Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MUSECLIO

Antiquité, source : Lettres de Pline le Jeune

26 Janvier 2007 , Rédigé par J.-V. Martineau Publié dans #Bibliographie : livres et parcours du CDI

 

* PLINE LE JEUNE, Choix de lettres, Rome, Traductions Hatier, R. Létoquart traducteur, Hatier, 1966, Paris.

 

 

Source. La correspondance de Pline le Jeune nous montre la vie quotidienne et les préoccupations d’une certaine fraction aisée de la société romaine à l’époque de l’Empire. Il expose sa carrière d’avocat, d’augure, de protecteur  d’une ville. Il montre ses préoccupations d’écrivain, de narrateur. Il s’adresse à des personnalités illustre : l’empereur Trajan, Tacite… Certaines de ces lettres sont justement célèbres : le récit de la mort de son oncle Pline l’ancien dans l’éruption du Vésuve, lettre (et réponse de Trajan) adressée à l’empereur sur la procédure à user envers les chrétiens.

 

Table des matières : I. La vie privée de Pline : 1. Quelques détails personnels ; 2. Pline et sa femme ; 3. Pline et ses amis ; 4. Pline et son oncle, Pline l’Ancien ; 5. Pline et ses esclaves ; 6. Pline et ses propriétés ; 7. Pline et les merveilles de la nature. II. Pline témoin de son époque : 1. la vie à Rome ; 2. Le milieu littéraire ; 3. Les chrétiens. III. Le rôle d’acvocat, le procès de Bassus, un songe : me devrai-je inquiéter d’un songe ? IV. Un maître cruel tué par ses esclaves, une femme admirable : Arria, des histoires de fantômes, un dauphin ami des enfants.

 

Illustrations : buste de Cicéron, carte du centre de l’Italie(de l’Etrurie jusqu’en Campanie : indications de tous les lieux cités dans les lettres), peinture à fresque : les noces aldobrandines, un tombeau romain : de CECILIA METELLA sur la Via Appia, vue du forum de Pompéi (dans le fond le Vésuve), scène pastorale (sarcophage antique, Musée de Thermes à Rome), scène de Banquet : peinture à fresque de la « tombe des léopards » à Tarquinia (Etrurie). Tête de l’empereur Trajan (sculpture antique u Musée du Vatican, Course d’Amours montés sur des dauphins (mosaïque ancienne, Musée du Louvre).

 

 

Partager cet article

Commenter cet article