Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Antiquité, source : Le Banquet de XENOPHON

17 Février 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Bibliographie : livres et parcours du CDI

 

* XENOPHON ;  Le Banquet, Les Belles Lettres, Paris, 1993, 1961, 118 pages.

 

            Le Banquet de Xénophon présente un autre visage de Socrate que celui plus logicien donné par Platon, ou celui de sophiste par Aristophane dans les Nuées. Dans l’Antiquité, le livre était aussi célèbre nous dit l’auteur de la préface que le Banquet de Platon. Chaque Socrate semble être un aspect capté par les auteurs en fonction de sa sensibilité. Le pouvoir de fascination du personnage grandit avec son mystère…

 

             Dans ce Banquet, Socrate est invité avec ses disciples par le riche Callias. Personnage discutable dont on a pu par la suite reprocher la compagnie à Socrate. Socrate accepte ce dîner et en devient l’animateur, profitant de chaque occasion pour améliorer la réflexion des uns et des autres, mais aussi pour que le plaisir soit présent dans ce Banquet. Les personnages, aux caractères très différents, sont autant d’occasions pour peindre des caractères et leurs travers, leurs capacités à évoluer aussi sous l’effet de la parole de Socrate.

 

            Le fond philosophique (l’exposé par l’exemple de ce qu’est la « kalaxaganthia ») est moins riche que pour le Banquet de Platon, peut-être dépeint-il plus réellement le Socrate antique ? Autre intérêt : le style enlevé, la vision du déroulement de ce moment très important dans les relations antiques : le banquet. Roi du banquet, discussions, troupe du Syracusain avec des esclaves se livrant à des jeux puis à des mimes…

Partager cet article

Commenter cet article