Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Terminale STG Géographie : Population et développement en Chine et Union Indienne (2)

31 Mai 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Cours Terminale STMG

III. Quels sont les liens entre les problèmes de population et le développement 

 

Introduction : L'augmentation du nombre d'habitants et du niveau de vie de ces pays en fait des puissances économiques au poids grandissant dans l'économie mondiale (abondance de main d'oeuvre bon marché, production et consommation en expansion). Leur développement économique s'accélère depuis les années 80.

 

Problématique : Comment « nourrir, soigner, éduquer » ?

 

            A. Comment répondre au défi alimentaire ?

 

Graphiques 4 page 211 : Productions de grains alimentaires, population et disponibilité par habitant entre 1950 et 1995.

 

Question 2 page 211 : Analysez les résultats obtenus par la Chine et l’Inde. Comment s’expliquent-ils ?

 

_ De 1950 à 1995 les populations indiennes et chinoises ont fortement augmenté. Cependant, dans le même temps la production agricole n’a cessé d’augmenter encore plus. Cela a permis un accroissement de la production par habitant   

 

_ Les résultats obtenus s’expliquent par une intensification agricole due à des moyens techniques modernes. On l’appelle la Révolution verte.

 

 

Photographie 2 page 210 : paysage agricole au Pendjab

 

Quels sont les signes de l’intensification agricole ?

 

L’intensification agricole se constate par l’utilisation de moyens et de techniques modernes : mécanisation de l’agriculture (utilisation de tracteurs), irrigation (tuyau apportant l’eau au champ)

 

On ne voit pas mais on imagine l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides (fongicides, herbicides, insecticides).

 

 

 

_ Pour nourrir une population nombreuse et en forte expansion démographique, des innovations techniques sont utilisées : c’est la Révolution verte. Celle-ci consiste en l’utilisation combinée de la mécanisation et de l’irrigation, de l’amélioration des semences et de la consommation d’engrais chimiques.

 

_ La Révolution verte a permis l’autosuffisance alimentaire en Inde en 1970 et en Chine en 1980. Depuis 1978 l’Inde exporte même des céréales (2e exportateur de riz en 1996). Cependant la pollution (engrais chimiques et pesticides) est importante et la malnutrition menace toujours (53% des enfants de moins de cinq ans en Inde et 16% en Chine en 1996).

 

Révolution verte : innovations techniques combinant amélioration des semences, consommation d’engrais chimiques, mécanisation et irrigation.

 

            B. Quelles sont les inégalités entre villes et campagnes ?

 

Texte 6 page 215 : travailler à Shanghai

 

Quelle est l’origine sociale de la travailleuse ? Quels sont les avantages et les inconvénients de son travail en ville ?

 

_ L’ouvrière est originaire de la campagne.

 

_ L’avantage du travail dans la ville de Shanghai est un salaire mensuel beaucoup plus importants que les revenus gagnés à la ferme ou le travail est aussi très dur. Mais les inconvénients sont un travail fatiguant et une longue journée à accomplir : 15 heures de travail par jour.

 

 

(1 yuan = 2 francs ; 3 yuans = 1 euro)

 

 

_ L’écart du niveau de vie est important entre les campagnes et les villes. En Chine en 2000, le revenu moyen des ruraux est de 2 300 yuans contre 6 300 pour les citadins.

 

_ L’exode rural permet le développement de l’industrie avec une main-d’œuvre abondante et docile, faiblement payée. Mais, dans ces conditions, le contraste entre grande richesse et forte pauvreté est important dans les villes : A Bombay en 1985 sur la population de 9 millions d’habitants, 4,5 millions vivaient dans la rue ou dans des bidonvilles.

 

 

                C. Quelles sont les contraintes imposées par les traditions ?

 

                        1. Le système des castes en Inde

 

Transparent : Les castes en Inde et l’inégalité sociale

 

En quoi consiste le système des castes ? En quoi entretient-il l’inégalité sociale ?

 

_ En Inde les castes sont des catégories sociales où est enfermée une personne à la naissance.  

 

_ La hiérarchie entre les castes est forte. La personne d’une caste inférieure ne peut se marier ou avoir des contacts avec les membres d’une caste supérieure.

 

Système des castes : séparation en Inde de la société en groupes hiérarchisés, d’après la notion de pureté de l’activité professionnelle ou rituelle exercée. Bien qu’illégales, les castes jouent toujours un rôle important dans la société indienne.

 

_ La société dans la religion hindouiste est composée de 4 castes, héritage des 3 ordres : prêtres-magiciens, guerriers et paysans :

 

- les brahmames : caste des lettrés, prêtres (sortis de la bouche du dieu Brahmâ)
- les kshatriyas : guerriers (sortis de ses bras)
- les vaisyas : commerçants (sortis de ses cuisses)
- les sudras : artisans (sortis de ses pieds)  
Les parias (intouchables) n'appartiennent à aucune caste (sortis d'on ne sait où!).

 

On compte plus de 3 000 subdivisions à l'intérieur des castes…

 

 

 

Quel est le sort des femmes dans les castes ?

 

_ Les femmes, incarnant le désir, appartiennent à la classe la plus basse. On est irrévocablement attaché à la caste dans laquelle on est né, sauf si on en est exclu pour manquement à ses règles ; et dans ce cas on tombe dans la masse méprisée des « hors caste » Par exemple : Une femme violée va devoir quitter sa caste et sa maison, devenir une hors caste et se retrouve à la rue sans ressource.

 

 

 

                        2. Le rôle libérateur de l’éducation

 

Tableau 3 page 216 : Le taux d’alphabétisation en Inde en 1992

 

Quels sont les contrastes en matière d’éducation en Inde ?

 

Le taux d’alphabétisation est très différent en Inde entre hommes et femmes au bénéfice des premiers, mais aussi au bénéfice de la population des villes par rapport aux habitants des campagnes.

 

 

_ Le taux d’alphabétisation est très différent en Inde entre hommes et femmes au bénéfice des premiers, mais aussi au bénéfice de la population des villes par rapport aux habitants des campagnes. L’alphabétisation est également contrastée selon les provinces.

 

_ Pourtant, c’est l’alphabétisation qui conditionne l’évolution des comportements démographiques et sanitaires.

 

_ En Chine en 2000 on assiste à une baisse de l’analphabétisme de 16 à 7% en 10 ans.

 

 

 

Tle Fiche d’objectifs géographie n°2

 

POPULATION ET DEVELOPPEMENT EN CHINE ET UNION INDIENNE

 

    SAVOIR   

 

1/ JE SAIS REPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES :

 

I. Pourquoi et comment la population est-elle répartie en Inde et en Chine ?

 

                A. Quel est le poids de l’histoire ?

 

                B. Quelle est la répartition de la population ?

 

II. Quelles sont les politiques démographiques actuelles ?

 

                A. Quels sont les héritages de la transition démographique ?

 

                B. Par quelles politiques la Chine et l’Inde cherchent-elles à instaurer de nouveaux comportements démographiques ?

 

                               1) La voie indienne : incitation et instruction de la population

 

                               2) La voie chinoise : une politique dirigiste de l’Etat

 

                C. Quels problèmes posent les politiques démographiques en Inde et en Chine ?

                              1) Le vieillissement de la population d’ici 2025

 

 

                               2) Le problème de la surmasculinité

 

III. Quels sont les liens entre les problèmes de population et le développement ? 

 

                A. Comment répondre au défi alimentaire ?

 

                B. Quelles sont les inégalités entre villes et campagnes ?

 

                C. Quelles sont les contraintes imposées par les traditions ?

 

                               1. Le système des castes en Inde

 

                        2. Le rôle libérateur de l’éducation

 

2/ JE SAIS DEFINIR :

 

Etat-monde : Etat dont la superficie et la population le rapprochent de la taille d’un espace continental entier.

 

Espace plein : un territoire dans lequel l’importance de la population est telle qu’elle utilise l’ensemble des ressources disponibles.

 

Mousson : vent saisonnier chargé de pluie

 

Exode rural : départ important et définitif des habitants des campagnes vers les villes

 

Transition démographique : (page 297) passage d’un régime démographique fondé sur une forte fécondité et une forte mortalité à un régime caractérisé par une faible fécondité et une faible mortalité.

 

Planification familiale (ou Planning familial) : organisation visant à éduquer les populations en vue d’une maîtrise raisonnée de la procréation. 

 

Indice de fécondité : le nombre moyen d’enfants par femme en âge de procréer. L’indice doit atteindre 2,1 pour assurer le renouvellement de la population.

 

Révolution verte : innovations techniques combinant amélioration des semences, consommation d’engrais chimiques, mécanisation et irrigation.

 

Système des castes : séparation en inde de la société en groupes hiérarchisés, d’après la notion de pureté de l’activité professionnelle ou rituelle exercée. Bien qu’illégales, les castes jouent toujours un rôle important dans la société indienne.

 3/ JE SAIS REPERER DANS L’ESPACE :

 

_ Foyers de peuplement : Chine et Inde               _ Bombay               _ Vallée du Gange                  _ Vallée du Chang Jiang

 

SAVOIR FAIRE

 

4/ JE SAIS ELABORER UN SCHEMA A PARTIR D’UN TEXTE

 

5/ JE SAIS ANALYSER UNE AFFICHE

 

6/ JE SAIS REPONDRE A DES QUESTIONS SUR UN TEXTE

 

7 JE SAIS COMPARER DES CARTES

 

8/ JE SAIS ANALYSER UNE PHOTOGRAPHIE

 

9/ JE SAIS ANALYSER UN TABLEAU STATISTIQUE

 

 

Les castes en Inde et l’inégalité sociale

 

I. Les divisions sociales et religieuses :

 

Les castes

 

Le système des castes se justifie par le principe de transmigration des âmes : obéir aux obligations de sa caste, c’est œuvrer pour une meilleure réincarnation en respectant le rôle attribué à chaque individu dans cette vie. L’appartenance à une caste suppose des obligations particulières dans chaque acte de la vie : travail, mariage, nourriture… Plus on appartient à une caste élevée, plus on s’approche de la libération mais plus les normes auxquelles on est soumis sont rigides.

 

_ La société dans la religion hindouiste est composée de 4 castes, héritage des 3 ordres : prêtres-magiciens, guerriers et paysans :

* les brahmames : caste des lettrés, prêtres (sortis de la bouche du dieu Brahmâ)
* les kshatriyas : guerriers (sortis de ses bras)
* les vaisyas : commerçants (sortis de ses cuisses)
* les sudras : artisans (sortis de ses pieds)  

Les parias (intouchables) n'appartiennent à aucune caste (sortis d'on ne sait où!).

 

On compte plus de 3 000 subdivisions à l'intérieur des castes…

 

II. Les conséquences pratiques de ces divisions

 

 

Le « mariage impossible » d’un brahmane et d’une Intouchable

 

 

            « Il s’appelle khilanand Jha, il a trente ans, et appartient à la plus haute caste de l’hindouisme, celle des brahmanes. Elle, c’est Minauti. Elle est plus jeune, mince et jolie. Mais c’est une « impure », une « intouchable ».

            Khilanand et Minauti se sont mariés en 1978 ; ils ont trois beaux enfants, la santé, l’amour. Mais on est en Inde, dans le Bihar, où la pendule du temps s’est arrêtée au Moyen Age.

            Les vexations pour Khilanand ont commencé sur son lieu de travail dès l’annonce des épousailles. Au début, ses collègues de bureau se moquaient de lui. « Comment peux-tu vivre avec une impure, partager sa couche, ses repas, sa toilette ? », lui demandait-on.

Très vite, les collègues du jeune homme sont passés des insultes aux menaces. « Certains de mes collègues de hautes castes m’ont menacé de mort si je refusais d’abandonner Minauti », raconte le jeune brahmane.

            Puis les menaces se sont multipliées, agrémentées parfois de coups. Khilanand n’a bientôt plus osé se rendre à son travail. Il a été licencié peu après pour « absences répétées et non motivées. »

            D’après Le Monde, 11 octobre 1986.

Partager cet article

Commenter cet article