Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Terminale TSTG Histoire : La Seconde Guerre mondiale (2)

2 Juin 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

 

Correction commentaire de carte :

 

 

Carte 1 page 84 : 1942 : une guerre mondiale

 

1. Présenter le document. Quel est le type de carte ? Quelle est l’utilité de ce type de carte pour étudier la Seconde Guerre mondiale ?

 

                La carte intitulé « 1942 : une guerre mondiale » est une carte de projection polaire. C’est-à-dire qu’elle montre les événements présents sur Terre et mets en relation les différents territoires. La carte montre la dimension planétaire du conflit depuis fin 1940 jusqu’en février 1943 (bataille de Stalingrad).

 

 

2. Quel est le nom des deux alliances militaires opposées ?  Quels sont les territoires possédés ou occupés par les uns et les autres ?

 

_ L’Allemagne nazie, l’Italie fasciste et le Japon impérialiste sont liés dans l’Axe. Le Royaume-Uni et ses dominions (Canada, Australie, Afrique du Sud..) sont alliés à de nombreux pays comme les Etats-Unis et l’URSS dans leur lutte contre l’Axe. Ce sont les « Alliés ».

 

_ L’Axe a des conquêtes étendues mais récentes :

 

* L’Allemagne a envahi un vaste territoire européen (depuis la France à l’Ouest jusqu’aux portes de Moscou et de Leningrad en URSS à l’Est, depuis le cercle polaire au nord de la Norvège jusqu’en Crète au Sud). L’Italie a des colonies en Afrique : Libye, Ethiopie.

 

* Le Japon a établi sa domination sur la Corée et la Mandchourie, en guerre avec la Chine depuis 1937 il contrôle le littoral chinois. Avec le déclenchement de la deuxième guerre mondiale, il domine également l’Indochine française et la Birmanie anglaise, les Indes néerlandaises et les Philippines sous influence américaine. De nombreuses îles du Pacifique passent également sous contrôle japonais.

 

_ Les Alliés sont nombreux et possèdent d’immenses et anciens territoires :

 

* Le Royaume-Uni possède le premier Empire colonial au monde : en Afrique de l’Egypte à l’Afrique du Sud, mais aussi l’Empire des Indes et de nombreuses îles et territoires dispersés.

 

* A l’exception de la France (second Empire colonial du monde) et d’autres pays ouest européens envahis (Belgique du Congo, Indes néerlandaises des Pays-Bas) les autres Etats ralliés à la lutte contre l’Axe sont des pays libres, parfois immenses comme les Etats-Unis et la Chine, l’URSS, le Brésil….

 

 

3. En Europe, le conflit est-il continental (se déroulant sur terre) ou maritime ? Et en Asie ? Quel continent n’a pas connu d’attaques sur son sol ?

 

_ En Europe le conflit est essentiellement terrestre, avec la blitzkrieg. Mais l’échec de la bataille d’Angleterre conduit à la poursuite de la guerre par un blocus des îles britanniques et une vaste guerre sous-marine dans l’océan atlantique.

 

_ En Asie la guerre est terrestre, dans les jungles de Birmanie et de Papouasie. Elle est surtout maritime dans le Pacifique avec l’attaque par les porte-avions de Pearl Harbor et de Midway.

 

_ Le continent américain n’a pas été atteint par les conflits (à l’exception de l’Etat d’Hawaï dans le Pacifique), « protégés » par les océans Pacifique et Atlantique.

 

 

4. Quelles évolutions et ruptures se sont produites fin 1940 ? début 1942 ?  

 

_ Le conflit planétaire connaît une première rupture en fin 1940 avec le retrait de la France de la III République de la guerre, et aussi de la plupart de ses colonies. Le Royaume-Uni reste longtemps seul à combattre.

 

_ En 1942 le conflit a fortement évolué, avec l’entrée en guerre de nouveaux belligérants, le Japon du côté de l’Axe ; du côté allié : l’URSS après l’agression hitlérienne en juin 1941 (opération Barbarossa), les Etats et à leur suite de nombreux pays d’Amérique après l’attaque japonaise de Pearl Harbor le 7 décembre 1941.

 

 

5. Où les combats importants se sont-ils déroulés ? Quels combats ne figurent pas sur la carte ?

 

_ D’importants combats se sont déroulés dans le Pacifique, avec des porte-avions (Pearl Harbor, Midway) ; entre troupes adverses dans l’enfer vert de la jungle à Guadalcanal.  Ces deux dernières batailles marquent l’extension maximale de la domination japonaise.

 

* Pour le front occidental l’Afrique est perdue avec deux batailles : El Alamein qui pousse le général Rommel a retraité d’Egypte jusqu’en Tunisie, et l’opération Torch c’est-à-dire le débarquement des anglo-américains en Afrique du Nord française.

 

* Sur le front Est la bataille de Stalingrad entraîne la destruction d’une armée entière. C’est une défaite majeure.

 

_ Les batailles ne figurant pas sur la carte sont celles donnant la victoire aux alliés : débarquement en Normandie et en Provence en juin et août 1944, poussées américaines dans le Pacifique jusqu’au Japon.

 

 

6. Que nous montre le document sur le fait que la guerre est une guerre mondiale ? Tous les territoires et Etats alliés ont-ils la même importance dans le déroulement de la guerre ?

 

_ La guerre est mondiale car elle concerne directement (batailles) ou indirectement (productions de guerre et levée de troupes) tous les continents.

 

_ Certains Etats ont une très grande importance dans le déroulement de la guerre, soit à cause de leur rôle militaire et industriel (Royaume-Uni, Etats-Unis, URSS), mais aussi car la guerre se déroule sur leur territoire (URSS). Le rôle de l’Amérique latine dans la guerre est très réduit.

 

 

7. Que peut-on reprocher au document ?

 

L’absence de renseignements sur les années 1944 et 1945 (débarquements, bombardements sur l’Allemagne, de bombes atomiques au Japon).

 

            B. Comment le conflit est-il devenu mondial ?

 

                        1. En quoi les années 1942-43 sont-elles le tournant de la guerre ?

 

 

Carte 1 page 84 : 1942 : Une guerre mondiale

 

T. P. commentaire de carte

 

 

_ L’extension des conquêtes et la mondialisation du conflit se fait par étapes :

* En Afrique les soldats italiens sont secondés par l’Afrika Korps du général Rommel. Celui-ci menace d’envahir l’Egypte, mais le général Montgomery réussit à le contrer à la bataille d’El Alamein (octobre 1942), puis à le repousser jusqu’en Tunisie. Le débarquement des anglo-américains en Afrique du Nord française (8 novembre 1942) achève de libérer le continent africain. L’Italie est maintenant menacée par les Alliés.

 

* Le Japon a fait la conquête de la « grande Asie orientale » en se présentant comme libérateur de l’Asie du joug colonial européen.

 

_ De nouveaux pays entrent en guerre :

 

* Le 22 juin 1941 se déroule l’« Opération Barbarossa ». Hitler, au nom de la « lutte contre le bolchevisme » et de la conquête d’un « espace vital » (grands thèmes de la politique nazie), dénonce le pacte germano - soviétique de non-agression et attaque l’URSS. L’Armée Rouge, mal préparée, recule. Le long siège de Leningrad et la bataille de Stalingrad (janvier 1943)  stoppent l’avancée allemande puis permettent le reflux des troupes de l’Axe. Ces batailles ont une importance militaire et politique dans un conflit idéologique.

 

* Le 7 décembre 1941 les Japonais, sans déclaration de guerre, attaquent par surprise la base aéronavale américaine de Pearl Harbor dans le Pacifique. L’expansion japonaise est arrêtée par les combats de Midway (juin 1942) et de Guadalcanal (août 1942).

 

 

Armée Rouge : Armée soviétique.

 

 

                        2. Quelles sont les causes de la victoire alliée ?

 

 

Affiches 3 et 4 page 85 : Affiche américaine de 1943 et affiche américaine du bureau des productions de guerre (1942). 

 

Texte 5 page 85 : L’effort de guerre de l’U. R. S. S.

 

Question 2 page 85 : De quelles formes de mobilisation les documents témoignent-ils ? Quelle est l’importance de l’entrée en guerre des Etats-Unis ?

 

_ La mobilisation est idéologique (affiche 3 de propagande), ainsi qu’économique et industrielle (affiche 4). La guerre est en effet idéologique, économique et industrielle (texte 5).

_ Les Etats-Unis procurent leur aide militaire et industrielle à tous les belligérants. Le pays devient l’arsenal des démocraties.

 

_ La Seconde Guerre mondiale est également un conflit idéologique (nazisme contre démocratie et communisme). Elle entraîne la mobilisation des esprits par la propagande, mais aussi d’importants effectifs tant en soldats qu’en ouvriers (URSS). L’économie des pays devient une économie de guerre. Dans cette guerre industrielle les Etats-Unis fournissent une aide très importante aux pays alliés par les accords de prêt-bail (mars 1941). Les Etats-Unis deviennent ainsi « l’arsenal des démocraties ». 

 

Prêt-bail (p. 297) : offre économique des Etats-Unis aux pays en guerre proposant la livraison de marchandises et d’armement à crédit, le remboursement étant différé au rétablissement de la paix.

 

Arsenal des démocraties : expression utilisée pour désigner l’effort de guerre américain mis au service des Alliés.

 

                        3. Quelles sont les phases da la victoire alliée ?

 

Photo 1 page 90 : Le débarquement de Normandie (6 juin 1944)

 

Photo 2 page 90 : Des aides-soldats de 13 à 15 ans sont recrutés dès 1943.

Question 1 page 91 : Quels caractères de la guerre le débarquement de Normandie montre-t-il ? Comment les forces de l’Axe résisteront-elles à la puissance des Alliés ?

 

_ La supériorité de l’armement et de l’organisation (logistique) des Alliés permet à ceux-ci de vaincre graduellement les forces de l’Axe.

_ Face à la supériorité en hommes (armée soviétique) et en armement (anglo-américains) les Allemands réagissent par la mobilisation de tous les hommes valides : enfants et vieillards.

 

Récit

 

 

_ Les Alliés débarquent en Sicile en juillet 1943 puis en Normandie en juin 1944 (Opération Overlord) et en Provence (août 1944). Avec l’aide des Résistants français, ils libèrent la France et poussent leur avancée par l’Allemagne.

 

_ L’Armée Rouge libère l’URSS et avance vers l’Allemagne à travers l’Europe, libérant les pays de l’Est, comme un « rouleau compresseur ».

 

_ L’Allemagne est terrassée même si Hitler fait encore appel à la lutte pour la survie de la race allemande, et s’il mobilise des troupes de réserve formées de vieillards et de Hitlerjungend (jeunes adolescents embrigadés).

 

_ Après le suicide de Hitler en avril, l’Allemagne, prise en tenaille, capitule sans condition le 8 mai 1945.

 

 

Photo 3 page 90 : Un kamikaze (avion suicide) japonais tente d’écraser son avion sur un navire américain (1944).

 

 

_ Les Américains font la reconquête des îles du Pacifique, une à une, dans des conditions très difficiles. Les Japonais ne s’avouent pas vaincus et lancent leurs avions-suicide (kamikazes) sur la flotte américaine.

 

 

Texte 6 page 91 : Churchill vient d’apprendre la mise au point de la bombe atomique par les Américains (17 juillet 1945).

 

Question 3 page 91. Dégagez l’argumentation de Churchill en faveur de l’emploi de l’arme atomique.

 

Le débarquement et la conquête du Japon auraient coûté la vie au moins à 1 500 000 soldats l. 1 à 8). La fin de la guerre serait rapide (l. 8 à 10). Les anglo-américains pourraient se passer de l’aide de l’URSS (l. 10-11).

 

 

_ Pour écourter la guerre et éviter des pertes inutiles, le Président Truman décide l’emploi de la bombe atomique nouvellement mise au point Hiroshima le 6 août 45 et Nagasaki le 9 sont rayées de la carte (150 000 morts). Le Japon capitule sans condition le 2 septembre 1945.

 

 

 

 

II. Comment réagissent les Européens confrontés à l’Occupation ? (Collaborer ou résister)

 

           

 

            A. Pourquoi collaborer à l’ « Ordre Nouveau » ?

 

 

Affiche 4 page 87 : Affiche de 1943 : la Relève

 

Photographie 6 page 87 : Léon Degrelle fondateur du « rexisme »

 

Qu’est-ce que collaborer ? Quels sont les différents aspects de la collaboration ?

 

_ Collaborer c’est travailler et aider les occupants de façon volontaire, parfois en luttant contre les résistants.

 

_ La collaboration a des formes diverses : économique et industrielle (affiche 4), mais aussi militaire et politique (photo 6).

 

 

Question 2 page 87. Dégagez à l’aide des documents deux formes de collaboration.

 

_ La Relève c’est le départ de travailleurs « volontaires » pour l’Allemagne. En échange de trois travailleurs, les Allemands libèrent un soldat prisonnier français. Ce système est ensuite complété par le S. T. O. : Service du Travail Obligatoire. Les jeunes Français doivent partir travailler en Allemagne, de nombreux jeunes préfèrent s’enfuir dans les maquis.

 

_ Le « rexisme » est une idéologie politique visant à être un national-socialisme pour les belges francophones (Wallons).

 

 

_ La collaboration consiste à travailler et à aider les occupants allemands volontairement.

 

* Cette collaboration peut-être économique (prélèvements ou achats de matière première) et industrielle (vente de produits manufacturés par les usines Renault…). Le besoin en main-d’œuvre de l’Allemagne nazie aboutit à demander le départ volontaire d’ouvriers vers les usines allemandes. Ce système basé sur le volontariat (Relève) devient progressivement obligatoire (S.T.O. : Service du Travail Obligatoire).

 

* La collaboration est également politique : Léon Degrelle en Belgique, Quisling en Norvège sont favorable au nazisme. Ils encouragent l’engagement des volontaires dans les légions de SS. La collaboration est le fait d’une minorité antisémite et antibolchévique.

 

 

Collaboration : Travailler et aider volontairement les occupants allemands, parfois en luttant contre la Résistance.

 

Antisémitisme : Haine des Juifs considérés comme appartenant à une race inférieure.

 

 

 

 

            B. Pourquoi résister à l’occupation nazie ?

 

 

Carte 1 page 86 : L’Europe de l’ordre nouveau (1942-1943).

 

Quels pays sont concernés par la Résistance ? Quelles en sont les différentes formes ? Que représente Londres ?

 

_ Les pays occupés fournissent des partisans à la Résistance intérieure.

 

_ La Résistance intérieure est présente en particulier dans les zones difficiles où ils forment des maquis (Vercors en France, montagnes de Yougoslavie, régions occupées de l’URSS…). Les mouvements de Résistance sont également présents dans les villes (ghettos juifs dans l’Est avec l’insurrection du ghetto de Varsovie).

 

_ Londres est la capitale accueillant des gouvernements en exil, comme celui de la Pologne, ou encore le Comité de la France Libre de De Gaulle.

 

 

Carte 1 page 86 : L’Europe de l’ordre nouveau (1942-1943).

 

Affiche 2 page 86 : Affiche placardée à Londres, les 3 et 4 août 1940.

 

Photographie 3 page 86 : Les premiers résistants : les Tchetniks yougoslaves

 

Texte 5 page 87 : Tract du mouvement allemand clandestin anti-nazi « Rose Blanche »

 

Question 1 page 87 : Quels sont les points communs et les différences des résistances ?

 

_ La Résistance extérieure est le fait de gouvernements en exil (à Londres ou Moscou) refusant la défaite. Ils constituent des forces armées qui combattent aux côtés des Alliés.

 

_ La Résistance intérieure est clandestine : distribution de tracts et de journaux clandestins, création de réseaux de renseignements, organisation d’attentats et de sabotages. Les partisans mènent des actions de guérilla (URSS, Yougoslavie…) dans les maquis.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

 

 

_ La Résistance est l’acte de s’opposer au nazisme par patriotisme ou antifascisme. Elle s’étend à tous les pays occupés et prend des formes variées.

 

* Une Résistance intérieure et clandestine répand des tracts et des journaux dénonçant les cruautés nazies, des réseaux de renseignements sont créés pour informer les Alliés (aide aux débarquements de Normandie), mais aussi organiser des sabotages (rôle des cheminots sur les voies ferrées) et des attentats. Les partisans mènent une guérilla depuis les maquis (Vercors en France, mais surtout dans les montagnes de Yougoslavie).

 

* La Résistance extérieure est menée par des gouvernements ou des états-majors en exil depuis Londres ou Moscou. Des troupes armées aident les forces Alliés (Forces Françaises Libres de De Gaulle).

 

 

Résistance : acte de s’opposer au nazisme par patriotisme ou antifascisme.

 

Partisan : Civil qui prend les armes pour combattre l’ennemi.

 

 

 

 

III. Quels sont les effets de la politique terroriste et raciste hitlérienne ?

 

           

 

            A. Pourquoi l’Etat hitlérien crée-t-il un système concentrationnaire ?

 

           

 

Texte 1page 89 : Les aryens et les sous-hommes et texte 2 page 89 : Le choix de la solution finale.

 

Question 1 page 89 : Comment Hitler justifie-t-il sa politique raciale et antisémite ?

 

            Hitler expose dans son livre Mein Kampf (Mon Combat) une conception raciste de la société. L’ « Aryen » (l. 3) est le fondateur et le représentant d’une « humanité supérieure » (l. 5). L’Etat des Allemands aryens est destiné à être le « maître de la terre » (l. 9).

 

            Le Juif est perçu comme un « parasite » (l. 12, 15), un « bacille » (l. 13), destructeur du peuple qui l’accueille. Pour Hitler il faut les éliminer pour éviter la « contamination des races » (l. 7). La « solution finale » consiste en « la liquidation des Juifs, l’extermination de la race juive. » (Texte 2, l. 12-13).

 

 

Photographie 4 page 89 : La carte d’identité d’une juive allemande (1935).

 

Quand débute-t-elle (la politique raciale et antisémite)?

 

La ségrégation des Juifs commence avec les lois de Nuremberg de 1935.

 

 

_ Le nazisme est une idéologie raciste. Adolf Hitler expose dans son livre Mein Kampf (Mon Combat) une conception raciste de la société où l’Allemand aryen est membre d’une race supérieure qui doit dominer les autres races et exterminer les parasites juifs et Tziganes. La ségrégation des Juifs commence avec les lois de Nuremberg en 1935. La « solution finale » de la question juive, c’est-à-dire l’extermination des Juifs, est décidée à la conférence de Wannsee en janvier 1942.

 

Solution finale : nom de code utilisé par les nazis pour désigner l’élimination de la population juive et tzigane d’Europe.

 

Partager cet article

Commenter cet article