Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Antiquité, source : Poésies de Catulle

29 Janvier 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Bibliographie : livres et parcours du CDI

 

* CATULLE, Poésies, Les Belles Lettres, Budé, Les Belles Lettres, Paris, 1923, 1996 (12e édition revue en 1992), 131 pages.

 

 

Source. Les poésies de Catulle sont vives, piquantes, courtes souvent et apportent des informations sur les mœurs et les usages des Romains à l’époque de César. Catulle a chanté son amour pour Lesbie, aristocrate infidèle cause des scandales, mais aussi pour des jeunes garçons. Il envoie des poèmes piquants vis-à-vis de ses amis comme des ses ennemis, brocardant de traits terribles parfois. Mais il peut également écrire de longs poèmes de mariages où tout le savoir mythologique est exposé. Il peut-être émouvant lorsqu’il parle de son amour pour Lesbie et bien plus encore pour son frère défunt.

 

            Les poèmes montrent son inimitié vis-à-vis de César (poème n°57 : « L’accord est parfait entre ces invertis infâmes, le giton Mamurra et César »…), comme son admiration pour Cicéron. De nombreux traits de la vie quotidienne et de la mentalité romaine sont évoqués. Quelques exemples : l’évocation du dégoût d’un Celtibérien utilisant comme ceux de son pays son urine pour se blanchir les dents ; le fait de distribuer des noix au mariage (comme nous le ferions pour des dragées), noix servant aussi de billes aux jeunes enfants romains.

 

            Le livre est une traduction bilingue, et comporte une introduction contant la vie et l’œuvre de Catulle ainsi que l’établissement du texte. En fin d’ouvrage sont inscrits les fragments trouvés dans les autres auteurs attribués à Catulle. Un index de noms permet d’identifier personnages, lieux et objets cités dans le livre.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article