Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours TL Histoire : L'émancipation des peuples colonisés (4)

19 Janvier 2011 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours Terminale

 

 

IV. Quelles sont les formes d’émancipation après 1980 ?

 

( A. Comment les peuples font-ils pression pour obtenir la démocratie et le respect des droits de l’homme ? )

 

Texte 2 page 190 : La nature du pouvoir politique en Afrique après les indépendances

Question 2 page 191 : Quelles sont les caractéristiques des dictatures africaines ? En quoi le pouvoir politique en Afrique reste-t-il influencé par l’Occident malgré l’indépendance ?

Les dictatures africaines imitent les pouvoirs coloniaux, elles s’appuient sur la force armée. Elles sont coupées de la base populaire et des pouvoirs des chefs traditionnels. Le modèle est l’ex administration coloniale.

 

Dans quel autres pays sont établis des dictatures ?

_ Après les décolonisations, de nombreux pays voient se mettre en place des dictatures comme dans de nombreux pays africains comme le Zaïre de Mobutu. D’autres régions voient également se mettre en place ou se consolider des régimes dictatoriaux : Amérique latine, Europe centrale et Europe de l’Est.

 

Quelles sont les actions en faveur de la démocratie ?

_ Les actions en faveur de la démocratie sont nombreuses. En effet les populations se mobilisent progressivement pour réclamer la démocratie : par exemple avec la vague des « conférences nationales » en Afrique au début des années 1990. Ces actions sont soutenues par la pression internationale. Mais cette pression est un mouvement de soutien populaire non gouvernemental, plus qu’un réel appui des Etats.

_ La démocratie progresse un peu partout : avec la fin de l’apartheid en Afrique du Sud avec l’action de Nelson Mandela, la démocratisation de nombreux pays en Afrique, en Amérique latine, et dans toute l’Europe centrale et de l’Est. Mais les exceptions sont encore nombreuses (République démocratique du Congo), les retours en arrière possible (Côte d’Ivoire) et surtout les progrès se sont faits avec parfois des épisodes de violence et de génocide (Rwanda, Balkans).

Apartheid (p. 376) : régime de « développement séparé » des races en Afrique du Sud entre 1948 et 1992. Il instaure une ségrégation dont sont victimes les populations non-blanches pourtant majoritaires.

MANDELA Nelson (1918-…) : Membre de l’ANC Nelson Mandela résiste à politique raciste de l’Afrique du Sud. Il est libéré en 1990 après 26 ans de prison pour motifs politiques. Il est élu en 1991 président de l’ANC. Il mène avec le président F. W. De Klerk les négociations qui mettent fin à l’apartheid. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1993, puis est élu président de la nation « de l’arc en ciel » de 1994 à 1999.

 

_ La "révolution du Jasmin" a éclaté en Tunisie en janvier 2011, elle a été provoquée par des mécontentements sociaux dans la classe moyenne, par la colère contre la corruption en vigueur dans les classes dirigeantes proches du président Ben Ali. Après trois semaines d'émeutes le dirigeant a quitté le pouvoir, laissant une transition politique incertaine.

 

            ( B.  Comment les peuples luttent-ils pour sortir de l’emprise de certaines puissances étrangères ? )

 

_ L’URSS a étendu son influence sur une grande partie de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale. L’armée rouge passant d’armée de libération à une armée d’occupation. Cette expansion se continue avec par exemple l’invasion de l’Afghanistan. La chute de l’URSS a permis à ces peuples de reprendre leur autonomie et, pour certains, d’intégrer l’Union Européenne. D’autres, inclus dans la CEI, tentent de s’émanciper de l’influence russe (Révolution orange en Ukraine, 2005). Certains pays demeurent dominés par de puissants voisins : c’est le cas du Tibet, envahi par la Chine en 1950.

_ De manière générale, les peuples du Tiers-Monde tentent, depuis la conférence de Bandung, de s’affranchir de l’influence des puissances qui dominent la planète (« néocolonialisme » qui maintient certaines formes de domination entre les anciennes colonies et les puissances dominantes). Ces mouvements prennent des formes variées, des plus pacifiques comme les mouvements altermondialistes, d’ailleurs largement portées par les opinions publiques des pays du Nord, aux plus extrêmes, comme les mouvements fondamentalistes musulmans dans leur lutte contre la puissance occidentale.

Partager cet article

Commenter cet article