La consommation d’espace augmente plus vite que la population. En France la superficie des agglomérations a augmenté de 75%, la population de 25%.

Espace périurbain (p. 160) : processus d’avancée de la ville sur sa frange, au-delà de la banlieue, dans laquelle la ville et la campagne s’interpénètrent.

 

                        3. Quelles sont les divisions au sein de l’espace urbain ?

 

Photographie 2 page 161 : Sao Paulo (Brésil) : ampleur des contrastes socio-économiques

Comparez les deux espaces urbains : quelles sont les différences de densité ? Dans le type d’équipement ?

La ville de Sao Paulo montre une forte ségrégation socio-spatiale, c’est-à-dire que les riches et les pauvres sont séparés. Les pauvres vivent dans des bidonvilles où la population est dense et les aménagements sont rares. Les riches eux disposent d’espaces verts, de piscines et d’équipements sportifs.

 

_ La ségrégation socio-spatiale sépare les lieux d’habitations des pauvres et des riches. L’habitat taudifié est présent dans de nombreux pays du Sud : les quartiers de bidonvilles sont densément peuplés et manquent d’équipements collectifs. Les riches se referment dans des Gated Communities.

Gated Community (p. 160) : lotissement fermé et surveillé, apparu aux Etats-Unis dès les années 1970. Les Gated Communities se développent désormais dans un nombre croissant de pays, notamment dans les pays du Sud.

Habitat taudifié (p. 166) : (slum en anglais) : habitat collectif dégradé et sans confort, avec un taux d’occupation excessif et des sanitaires communs à plusieurs ménages.

 

Carte 15 page 167 : l’habitat taudifié dans les pays en développement

TP page 183 : Je sais lire une carte

1. Quelles informations sont cartographiées ? Quels types de figurés a-t-on utilisés pour réaliser la carte ? Pourquoi a-t-on utilisés des points ? Pouvait-on utiliser une autre moyen cartographique ?

La carte indique l’évolution selon les pays du Sud du nom­bre de personnes vivant dans des habitats taudifiés ainsi que ceux où la proportion des habitants des bidonvilles est forte (plus de 40 %). Les figurés sont des plages de couleurs en dé­gradé du rouge au vert clair. La deuxième information est une trame de points car les deux figurés de surface se recou­vrent pour ces pays. Un figuré ponctuel était possible (mais risque de recouvrement pour les petits Etats).

 

2. Dans quelle partie du monde l’habitat taudifié est-il : en recul rapide ou stabilisé ? en faible augmentation ? en forte augmentation ?

L’habitat taudifié recule ou stagne dans quelques Etats peuplés d’Asie du Sud-Est (Indonésie), en Amérique latine dans plusieurs dont certains peuplés (Brésil, Mexique), plus ponctuellement en Afrique (Tunisie, Egypte, Afrique du Sud) et au Proche et Moyen-Orient (Turquie, Iran).

Il augmente faiblement dans les deux Etats géants d’Asie, la Chine et l’Inde, le Maghreb, la péninsule d’Arabie et dans le Cône Sud (Argentine, Chili).

L’augmentation est forte dans l’essentiel de l’Afrique subsa­harienne, plusieurs pays d’Amérique latine, notamment an­dins, ou d’Asie, certains très peuplés (Pakistan).

 

3. Quel continent possède de nombreux pays où plus de 40% de la population vit dans des bidonvilles ? A quel type de pays correspondent-ils ?

L’Afrique possède de nombreux pays où plus de 40 % de la population vit dans des bidonvilles. Ce sont des PMA, où sévit une grande pauvreté.

 

4. Expliquez les contrastes observés.

Les contrastes s’expliquent par des niveaux de dévelop­pement inégaux. Les pays émergents, les pays ateliers et les pays pétroliers peu peuplés connaissent une situation plutôt meilleure. Pour les PMA, les deux figurés se combinent (forte augmentation et forte proportion d’habitants de slums). Les crises (guerres, famines) peuvent accentuer cette évolution.

 

_ L’habitat taudifié concerne principalement les pays du Sud. Il est en forte augmentation dans les PMA où plus de 40% de la population vit dans des slums ou bidonvilles. Dans quelques pays comme l’Egypte ou la Tunisie, la Thaïlande, l’habitat taudifié est en rapide recul.

Partager cet article

Commenter cet article

moi 04/05/2016 15:44

pas mal du tout

anon 30/03/2016 20:03

lycée SMDB en forceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

fidji 21/03/2016 09:20

super on adore

4 21/03/2016 09:19

mdr

pakos 06/12/2015 12:46

mrc pour ce cours