Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 2e Géographie : Du développement au développement durable (1)

3 Juin 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

 

DU DEVELOPPEMENT AU DEVELOPPEMENT DURABLE

7 à 8 heures                                                    Manuel Magnard 2010

 

Introduction : Actuellement la planète Terre comporte 6,9 milliards d’habitants (en 2010), elle comportera en 2050 plus de 9 milliards d’habitants. La population doit se nourrir, se loger, étudier et exercer un métier et cela sans épuiser les ressources de la Terre pour les générations futures. Or, de très fortes inégalités existent entre les pays, entre les groupes sociaux. Le développement durable est une façon de gérer le monde et ses ressources qui pourraient apporter des solutions face aux défis de l’avenir.

Problématique : Comment les sociétés humaines peuvent-elles améliorer leurs conditions de vie et subvenir à leurs besoins sans compromettre la satisfaction des besoins des générations futures ?

 

Plan : Pour répondre à cette question, il faut aborder la situation à travers trois questions dont l’étude s’appuie sur des exemples :

Quelles sont les inégalités de développement à travers le monde ? Comment parvenir à assurer les besoins d’une population de 9 milliards d’habitants en 2050 ? Et pour cela comment mettre en œuvre des modes durables de développement ?

 

I. Quelles sont les inégalités de développement à travers le monde ?

 

            A. Quels indices permettent de mesurer les inégalités de développement ?

 

Carte 1 page 18 : Une image de la pauvreté humaine

( + carte page 16 : Les inégalités de développement )

D’après vos connaissances et la carte quels sont les critères permettant de mesurer le développement ?

 

OU

 

1. Présenter le document (NADA)

Le document est une carte (à projection polaire)  à l’échelle mondiale les inégalités de développement à travers l’indice de pauvreté humaine. La carte est extraite du rapport mondial sur le développement humain.

L’auteur est le PNUD, c’est-à-dire le Programme des Nations Unies pour le Développement.

La carte est publiée en 2009 et montre la situation mondiale en 2007.

La carte montre les inégalités de développement dans le monde  à travers l’IPH. La Terre est ainsi divisée en deux ensembles : le Nord et le Sud, mais, même dans ces deux zones, la situation est différente entre l’Amérique du sud plus développée et l’Afrique subsaharienne en très grande difficulté.

 

2. Quelle est l’unité de mesure utilisée ? Quelles autres unités de mesure du développement connaissez-vous ?

* L’unité de mesure utilisée pour évaluer le développement est l’IPH, l’indice de pauvreté humaine. Il comporte le pourcentage de décès avant 40 ans, le pourcentage d’analphabétisme, le pourcentage de manque de conditions de vie décentes (eau potable, santé…).

* Les autres unités de mesure connues sont le PIB (produit intérieur brut) qui évalue la richesse, et l’IDH (indice de développement humain) qui mesure le développement des populations.

 

3. Quels sont les territoires les plus affectés par la pauvreté ? Quels sont les effets de la pauvreté sur l’espérance de vie de la population ?

* Les territoires les plus affectés par la pauvreté sont les pays d’Afrique noire (subsaharienne) et l’Asie du sud. Les 50 pays souffrant le plus d’un manque de développement sont nommés les PMA (pays les moins avancés).

* La pauvreté a comme conséquence de réduire fortement l’espérance de vie : en effet dans les PMA la mortalité infantile et juvénile est forte.

 

4. Quelle division du monde peut-on faire à travers cette carte ?

Le monde est traditionnellement divisé en Nord riche et Sud pauvre, mais cette classification est insuffisante : il faut ajouter les pays émergents qui sont parfois riches (pays pétroliers) malgré un mal développement (Brésil) que de manque de développement (PMA).

 

5. La pauvreté existe-t-elle seulement dans les pays du Sud ?

La pauvreté existe dans tous les pays. Les pauvres (retraités, étudiants, SDF…) du Nord forment le Quart Monde.

 

 

 

_ Le développement est inégal dans le monde. Les indicateurs mesurent ce déséquilibre du développement :

* le PIB mesure la richesse. Le PIB par habitant a augmenté de 50% en 20 ans, cependant les inégalités sont fortes : dans le monde 5% des plus riches reçoivent le tiers du revenu mondial, et 5% des plus pauvres se contentent de 0,2%.

*  l’IDH mesure le développement humain. En effet la pauvreté n’est pas seulement monétaire : elle se manifeste aussi par une espérance de vie plus faible, un bas niveau d’éducation… Ainsi, deux milliards d’hommes ont une ration alimentaire incomplète ; de plus des maladies comme le sida et le paludisme font des ravages et diminuent l’espérance de vie ; enfin, 770 millions d’adultes sont analphabètes dans le monde.

* l’IPH mesure la pauvreté dans le monde. Des différences sont visibles : La pauvreté affecte les pays du Sud, en particulier l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud où les pays les pauvres sont nommés PMA. Cependant des pays du Sud peuvent avoir un fort PIB comme les pays pétroliers (Arabie Saoudite). La pauvreté n’épargne pas les pays du Nord où retraités et étudiants sans ressources, S.D.F… forment le Quart Monde.

PIB (Produit intérieur brut) (p. 266) : valeur de la production réalisée à l’intérieur d’un Etat par l’ensemble des agents économiques, y compris les entreprises étrangères installées dans le pays.

IDH (Indice synthétique de développement humain) (p. 265) : combine trois indices (ou indicateurs) pour mesurer le bien-être des populations : l’espérance de vie, le niveau d’éducation et le niveau de vie. Chaque élément est noté entre 0 et 1, la moyenne des trois constitue l’IDH.

IPH (Indice de pauvreté humaine) : (p. 18) synthétise plusieurs critères : risque de décès avant 40 ans, accès au savoir, conditions de vie. Sa cartographie confirme que les pays de l’Afrique subsaharienne et de l’Asie du Sud sont les plus pauvres. Dans ces pays, le taux élevé de mortalité infantile (supérieur à 70%°) est un signe de mal-développement.

PMA (Pays les moins avancés) (p. 265) : ensemble de pays pauvres définis par l’ONU à partir des critères de revenu par habitant, du pourcentage de production industrielle dans le PNB et du taux d’alphabétisation.

 

LIEN VIDEO (explication de l'IDH : 3min 47) : http://www.dailymotion.com/video/x4mrr6_populationdata-net-capsule-video-idh_news

 

B. Comment se manifestent les inégalités de développement à plusieurs échelles ?

 

                        1. Quelles sont les inégalités à l’échelle mondiale ?

 

Tableau statistique 1 page 21 : Evolution de la pauvreté absolue dans les pays en développement entre 1981 et 2005

TABLEAU STATISTIQUE (à faire à la maison)

 

1. Présenter le document

Le document est un tableau statistique indiquant pour les deux dates de 1981 et 2005 l’évolution de la pauvreté dans plusieurs régions du monde en développement. Ses auteurs sont S. Chen et M. Ravaillion. Ils ont publié leur tableau statistique en 2008. Le tableau permet de comparer le taux de pauvreté en pourcentage (chiffre relatif) et le nombre de pauvres en millions (chiffre absolu).

 

2. Quelle est l’évolution du taux de pauvreté entre 1981 et 2005 au niveau mondial ?

Le taux de pauvreté a diminué, passant par exemple de 52% à 25% pour les pauvres disposant de moins de 1,25 dollar par jour.

 

3. Quel pays a réussi à réduire fortement son nombre de pauvres ?

La Chine a très fortement réduit son nombre de pauvres, le diminuant par quatre : de 840 millions en 1981 à 210 millions en 2005 les chinois disposant de moins de 1,25 dollar par jour). La Chine est un pays émergent qui connaît un fort développement économique.

 

4. Quel pays a diminué son taux de pauvreté malgré une croissance du nombre de pauvres ? Comment expliquer cela ?

* L’Inde a connu une diminution de son taux de pauvreté passant de 87 à 76% pour un seul de pauvreté de 2 dollars par jour (recul de 11%). Dans le même temps son nombre de pauvres a augmenté de 610 à 830 millions de personnes (220 millions de pauvres supplémentaires).

* La croissance démographique indienne a pour conséquence que si le nombre relatif de pauvres diminue en pourcentage, le nombre de pauvres augmente sur une population plus nombreuse (683 millions en 1981 et plus d’un milliard en 2000, avec 19 millions de naissance par an).

 

5. Quelle est la situation de la pauvreté en Afrique subsaharienne ? D’après vos connaissances, pourquoi ?

La pauvreté est très forte dans les PMA d’Afrique subsaharienne. En effet, les pays d’Afrique noire connaissant des pandémies (Sida, paludisme) ; l’Afrique est aussi le continent frappé par les guerres civiles (Somalie, République Démocratique du Congo) et les massacres (Rwanda, Darfour), les problèmes écologiques (désertification avec l’avancée du Sahara…).

 

_ Les inégalités dans le développement se constatent à toutes les échelles :

* A l’échelle mondiale : L’évolution globale montre un recul important de la pauvreté dans le monde. Ainsi, le taux de pauvreté a diminué de moitié en trois décennies, passant de 52% à 25% pour les pauvres disposant de moins de 1,25 dollar par jour. Cette diminution a pour cause le décollage économique de pays d’Asie orientale très peuplé comme la Chine ou l’Inde.

Néanmoins, il faut nuancer cette vision :

- même si le chiffre relatif (en pourcentage) des pauvres diminue en Inde, leur nombre absolu (en millions) augmente à cause de la forte croissance démographique de ce pays (19 millions de naissances par an).

- en Afrique subsaharienne la situation est préoccupante, en effet 33 PMA sur 50 sont en Afrique subsaharienne. Le nombre de pauvres est en augmentation dans un continent connaissant des pandémies (Sida, paludisme) ; frappé par les guerres civiles (Somalie, République Démocratique du Congo) et des massacres (Rwanda, Darfour), ou encore des problèmes écologiques (désertification avec l’avancée du Sahara…).

 

 

2. Quelles sont les inégalités à l’échelle nationale ?

 

Textes 3 page 22 : Plus de riches

Pourquoi peut-on dire que l’Inde est un pays bien engagé dans la voie du développement ?

Le développement de l’Inde apporte un fort enrichissement au pays et à sa population. Cela se voit par plusieurs points :

* le rythme d’acquisition des richesses « le nombre de milliardaires a doublé en Inde : En un an leur nombre est passé de 27 à 52 » (l.1-3).

* l’accumulation de richesses : « les 100 Indiens les plus fortunés du pays possèdent à eux seuls 276 milliards de dollars » (l. 3 à 6).

* Les grands groupes industriels indiens sont des leaders mondiaux : « Lakshmi Mittal (le plus gros producteur d’acier au monde) conserve la deuxième place. » (l. 1 à 13)

 

Texte 5 page 23 : Un développement encore très inégal

Relevez les éléments de faible développement humain de l’Inde.

L’Inde est aussi un pays de contrastes. Les faiblesses économiques, sociales et culturelles sont très importantes :

* Pour les revenus : 260 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

* Pour les services sociaux : 50% des enfants sont mal nourris…

* Pour l’éducation : 350 millions d’analphabètes.

 

_ A l’échelle nationale : l’Inde est un pays émergent mais où les inégalités de développement sont fortes : 260 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté alors que 100 Indiens possèdent 276 milliards de dollars ; on compte 350 millions d’analphabètes alors que l’Inde compte le plus grand nombre de diplômés de l’enseignement supérieur  par an au monde… On parle de mal-développement.

  

3. Quelles sont les inégalités à l’échelle régionale ?

 

Carte 6 page 23 : De fortes inégalités régionales

1. Présenter le document.

La carte de l’Inde montre le pourcentage de personnes vivant sous le seuil de pauvreté selon les régions en 2007. La carte a pour source le journal hebdomadaire de langue anglaise India Today International (3,5 millions de lecteurs : cf http://www.courrierinternational.com/notule-source/india-today  ).  On constate que la moyenne nationale est de 27% et que la pauvreté est forte dans de nombreux Etats, atteignant parfois 60% de la population d’un Etat.

 

2. En quoi l’inégalité du  développement du pays est-elle aussi spatiale ? (échelle régionale et locale).

 L’inégalité en Inde est aussi spatiale car selon les endroits où vivent les Indiens le développement et les accès aux soins, à la nourriture, à l’emploi, etc… sont très différents.

* Ainsi, à l’échelle régionale, deux régions voisines montrent des visages très différents pour le niveau de pauvreté : il est entre 25 et 60% dans le Maharashtra et entre 2 et 10% dans le Gujerat. De plus, la note indique que le seuil de pauvreté varie selon l’habitat urbain ou rural : il est défini avec moins de 2400 calories par pour et par habitant en zone rural, et 2100 calories en zone urbaine.

* A l’échelle locale on constate de grandes différences entre les quartiers : avec des bidonvilles insalubres proches des quartiers d’immeubles aisés du centre-ville.

 

_  A l’échelle régionale : les régions indiennes montrent d’importants contrastes de richesse et de développement entre elles. La région d’Himmaqhal Pradesh n’a que 2% de sa population vivant sous le seuil de pauvreté alors que la région voisine d’Uttar Pradesh en comporte entre 25 et 60% !

 

                        4. Quelles sont les inégalités à l’échelle locale ?

 

LIEN (reportage sur slumdog millionnaire : 2 min) : http://www.wideo.fr/video/iLyROoafJepS.html

 

 

Photographie 1 page 22 : A Mumbai, une mégapole de près de 20 millions d’habitants, l’habitat précaire côtoie les immeubles les plus aisés du centre.

 

1. Décrire le document.

La photographie a été prise à Mumbai (Bombay), une ville gigantesque de 20 millions d’habitants. Dans cette ville la pauvreté et la richesse se côtoient.

* Au premier plan se distingue un bidonville : les taudis sont formés à partir de matériaux de récupération. On ne voit aucun câble : il n’y a pas d’électricité ou de téléphone, ni d’ailleurs d’eau courante pour l’eau propre et l’eau sale. Le cours d’eau constitue l’endroit ou puiser l’eau. Mais cette eau est bordée d’immondices, d’ordures…

* Derrière les taudis, en arrière plan, on voit les immeubles élevés destinés à une clientèle aisée.

 

2. voir question 2 ci-dessus (échelle régionale)

Cf ci-dessus.

 

_ A l’échelle locale ses inégalités se retrouvent dans les villes comme Bombay avec la coexistence de quartiers aisés et de bidonvilles comme celui de  Dharavi où 800 000  personnes vivent sur 215 hectares (entre deux lignes de chemin de fer et jouxte le nouveau quartier d’affaires central de Bandra-Kurla.). En fait, dans la mégapole de Bombay comportant 20 millions d’habitants, la moitié des habitants vivent dans un bidonville.

Bidonville (p. 264) : habitat de petite taille construit avec des matériaux de récupération, très souvent établi de manière illégale.

Mégapole (p. 266) : Agglomération de plusieurs millions d’habitants. L’ONU retient le seuil de 8 millions d’habitants.

 

Partager cet article

Commenter cet article

mohamed 10/02/2016 11:55

bonjour frère, et sœur ne vous laissé plus emporté par le sida car ya son médicament pour le soigné définitivement, par un tradipraticien au Burkina Faso qui a déjà soigné plusieurs personne définitivement. pour plus de détail contacté moi, pour que je vous mè en contact mohamedouedra44@gmail.com

Touhami Bennour 25/01/2016 01:09

L´inegalité en Inde. c´est honteux. 100 possède 276 milliard de dollars et plus que ca ne possède meme pas 21 dollars. Comment cela est-possible aujourd´hui.