Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 1ère L/ES Géographie : L'Italie, un pays méditerranéen d'Europe

9 Mai 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

L’Italie, un pays méditerranéen d’Europe

 

Introduction : L’Italie est un pays marqué par l’histoire : la ville de Rome fonde un Empire dans l’Antiquité puis devient la capitale de la chrétienté et le lieu où réside le Pape. Les villes italiennes sont d’actifs foyers économique et culturels au Moyen Age (Florence de Dante…) et à la Renaissance (Florence, Rome, Venise...). La péninsule est unifiée tardivement au XIX siècle. Mais l’écart de richesse reste important entre le Nord urbanisé et industrialisé et le Sud pauvre et agricole, où parfois sévit la Mafia (Sicile). Cependant, ce pays ruiné et dévasté après la Seconde Guerre mondiale est aujourd’hui un des membres fondateurs de l’UE et unee des 8 plus grandes puissances économiques.  

Problématique : Quels sont les atouts et les faiblesses de l’Italie ? Quel est le poids des régions ?

 

I. Quelles sont les disparités régionales ?

 

                  A. Quels ensembles géographiques peut-on faire apparaître en Italie ?

 

T.P. page 96-97 : Les disparités régionales en Italie

 

Documents 3, 4 et 5. Questions 6 et 7 page 97

Question 6. Quelles sont les régions extrêmes en Italie pour leurs niveaux de développement, en combinant le PIB par habitant et le taux de chômage ?

Les régions extrêmes en Italie sont, pour les plus favorisées :

* les régions d’Italie du Nord, dans un ensemble allant du Val d’Aoste et du Piémont jusqu’en Emilie-Romagne et au Frioul-Vénétie-Julienne. Ces régions ont en commun un PIB supérieur à la moyenne (autour de 110). Le taux de chômage est, à l’exception du Piémont, inférieur à 5%. Le nombre de population est par contre très différente : le plus faible d’Italie (0,12 au Val d’Aoste) et le plus fort (9, 06 millions en Lombardie).

 

Les régions les plus en difficultés sont au Sud de l’Italie, ce qu’on appelle le Mezzogiorno.

* Depuis la Campanie jusqu’à la Calabre et la Sicile. Le chômage est élevé : plus de 10% de la population active, avec plus de 5 millions de chômeurs en Campanie et Sicile. Le PIB par habitant est inférieure à la moyenne nationale (moins de 90).

 

Question 7. Peut-on mettre en évidence l’existence d’une « troisième Italie » intermédiaire par son niveau de développement entre le Nord et le Sud, justifiez votre réponse.

Une « troisième Italie » peut-être mise en évidence du fait de son PIB entre 110 et 90, de son taux de chômage entre 5 et 10% de la population active. Cette Italie intermédiaire est constituée des régions de la Ligurie, de Toscane, du Latium, d’Ombrie, de Marches et des Abruzzes.

 

Typologie : Partager la classe en 3 parties : chacune des rangées est le Nord, le Centre, le Sud.

Travail au domicile : T.P. page 103 les trois Italie

 

_ L’Italie se caractérise par un déséquilibre régional.

* Le Nord de l’Italie : Il est centré sur la plaine du Pô et s’organise autour de trois grandes villes : Milan (capitale économique du pays par ses activités industrielle et tertiaire), Turin (capitale de l’automobile) et le grand port de Gênes. Le Nord est anciennement industrialisé et urbanisé, est performant économiquement avec un fort niveau de vie.  

* le Centre : comprend les villes de Florence et la capitale politique Rome. Ce sont des importants centres touristiques et culturels. Le niveau de vie est intermédiaire entre celui du Nord aisé et celui du Sud en difficulté.

* Le Sud ou Mezzogiorno : il commence au sud de Rome et s’étend jusqu’aux îles de Méditerranée. Il est davantage rural que le Nord. Malgré de forts investissements il conserve un retard économique : chômage élevé, revenus faibles, importance du travail au noir.

Mezzogiorno (page 100) : terme italien signifiant littéralement le Midi c’est-à-dire le sud du pays. Désigne à la fois la partie méridionale de la Péninsule et les deux îles de Sicile et de Sardaigne. 

 

            B. Quelles sont les causes du retard économique et social du Sud ?

 

Document 2. Questions 4 et 5 page 97

Question 4 page 97 : recensez les divers arguments explicatifs du retard du Sud.

_Le Sud est indiqué comme « marginalisé » (l. 16), comme un « ghetto » (l.23). Diverses explications sont proposées à ce retard du Sud : « criminalité » (l. 23) on peut songer à la Mafia mais aussi à la Camorra (organisation criminelle présente dans le Sud de l’Italie), pauvreté des « infrastructures » (l.24), importance du secteur rural par rapport à l’industrie, faiblesses dans la recherche et Développement. Bien sur, le travail au noir (utilisation de nombreux clandestins et d’Italiens au chômage) masque aussi les véritables performances économiques du Sud.  

_ On note aussi comme cause de ce retard la diminution des aides économiques du Nord dans un contexte d’internationalisation.   

 

5. Montrez que deux visions politiques s’opposent quant à l’explication de ce retard.

* La première vision est économique (industriel, économiste en chef, professeur des finances publiques, association privée pour le développement du Sud). Elle indique que le Sud souffre de la nouvelle politique de l’Etat (moins d’aides publiques), mais aussi de l’internationalisation de l’économie (adoption de l’euro, baisse des exportations…).

* la seconde vision est celle d’hommes politiques populistes (Ligue du Nord, Forza Italia…). Elle reproche au Sud ses archaïsmes économiques et mentaux (« c’est un autre monde » l.20) par rapport au Nord.

 

_ Le Mezzogiorno est en retard économique par rapport au reste de l’Italie. Les causes expliquant ce retard sont de plusieurs ordres :

 * Traditionnellement le Sud est une région rurale et son secteur industriel et tertiaire est moins développé qu’au Nord. Les infrastructures (routes, voies ferrées…) manquaient également.

* Les secteurs illégaux pénalisent (Mafia) ou masquent (économie souterraine du travail au noir et arrivée de clandestins) les performances économiques du Sud. L’économie souterraine assure 20% du PIB national.

* Le budget italien consacré aux aides publiques pour l’aménagement du Sud a diminué avec l’internationalisation de l’économie, à laquelle le Sud n’est pas adapté (baisse des exportations…).

Economie souterraine (p. 100) : ensemble des activités économiques sous-déclarées ou non déclarées, donc faussant les statistiques officielles. L’économie souterraine est aussi appelée « économie informelle ».

 

Aménagement (page 100) : action volontaire menée par les pouvoirs publics visant à transformer un territoire en changeant ses caractéristiques physiques (par exemple par reboisement), et surtout en modifiant la nature des activités économiques.

 

 

T. P. à faire à domicile (noté) : Les trois Italie, page 103 

 

Carte à réaliser à l’aide du polycopié et de la page 95

 

II. Quelle est la situation culturelle, démographique et économique de l’Italie en Europe ?

 

            A. En quoi l’histoire de l’Italie constitue-t-elle un avantage économique ?

 

Photographie 3 page 93 : Florence, ville musée

Quelle est la principale activité de la ville ? Pourquoi ?

La principale activité de la ville est le tourisme. En effet Florence est une ville attractive à cause de son riche passé historique et culturel : Musée de la Galerie des Offices, lieu d’origine de écrivains Dante et Machiavel, du peintre et sculpteur Michel Ange, du peintre Botticelli…

 

OU

 

Photographie 3 page 99 : Rome, capitale de l’Italie.

Quels sont les principaux monuments reconnaissables sur la photographie ?

Les principaux monuments reconnaissables sur la photographie sont

* le Colisée (Circus Maximus) où se déroulaient les combats de gladiateurs, les supplices des prisonniers donnés en pâture aux fauves, et parfois des naumachies (combats maritimes dans l’arène inondée).

* le Forum : place publique où s’assemblaient les marchands et les orateurs politiques.

 

Quelle est la situation des monuments par rapport à la ville ?

Les monuments sont dans l’espace urbain, ils sont dégagés dans un îlot de verdure malgré la présence d’une forte densité de maisons alentours.

 

Pourquoi ces bâtiments sont-ils préservés ?

Les monuments sont préservés car ils sont le témoignage d’une histoire riche, d’une culture exceptionnelle au niveau mondial, mais aussi car ils attirent de nombreux touristes et sont donc un moyen pour les villes de s’enrichir.

 

_ L’Italie est un pays d’histoire et d’art dont la culture est célèbre dans le monde entier. De nombreuses villes sont des villes-musées : Urbino, Ferrare, mais aussi Florence, Rome et surtout Venise. L’Italie est le 3e pays touristique d’europe avec 41 millions de touristes par an.

Ville-musée (page 98) : ville d’art, dont la partie centrale, riche en vestiges historiques, comme des arènes ou des remparts, et en monuments remarquables – palais et églises notamment – constitue une sorte de musée en plein air témoignant des diverses phases d’un passé prestigieux.

 

Photographie 1 page 92 : Rimini, un littoral touristique.

Décrire ou dessiner un schéma rapide de l’occupation de l’espace. Quelles sont les différentes zones  mises en valeur ? Par quoi ?

Le littoral est occupé par l’activité touristique. La zone des plages est bondée de chaises longues puis de parasols. Toujours sur la plage, derrière l’espace occupé par les parasols, se trouve des cabanons en bois. Chaises longues, parasols et cabanons appartiennent sans doute au même service d’hôtellerie. En effet de nombreuses plages sont privées en Italie (lignes blanches au sol découpant en lanière la plage).

Après la plage on trouve le ruban de la route,  puis une longue rangée d’hôtels à étage pour les touristes.

 

_ L’Italie est une péninsule ensoleillée s’étendant dans la mer. Ses plages attirent les touristes et les dépenses de ceux-ci contribuent à la richesse économique de l’Italie. Le littoral est modifié par les aménagements hôteliers, les infrastructures touristiques. Cela, alors que de nombreuses plages sont privées.

           

            B. Quels sont les problèmes démographiques de l’Italie ?

 

Texte 1 page 99 : la question des retraites

+ Tableau statistique 2 page 99 : Données démographiques comparées

En quoi la situation démographique du pays est-elle préoccupante pour l’avenir ?

Comme en France la question du financement des retraites inquiète.

* La situation démographique se caractérise par : un vieillissement de la population (le nombre de décès est supérieur à celui des naissances). *Le pourcentage des plus de 64 ans est supérieur à celui des moins de 15 ans.

* Cela s’explique par une baisse du nombre d’enfants par femme (1,3, ce qui inférieur au seuil de renouvellement des générations).

 

Conseils de méthode :

1) Décrire la situation (tendances générales)

2) Donner des appuis à l’argumentation à l’aide d’exemples

3) Expliquer (théorie, mots-clés) la situation

 

Comment remédier à cette situation ?

L’Italie est devenue terre d’émigration et accueille de nombreux étrangers réguliers mais aussi clandestins. 

 

_ L’Italie est en proie à un fort vieillissement de la population. Le pourcentage des plus de 64 ans est supérieur à celui des moins de 15 ans, et le nombre d’enfants par femme est trop faible (1,3) pour permettre le renouvellement des générations.

_ L’Italie, autrefois pays d’émigration pauvre est devenu un riche pays d’accueil. Le nombre des étrangers a quadruplé en 15 ans : 1,25 million de personnes originaire d’Europe de l’Est, du Maghreb et d’Afrique noire.

  

            C. Pourquoi a-t-on pu parler de modèle économique italien ?

                       

                        1) Quels sont les contrastes de productivité dans les secteurs économiques ?

 

Citer de grands groupes industriels italiens : au niveau de l’automobile…

Les fabricants de voiture Ferrari et Fiat, en informatique Olivetti, groupe financier de Silvio Berlusconi, pour la mode et le secteur du luxe  Gucci…

 

D’après cette liste quels sont les secteurs de performance des entreprises italiennes ? Pourquoi ?

* L’Italie a un secteur industriel de haute réputation avec l’industrie automobile Fiat et Ferrari. Mais cette industrie, localisée pour les 2/3 dans le Nord, est en difficulté (FIAT).

* Malgré Olivetti les secteurs de pointe sont peu développés (aéronautique, nucléaire, électronique et télécommunications).

* Cependant la balance commerciale est excédentaire grâce aux échanges avec l’Union européenne.

 

_ L’économie italienne connaît des points forts et des points faibles :

* le secteur industriel (localisé au 2/3 dans le Nord) est puissant. Mais de grandes firmes comme FIAT sont en difficultés. Les secteurs de pointe comme l’aéronautique, le nucléaire, l’électronique et les télécommunications manquent.

* L’agriculture est spécialisée dans les produits méditerranéens (céréales, vins, huile d’olive, fruits et légumes). Elle ne couvre pas tous les besoins et compte 2 millions d’exploitations.

* Le secteur tertiaire est bénéficiaire grâce au tourisme.

* L’Italie souffre de sa dépendance énergétique (besoin d’importations d’hydrocarbures).

           

T. P. : L’exemple d’un grand groupe italien : FIAT

 

            « Turin est la ville d’une entreprise, et la croissance de sa fonction industrielle est l’œuvre de FIAT. Après avoir attiré les paysans piémontais, puis les ruraux des contrées pauvres de la Vénétie, elle puise sa main d’œuvre dans les lointaines provinces du Mezzogiorno.

            FIAT qui a absorbé Lancia, puis partiellement Ferrari, diversifie sa production : outre les automobiles et véhicules utilitaires, elle fabrique du matériel ferroviaire et des avions. La concentration turinoise a éclaté dans les banlieues, proches et lointaines, où plus de vingt unités (usines) ont été implantés, et sur tous les continents, y compris en Australie. Car FIAT  est devenue multinationale. Plus récemment, elle a découvert l’Italie méridionale et participé à l’industrialisation du Mezzogiorno en diffusant ses entreprises jusqu’en Calabre et en Sicile ; le joyau demeure le gigantesque complexe intégré de Mirafiori où travaillent 65 000 employés. »

            R. Brunet, Géographie Universelle, Europe du sud », Reclus, 1990.

 

D’après les informations du texte complétez le tableau ci-dessous

Lieu d’implantation à l’origine

 

 

Lieu d’implantation plus récente en Italie

 

 

Productions

 

 

Origines de la main d’œuvre

 

 

 

_ Le siège de l’entreprise FIAT est à Turin. La ville a été transformée par cette entreprise en attirant des migrants du Mezzogiorno vivant dans les banlieues de l’agglomération. FIAT participe à l’industrialisation du Mezzogiorno (Mirafiori : 65 000 employés).

_ La multinationale est présente dans de nombreux pays jusqu’en Australie.

 

           2) Quels facteurs expliquent les points forts et les handicaps de l’économie italienne ?

 

                        a) Quels sont les rôles de l’Italie dans la construction et l’économie de l’UE ?

 

Qu’est-ce que la plan Marshall ?

Le plan Marshall est l’aide financière et américaine donnée aux pays européens qui l’acceptent après la Seconde guerre mondiale.

 

_ L’Italie connaît une vigoureuse croissance économique après la Seconde Guerre mondiale. Elle bénéficie de l’aide financière et technologique américaine donnée par la Plan Marshall, mais aussi de l’essor démographique et enfin de l’exploitation de méthane de la plaine du Pô qui fournit à l’Italie de l’énergie. Grâce à tout cela l’Italie devient un pays moderne et le pouvoir d’achat augmente : c’est le miracle italien.

 

Miracle italien (p. 98) : nom donné après la Seconde Guerre mondiale à la période de reconstruction puis de croissance économique rapide, au cours de laquelle l’Italie moderne est apparue. On parle aussi de miracle pour qualifier la croissance de la France et de l’Allemagne.

 

Quel est le rôle de l’Italie dans la construction européenne ?

L’Italie joue un rôle fondateur dans la création de l’Union européenne. C’est un des 6 pays créateurs de la CEE par le traité de Rome en 1957. L’Italie réalise le 2/3 de ses échanges extérieurs avec l’Union européenne.

 

_ L’Italie est un des 6 pays membres fondateurs de la CEE par le traité de Rome de 1957. Aujourd’hui, elle réalise 2/3 de ses échanges extérieurs avec l’Union européenne.

 

Qu’est-ce que le modèle économique italien ?

Le modèle économique italien permet une grande souplesse grâce à l’association de grands groupes industriels  (automobile, chimie…) et d’un tissu dense de PME sous traitantes (textile, cuir, confection électroménager, agroalimentaire). 

 

_ L’Italie offre un modèle économique à l’Europe. Ce modèle fonctionne par l’association de grands groupes industriels  (automobile, chimie…) et d’un tissu dense de PME sous traitantes (textile, cuir, confection électroménager, agroalimentaire). 

 

Modèle économique (p. 98) : terme désignant à la fois l’organisation du système productif – notamment le nombre et la puissance des grandes entreprises dans les diverses branches – et la nature des relations entre l’Etat et les entreprises. En Europe, les pays ont ainsi des modèles économiques sensiblement différents selon le poids du secteur public, le rôle des grandes entreprises et le degré d’interventionnisme de l’Etat.

 

PME : Petite et moyenne entreprise de moins de 500 employés.

 

                        b) Quelles sont les infrastructures reliant l’Italie au reste de l’Europe ?

 

Texte 2 page 101 : l’Italie en panne de grands travaux

Présenter le document

L’article de journal du Figaro économie écrit par Richard Heuzé le 5 avril 2001 explique les lenteurs bureaucratiques italiennes.

 

En quoi la bureaucratie italienne constitue-t-elle un frein à la modernisation du pays ?

La modernisation du pays est entravée par la bureaucratie italienne qui empêche –du fait de sa lenteur et de ses refus – le pays de se doter d’infrastructures.

 

Photographie 3 page 101 : Gênes, premier port italien

L’équipement portuaire de Gênes est-il performant ?

Oui. Le port dispose de docks, de grues, de liaisons routières…

 

_ La bureaucratie italienne ralentit l’équipement du pays par ses lenteurs dans les décisions de se doter d’infrastructures (autoroutes, TGV, « digues mobiles » pour Venise…). 

_ Malgré cela, le Nord de l’Italie est désormais intégré aux communications du reste de l’Union européenne par les tunnels à travers les Alpes, reliant le territoire italien à la France, la Suisse, l’Autriche. Le pays dispose aussi d’un réseau routier comprenant 7 000 km d’autoroutes ainsi que des ports bien équipés.  

 

 

 

 

1e L Fiche d’objectifs géographie

 

L’Italie, un pays méditerranéen d’Europe

 

    SAVOIR   

 

1/ JE SAIS REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES :

 

I. Quelles sont les disparités régionales ?

            A. Quels ensembles géographiques peut-on faire apparaître en Italie ?

            B. Quelles sont les causes du retard économique et social du Sud ?

II. Quelle est la situation culturelle, démographique et économique de l’Italie en Europe ?

            A. En quoi l’histoire de l’Italie constitue-t-elle un avantage économique ?

            B. Quels sont les problèmes démographiques de l’Italie ?

            C. Pourquoi a-t-on pu parler de modèle économique italien ?

                        1) Quels sont les contrastes de productivité dans les secteurs économiques ?

                        2) Quels facteurs expliquent les points forts et les handicaps de l’économie italienne ?

                                   a) Quels sont les rôles de l’Italie dans la construction et l’économie de l’UE ?

                                   b) Quelles sont les infrastructures reliant l’Italie au reste de l’Europe ?

 

2/ JE SAIS DEFINIR :

 

_ Mezzogiorno (page 100) : terme italien signifiant littéralement le Midi c’est-à-dire le sud du pays. Désigne à la fois la partie méridionale de la Péninsule et les deux îles de Sicile et de Sardaigne.

_ Economie souterraine (p. 100) : ensemble des activités économiques sous-déclarées ou non déclarées, donc faussant les statistiques officielles. L’économie souterraine est aussi appelée « économie informelle ».

_ Aménagement (page 100) : action volontaire menée par les pouvoirs publics visant à transformer un territoire en changeant ses caractéristiques physiques (par exemple par reboisement), et surtout en modifiant la nature des activités économiques.

_ Ville-musée (page 98) : ville d’art, dont la partie centrale, riche en vestiges historiques, comme des arènes ou des remparts, et en monuments remarquables – palais et églises notamment – constitue une sorte de musée en plein air témoignant des diverses phases d’un passé prestigieux.

Miracle italien (p. 98) : nom donné après la Seconde Guerre mondiale à la période de reconstruction puis de croissance économique rapide, au cours de laquelle l’Italie moderne est apparue. On parle aussi de miracle pour qualifier la croissance de la France et de l’Allemagne.

Modèle économique (p. 98) : terme désignant à la fois l’organisation du système productif – notamment le nombre et la puissance des grandes entreprises dans les diverses branches – et la nature des relations entre l’Etat et les entreprises. En Europe, les pays ont ainsi des modèles économiques sensiblement différents selon le poids du secteur public, le rôle des grandes entreprises et le degré d’interventionnisme de l’Etat.

PME : Petite et moyenne entreprise de moins de 500 employés.

 

3/ JE SAIS REPERER DANS L’ESPACE :

 

 Les villes :    _ Rome   _ Milan _ Venise         _ Naples                      _ Florence        _ Gènes           _Turin             

4/ JE SAIS REPERER DANS LE TEMPS :

 

Traité de Rome de 1957 : Signature du traité de création de la CEE par 6 pays dont l’Italie.

 

SAVOIR FAIRE

 

5/ JE SAIS REMPLIR UNE CARTE

 

6/ JE SAIS REPONDRE A DES QUESTIONS SUR UN TEXTE

 

7/ JE SAIS REPERER LES IDEES IMPORTANTES DANS UN TEXTE

 

Partager cet article

Commenter cet article