Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 1ère Histoire : La politique nazie d'extermination (1)

26 Mai 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

LA POLITIQUE NAZIE D'EXTERMINATION

 

Document d'accroche : Photographie pages 278-279 : Survivant du camp d'Auschwitz

Décrire la photographie : quel est le décor ? Quel est l'état de santé des personnages ? Quel est leur uniforme ?

(Attention : risque de reconstitution par les communistes)

* Décor : derrière des barbelés (privation de liberté, autrefois électrifiés pour empêcher l'évasion des déportés, moyen pour eux de se suicider)

* Etat de santé : personnages maigres

* uniforme rayé pour être reconnaissable. Certains, les "nuits et brouillards" avec une cible dans le dos.

 

Introduction : La politique raciste et antisémite nazie a provoquée l'extermination de plus de 5 millions de Juifs et 250 000 Tziganes.

 

Problématique : Comment l'Allemagne, pays de culture, a pu organiser de façon industrielle et méthodique la mise à mort de millions de personnes pour leur origine religieuse ou ethnique ?

 

I. Comment se met en place l'extermination des Jufs et des Tziganes ?

 

            A. Quelles sont les conceptions raciales et idéologiques du nazisme ?

 

Catalogue des insignes des déportés page 283

Quelles sont les différentes catégories de déportés ?

_ L'idéologie raciale nazie conduit à la persécution de nombreuses catégories de personnes :

*  pour leurs opinions politiques (triangle rouge : politiques comme les communistes ; triangle noir : associaux c'est-à-dire anarchistes),

* pour des délits et des crimes de droit commun (triangle vert : voleurs, violeurs, criminels...). Ils deviennent souvent kapos, des détenus encadrant les autres ayant tous les droits sur eux.

* des apatrides (triangle bleu : personnnes sans nationalités : comme après la disparition des Etats baltes, de la Pologne...),

* pour leurs croyances religieuses (triangle violet : bibelforscher ou témoin de Jehovah),

* pour leur origine religieuse ou ethnique (étoile jaune : les juifs ; triangle marron : les tziganes).

 

Quelles catégories n'apparaissent pas ? Quel sort leur est réservé ?

_ D'autres catégories de personnes n'apparaissent pas : les homosexuels (triangle rose) sont envoyés en camps de concentration ; les handicapés mentaux sont exterminés (70 000 malades mentaux gazés entre octobre 1939 et août 1941).

 

Comment nommer les conceptions raciales du nazisme ?

_ Le nazisme a une idéologie raciste et antisémite. Les Juifs sont considérés comme des parasites nuisibles pour la "race aryenne".

 

Antisémitisme (p. 330) : haine des juifs

 

            B. Quelles sont les discriminations envers les Tziganes et les Juifs ?

 

Chronologie haut de la page 296

+ Photographie haut de la page 284 : la nuit de Cristal

Quels sont les actes antisémites ? Quelles sont les lois antisémites ? Que révèle l'évolution de ces actes et lois ?

* Dès l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933 commence la persécution des opposants et des Juifs avec l'ouverture en mars 1933 du camp de concentration de Dachau, et le boycott des boutiques et entreprises juives1er avril 1933. La nuit de Cristal dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 consiste dans la déstruction par les nazis de nombreux magasins juives. Les éclats de verres formées par les vitrines brisées donne ce nom de cristal à ce vaste pogrom antisémite.

* En plus des actes de violence, des lois sont décidées par les nazis pour organiser des persécutions contre les Juifs et les Tziganes. Les Lois de Nuremberg du 15 septembre 1935 organisent la "mort économique" et civile des juifs. En effet les biens juifs sont aryanisés pour être confiés à des Allemands non juifs, et ils perdent leurs droits (exclusion de l'armée, de la justice, de la fonction publique, de l'enseignement... Interdiction des mariages mixtes).

* La détérioration de la condition des Juifs en Allemagne puis dans les zones soumises aux nazis montrent une montée de la violence physique et morale dans la persécution, jusqu'à la décision d'exterminer les juifs. Le 30 janvier 1939 Hitler, dans un discours, menace les Juifs d'extermination en cas de guerre. 

 

Pogrom (p. 333) : émeute accompagnée de pillage er de meurtres dirigée, au départ dans l'empire russe, contre les communautés juives.

Aryaniser (p. 330) : confisquer une entreprise ou un commerce appartenant à un juif et le donner ou le vendre à un non-juif ou "Aryen". Sous l'impulsion des nazis, les différents Etats collaborateurs ont procédé à l'aryanisation. 

 

Texte 3 page 288 : La conférence de Wannsee (20 janvier 1942)

Présenter le document.

_ Le texte de la conférence de Wannsée du 20 janvier 1942 a été consigné dans un rapport secret par Heydrich, chef de la police de sécurité. Ce document utilisé lors du tribunal de Nuremberg jugeant les criminels nazis pour indiquer les responsabilités des dirigeants nazis dans l'extermination des Juifs.

 

Heydrich (page 285) : (1904-1942)

 

Question 3 page 289 : Que signifie précisément, d'après ce document, l'expression "solution finale" ?

_ L'expression "solution finale" apparait la première fois dans le texte de la conférence de Wannsée. Elle désigne la mise à mort par différents moyens (mort lente par le travail, gazage, mais aussi stérilisation, etc..) des populations juives en Europe.

 

 

 

 

( Question 4 page 289 : Que peut signifier le choix de la programmer d'ouest en est, précisément en ce début 1942 ? )

L'expansion nazie se fait vers l'est dans un "drang nacht osten" à la conquête d'un espace vital (lebensraum page 282). La conquête de la Pologne à partir de septembre 1939 puis l'attaque de l'URSS le 22 juin 1941 agrandit les territoires occupés à l'Est et rend illusoire les projets d'évacuation des juifs vers Madagascar. Ce début 1942, alors que la partie occidentale de l'URSS est occupé ainsi que sa nombreuse population juive, correspond à ce moment de prise de conscience par les nazis.

)

 

Question 5 page 289 : En quoi ce programme est-il spécifique de la "question juive" ? Pourrait-il s'appliquer à d'autres populations non aryennes ?

_ Le programme d'extermination de la population juive est spécifique de l'obsession nazie de pureté de la race. Les juifs, considérés comme des parasites, des "bacilles" doivent être éliminés pour "l'hygiène raciale". Les Latins (Italiens et Français) ne sont pas aussi mal considérés. Les Slaves, considérés comme des "sous-hommes, sont destinés à être esclaves. Cependant, les Tziganes sont également destinés à l'extermination comme les Juifs.

 

 

 

II. Comment est organisé l'univers concentrationnaire ? (à différentes échelles)

 

            A. A l'échelle européenne ?

 

Carte 1 pages 280-281 : L'Europe sous la botte allemande en 1942

Où sont localisés les camps de concentration ? D'extermination ? Pourquoi ces emplacements ?

_ Les camps de concentration sont situés en Allemagne (mais aussi dans l'Alsace occupée), alors que les camps d'extermination sont localisés dans l'ancienne Pologne. Il n' y a pas de camps de la mort en dehors du territoire du Grand Reich (Allemagne et ancienne Pologne) car l'extermination des juifs doit se dérouler à l'abri des regards étrangers.

Camp de concentration : camp de la mort lente par le travail regroupant des opposants au régime.

Camps d’extermination : centres de mise à mort immédiate, ouverts à partir de la fin de l’année 1941 et destinés à tuer juifs et Tziganes.

 

De quels pays sont originaires le plus grand nombre de victimes ? Le plus petit nombre ? Pourquoi ces différences ?

_ Les victimes juives sont principalement originaires de l'Europe de l'Est (3 millions de Juifs de Pologne, 700 000 Juifs d'URSS, 260 000 de Tchécoslovaquie, 130 000 en Lituanie...) car ce sont des territoires où les Juifs étaient nombreux et car l'occupation à l'Est est particulièrement brutale dans ces pays en guerre ou sous contrôle direct de l'Allemagne nazie.

 

 

            B. A l'échelle des villes ?

 

Plan 2 page 281 : Plan du ghetto de Varsovie

Comment est organisé le ghetto ?

_ Le ghetto est organisé comme une partie de la ville où les Juifs sont parqués à l'écart du reste de la population. Des murs sont construits pour renforcer cet isolement et cette séparation.  Les Juifs disposent d'organes de gouvernement interne comme le Conseil juif (Judenrat) et la police. Mais ces organes sont obligés de collaborer avec les nazis...

 

Ghetto (p. 284) : Quartier où les Juifs étaient contraints de résider ; par extension, lieu où une moinorité se trouve séparée du reste de la population.

 

Quelle est l'évolution de l'espace occupé par les juifs dans le ghetto d'octobre 1940 à juillet 1942 ?

_ L'espace occupé par les Juifs diminue avec le temps et la forte mortalité dans le ghetto. Des ghettos sont constitués dans les villes polonaises de Lodz, Cracovie... Le ghetto de Varsovie fondé le 2 octobre 1940 regroupe 440 000 Juifs sur 4 km². Il est divisé en deux parties : le grand ghetto et le petit ghetto relié par un pont. Mais, en juillet 1942, les Juifs sont expulsés du petit ghetto. D'avril à mai 1943 les Juifs survivant se révoltent mais ne parviennent pas à empêcher la destruction du ghetto et de ses habitants.

 

+ Photographie bas de la page 284 : Dans le ghetto de Varsovie

+ Photographie 3 page 291 : La rafle qui déclenche la révolte de janvier 1943

Quelles sont les conditions de vie dans les ghettos ?

_ La mortalité est très forte dans les ghettos à cause de la faim, mais aussi du travail forcé et du typhus. On compte 4 000 à 5000 morts par mois en 1941-1942 dans le ghetto de Varsovie.

_ De plus, des rafles emportent des juifs vers les camps d'extermination d'Auschwitz et de Treblinka (310 000 Juifs dans l'été 1942), n'épargnant ni les femmes ni les enfants.

 

            C. A l'échelle des camps ?

 

Plan 3 page 281 : Plan du camp d'extermination Auschwitz-Birkenau

Quelles sont les différentes fonctions du camp ? Quel est son but principal ?

_ Le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau comprend plusieurs fonctions : c'est un centre de transport d'où viennent par voie ferroviaire les déportés. C'est sur la rampe de "sélection" que sont choisis les valides qui peuvent survivre alors que les jeunes enfants, les malades et les vieillards sont gazés peu après dans les chambres à gaz.  La principale fonction du camp étant de tuer : plus d'un million de Juifs, Tziganes, Slaves, résistants, etc... La mise à mort de tant de Juifs est appelée la Shoah. Pour les Tziganes on parle de Porainos.

_ Le camp est aussi un moyen d'enrichissement pour les SS : travail gratuit des déportés, pillage des prisonniers ("Canada")

 

Shoah (p. 286) : Mot hébreu signifiant "anéantissement", qui désigne l'extermination des Juifs par les nazis.

 

Partager cet article

Commenter cet article