Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Cours géographie 2e : Nourrir les hommes (1)

15 Novembre 2010 , Rédigé par M. Martineau Publié dans #Cours 2e

 

NOURRIR LES HOMMES

7 à 8 heures                                                                                         Manuel Magnard 2010

 

Introduction :

Aujourd’hui encore :

850 millions d’êtres humains souffrent de sous-alimentation,

2 milliards de personnes sont touchées par la malnutrition.

Le nombre de sous-alimentés est de nouveau en augmentation après un recul notable, à cause de la crise économique de 2007. Or la population devrait atteindre 9 milliards d’habitants en 2050.

Problématique : Comment nourrir une population en augmentation en assurant une nourriture satisfaisante en quantité et en qualité, tout en développant une agriculture durable ?

 

I. La Terre peut-elle nourrir 9 milliards d’hommes ?

 

A. Etude de cas : Le Brésil est-il la « ferme du monde pages » ?

 Avertissement : les TP ne comportent pas de corrections, elles se feront en cours !

  

Etude de cas  Le Brésil, nouvelle ferme du monde pages 66-67  (questions page 71)

 

1. Quelles sont les principales productions agricoles commerciales au Brésil ? Comment expliquer leur réussite ?

  

2. Pourquoi peut-on qualifier le Brésil de « nouvelle ferme du monde » ?

 

3. Montrez que le Brésil est confronté à un défi alimentaire ? Ce défi est-il relevé ?

 

_ Le Brésil est qualifié de « ferme du monde » mais compte 12 millions de personnes sous alimentées (10% de sa population). Comment expliquer ce paradoxe ?

* Ce « géant vert » dispose d’une agriculture modernisée et exportatrice pour le marché mondial. Le Brésil est en effet le premier producteur mondial de viande, canne à sucre, café.

* Cependant, malgré des progrès et l’action de l’Etat pour réduire les inégalités, la pauvreté affecte des millions de Brésiliens. Le manque d’argent prive 12 millions de Brésiliens d’un bon accès à la nourriture, provoquant malnutrition et sous-nutrition.

Sous nutrition (p.74) : notion quantitative ; elle exprime un déficit de la ration quotidienne de nourriture, mesurée en kilocalories, dont dispose un individu. Un individu adulte doit pouvoir disposer de 2500 kilocalories/jour pour ne pas être « sous-nutri ».

Malnutrition (p.74) : notion qualitative ; elle fait référence à un déficit dans la composition et l’équilibre de la ration alimentaire.

 

            B. Le défi de nourrir toute la planète peut-il être relevé ?

 

                        1) La faim a-t-elle pour cause l’augmentation de la population mondiale ?

 

TICE NOURRIR : LA SECURITE ALIMENTAIRE

 Lien (du début à 5 minutes 30) : http://www.youtube.com/watch?v=2gCk9PauXj4

1. En 2005, combien de personnes ne mangeaient pas à leur faim ?

 

2. Que faut-il pour satisfaire les besoins nutritifs d’une personne ?

 

3. Comment a évolué la malnutrition ?

 

4. Comment a évolué la famine ?

 

5. Comment apparaît une famine ?

 

6. Darfour : Combien de personnes du Darfour déplacées dépendent d’une aide alimentaire pour survivre ?

 

7. Quelles sont les causes de la malnutrition ?

 

 

OU

 

Texte 2 page 75 : La question de la faim

Pour l’auteur est-ce la production ou la répartition de la nourriture qui pose problème ?

Malgré la croissance démographique, les problèmes alimentaires ne viennent pas de la production mais de la distribution des aliments.

 

_ La croissance de la production agricole (2% par an depuis 2000) a été plus rapide que la croissance de la population. La nourriture n’a jamais été aussi abondante sur Terre malgré la transition démographique. La ration moyenne par habitant a augmenté de plus de 20% depuis 1960, passant de 2300 à plus de 2800 kilocalories par jour. Au début des années 1970 le niveau moyen de 2400 kilocalories par jour, considéré comme le seuil de sous-alimentation, est dépassé. 

 

Quelles populations souffrent de la faim et de la malnutrition ? Pourquoi ?

Les populations souffrantes de problèmes alimentaires sont les pauvres car ils n’ont pas les moyens d’acheter de la nourriture en quantité ou en qualité satisfaisante. (l.5 à 7)

La malnutrition concerne pour les trois quarts des petits paysans qui produisent peu, n’ont pas les moyens de moderniser leur production, et qui sont dépendant des variations climatiques (sécheresse par exemple) et de la situation économique (prix des aliments sur le marché). C’est le cas en Inde.

 

_ La sous-alimentation et la malnutrition existent toujours. Les populations affectées sont les pauvres qui n’ont pas les moyens d’acheter de la nourriture et les petits paysans qui ne produisent pas assez. Le problème est celui de la répartition inégalitaire de la nourriture : en Inde, pays exportateur de céréales, 250 millions de personnes souffrent de la faim.  

 

                        2) Quelles sont aux différentes échelles les inégalités mondiales dans la répartition de la nourriture ?

 

Graphique 3 page 75 : Personnes sous alimentées dans le monde (en 2009)

Dans quels types de pays ces populations sont-elles situées ? Pourquoi ?

Les pays du Sud, en particulier en Asie à cause des populations nombreuses ; et en Afrique subsaharienne où se concentre la pauvreté (PMA).

 

_ A l’échelle mondiale plus d’un milliard d’hommes souffrent de la sous-alimentation en 2009. La sous-nutrition est liée à la pauvreté en augmentation depuis la crise de 2007.La hausse spectaculaire des prix agricoles en 2007 a fait basculer des dizaines de millions de personnes dans la sous-alimentation. Cela a provoqué des émeutes de la faim (« révolte de la tortilla » au Mexique en 2007 contre le doublement du prix du maïs…).

_ A l’échelle régionale la sous-alimentation concerne les pays du Sud et principalement les Pays les moins avancés d’Afrique subsaharienne et d’Asie. Cependant 15 millions de personnes dans les pays développés souffrent de sous-alimentation. Ils forment le Quart Monde (fraction de la population d’un pays riche vivant sous le seuil de pauvreté).

_ A l’échelle nationale la faim concerne des régions entières de pays émergents pourtant exportateurs d’aliments comme l’Inde (250 millions de personnes) ou le Brésil (12 millions de personnes).

PMA ou Pays les moins avancés (p. 266) : ensemble des pays pauvres définis par l’ONU à partir des critères de revenu par habitant, du pourcentage de production industrielle dans le PNB et du taux d’alphabétisation.

 

Carte Les inégalités alimentaires dans le monde pages 72-73.

Quelle est la ration alimentaire quotidienne de pays du Nord l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord ? Quelle est la part des calories d’origine animale dans ces pays ?

Les pays du Nord dispose d’une ration alimentaire supérieure à 3200 kilocalories par jour.  20% et plus de leur alimentation est d’origine animale.   

 

Comparez avec la situation du Mexique ? Que constatez-vous ?

Le Mexique (mais aussi d’autres pays comme Cuba, l’Egypte…) connaît ce même type de suralimentation, et parfois de nourriture trop roches en graisses animales.

 

Quelles sont les conséquences sur la santé de ce type d’alimentation ?

Les nutritionnistes conseillent 2600 kilocalories et 60 grammes de protéines par jour. La surnutrition engendre des maladies cardio-vasculaires et de l’obésité dans les pays développés.

 

_ Le problème de la surnutrition touche en plus de 300 millions d’obèses dans le monde, dont 120 millions dans les pays du Sud. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) parle d’ « épidémie mondiale de l’obésité ». En effet les obèses étaient 200 millions en 1995, 300 millions en 2003.

* Les causes pour les pays développées sont l’absence de sport, le crunching (grignotage devant la télévision) et le snacking (surconsommation alimentaire entre les repas), les nourritures trop grasses et sucrées des fast-foods. Les populations pauvres sont les plus touchées par l’obésité.

* Dans les pays du Sud la transition alimentaire est le processus qui voit, dans les régimes alimentaires, les calories d’origine animale se substituer dans des proportions croissantes aux calories d’origine végétale. L’uniformisation des pratiques alimentaires à l’échelle mondiale et la généralisation des fast-foods conduit parfois à des excès alimentaires.

 

Partager cet article

Commenter cet article

yaay 26/09/2016 02:59

b1111 oui a bête ame il faut chercher T yeux ça sert a quelque chose BOUFFONNNNNNNN !!!!!HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA.........NOURRIR LES HOMMES.

azz 09/04/2015 00:29

bonsoir, y'a til la correction des questions ci dessus svp?

FUCK 26/09/2016 03:00

BIEN DIT

haaiii 01/09/2016 11:42

baah fo chrcher laso .... vlms lyto

haaiii 01/09/2016 11:39

haahhaaha