Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 1ère L/ES géographie : Le Royaume-Uni entre insularité et intégration à l'Union Européenne

9 Mai 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

Le Royaume-Uni entre insularité et intégration à l’Union européenne

 

Introduction : La Grande Bretagne a été à la tête de la Révolution Industrielle en tant que pays pionniers au XIX siècle. Durant les deux guerres mondiales le Royaume-Uni est le centre européen des Alliées et son rôle est déterminant dans l’issue des conflits.

            Après les campagnes d’indépendance menées par les nationalistes irlandais au cours des XIX et XX siècle, la République d’Irlande est proclamée en 1949. L’Irlande du Nord demeure rattachée à la Grande Bretagne.

            Le Royaume-Uni intègre l’Otan en 1949 et la CEE en 1973 (16 ans après les 6 premiers membres)

 

Problématiques : Quels sont les avantages et les désavantages de l’insularité ?

Comment l’intégration du Royaume-Uni à l’Union européenne est-elle réalisée malgré les réticences intellectuelles et les obstacles matériels ?

 

I. Quelles sont les conditions crées par l’insularité ?

 

                A. Quels sont les liaisons et les liens économiques et de transport entre Royaume-Uni et le continent européen ?

 

                               1. Des transports performants.

 

Photographie 1 page 82 : Le port de Douvres + Carte et texte 2 p 82 : Le détroit du pas de Calais.

Questions 1 à 4 page 83

1. Quels sont les indices d’une forte activité maritime ?

La présence simultanée de 4 ferries, dont un de grande taille et deux de taille moyenne, ainsi que d’une centaine de véhicules sur les parkings en attente d’embarquement, suggère une activité portuaire soutenue.

 

_ Le Royaume-Uni est un archipel océanique de 244 000 km² et de 60 millions d’habitants. L’insularité des îles britanniques ne les empêchent pas d’être relié au continent européen par un ensemble de réseau de transport : ferries, tunnel sous la Manche, avions.

Insularité : « terre entourée d’eau », se dit d’un territoire isolé par une étendue d’eau entourant tout son territoire.

 

2. Nommez les Etats bordiers ou proches du Pas de Calais. Quelles régions industrielles anciennement développées s’y trouvent.

La Grande Bretagne, les Pays-Bas, la Belgique et la France bordent le Pas de Calais. L’Allemagne s’en approche à moins de 200 km. Sur le continent, les régions industrielles les plus anciennement développées sont les gisements houillers : ceux du Nord Pas de Calais en France, de Wallonie en Belgique, de la Ruhr en Allemagne.

 

Quelles liaisons entre grandes villes européennes se trouvent facilitées par le tunnel sous la Manche ?

Les liaisons Londres-Paris, Londres-Bruxelles, Londres-Amsterdam et Londres-Cologne se trouvent facilitées par le tunnel, que ce soit par le rail ou par la route puisque les véhicules peuvent emprunter le Shuttle, c’est-à-dire la navette ferroviaire chargeant les véhicules le temps de la traversée du tunnel.

 

_ Les 9 millions d’habitants de la métropole londonienne se trouvent désormais par tous les temps, à moins de 4 h par le tunnel, des 4 millions d’habitants de la conurbation néerlandaise de la Randstad Holland et des 10 millions d’habitants de la métropole française. L’ancrage européen du Royaume-Uni s’en trouve renforcé.

 

En quoi l’évolution du Pas de Calais témoigne-t-elle de l’évolution de l’insularité britannique ?

 

_ La volonté de maintenir un trafic maritime entre le R. U. et le continent a entraîné la rénovation d’infrastructures anciennes et la construction de nouvelles dessertes autoroutières et ferroviaires.

                        2. Concurrence des liens entre Royaume-Uni et l’Union Européenne et le « Grand Large »

 

Transparent : Les « trois cercles » de la politique étrangère britannique selon Churchill.

 

Commonwealth (p. 84) : ensemble de pays ayant fait partie de l’Empire britannique et qui ont souhaité garder des liens culturels et politiques avec l’ancienne métropole. Le Commonwealth est  plus une instance de dialogue et de concertation – c’est-à-dire un « club » fonctionnant de manière informelle – qu’une union organique entre Etats.

 

_ De Grande Bretagne et d’Irlande sont partis, entre 1846 et 1932, 18 millions d’émigrants à destination des Etats-Unis, du Canada, d’Afrique du Sud, d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

_ La force des liens historiques ainsi crée explique la permanence des relations avec les Etats-Unis et les pays du Commonwealth, sorte de club informel rassemblant les anciennes possessions britanniques à travers le monde.

 

Pourquoi l’attitude britannique de défiance à l’égard de l’Europe a-t-elle porté préjudice aux intérêts même du Royaume-Uni ?

Le désintérêt initial du Royaume-Uni pour la construction européenne (explicable par la vigueur des liens historiques avec les Etats-Unis et le Commonwealth), n’a pas permis aux Britanniques de peser sur les institutions européennes naissantes. Aussi, ils ont dû s’adapter à elles ensuite, mais veulent modifier un système dont ils n’ont pas contrôlé la naissance.

 

Comment a évolué entre 1958 et 2000 le commerce au sein de l’Europe de chacun des Etats ? Et celui du Royaume-Uni ? 

La part du commerce réalisé par chacune des Etats au sein de l’ensemble européen n’a cessé de croître. Si on peut observer une convergence progressive des chiffres, on remarque que le chiffre du Royaume-Uni reste le plus faible.

 

Qu’en déduisez-vous quant à l’évolution de l’économie mondiale ?

 

_ La réorientation du commerce britannique témoigne de l’intégration croissante de l’économie britannique au sein de l’Europe : les Britanniques vendent des hydrocarbures et des biens industriels notamment électriques et chimiques, en Europe, et achètent des produits alimentaires et d’autres biens industriels comme des voitures.

            B. Quelles sont les ressources des façades littorales du Royaume-Uni ?

 

Travail à faire à la maison ou en classe  (dans ce cas partagé la classe en 3 rangées : rivages sud, est et ouest, nord)

 

Carte 4 page 83 : Le rôle de la mer

Question 8 page 83 : Etudiez la position géographique et les ressources des quatre façades littorales du Royaume-Uni : au sud, à l’ouest, au nord et à l’est. Quels sont les atouts et les handicaps de chacune d’entre elles ?

 

_ Les littoraux britanniques les plus dynamiques sont à l’Est et surtout au sud.

* Les littoraux du Nord anglais et de l’Ecosse. Le pétrole et le gaz ont représenté une chance inespérée pour les rivages excentrés de l’Ecosse et du Nord anglais mais l’effet d’entraînement a cependant été limité. Ils souffrent surtout de leur isolement sur une périphérie maritime de l’Europe.

* Les littoraux de l’Est ont eu la chance à partir des années 1970 d’être la base arrière et le point d’arrivée des hydrocarbures de la mer du Nord. Ils ont aussi bénéficié de l’effort de décentralisation industrielle, mais ils sont mal placés : excentrés par rapport au Pas de Calais.

* Les littoraux de l’Ouest sont plus actifs, notamment ceux de la mer d’Irlande, puisque plusieurs ports dont celui de Liverpool se sont développés précocement. Leur principal handicap est de faire face à une île peu peuplée.

* En revanche, les rivages du Sud cumulent tous les avantages physiques et humains : tourisme balnéaire même si l’ensoleillement est relatif. La qualité de l’environnement rural et littoral, la facilité des liaisons avec Londres et l’accessibilité du continent par les ports et le tunnel expliquent que les littoraux du sud soient de plus en plus prisés par les retraités ou les actifs qui acquièrent une résidence secondaire.

 

II. Quels sont les facteurs d’isolement du Royaume-Uni ?

 

            A. En quoi consiste le « modèle anglais » politique ?

Texte polycopié 1a et 1b : l’originalité britannique

OU

Photographie 3 page 85 : Les 50 ans de règne de la reine Elizabeth II en 2002

Quelle est la particularité politique anglaise ? 

Le Royaume-Uni est la plus ancienne monarchie constitutionnelle d’Europe, c’est-à-dire que le souverain règne mais ne gouverne pas.

 

_ Le souverain britannique porte le titre de « sa majesté par la grâce de dieu, roi/reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et de ses autres royaumes et territoires, chef du Commonwealth, défenseur de la Foi ». Le souverain est en effet le chef de l’Eglise anglicane.

_ On distingue le souverain et la « Couronne », dont les fonctions sont exercées par le cabinet, c’est-à-dire par le 1er ministre, responsable devant le Parlement.

_ L’attachement à la monarchie reste vivace dans une large partie de l’opinion car les Britanniques voient un symbole rassurant de continuité, au sein d’une société dans lesquelles les repères bougent vite. 

Eglise anglicane (page 84) : Eglise chrétienne, séparée de l’Eglise catholique romaine depuis le règne de Henri VIII au XVI siècle, organisé dans le cadre de l’Etat anglais. Son plus haut prélat est l’archevêque de Canterbury et son chef le souverain britannique lui-même.

 

_ Le souverain constitue également un trait d’union entre les 4 nations du royaume (Angleterre, Pays de Galles, Ecosse, Irlande du Nord).

_ Le système politique est parlementaire. Le pouvoir est exercé par le leader de la chambre des Communes. Les deux grands partis des travaillistes (gauche) et des conservateurs (droite) alternent au gouvernement. Depuis 1997 le premier ministre est le travailliste Tony Blair.

            B. Quelles sont les raisons du Royaume-Uni de refuser d’entrer dans la zone euro ?

 

                        1. Performances économiques

 

Photographie 1 page 87 : le quartier de la City

Décrire le paysage de la City ? Quelles sont ses activités ?

 

_ La City est le quartier des affaires de Londres. L’américanisation du quartier est spectaculaire depuis 20 ans, car l’espace manque pour développer les surfaces de bureaux et les immeubles gagnent en hauteur. Le quartier des affaires s’étend vers l’est avec la rénovation des anciens docks portuaires. Londres est la ville la plus chère d’Europe (prix des terrains…). Londres est également le premier aéroport mondial.

_ La city est le grand pôle des affaires, de la finance et des assurances de Londres, le siège de la Bourse (Stock Exchange) et de grandes entreprises. Londres est la seconde place financière du monde et la première d’Europe.

 

City (p. 86) : terme désignant à l’origine la ville de Londres. Aujourd’hui, quartier financier de la capitale britannique, situé sur la rive gauche de la tamise autour de la cathédrale Saint-Paul.

Bourse des valeurs (p. 86) : marché où s’échangent les actions, c’est-à-dire les parts de capital des entreprises. Les entreprises y trouvent une partie des capitaux nécessaires à leur financement.

 

Pourquoi les Britanniques ont-ils refusé l’euro comme monnaie ?

_ Les performances économiques du Royaume-Uni expliquent un fort attachement à la livre sterling et le refus d’accepter l’euro comme monnaie du pays.

 

                        2. Politiques migratoires

 

Quels autres domaines de la politique sont refusés par le Royaume-Uni ? 

 

_ Malgré son intégration dans l’Union européenne depuis le 1er janvier 1973, le Royaume-Uni est eurosceptique : c’est-à-dire qu’elle doute des apports bénéfiques de l’Union européenne pour leur pays.  

_ Le Royaume-Uni a refusé d’intégrer l’espace Schengen (assurer la libre circulation des personnes entre les pays signataires de la Convention par la suppression des contrôles systématiques lors du franchissement des frontières, et la création d’une frontière extérieure unique où sont effectués les contrôles d’entrée dans l’espace Schengen), alors que le pays connaît un essor de l’immigration.

 

Tableau 2 a page 85 : Les étrangers au Royaume-Uni

En observant le tableau, indiquez les caractéristiques des migrations au Royaume-Uni.

_ Dans les migrations du Royaume-Uni on observe trois faits :

1) L’importance des migrations de proximité (1ère place des Irlandais, poids des pays d’Europe occidentale),

2) Les relations privilégiées maintenues avec les pays développés de langue anglaise (Etats-Unis, Australie), et les pays en développement du Commonwealth (Inde, Afrique).

3) L’importance croissante des Français, des citoyens des pays de l’Europe de l’est et de Méditerranée.

III. Quelle est l’organisation du territoire britannique ?

 

Carte 3 page 81 : L’organisation du territoire britannique : la domination du Sud-Est   

1) En utilisant le vocabulaire géographique (centre, périphérie, marges, dynamiques spatiales…) et en utilisant la carte, caractérisez les 3 types d’espaces qui organisent le territoire britannique.

 

2) En mettant en relation la carte 3 page 81 et les cartes 1 page 80 (la répartition de la population) et 4 page 83 (étude de cas dans le rôle de la mer), cherchez des explications à cette organisation.

 

_ Plusieurs phénomènes se sont combinés pour aboutir au modèle centre/périphéries/marges.

* Un important facteur d’explication est lié aux facteurs naturels. On constate une opposition majeure entre les hautes terres répulsives du Nord et de l’Ouest et la région plus propice au bassin de Londres au Sud Est.

* Le Royaume-Uni a d’abord eu pour effet de concentrer les hommes et les activités motrices dans les villes et dans les « pays noirs » du Sud gallois, aux Lowlands d’Ecosse.

Depuis la guerre, répondant au déclin de ces régions affectées par les crises successives de la houille et de l’industrie lourde, a succédé l’afflux des hommes dans la grande région londonienne, phénomène accentuée par l’entrée du Royaume-Uni dans l’union européenne, puis par le percement du tunnel sous la Manche.

* L’extraction des hydrocarbures de la Mer du Nord a redonné un certain souffle au littoral du Nord Est de l’Angleterre et de l’Est de l’Ecosse, sans parvenir à enrayer l’attraction de la capitale (macrocéphalie). La métropole organise une vaste région.

 

Pays noirs (p. 86) : traduction du terme Black Countries, désignant les bassins houillers et ferrifères où se sont implantées aux XIX et XX siècles les industries lourdes métallurgiques et chimiques.

 

OU

 

EXERCICE DE CARTOGRAPHIE

  

IV. Quelle intégration du Royaume-Uni dans l’Union européenne ?

 

            A. Une région intégrée à l’Union européenne : Le Sud Est.

 

                        1) Londres : métropole internationale et européenne

(Prendre Documentation photographique : )

 

Photographie 1 page 87 : Le quartier de la City à Londres

Transparent Londres.

_ Londres, au sud –est de l’Angleterre, est la capitale du Royaume-Uni, située au fond de l’estuaire de la Tamise, à 60 km de la mer du Nord. Capitale politique, économique et culturelle du pays. L’agglomération londonienne, qui avoisine les dix millions d’habitants, concentre près d’un sixième de la population du pays. Elle partage avec Paris la place de première métropole européenne.

_ Depuis 1950, l’industrie a connu une forte diminution d’effectifs, au profit du secteur tertiaire. Beaucoup d’entreprises ont quitté la capitale ou ont fermé, tandis que les bureaux se multipliaient dans l’ensemble de l’agglomération. Cette évolution est particulièrement marquée dans le secteur financier, qui a connu un accroissement de plus de 33% .

 

 

Les docklands et le London City Airport

Photographie 1 page 87 : Le quartier de la City à Londres

Photographie 3 page 79 : La gare de Waterloo à Londres

_ Formant l’ancien cœur de la ville, la City, plus de 600 000 personnes qui viennent y travailler chaque jour. C’est le principal quartier d’affaires du Royaume-Uni et la deuxième place financière du monde, après New York. On y trouve la plus forte concentration bancaire mondiale. La City abrite la Bourse des valeurs (Stock Exchange), la seconde au monde après la Bourse de new York, et la 1ère d’Europe, la banque d’Angleterre, les principales banques d’affaires et de dépôts (britanniques ou filiales étrangères), les sièges des grandes sociétés nationales ou multinationales, les grandes maisons de presse et d’édition, et les compagnies d’assurance (dont la célèbre Lloyd’s). Elle contrôle de nombreux marchés mondiaux (fret maritime, métaux non ferreux) ainsi que la fixation des cours mondiaux des produits exotiques (cacao, sucre, café, etc.).

_ Londres a toujours été un carrefour de communications

 

Musulmans en prière à Hyde Park.

_ Depuis les années 1950 et l’éclatement de l’Empire britannique, Londres est devenue très cosmopolite ; ainsi, dans un foyer sur cinq, l’anglais n’est pas la langue maternelle. Même si ce mélange ethnique a parfois donné lieu à des troubles et à des malaises sociaux, l’atmosphère particulière de cette grande ville a contribué a sa nouvelle dimension (tournée vers la musique et à la mode) et à son dynamisme. Les attentats du 7 juillet 2005 remettent en cause cette coexistence entre communauté.

 

                        2 Le Sud Est

 

Le dynamisme du Sud Bristol + rénovation urbaine à Birmingham

_ Le Sud Profite de l’attractivité de Londres, et d’un phénomène du Sun Belt sur la côte Sud (Brighton).

_ L’effacement de la distinction ville-campagne est présente dans le Sud Est à cause de la rurbanisation avec des densités de peuplement très fortes

Rurbanisation : Habitation des citadins dans le monde rural.

            B. La redynamisation à partir de pôles régionaux

 

La redynamisation des pôles régionaux à plusieurs origines :

 

Carte 4 page 83 : Le rôle de la mer

_ Les hydrocarbures de la Mer du Nord sont découverts à partir des années 1970, 4e producteur mondial de gaz, 10e de pétrole. C’est la relève du charbon en déclin. L’exploitation dynamise toute la façade est de la Grande Bretagne.

 

Tableau 4 page 85 : la décentralisation au Royaume-Uni

_ Des autonomies nouvelles ont été obtenues par le Pays de Galles en 1999 et par l’Ecosse en 2000, ce qui leur permet de penser directement leur développement, sans passer par Londres. De plus cela confère un dynamisme nouveau des villes capitales (Cardiff, Edimbourg). Cela profite surtout à l’Ecosse : reconversion réussie des Lowlands écossaises d’Edimbourg à Glasgow. C’est le cas pour la Silicon Glen (industries de haute technologie et services) et les pôles technologiques (universités d’Edimbourg).

 

_ La Reconversion du Nord de l’Angleterre est réussie : Manchester est la 2e agglomération du pays avec plus de 3 millions d’habitants. La reconversion se fait dans le tertiaire, c’est le 1er centre britannique de manifestations et de salons de portée internationale.

Silicon Glen : (glen : vallée glaciaire en écossais) terme forgé sur le modèle de « Silicon Valley »  (« la vallée du silicium) en Californie, pour désigner le région d’industries de hautes technologies entre Glasgow et Edimbourg.

 

            C. Le développement des axes de communication

 

Photographie 3 page 79 : La gare de Waterloo à Londres

 

_ Le plus important est le tunnel sous la Manche (1992). Le trajet entre  Paris et Londres ne dure que 2h30. A cela s’ajoute le développement des liaisons Londres-Bruxelles, mais aussi Francfort, Amsterdam.

_ Un fort trafic maritime (Ferries) se maintient : Douvres est le 1er port passagers, avec 31 millions de passagers/an.

_ Les communications aériennes partent de l’aéroport de Heathrow.

_ Cependant, des problèmes sont liés à la privatisation des voies ferrées, le manque d’entretien et de rénovations opérées par les compagnies privées provoquent des accidents relativement fréquents.

 

La répartition de la population: la plupart des grandes villes sont des ports (90 % de citadins)

 

Conclusion sur le Royaume-Uni

 

Texte 3 sur polycopié

Des spécificités indéniables sont toujours présentes, liées à l’insularité et à ses conséquences.

L‘intégration à l’Union européenne est progressive mais partielle.

 

 

 

 

 

1ere Fiche d’objectifs géographie n°4

 

Le Royaume-Uni entre insularité et intégration à l’Union européenne

 

    SAVOIR   

 

1/ JE SAIS REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES :

 

I. Quelles sont les conditions crées par l’insularité ?

            A. Quels sont les liaisons et les liens économiques et de transport entre Royaume-Uni et le continent européen ?

                        1. Des transports performants.

                        2. Concurrence des liens entre Royaume-Uni et l’Union Européenne et le « Grand Large »

            B. Quelles sont les ressources des façades littorales du Royaume-Uni ?

II. Quels sont les facteurs d’isolement du Royaume-Uni ?

            A. En quoi consiste le « modèle anglais » politique ?

            B. Quelles sont les raisons du Royaume-Uni de refuser d’entrer dans la zone euro ?

                        1. Performances économiques

                        2. Politiques migratoires

III. Quelle est l’organisation du territoire britannique ?

IV. Quelle intégration du Royaume-Uni dans l’Union européenne ?

            A. Une région intégrée à l’Union européenne : Le Sud Est.

                        1) Londres : métropole internationale et européenne

                        2 Le Sud Est

            B. La redynamisation à partir de pôles régionaux

            C. Le développement des axes de communication

 

2/ JE SAIS DEFINIR :

 

Insularité : « terre entourée d’eau », se dit d’un territoire isolé par une étendue d’eau entourant tout son territoire.

Commonwealth (p. 84) : ensemble de pays ayant fait partie de l’Empire britannique et qui ont souhaité garder des liens culturels et politiques avec l’ancienne métropole. Le Commonwealth est  plus une instance de dialogue et de concertation – c’est-à-dire un « club » fonctionnant de manière informelle – qu’une union organique entre Etats.

Eglise anglicane (page 84) : Eglise chrétienne, séparée de l’Eglise catholique romaine depuis le règne de Henri VIII au XVI siècle, organisé dans le cadre de l’Etat anglais. Son plus haut prélat est l’archevêque de Canterbury et son chef le souverain britannique lui-même.

City (p. 86) : terme désignant à l’origine la ville de Londres. Aujourd’hui, quartier financier de la capitale britannique, situé sur la rive gauche de la tamise autour de la cathédrale Saint-Paul.

Bourse des valeurs (p. 86) : marché où s’échangent les actions, c’est-à-dire les parts de capital des entreprises. Les entreprises y trouvent une partie des capitaux nécessaires à leur financement.

Pays noirs (p. 86) : traduction du terme Black Countries, désignant les bassins houillers et ferrifères où se sont implantées aux XIX et XX siècles les industries lourdes métallurgiques et chimiques.

Rurbanisation : Habitation des citadins dans le monde rural.

Silicon Glen : (glen : vallée glaciaire en écossais) terme forgé sur le modèle de « Silicon Valley »  (« la vallée du silicium) en Californie, pour désigner le région d’industries de hautes technologies entre Glasgow et Edimbourg.

 

SAVOIR FAIRE

3/  JE SAIS COMMENTER UNE CARTE

 

4/ JE SAIS ETUDIER UN TEXTE

 

5/ JE SAIS REALISER UNE CARTE

 

6/ JE SAIS ETABLIR UNE LEGENDE ORGANISEE ET CLASSEE

 

Partager cet article

Commenter cet article