Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours 1ère Histoire : La guerre froide : conflit idéologique, conflit de puissances (2)

27 Décembre 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 1ère

 

 

 

 

II. Comment les Etats-Unis et l’URSS en sont-ils arrivés à se menacer directement malgré les risques de guerre nucléaire ? (crise de Cuba en 1962)

 

SITE INA

Les actualités françaises de 1962 sur la crise de Cuba, une semaine après la fin du risque de 3e Guerre mondiale :

http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/guerre-froide/video/AFE85009705/le-film-de-la-crise.fr.html

 

3 min 36 : Récapitulatif des évènements de la crise de Cuba dite "crise des missiles", après le survol de la région par des avions américains U2 et la découverte de rampes de lancement de fusées offensives installées par les soviétiques. Cet événement reste comme un des moments clés de la Guerre Froide.

 

            A. Quels sont les enjeux stratégiques et territoriaux expliquant la crise de Cuba ?

 

Carte 1 page 162 : Des missiles soviétiques au cœur du continent américain

Texte 2 page 162 : Blocus ou intervention militaire ?

Question 1 page 163 : Pour quelles raisons les Etats-Unis ne peuvent-ils laisser l’URSS installer des missiles à Cuba sans réagir ?

La proximité entre Etats-Unis et Cuba rend trop périlleuse la présence de missiles nucléaires sur l’île à peine distante de 150 km de la floride. Le 14 octobre 1962 un avion U2 repère des rampes de lancement de missiles à Cuba. Une nouvelle mission apporte des photographies prouvant la présence de bases de lancement de fusées, de conseillers soviétiques, de bombardiers Ilyouchine, et une quarantaine de fusées de 1500 à 3000 kms de portée. Or, la Floride n’est qu’à 150 km des côtes cubaines. En mer, 26 navires soviétiques font route vers Cuba avec probablement les ogives nucléaires, qui pourraient être installées et opérationnelles en une dizaine de jours.

 

Le monde suit avec anxiété l’avancée des cargos soviétiques qui s’approchent des bâtiments de l’US Navy. Un incident naval peut provoquer la 3ème guerre mondiale, une guerre nucléaire.

 

_ Cuba est une île proche (90 milles, 145 kilomètres) des Etats-Unis mais dotée d’un régime communiste et alliée à l’URSS. La révolution castriste se déroule en janvier 1959. Fidel Castro et ses compagnons les « barbudos » renversent la dictature pro-américaine de Batista. Les Etats-Unis ont riposté par un embargo économique en 1960, une rupture des relations diplomatiques en 1961, puis par une tentative de débarquement d’exilés cubains anticastristes armés par la CIA dans la baie des Cochons.

_ La crise des fusées de Cuba éclate en octobre 1962 avec la découverte par un avion espion américain d’installations et de rampes de lancement destinés à des missiles nucléaires d’une portée de 1500 à 3000 kilomètres. La Floride n’est qu’à 150 km des côtes cubaines. En mer, 26 navires soviétiques font route vers Cuba avec probablement les ogives nucléaires, qui pourraient être installées et opérationnelles en une dizaine de jours. Il existe une situation d’urgence face à une situation pouvant menacer le cœur du territoire américain.

Fidel CASTRO (p. 166) : (né en 1926) Révolutionnaire cubain, il s’empare du pouvoir en 1959 et met progressivement en place une dictature d’inspiration marxiste-léniniste. En 1962, il pousse Khrouchtchev à l’épreuve de force contre les Etats-Unis.

 

 

 

(

Texte 2 page 162 : Blocus ou intervention militaire ?

Question 2 page 163 : Quelles sont les différentes réactions envisagées ?

Face au danger représenté par la possibilité de la proximité de missiles nucléaires des côtes américaines la présidence américaine et l’Etat-major des armées envisage plusieurs possibilités :

- L’attaque des militaires américains contre Cuba (« si nous attaquions Cuba » (l. 1), «intervention militaire directe » l. 8) et liquider la dictature communiste de Fidel Castro.

- L’établissement d’un blocus américain pour empêcher les navires soviétiques de parvenir à Cuba (idée du blocus défendu par Kennedy et signalé en préambule). 

 

Question 3 page 163 : Quels arguments militent en faveur d’une riposte armée ? Quels arguments s’y opposent ?

Les arguments pour une riposte armée sont :

- Ne pas agir serait une preuve de faiblesse incitant les Soviétiques à prendre Cuba. « Là où on s’est montré déterminé, ils ont reculé. » (l. 22)

- Le blocus contribue à la montée des tensions conduisant à la guerre « Ce blocus ne peut que nous mener à la guerre. » (l. 13-14)

Les arguments contre une riposte armée sont :

- Cela donnerait un prétexte aux Soviétiques pour s’emparer de Berlin. (l. 1-3)

-  Les Alliés ne soutiendraient pas les Etats-Unis dans une attaque contre Cuba. (l.6-7)

- La détention d’armes nucléaires par l’URSS ne constitue pas une nouveauté nécessitant de prendre un risque de guerre (dernières lignes du texte).

 

Question 4 page 163 : Quelle est la position de Kennedy ?

Le président Kennedy est en faveur d’un règlement pacifique de la crise sans passage par une intervention militaire directe contre l’URSS ou Cuba.                )

 

 

B. Quelles sont les leçons de la crise ?

 

Caricature 4 page 163 : Le bras de fer nucléaire

Question 5 page 163 : Expliquez la signification de cette caricature. Quelles craintes traduit-elle ?

La Crise de Cuba est une tension politique majeure opposant deux superpuissances nucléaires. Ce « bras de fer nucléaire » constitue un danger pour le monde et est aussi un épisode de la Guerre froide entre les deux dirigeants Kennedy et Khrouchtchev après la construction du mur de Berlin en 1961.

_ Le « duel des K » entre le président américain Kennedy et le dirigeant soviétique Khrouchtchev lors de la crise de Cuba a risqué de déclencher une troisième guerre mondiale malgré la dissuasion nucléaire et l’équilibre de la Terreur.   

_ « L’horloge de l’apocalypse » est une horloge imaginaire où minuit représente la fin du monde. Elle a été créée en 1947 (elle indique alors 23 heures 53), après le choc représenté par l’explosion de bombes nucléaires sur le Japon. En octobre 1962 elle aurait pu être à minuit moins deux ! (en 2010 elle indique minuit moins 6).

Nikita KHROUCHTCHEV (p. 167) : (1894-1971) Premier secrétaire du Parti communiste en 1953 et successeur de Staline à la tête de l’URSS, il est démis de ses fonctions en 1964, notamment en raison de sa politique extérieure jugée trop imprudente à Berlin et à Cuba.

Dissuasion nucléaire (p.154) : Doctrine consistant à prévenir un conflit en menaçant l’agresseur de représailles qui annuleraient les bénéfices espérés de l’agression. A l’ère nucléaire, la dissuasion est absolue : chacun dispose de la capacité de détruire l’autre en totalité.

 

Texte 5 page 163 : Une sortie de crise négociée

Question 7 page 163 : Comment se dénoue la crise ? En quoi inaugure-t-elle une période de Détente entre les deux Grands ?

_ Le président Kennedy décide la mise en quarantaine de Cuba avec blocus de l’île par la flotte américaine pour interdire l’importation à Cuba des ogives nucléaires. Un incident naval peut provoquer la 3ème guerre mondiale, une guerre nucléaire.

* La négociation permet de dénouer la crise : les navires soviétiques font demi-tour. L’URSS promet de retirer missiles, fusées et autres bombardiers de Cuba. En échange les Etats-Unis s’engagent à ne pas attaquer Cuba, mais aussi à démonter leurs fusées de Turquie.

_ Pour éviter à nouveau une telle situation de risque les deux superpuissances décident de plusieurs mesures permettant la Détente :

* Un dialogue direct devant éviter une nouvelle crise avec la mise en place d’un « téléphone rouge », c’est-à-dire une ligne directe entre la Maison Blanche et le Kremlin en 1963.

* des traités pour diminuer la menace nucléaire : en août 1963 le traité de Moscou est signé. Ce traité interdit les essais nucléaires atmosphériques.

_ Dans le « duel des K » la crise de Cuba renforce le « mythe Kennedy » en présentant l’image d’un président modéré, alors que Khrouchtchev perd de son prestige auprès du Tiers-monde avant d’être écarté du pouvoir en 1964. Castro reproche à l’URSS de l’avoir sacrifié à ses propres intérêts et la Chine communiste d’avoir sacrifié l’idéologie communiste au nom de la diplomatie.

Détente (p. 157) : (1963-1975) Période qui suit la crise de Cuba, durant laquelle les Etats-Unis et l’URSS renouent le dialogue et signent plusieurs accords dans les domaines militaire et commercial. Elle ne met toutefois pas fin à la Guerre froide.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article